Crito's Bizarre Adventures

Crito's Bizarre Adventures

Par Critobulle Blog créé le 15/07/11 Mis à jour le 25/09/15 à 00h06

Les portes de l'epicness se sont ouvertes ! Toi qui pénètre sur ce blog, abandonne toute logique.

Ajouter aux favoris
Signaler
Mugeek

Oh ! Salut Gameblogger ! Excuse-moi, j'était en pleine phase nostalgique. Mais non pars pas, tu ne me gènes pas, viens donc, que je te parle un peu de musique ! (Han ! Cette mise en scène ! Je suis sûr que vous venez de m'imaginer assis sur un rocher, dans les bois, tenant dans mes bras un lapin féroce, et portant mon regard vers le loin)

                                                           

Quand Final Fantasy X est sorti, je savais, au fond de moi qu'une ère nouvelle venait de sonner. Non pas une ère faisant la part belle aux shorts asymétriques et aux protagonistes de mauvais goût qui se nomment comme une chanson de TFou... Non je parlais d'une ère nouvelle qui se démarquerait des RPG que j'ai tant aimés. Des RPG qui s'affranchiraient de toute carte du monde à explorer, dans lesquels les vaisseaux ne seraient plus pilotables,des RPG aux villages rares. Oui, une larme coulait le long de ma joue d'ado acnéique et débile. Les J-RPG old-school allaient disparaître...et il ne m'en resterait pus que des souvenirs à la douceur volubile...(bon mes anciens RPG aussi mais bon...)L'ennui m'avait gagné alors que je jouais à Rogue Galaxy, et même si je reconnais les qualités d'un Final Fantasy XII qui ne parvint pas à m'impressionner, je me faisais la réflexion : qu'est-ce que c'était bien les J-RPG de ma jeunesse. Je m'ennuyais de ces titres qui avaient bercés ma jeunesse : Final Fantasy VI, Legend of Dragoon, Skies of Arcadia, Lunar, Breath of Fire III où doncques êtes vous ? Déambulant dans les allées d'un magasin, mon regard se posa un jour sur Dragon Quest l'Odyssée du Roi Maudit. Et là youp la tralala la c'était bien bla bla bla si je vais plus loin, je devrai changer la catégorie de cet article. Je suis là pour parler de musique et d'une plus particulièrement : Remembrances 

                              

L'OST de Dragon Quest VIII est signée Koichi Sugiyama. Ce qu'il faut savoir, c'est que ce DraQue est le premier à voir le jour en Europe. Contrairement à la version japonaise, les versions occidentales du jeu ont bénéficié de menus plus agréables à l'oeil, de doublages et surtout, d'une OST réenregistrée avec le Tokyo Metropolitan Symphony Orchestra. Le morceau que l'on est en train d'écouter en ce moment est absent de l'OST originale (la version non-symphonique). C'est un morceau très lancinant, très lent, avec des élans dramatiques, mais sans pour autant être lourd. Le jeu bénéficie d'une atmosphère légère, bien que certains événements à la portée plus dramatique interviennent de manière ponctuelle. Remembrances est un morceau qui apparaît pour les assaisonner d'un élan de nostalgie qui au final est plus poignant. La mélodie est d'une simplicité désarmante, tout en violons qui pleurent et flûtes légères. 

   

                                                               Lolcats everywhere ! 

Le morceau est très agréable à l'oreille, notamment du fait de sa clarté. Plus qu'un simple thème triste, c'est un thème nostalgique, ce fait se confirmant lorsqu'on revient au royaume de Trodain, prisonnier des ronces : un lieu qui se retrouve privé de la vie qui l'habitait. Le morceau devient extrêmement efficace à ce moment-là du jeu. On s'imagine le quotidien du héros qui était garde dans cette ville. On fait corps avec ce personnage muet, et c'est probablement le seul moment où l'on sent son ressenti, un passé qui lui manque cruellement. 

                                 

                                                               C'est toujours aussi beau

Remembrance est une jolie perle dans une OST qui, si elle ne brille pas spécialement par son génie, reste efficace. Assurément l'un des morceaux les plus mémorables de ce jeu...enfin, c'est un peu normal pour une musique affublée d'un tel titre. 

                                                        

                                            Et bien entendu, Liehd, les lapins sont représentés !

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Commentaires

Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Qui plus est un jeu d'une qualité technique assez ahurissante, pour de la PS2.
Et vu qu'il laisse la part belle aux lapins, je comprends ta nostalgie.
D'ailleurs, je la comprends d'un bout à l'autre, même si je te trouves dur avec les tenues et les personnages de Final fantasy X qui restent très inspir... NAAAAANNN, J'DECONNE ! GG, Critobulle, tout est dit et bien dit.
Giga love à FFVI, Lunar... et ce bijou méconnu qu'est Legend of Dragoon ! <3
ipiip
Signaler
ipiip
je l'ai decouvert un peu tard, mais je suis tombé sous le charme instantanement ! un grand jeu !
canard-sucrey
Signaler
canard-sucrey
Quel RPG quand même... J'avais acheté le guide à l'époque je me souviens :3
Yaden
Signaler
Yaden
@Ink: J'aurais dit oriental plutôt qu'occidental, pour le reste tout est dit.
Ink
Signaler
Ink
Un jeu fabuleux, un vrai RPG occidental, une profondeur de fou, un contenu génial et une cohérence quasi-parfaite. Un très très grand jeu.
Onink
Signaler
Onink
Mon thème préféré de l'ost... Une merveille! Faudrait que je le termine d'ailleurs ce DQ8...

Édito

Bon j'ai eu un gros moment de flemmingite aigue, mais depuis Juillet en fait, ce blog est entré dans sa troisième saison. Mais comme là, j'ai un sursaut de motivation, on va faire comme si je n'avais pas lézardé comme un gros viandard depuis cet été.

 

Et n'oubliez pas de croire en mon brushing, car mon brushing croit en vous.

Ancien Prez Critomore,

pire éditorialiste de blog de ce coté de la Galaxie.

Archives

Favoris