Crito's Bizarre Adventures

Crito's Bizarre Adventures

Par Critobulle Blog créé le 15/07/11 Mis à jour le 25/09/15 à 00h06

Les portes de l'epicness se sont ouvertes ! Toi qui pénètre sur ce blog, abandonne toute logique.

Ajouter aux favoris
Signaler
Mugeek

Bien qu'il soit totalement imparfait, et que j'en sois conscient, j'avoue avoir un vrai faible pour le premier Assassin's Creed. Alors oui, c'est un jeu pétri de défauts, incroyablement répétitif avec une durée de vie plutôt banale, en plus le gameplay est assez déséquilibré avec un free-running jouissif mais des combats un peu mous... Mais moi je l'aime bien ce jeu. Il faut dire que c'est quand même le premier jeu à m'en avoir foutu plein les yeux. L'intrigue se passait dans un cadre inhabituel pour un jeu AAA, les graphismes et la direction artistique sont au poil, et Altaïr est un des personnages les plus classes du jeu vidéo. Et puis cet épisode avait ce petit plus qui disparaît dans ses suites : à savoir l'aspect préparation d'assassinat, qui bien que très scripté et dépendant totalement de missions  annexes très similaires , permettait de bien s'imprégner de l'ambiance. 

 

   

                                 O nuits d'arabiiiiie au parfum de velouuuuuuuurs...euh désolé...

Niveau soundtrack, c'est plutôt sympathique, mais sans génie particulier. L'OST d'AC2 (notamment le morceau Ezio's family) enterre celui-ci selon moi. Mais certains thèmes sont très agréables à l'oreille, particulièrement les thèmes de Jerusalem et de Damas. Et c'est ce dernier morceau qui m'intéresse.

           

 

Assassin's Creed est une série de jeu se déroulant dans des environnements urbains (le troisième opus devrait changer la donne avec sa zone sauvage). Même quand on est un détracteur de la série, et il y en a plein, on ne peut qu'admettre que le jeu sait en imposer. Ceux qui y ont joué se rappellent forcément leur première arrivée à Damas. Mais si, faites un effort, écran de chargement, vous êtes sur votre cheval, et vous avancez jusqu'au bord de la falaise et là, sous vos yeux s'étend la vaste ville de Damas. Le soleil vous éblouit et la musique s'enclenche. Ouais...là vous avez la petite étincelle ! 

                                                                 Bons baisers de Damas

Au moment où se déroulent les faits d'Assassin's Creed, Damas est dirigée par Saladin, qui s'oppose aux croisés menés par Richard Coeur de Lion. La ville est sous le giron des Sarrasins. Joyau de la Syrie, la cité est l'une des plus anciennes villes continuellement habitées. Damas a au cours de son histoire subi les influences de plusieurs civilisations (Assyriens, Séleucides, Grecs, Arabes) ce qui contribua à sa majesté. Et c'est ce sentiment de majesté et de grandeur que traduit le morceau.

                           

                                                La Damas du jeu est très fidèle à la ville IRL

Après une rapide et discrète introduction, on entre dans le vif du sujet : tambours et cuivres retentissent, puis après un départ en fanfare, le morceau s'apaise de plus en plus, les instruments se taisent, jusqu'à un final tout en intimité. Cette structure peut faire penser au modus operandi de la secte des Assassins. Un coup d'éclat qui se perd ensuite dans les méandres de la foule (Altaïr qui fuit) ou qui se meurt aussitôt après (les Assassins historiques ne ressortaient jamais vivants de leurs attentats).

   

Les influences orientales sont bien palpables dans ce morceau, et c'est le moins que l'on puisse attendre pour le thème d'une ville Syrienne. Le morceau est très court, et pourtant, c'est celui qui m'a le plus marqué dans le jeu, si bien que pour moi, c'est le thème auquel je pense quand on me parle du premier Assassin's Creed.

               

                                           Youpi ! J'ai rédigé cet article sans faire allusion à Jade Raymond

Je voulais finir par une catch phrase, mais je viens de me rendre compte que je n'en ai que pour mes critiques de films. Alors à la place, j'ai choisi de poster cette vidéo douteuse...

                           

Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Commentaires

chocolat
Signaler
chocolat
Tout comme toi Crito, cette scène m'avait éblouie, surtout que AC a été le premier jeu auquel j'ai joué sur ma PS3 fraichement acquise!!
J'ai adoré Damas ( et aussi un peu Jérusalem), je trouve encore qu'aujourd'hui cette ville est la plus belle de la saga!
Combien de fois, je me suis imaginé un jeu Aladdin Next Gen, reprenant ce genre de moteur graphique et nous proposant de vivre ses aventures dans un Agrabah modélisé de la sorte...
Jonah
Signaler
Jonah
Stop rire comme des cons là (svp).
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
:lol:
Jonah
Signaler
Jonah
:lol: :genre:
Critobulle
Signaler
Critobulle
:lol: Cette image !
C'est comme le garde qui voit Altaïr bardé d'armes et qui lui dit : "dégage le moine"
Jonah
Signaler
Jonah
Moins que :

Image IPB


Cette image ne manque jamais de me faire rire Image IPB
Critobulle
Signaler
Critobulle
J'ai eu un doute à vrai dire :lol: Mais en effet la dernière est épique !
Jonah
Signaler
Jonah
Je voulais dire la dernière image en fait (j'aurais pas dû compter la vidéo). Même si elle pourrait aussi faire un bon fond d'écran.
Critobulle
Signaler
Critobulle
@Liehd Les lapins tirent les ficelles dans l'ombre ! On ne les voit pas dans le jeu, mais je peux sentir leur présence ! :D

@Jonah Assassin's creed provider de fonds d'écrans depuis 2007 B)
Jonah
Signaler
Jonah
L'avant-dernière image est assez épique.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Ha ben là, par contre, je vois le rapport avec les lapins : déjà, le perso, c'est un tueur, et en plus, il est (très bien) cosplayé en Rabbid. ;)

Édito

Bon j'ai eu un gros moment de flemmingite aigue, mais depuis Juillet en fait, ce blog est entré dans sa troisième saison. Mais comme là, j'ai un sursaut de motivation, on va faire comme si je n'avais pas lézardé comme un gros viandard depuis cet été.

 

Et n'oubliez pas de croire en mon brushing, car mon brushing croit en vous.

Ancien Prez Critomore,

pire éditorialiste de blog de ce coté de la Galaxie.

Archives

Favoris