Crito's Bizarre Adventures

Crito's Bizarre Adventures

Par Critobulle Blog créé le 15/07/11 Mis à jour le 25/09/15 à 00h06

Les portes de l'epicness se sont ouvertes ! Toi qui pénètre sur ce blog, abandonne toute logique.

Ajouter aux favoris
Signaler
Cinémasochisme

             Le cinémasochisme peut s'avérer vraiment surprenant. On se balade dans les vidéoclubs ou sur le net, et là, une pépite tombe du ciel et nous fait plonger dans les ténèbres les plus sombres et les affres de la douleur. Le film dont je vais vous parler place la barre très bas. Mais vraiment très bas. Et pourtant il nous rappelle une chose. C'est que Rockstar est vraiment formé de gens très talentueux. Sérieusement. Le DLC "Undead Nightmare" de "Red Dead Redemption" est plutôt réussi à mon sens. Du coup on a oublié que le pari de lier le western et le zombie était un pari risqué. Vraiment très risqué. Car quand on se viande on obtient ceci :

                                             

                                   "C'est Deadwood avec des zombies !" Le père aveugle et sourd du réalisateur

"Cowboy and zombies" raconte l'histoire de Mortimer (on apprend son nom au générique de fin) un chasseur de primes à la voix aussi virile que celle de Lorànt Deutsch après un shoot d'hélium, qui traque les crapules (dont les affiches de récompense ont étées faites sur Words). Il chasse des primes pour une bonne raison, mais je ne voudrais pas spoiler (hors de question que je vous dise qu'il ramasse du fric pour sa chère et tendre qui est enceint, car ce n'est même pas pertinent dans le film). Il décide un jour de se lancer à la poursuite d'un Indien violeur et tueur (à moins que...non je ne spoilerai pas le fait qu'en fait l'indien est gentil tout plein). Il arrive donc dans un bled dont les maisons sont signées Ikea, et achète une femme qui servira d'appât à Indien (sans commentaires). Pendant ce temps, deux bouseux ramassent une pierre (L'Internet movie database me dit que c'est une météorite) qui transforme tous les autres pégus en zombies !!!

             

                                                      Des zombies, du nichon tout est dans ce trailer ! 

             Le film de Rene Perez est tellement...comment dire, je ne sais même pas par où commencer tellement le dossier est lourd. Tout d'abord le héros. C'est un abruti. Mais vraiment, ses décisions sont toutes vraiment débiles, c'en est ahurissant, il pourrait être le personnage principal masculin d'un épisode de Paranormal Activity (vous avez remarqué que tous les mecs sont cons comme des manches à balai lobotomisés dans ces films ?) parmi ses idées stupides citons le fait de se servir d'une femme comme appât, s'endormir comme un idiot alors qu'il attend que l'indien tombe dans son piège, enfermer la jolie demoiselle dans une maison (alors qu'un zombie aveugle traîne la patte dans le coin) ou encore barricader toutes les fenêtres, mais pas la porte d'entrée d'une maison dans laquelle il se réfugie. Le summum de la crétinerie vient à la fin, ou au lieu de s'enfuir, il décide de se faire tous les zombies. (en même temps, vu que la horde se limite à dix zombies). Ajoutons qu'il a le charisme d'une huître paraplégique fan de Johnny Hallyday, et qu'il passe la moitié de son temps a afficher un rictus qui ressemble parfois à un sourire béat (en shootant des zombies affamés, sourire comme un crétin ça le fait moyen.)

                                                       

                                                    La constipation ça me donne des envies de meurtre gniiii !

Tout comme le personnage principal, les seconds couteaux sont creus et n'ont pas la moindre dimension quelle qu'elle soit. L'indien (Brother Wolf selon le générique de fin) est peut-être le plus intéressant, dans la mesure ou il touche du doigt très légèrement le thème de la cohabitation entre les peuples d'Amérique du nord au 19 ème siècle, mais là encore ça ne vole pas très haut. Quand à la fille, qui répond au doux nom de Rihannon (sérieux c'est vraiment son nom dans le film) elle est vraiment très jolie. Euh voilà...J'ai tout dit sur elle. Ah oui elle fait aussi pleins de trucs, comme tomber dans les pommes, crier, montrer sa poitrine, se faire tirer dessus accidentellement par ce benêt de héros...

      

       C'est un peu comme "Le Bon la Brute et le Truand" sauf qu'il n'y a pas de bon et que le truand tient la caméra

Les autres personnages ne relèvent pas plus le niveau, qu'il s'agisse du personnage de l'Allemand (on ne sait pas trop qui il est, d'où il vient, ni quel est son projet), ou des habitants du village dont la logique suicidaire m'a laissé coi.

                                                          

                                                          Bouseux 1 : Vous avez trouvé où ce caillou ?

                                                          Bouseux 2 : Dans la Forêt. Tous les arbres autour ont étés empoisonnés !

                                                          Bouseux 3 : Et on risque pas d'être empoisonnés nous ?

                                                          Bouseux 2 : Ben non, on est pas des arbres !

                                                          Critobulle : QUOI ?!

A travers le film transparaît surtout le manque de moyens (et de talent aussi) le scénario n'est pas intéressant, les scènes d'action sont plates. Tout semble indiquer un tournage fait à la débrouille. Pour preuve, le fait que plus de la moitié du film se passe dans la forêt (je vous assure c'est vraiment un signe de tournage cheap j'en sais quelque chose brrrrr...). Dans ce torrent boueux émerge une séquence qui aurait pu être sympa, mais dont l'amateurisme fait qu'on ne peut que ricaner lorsque se détache l'ombre du caméraman derrière celle du cow boy.

                      Bon et les zombies alors ? Et bien...comment dire...Des photos valent mieux qu'un long discours (pour apprécier la quintessence de ces clichés, prière de cliquer ici)

                                                                   

                                                                      Jean-Pierre Coffe n'est pas content

                                                                 

                                                          Ce zombie hurle à la mort, pleurant sa carrière morte-née

             

                                                                  C'est encore plus marrant en mouvement 

                                                                               

                                                                                  Laura Ingalls a abusé des UV

            Pour conclure, "Cowboys and Zombies" n'est pas du tout convaincant. Mais il promet de très bonnes soirées entre potes parceque croyez moi, il y a vraiment du lourd dans ce film. L'amateurisme élevé au rang d'art, le scénario est imbitable, la réalisation est au degré zéro, le jeu d'acteur creuse sous la croute terrestre. Mais au final on se marre ! Et finalement n'est ce pas là ce qu'on recherche chez un nanar ? Car n'oubliez jamais qu'un mauvais film sera toujours plus drôle qu'une très bonne comédie !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Bon j'ai eu un gros moment de flemmingite aigue, mais depuis Juillet en fait, ce blog est entré dans sa troisième saison. Mais comme là, j'ai un sursaut de motivation, on va faire comme si je n'avais pas lézardé comme un gros viandard depuis cet été.

 

Et n'oubliez pas de croire en mon brushing, car mon brushing croit en vous.

Ancien Prez Critomore,

pire éditorialiste de blog de ce coté de la Galaxie.

Archives

Favoris