Crito's Bizarre Adventures

Crito's Bizarre Adventures

Par Critobulle Blog créé le 15/07/11 Mis à jour le 25/09/15 à 00h06

Les portes de l'epicness se sont ouvertes ! Toi qui pénètre sur ce blog, abandonne toute logique.

Ajouter aux favoris
Signaler
Souvenirs de gamer

  Si je vous dis longue queue, vous me répondez...non ne répondez pas en fait je ne préfère pas. On ne présente plus le marsupilami création du génialissime Franquin, animal croisement entre le singe pour le corps, le léopard pour le pelage et Rocco Siffredi pour la queue.

"Houba houba à la soirée Bounga bounga !"

 

C'était une époque bénie de mon enfance au cours de laquelle je me nourrissais de bonnes bande-dessinées Franco-Belge, (c'était avant ce genre de truc). Parmis ces bandes dessinées, le Marsupilami m'avait vraiment intrigué. Un héros qui ne parle pas, et qui est pourtant attachant. J'étais particulièrement fan de Mars le noir (selon moi l'un des meilleurs albums de la série). En 1995, quelle ne fut pas mon excitation lorsque je vis ceci dans un magasin : 

Et quelle ne fut pas ma désillusion quand la cartouche fut jetée en pâture à ma megadrive d'amour.

 

  

Critobulle je ne te le pardonnerai jâââââââmaiiiiiis !

 

"Marsupilami" développé par les sadiques d'Apache software. Le jeu se présente comme un banal side scroller 2D vous permettant de jouer Marsu. Le principe du jeu est simple, il suffit d'aller d'un point A à un point B le tout dans une infecte limite de temps. Rien de bien dur, sauf que vous ne devez pas y aller seul, vous devez vous coltiner un (censuré) d'éléphant jusqu'au bout du niveau. 

                                                                         

Oh oui mon loulou à grande queue ! Emmène moi jusqu'au bout .

 

Le concept de base est pas mal, d'ailleurs quand on le reprend avec du talent on obtient ceci. Mais quand on a envie de faire souffrir des millions d'enfants pour se repaître de leurs cris de rage et de désespoir on obtient ça.  Cet éléphant qui met trois plombes à tomber, la précision au poil de fesse requise pour lui faire faire ce qu'on veut, je me souviens de la haine qui bouillait dans mes veines quand cette grosse feignasse tournait les talons au pire moment. Conduire cet éléphant jusqu'à la fin du niveau était une torture infâme ! Sérieusement je préfère encore le stage sous-marin du jeu tortues ninjas sur nes !

     

Voici deux des cercles de l'enfer des gamers, où vont se perdre les âmes damnées des joueurs maudits...

Pourtant le jeu était graphiquement plutôt propre, même s'il y avait mieux sur la console (aaaah Sonic...) la fidélité à la bande dessinée assurait le fan service (je crois me rappeler que Mars le Noir faisait partie des boss) et le marsupilami répondait bien aux injonctions du joueur. Mais cet éléphant et cette limite de temps infernale avaient raison des nerfs du coeur de cible, les gamins dont je faisais partie. La musique innomable devait aussi jouer un rôle pour le coté vomitif. Je me souviens particulièrement d'un niveau sur un bateau avec une cheminée qui crachait de la vapeur...et quoi que j'y fasse...rien...rien...à part voir le temps s'écouler...jusqu'au GAME OVER

JE HAIS CE JEU JE LE HAIS !

Sapristi ce jeu vidéo me met dans des états incongrus !

Enfin un jour, j'ai décié de ne plus jamais rejouer à ce jeu des enfers et de me méfier des jeux à licence. C'est ce qui a fait que je ne me suis jamais procuré le génialissime Aladdin sur Megadrive...

...

Oh wait !

J'me suis bien foutu d'ta gueule Critobulle Houba ha ha ha !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Bon j'ai eu un gros moment de flemmingite aigue, mais depuis Juillet en fait, ce blog est entré dans sa troisième saison. Mais comme là, j'ai un sursaut de motivation, on va faire comme si je n'avais pas lézardé comme un gros viandard depuis cet été.

 

Et n'oubliez pas de croire en mon brushing, car mon brushing croit en vous.

Ancien Prez Critomore,

pire éditorialiste de blog de ce coté de la Galaxie.

Archives

Favoris