Crito's Bizarre Adventures

Crito's Bizarre Adventures

Par Critobulle Blog créé le 15/07/11 Mis à jour le 25/09/15 à 00h06

Les portes de l'epicness se sont ouvertes ! Toi qui pénètre sur ce blog, abandonne toute logique.

Ajouter aux favoris
Signaler
Cinémasochisme

Oyez oyez braves gens ! Venez ouvrez vos esgourdes ! Car moi Crépin le Pouilleux, ménestrel à votre service vais vous conter les péripéties de Critobulle le Cinémasochiste, et sa rencontre avec la Bête immonde, venue du fin fond des enfers. 

                                                                         

                                                                          Cy est l'enluminure di la creature

     C'est à la recherche de défis nouveaux, que Critobulle l'érudit, tomba sur ce film maudit. Et dès les premières minutes il rit car la créature sembloit sortir d'une cinématique PlayStation,quand elle estoit en fin de vie. 

                          

                                              Par la male mort ! Que de rigolades le bestiau nous fit avoir ! 

Et pourtant Critobulle le valeureux ne voulut point occire le film sur le rendu de la créature car après tout, les écus manquaient peut-être à l'alchimiste qui invoquât la bête. Mais notre preux aventureux aventurier faillit périr de rire lorsque la bête conta son historiette. Le requin-pieuvre venu des enfers étoit une arme de la marine qui échappoit au contrôle de ses créateurs aux abois. Ils requérirent donc l'aide d'un jeune péon qui jura de ne point affronter la bête, car en retraite il étoit. Mais pour les beaux yeux (et la nichonade) de la damoiselle scientifique et pour sauver le bon peuple de Cancun  il rompît sa promesse pour occire le requipieuvre (ou pieuquin). Critobulle ricana jusqu'à en devenir vermeil car les poncifs du genre furent tous usés jusqu'à la moelle.

            Les troubadours qui contaient l'histoire fort mauvais estoient ne sachant même point jouer un hurlement de panique sans sonner faux. Pas un seul de ces fourbes ne pouvoit en rattrapper un autre. Et pourtant leurs personnages furent tant vus et revus qu'il estoit difficile de les mal interprêter. Qu'il s'agisse du jeune premier, de sa copine scientifique ou de cette gourgandine de journaliste prête à tout pour son article (femme perfide ! Tsss ! Arrière !) nul personnage ne sembla être en mesure de donner une performance digne d'autre chose qu'un ricanement sincère.

                                                                        

                                               Voici le jeune pégu, bon à rien et mauvais à tout                      



                                                Sire Eric Roberts au plus bas de sa carrière

                                

La Damoiselle Journaliste en mauvoise posture. Est-il normal que même là, je trouve la gourgandine doucereuse ?

La réalisation estoit foutraque. Ce fut comme si les diablotins de tous les enfers secouoient la caméra afin que Critobulle ne put y comprendre quoi que ce soit. Rien ne pouvoit sauver le film qui sembloit durer des âges et des âges alors qu'il ne duroit qu'un heure et vingt quatre minutes.

        La légende ne raconte pas ce qu'il advint de Critobulle. Certains pensoient qu'il finnissât terrassé par des ricanements répétés, d'autres rapportent que son âme fut aspirée par la Bête. Oyez oyez mes amis. Vous qui m'escoutoient sachez le, ce film est maudit et quiconque le bravera finira estourbi...

             

                                  Ne portez point votre regard pauvres fous ! Vous seriez changés en pierre !

                                                                                             Bonus

                        

                                                  Une mauvaise actrice qui laisse un souvenir impérissable

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Japman
Signaler
Japman
:worship:
Eldreen
Signaler
Eldreen
Mais, mais, mais... Il marche !!!

Édito

Bon j'ai eu un gros moment de flemmingite aigue, mais depuis Juillet en fait, ce blog est entré dans sa troisième saison. Mais comme là, j'ai un sursaut de motivation, on va faire comme si je n'avais pas lézardé comme un gros viandard depuis cet été.

 

Et n'oubliez pas de croire en mon brushing, car mon brushing croit en vous.

Ancien Prez Critomore,

pire éditorialiste de blog de ce coté de la Galaxie.

Archives

Favoris