Crito's Bizarre Adventures

Crito's Bizarre Adventures

Par Critobulle Blog créé le 15/07/11 Mis à jour le 25/09/15 à 00h06

Les portes de l'epicness se sont ouvertes ! Toi qui pénètre sur ce blog, abandonne toute logique.

Ajouter aux favoris
Signaler
Cinémasochisme

En préambule de cet article, je tiens à signaler qu'habituellement, je préfère éviter de faire des articles cinémasochistes sur des films dont j'ai déjà lu ou vu la critique, que ce soit sur Nanarland ou sur thatguywiththeglasses, et ce, afin d'éviter d'être influencé. Mais là, quand je suis tombé sur Ninja Terminator, c'était juste pas possible ! Il fallait que je le fasse. Attention les yeux, niveau nanar on caresse les hautes sphères. 

                                           

                                                   "La légende du guerrier Samouraï" Cette affiche vous ment !

Les ninjas, ces guerriers de l'ombre...Ils sont révérés et respectés par tous les nanardophiles et autres cinémasochistes déviants...Pourquoi, me demanderez-vous ? Et bien tout simplement car quand on pose son regard sur un nanar-ninja, on peut être sûr qu'on a fait le bon choix. Et avec un titre comme Ninja Terminator, on ne peut qu'être conforté dans cette impression. Ninja-Terminator est un film réalisé par le célèbre (enfin dans le petit monde des amateurs de nanars) Godfrey Ho, fameuse crapule du cinéma asiatique, qui, avec le soutient de son complice Joseph Laï se sont fait un nom dans le milieu du cinéma. Leur spécialité ? Les films deux en un. C'est-à-dire deux films qui n'ont rien à voir ensemble, reliés de façon totalement artificielle afin de créer un tout à peu près cohérent (et j'insiste sur l'à peu près). En général, il s'agit d'un mash-up entre un film de Hong-Kong et un film avec des acteurs occidentaux, comme l'inénarrable Richard Harrison, le légendaire ninja moustachu. 

          

                                             Un ninja en tenue de camouflage ! C'est du pur génie !

Le film se focalise sur le Golden Ninja Warrior, un bibelot sacré, qui, s'il ressemble à un objet art déco trouvable dans n'importe quel Casa ou La Foir'fouille, possède le pouvoir de rendre son utilisateur indestructible. Fier de son joujou, le Grand Maître de l'Empire Ninja décide de faire la démonstration de ses pouvoirs à trois de ses élèves. Manque de pot pour lui, ces trois fifrelins lui chapardent le bidule et le séparent en trois avant de se barrer avec. L'Empire Ninja se déchaîne et tue l'un des voleurs. Après le meurtre, l'un des trois ninjas, Richard Harrison décide de renforcer la sécurité auprès de Michiko, la soeur de la victime. Problème : elle vit dans un autre film ! D'un coup de téléphone Garfield, il met son meilleur homme sur le coup : Jaguar Wong, une sorte d'enquêteur expert en arts martiaux.

                                    

                                     Le Grand Maître de l'Empire ninja est content que vous lisiez cet article !

            

                  Résumé en une image de la puissance de la virilité absolue : une moustache et un téléphone Garfield

Comme je vous le disais, le film est un deux en un. D'un coté, vous avez un film d'action, mettant en scène Jaguar, de l'autre, vous avez un film de ninja, ou plutôt devrai-je dire un ensemble de clips incohérents racontant les péripéties de Richard Harrison. En effet, la partie ninja du film est un enchaînement de scènes surprenantes. Au début, surtout, la trame narrative est très floue. Alors on voit Harrison couper des pastèques, lancer des kunaïs sur des crabes, on voit un ninja rouge foirer tous ses assassinats...puis plus tard, on apprend finalement que l'Empire Ninja n'est pas content et veut que Richard et son compère rendent les deux morceaux de statue manquants. Et comme l'Empire Ninja est High Tech, il leur envoie un messager robot ma foi très impressionnant. 

                              

                                     Bidi...bidi...All your mustaches are belong to us... bidi...bidi

La partie Jaguar Wong en revanche est loin d'être inintéressante ! Le scénario est bien entendu très mal branlé, afin d'essayer de le faire coïncider avec la recherche de la statuette dorée, mais ce tronçon de film propose des trucs bien sympas. Le héros a une classe folle ! Un rictus sur le visage, Jaguar nous gratifie de scènes de combat souvent bien foutues et impressionnantes à voir. C'est aussi la seule partie à peu près cohérente du film. En revanche, les acteurs sont tous de sacrés cabotins, et comme s'ils n'étaient pas assez ridicules, ils sont tous affublés de coupes de cheveux improbables, comme par exemple le chef des triades qui n'est autre que le Prince de Lu asiatique.

           

                                         Le héros du goûter a bien mal tourné... 

                           

       Jaguar Wong a quand même une classe ultime, et en plus, il donne une nouvelle dimension au "Je t'ai volé ton nez"

Le film a sacrément vieilli. La réalisation est très bancale, certains plans étant complètement ratés avec des personnages hors du champ. Le scénario n'en parlons pas, puisque forcément, en collant deux films avec des gros morceaux de scotch, on peut difficilement arriver à grand-chose. Le film a pour lui cependant quelques scènes de combat réussies, des scènes vraiment marrantes (la première fois qu'on voit arriver le Robot messager restera gravé dans mon coeur pour toujours), et ce malgré une fin un peu vite expédiée. À moins que la fin n'existe déjà, mais est une fin ninja, et donc imperceptible à l'oeil nu pour un non-initié...

                      

                               OK j'ai capturé un cosplay de Mireille Mathieu, je fais quoi maintenant ?

                                               

                                            Gloire au Golden Ninja Warrior, l'ancêtre de la Figurine Lambda !

Ninja Terminator est un nanar que je conseille fortement à ceux qui voudraient se marrer en soirée, c'est un de ces films qui prouvent bien qu'un mauvais nanar sera toujours plus marrant qu'une excellente comédie.

                           

                                              Ninja VS crabes : la lutte ancestrale continue...

Ajouter à mes favoris Commenter (15)

Commentaires

ipiip
Signaler
ipiip
ps: sur nanarland harrisson explique que G.ho lui a fait tourner des petites scenes ce qui lui a permis de l'inserer dans une petite dizaine de films supplementaires, sans aucun salaire bien evidement !
ipiip
Signaler
ipiip
le coup du cadrage mal fait, a priori c'est le passage en 4/3 qui a été fait à l'arrache... j'ai par exemple une vhs de film de shaolin qui est visiblement un screener. c'est juste insuportable :D
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Je ne sais pas pourquoi, tout ça me rappelle qu'il y a longtemps que je n'ai pas fait de nouvelle vidéo, moi. Je me demande bien qu'elle association d'idée j'ai pu faire pour en arriver là. :lol:

Non mais quand même... le téléphone Garfield dans un film de ninja... celui qui a eu cette idée géniale gagne tout mon respect et un stage d'un mois avec Uwe Boll (comme ça il pourra assister au tournage de 4 films entiers).
Critobulle
Signaler
Critobulle
@Karas C'est le petit plus qui favorise la furtivité B)
Karas
Signaler
Karas
J'adore ce souci du détail et en particulier ce point clé du maquillage ninja : le khôl !!! :D
Jonah
Signaler
Jonah
Assez exceptionnel en effet.
Critobulle
Signaler
Critobulle
@Spades ce doit être le même pote :ph34r:

@Jonah La classe, n'est-ce pas ? B)
Spades
Signaler
Spades

c'était pas une scène de sexe art martiaux genre le secret des poignards volants ? Un de mes potes du Québec se souvient d'une scène de ce genre...Mais je...il ne saurait pas te donner le titre :lol:

essaie Chinese Torture Chambers Story... heu... c'est un pote qui m'a souflé le titre :genre:
Jonah
Signaler
Jonah
Le téléphone Garfield.
Le téléphone Garfield.
Le téléphone Garfield.
Le téléphone Garfield.
Le téléphone Garfield.
Le téléphone Garfield.
Kelun
Signaler
Kelun
Non non c'est vraiment une scène de sexe. La nana sors de sa douche et là tu as le mec qui entre par la fenêtre.^^

Lui c'est un ninja blanc, enfin c'est un asiatique mais sa tenue de combat est blanche et il a un pote black. Le méchant, le ninja noir (les vêtements, pas son pote xD) a fais un truc de méchant.

Mais pour aller le combattre, il doit d'abord battre des ninjas adeptes des éléments, tu as donc le ninja rouge pour le feu, le bleu pour l'eau, le bois en tenue de camouflage et tu as aussi un doré, je ne sais plus quel élément il symbolise lui et avant de les affronter, il va voir sa "copine".

C'est un vieux film, j'ai du le voir quand j'avais 12/13 ans et j'en ai 31 aujourd'hui, c'est pas tout jeune.
Critobulle
Signaler
Critobulle
@Kelun c'était pas une scène de sexe art martiaux genre le secret des poignards volants ? Un de mes potes du Québec se souvient d'une scène de ce genre...Mais je...il ne saurait pas te donner le titre :lol:

@Choco en fait ce sont deux films indépendants, n'ayant rien à voir l'un avec l'autre, mais qui sont rassemblés par la magie du montage :)
chocolat
Signaler
chocolat
Je ne comprends pas ce que tu veux dire par "2 films mélangés".
Kelun
Signaler
Kelun
Tu rigoles mais ce n'était pas un film X ! :lol:

C'était vraiment un film de ninjas, un bon nanar ninjaesque, mais il y avait une scène "X" entre le héros ninja (qui était en civil à ce moment là) et sa petite amie/femme/inconnue je sais plus.

Je suis sûr que vous avez du le voir vous aussi.
Totochat
Signaler
Totochat
Je crois que personnes ne se souvient réellement du titre de son premier film X =P
Kelun
Signaler
Kelun
A chaque fois que quelqu'un parle de films de ninjas sa me rappelle la première scène de cul que j'ai vue ! C'était dans un film de ninjas ! :lol:

C'est con que je ne me souviennes pas du titre du film.

Édito

Bon j'ai eu un gros moment de flemmingite aigue, mais depuis Juillet en fait, ce blog est entré dans sa troisième saison. Mais comme là, j'ai un sursaut de motivation, on va faire comme si je n'avais pas lézardé comme un gros viandard depuis cet été.

 

Et n'oubliez pas de croire en mon brushing, car mon brushing croit en vous.

Ancien Prez Critomore,

pire éditorialiste de blog de ce coté de la Galaxie.

Archives

Favoris