LE PIXEL VAINCRA!

LE PIXEL VAINCRA!

Par Cormag Blog créé le 25/10/12 Mis à jour le 23/01/15 à 13h40

BLOG FERMÉ. En cours de déplacement vers https://cormaglpv.wordpress.com/

Ajouter aux favoris
Signaler

Ah, Metal Gear... Je ne vais pas faire dans l'original, c'est une série fondatrice dans le domaine de l'infiltration, et aussi un modèle en matière de narration en enchaînant les moments d'émotion ou de bravoure (et si vous me demandez mon préféré, c'est MGS3). Mais depuis quelques temps, le bébé de Monsieur Kojima collectionne les polémiques. Entre un Ground Zeroes ridiculement court, des notations à géométrie variable de la presse JV et une surenchère de scènes choc mal perçues, il a certainement connu des jours plus paisibles. Mais c'est pour parler de Rising, le spin-off mettant en scène Raiden, que je prends la plume aujourd'hui. 

 

 

Personnellement, entre récompense et pied de nez à l'Histoire, je ne sais pas sous quel oeil je devrais regarder ce jeu. Raiden a beau éxister depuis Metal Gear Solid 2, il faut se souvenir qu'il n'avait pas fait une très bonne impression lors de sa première aventure. "Volant" la vedette à Solid Snake et souffrant d'un manque cruel de charisme, il lui fallait au moins une transformation en robot découpeur dans MGS4 pour remettre sa carrière sur les bons rails. Mais après plusieurs heures de jeu et un mode Histoire bouclé, pas sûr que ce Rising ne lui permette de prendre son envol...

Ninja Gaiden l'a fait (en mieux)...

Niveau concept, le jeu ne fait pas dans l'original : du Beat'Em All rapide et agressif, une arme principale plus un panel de secondaires et d'accessoires, des combos et de l'interaction avec l'environnement, bref, Rising n'a pas inventé l'eau tiède sur ce coup. Et c'est déjà quelque chose que m'ennuie beaucoup, parce qu'étant un grand fan de Ryu Hayabusa (la preuve ici), je ne vois aucune évolution ni raison de sauter au plafond de bonheur. Pour une série qui a bâti le style de l'infiltration à elle toute seule, je m'attendais à un peu plus d'audace des développeurs pour mettre en scène une simple histoire parallèle! Mais ce n'est pas ça qui m'a le plus chiffonné...

 

(Le casting des Bad Guys est réussi. Et ils sauront vous donner du fil à retordre...)

Vu que j'ai fait référence à Ninja Gaiden, on devrait avoir un gameplay super technique, avec une myriade de mouvements ayant chacun son utilité et des tonnes de possibilités, non? Eh bien, la quantité y est... mais pour la qualité, il va falloir repasser une autre fois. Raiden tranche, virevolte, cours vite, mais on a toujours l'impression de faire la même chose, comme s'il suffisait de bourriner pour avancer. Certes, il y a bien le mode Katana en slow motion pour achever avec précision ses ennemis et se régénérer du même coup, mais le faire sur chaque soldat qui passe casse le rythme. Le rythme d'un jeu qui se vante d'aller à toute vitesse, quand même!

Mais il y UN truc qui m'a vraiment exaspéré dans son gameplay. Ou plutôt, la combinaison malheureuse de deux choses. La première est la caméra capricieuse et souvent trop lente à se replacer, tandis que la seconde est le fait de ne pas avoir dédié la garde à un bouton spécifique. Pour parer un coup, il faut presser X tout en allant dans la direction de l'ennemi quand celui-ci porte une attaque. Facile sur le papier, hein? Mais ce système est complètement bancal dès que la caméra n'est pas en face de votre adversaire, et on se retrouve vite à prendre des coups gratuitement quand l'un d'entre eux décide de vous prendre à revers... Il faudrait peut-être prendre des cours chez les ninjas, monsieur Raiden.

(Le mode Katana : la première fois c'est joussif, mais au bout de la 500ème...)

 

Vanquish l'a fait (aussi)...

Bon, vu que je me suis un peu énervé sur le fonctionnement du jeu, on va se calmer un moment avec le côté graphique. Et de ce côté-là, le chara design et le cachet "Série B sans concession" fait mouche, c'est incontestable. Pareil pour le reste dans son ensemble, l'ensemble est travaillé et les différents effets de lumières ou d'explosions son réussis. Le scénario est bien entendu plus un prétexte qu'autre chose pour nous en mettre plein les yeux, entre des antagonistes qui n'auraient pas fait tâche dans un film de Tarantino et des robots king-size qu'il faut cisailler petit à petit avant de les achever avec style. Je regrette simplement que tous les boss se terminent avec le même système de QTE. Il faudrait peut-être comprendre que ce système est usé jusqu'à la corde depuis un bon moment déjà, et quitte à avoir un jeu aussi "cinématographique", autant profiter d'une "simple" cutscene plutôt que d'un QTE qui nuit au spectacle. Notons quand même que l'animation ne fléchit pas durant le jeu, un bon point pour une PS3 et une 360 qui sont après tout en fin de carrière.

Mais pourquoi une référence à Vanquish, alors? Pour ceux qui ne s'en rappellent plus, il s'agit d'un précédent jeu de Platinum Games (qui développe Rising, Konami n'étant qu'éditeur sur ce jeu) nous mettant dans la peau d'un agent blagueur dans une armure à réaction digne de Turrican, référence pour les anciens. Et pour être honnête, j'étais content en jouant à Rising de retrouver la formule de Vanquish,  mais je me suis aussi rendu compte que ce dernier était meilleur, malgré 3 ans d'écart. Il a bien des défauts de jouabilité (comme l'impossibilité de... sauter!), mais son rythme plus rapide et régulier plaide quand même davantage en sa faveur. Il n'a malheureusement pas l'étiquette "Metal Gear" pour lui, mais ça vaut le coup de reparler de ce jeu, d'autant qu'il est facilement trouvable à petit prix en occasion.

 

Du coup, il lui reste quoi pour lui?

Quoi que j'en dise, Metal Gear Rising est un bon divertissement, dans un genre qui a malheureusement connu pas mal de déceptions ces dernières années, Ninja Gaiden 2/3/Yaiba en tête. Mais il ne reste qu'un simple divertissement, la faute à une mécanique de jeu qui aurait pu être affinée davantage, pour donner envie de garder la manette au-delà des 6-7 heures du mode Histoire. D'autant qu'il y une bonne quantité de missions VR à débloquer en bonus. Bref, si vous le trouvez à moins de 30¤ et que vous avez un petit weekend un peu creux à combler, ça peut se tenter sans trop de risques. Et si vous avez envie de vous entraîner pour vous frotter à Ninja Gaiden ensuite, c'est également une bonne idée!

VERDICT : 12-14/20

 

Sur ce, je retourne préparer le run commenté de Streets of Rage. Et je peux déjà vous dire qu'il ne s'agira pas de mon run personnel, mais d'un nouveau record du monde particulièrement violent! 

Stay tuned!

Ajouter à mes favoris Commenter (11)

Commentaires

Cormag
Signaler
Cormag
Je n'en ai pas parlé, mais il y a en effet quelques moments ou on peut éviter les combats ou éliminer les ennemis discrètement. Il y a même des items comme le carton ou le cadre photo pour faire diversion. Mais l'approche Solid Snake est totalement facultative, et le plus souvent foireuse, un coup sur deux on se fait repérer sans trop savoir pourquoi.
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Quelques amis m'ont dis que la patte infiltration était complètement passée à la trappe dans ce jeu, donc il ne m'intéresse pas du tout. Mais l'article est très bon.
GuerrierDuSilence
Signaler
GuerrierDuSilence
C'est dommage pour la série GoW.
Si le mode normal de ces jeux peu se faire de façon assez sereine et assez bourrine, dès que l'on passe dans les modes de difficulté supérieures, le gameplay se révèle être tout autre. A base de contres joussifs à placer (et surtout indispensables pour survivre) ainsi qu'une bonne gestion de placement des coups et chopes... GoW 2 et 3 à ce niveau en mode Hard/Very Hard c'est du bonheur.

Je dit cela tout en sachant que Ninja Gaiden est un de mes BTA préféré, je l'ai fait maintes fois.
Cormag
Signaler
Cormag
J'ai essayé GoW, ça ne m'attire pas du tout. Mais comme je l'ai dit avant, j'ai été tellement influencé par Ninja Gaiden (que j'ai même été jusqu’à le refaire en entier en Hard, et envisager la même chose en Very Hard) et son côté challenge/tactique que les autres titres du genre me paraissent pas vraiment intéressant. A part Bayonetta qui à l'air d'être dans la même veine.
GuerrierDuSilence
Signaler
GuerrierDuSilence
Je te conseil vraiment Bayo, le gameplay y est précis et franchement exigeant avec un renouvellement des situations très réussi. Du tout bon.
La seule chose qui pourrai repousser un amateur de BTA c'est potentiellement son univers un peu WTF.
Pour ma part j'ai mis longtemps avant de vraiment me lancer dedans mais je ne regrette pas tant il s'agit d'un bijou.

Concernant DMC, j'ai essayé la démo et plutôt apprécié le gameplay mais tout le reste... et ben j'y suis plutôt réfractaire... peut-être un jour qui sait?

Et sinon as-tu fais la série God Of War?
Cormag
Signaler
Cormag
Niveau Beat'Em All plus récents, je miserais pas mal sur Bayonetta et le dernier Devil May Cry. Je ne les ai pas testés personnellement, mais j'ai eu de bons retours pour ces jeux-là.
GuerrierDuSilence
Signaler
GuerrierDuSilence
Le gameplay de Rising est pas mal mais alors tout le reste... c'est du WTF que je n'est pas trop aimé.

Niveau BTA je suis sur Bayonetta en ce moment...
NicoDurantes
Signaler
NicoDurantes
J'ai seulement jouer au premier Ninja Gaiden,un super jeu avec une difficulté assé élevé ^^.Mais bon moi je suis plus DMC ^^
Cormag
Signaler
Cormag
J'ai eu un peu de mal personnellement, mais en même temps, je suis tellement attaché à NG que je trouve très vite les défauts de ce genre de jeu. Du coup, pour quelqu'un qui a juste envie de se trouver un défouloir, ça reste un jeu à faire.
NicoDurantes
Signaler
NicoDurantes
Franchement je me suis ennuyer avec ce jeu,je ne l'ai même pas fini :(
gogo 59
Signaler
gogo 59
Pas mal ton article

Édito

Une présentation un peu plus développée s'impose...

23 ans, amoureux du jeu vidéo (et des pixels qui tâchent, mais ça vous l'aurez déja compris!) depuis toujours. J'ai commencé ma carrière de bloggeur de mauvaise foi sur le défunt JVN.com, devenu le site du magazine JVM.

Mon crédo? Parler d'un jeu, mais pas que. L'univers du jeu vidéo est vaste et connecté, et c'est un peu dommage a mon goût de se borner à un simple sujet de test. Et comme je suis passionné et que j'adore faire partager cette passion, quoi de mieux que de prendre la plume pour ça!

A part ça... Je commence depuis quelques temps, ou plutôt plusieurs mois, à m'imposer différents défis sur certains de mes titres favoris, qu'il s'agisse de speedrun ou encore de parties à handicaps. C'est une façon différente de jouer, ainsi que de voir les jeux qu'on à aimé sous un angle nouveau.

 Cormag.

Quelques haut-faits perso :

 

 

Pour garder le contact :

ask.fm/CormagLPV

Licence Creative Commons
Mes textes personnels (images et vidéos exclues) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 3.0 France. (Faites juste un c/c du blog + un petit MP si vous les diffusez, ça ne mange pas de pain.)

Archives

Favoris