LE PIXEL VAINCRA!

LE PIXEL VAINCRA!

Par Cormag Blog créé le 25/10/12 Mis à jour le 23/01/15 à 13h40

BLOG FERMÉ. En cours de déplacement vers https://cormaglpv.wordpress.com/

Ajouter aux favoris
Signaler

Pour commencer 2014 comme il faut, j'avais plusieurs solutions. J'aurais pu vous sortir une nouvelle review d'un jeu super intéressant, un dossier complet et instructif comme la chronique ESport-Retro, ou encore vous balancer un bon gros pavé de fanboyisme parfaitement assumé. Les plus fidèles d'entre vous l'auront compris, si je me mets à parler de Panzer Dragoon,  c'est que la troisième hypothèse est la bonne. Mais ne vous en faites pas, j'ai de bonnes raisons d'en parler dans cette rubrique. Car à l'instar d'autres séries comme Wipeout (dont j'ai déjà parlé ici), y jouer aura été une expérience marquante. Et peut-être même plus que ça...

 

 

... Mais pourquoi autant de fanboyisme, me direz-vous? Petit aparté pour la peine. Personnellement, j'ai découvert la série avec Orta à sa sortie en 2003, donc à l'âge de 13 ans. Je ne suis pas spécialiste de la question, mais pour moi, c'est à cet âge qu'on forge son sens critique ainsi que sa sensibilité artistique. Ce n'est pas le seul titre au monde qui propose une sorte "d'expérience au-dela du jeu", mais sans celui-là, je ne verrais peut-être pas mon rapport au jeu vidéo de la même manière. C'est ce jeu, avec quelques autres (Wipeout, Secret of Mana et j'en ai oublié...) qui m'ont donné envie de vivre ma passion et surtout, de la partager à travers les articles de ce blog. Bref, ce débat mériterait beaucoup plus de place qu'une simple parenthèse, et c'est ici que je la referme... pour l'instant.

 

Raison n°1 : Vous avez dit "fais chauffer les APM!"?

Pour les deux du fond qui roupillent, petit rappel historique. Panzer Dragoon est une série principalement de Rail Shooters en 3D, où le but est d'affronter des vagues successives d'ennemis jusqu'à affronter les boss de chaque stage. Le joueur doit obligatoirement suivre le chemin prédéfini par le jeu (d'où le "Rail") mais peut toutefois se déplacer dans un certain cadre, pour viser ses ennemis ou esquiver les tirs. Sa distinction la plus connue vient de son gameplay à 360 degrés, vos adversaires pouvant très bien vous attaquer de front comme de dos. Bon, ça, c'était pour les trucs bateaux.

Mais l'originalité d'Orta vient surtout du fait qu'il reprend à son compte une idée présente dans l'opus Saga : les transformations dynamiques de votre destrier volant. Le Dragon peut gagner en puissance en plein milieu des niveaux grâce à des bonus d'expérience à dénicher, mais son vrai point fort, c'est qu'il peut se "morpher" en temps réel entre trois formes différentes : Léger, Normal et Lourd. Chaque version change radicalement la façon de jouer, et le jeu fonctionne grandement sur cette capacité : taille, armement, mobilité, résistance, type d'attaque Berserk, tout est influencé! Plus qu'un simple élément de confort, il faut constamment réfléchir sur la meilleure forme à adopter pour combattre le plus efficacement possible. Cette dimension tactique dynamise réellement le gameplay, et vu la difficulté globale assez élevée de l'aventure (en mode Normal, mais un mode Facile existe aussi), snober quelque chose d'utile pour avancer est un luxe qu'il est difficile de se permettre...

 

(Ils ont toute une armée, vous avez un Dragon. L'un des deux camps devrait s'inquiéter...)

 

Raison n°2 : vous avez dit "Tais-toi et admire!"?

Pour la peine, je vous balance une nouvelle théorie personnelle. Pour moi, un jeu vidéo est comme n'importe quelle oeuvre "artistique" (les avis sont partagés sur cette appellation, d'où les guillemets) : si des gens qui aiment ce qu'ils font en sont les créateurs, c'est souvent une bonne chose. Et dans le cas de Panzer Dragoon, le constat vous saute littéralement aux yeux.

C'est surtout le cas dans cet épisode, qui laisse une Saturn impossible à dompter (c'est d'ailleurs pour cette raison qu'elle à fait un bide) pour une XBox permettant d'être ambitieux visuellement. L'esthétique à peut-être vieilli sur certains détails, vu qu'il n'y a pas d'artifices comme le cel shading ou le blur, mais la recherche en matière de design et de mise en scène fait toujours son effet. Passant tour à tour du Steampunk à la Fantasy, des machines de guerres au design sans concessions à des ruines qu'on dirait sorties d'un musée d'art abstrait, chaque détail est mis en valeur.

 

(Non, ceci n'est pas un niveau caché de Rez. Mais bon, vous pouvez aussi y jouer, je ne le prendrais pas mal.)

Je voulais aussi éviter de ressortir une nouvelle fois le côté musical et sonore dans cette chronique (remarquez, vous savez quoi mettre dans votre MP3 avec moi!), mais pas de bol, il a bénéficié de la même minutie. Plutôt que des discours, deux exemples s'imposent à moi : le générique de fin d'Orta, et celle du niveau 1 du premier opus. Vous m'en direz des nouvelles...

 

Raison n°3 : vous avez dit "Ca coûterait combien, en DLC?"?

Pour être exact, en DLC payants. Parce que bon, on aurait tendance à oublier que les packs de 3 maps pour 15 Euros (ou 100 Francs, j'aime bien les conversions qui font mal) sur CoD, ou encore les Season Pass, ça n'a pas toujours existé. Plus généralement, un jeu peut se permettre de ne pas avoir une durée de vie très élevée si de l'autre côté, elle propose de quoi avoir envie de reprendre la manette une fois l'aventure principale bouclée. En matière de jeux de shoot, on peut avoir un Starfox qui change totalement les stages selon le niveau de difficulté, ou alors Orta, qui est remplie à rabord de bonus...

Les dix niveaux du mode Histoire vous ont laissés sur votre faim? Pas de panique! Il y a déjà une histoire parallèle avec 6 stages supplémentaires. Si vous voulez vous plonger davantage dans l'univers de la série, une encyclopédie et un bestiaire complet sont à débloquer au fil de vos aventures. Mais surtout, et c'est un fait rare, il y a un deuxième jeu entier et gratuit pour les plus tenaces! Et pas des moindres, puisqu'il s'agit du Panzer Dragoon premier du nom. Une occasion de se frotter à un vrai classique du jeu vidéo, mais aussi... d'économiser une bonne trentaine d'Euros. Ou alors vous faites comme moi, vous l'achetez après. Et si vous le faites, vous êtes des gens bien.

 

 

Après ce grand élan de subjectivité, remettons sur les pieds sur Terre deux secondes. Oui, ce Pourquoi il faut y (re)jouer est certainement le plus "fanboy", et le Rail Shooter est un style de jeu très codé et old school. Si bien que tout le monde n'y accrochera pas, même en y mettant de la bonne volonté. Mais la série des Panzer compte parmi les plus respectées de l'histoire du jeu vidéo, et ce malgré le fait qu'elle soit liée à une console méconnue du grand public, et sous-estimée par beaucoup de joueurs. Des jeux "comme on en fait plus, ma bonne dame", qui montrent ce que le jeu vidéo dans son ensemble à de mieux à offrir. Et ça, c'est quand même la classe, vous ne trouvez pas?

PS : vous avez intérêt d'être d'accord avec moi. Fanboy un jour, fanboy toujours!

Ajouter à mes favoris Commenter (21)

Commentaires

PXL
Signaler
PXL
SSF tourne très bien avec Panzer Saga. Et l'avantage, c'est de faire tourner une iso Patchée en français. Je l'ai refini avec ce patch, quel plaisir !
RetroPlayerMan
Signaler
RetroPlayerMan
La bonne époque ou SEGA savait se mouillé et faire de vrai petit bijou.
Cormag
Signaler
Cormag
SSF est un peu compliqué au début à utiliser, mais je trouve qu'il rend plutôt bien, même avec de vrais jeux. Après, comme tout émulateur, il n'est jamais compatible avec 100% de la ludothèque, et des problèmes de compatibilité peuvent toujours exister (par expérience, ça à longtemps été le cas avec Starfox).
RetroBob
Signaler
RetroBob
Le problème des émulateur saturn... l'optimisation..... quel dommage.
Je n'ai essayé que Shining Force 3 ep. 2 (qui ramait sur mon PC récent) mais je ne me souviens guère si il y a des options de rehausse graphique.
fastfab
Signaler
fastfab
La version US n'est pas courante non plus ;-).
Perso j'ai un exemplaire euro (racheté une centaine d'euros il y a 7 ans...). Pour la petite histoire, j'avais revendu ma saturn plus plusieurs manettes, pistolet, 15 jeux (Que des hits, dont PDS) en 1999 au pire moment pour la revendre. Le revendeur m'avait tout pris pour 340 francs... J'avais même du rajouter 20 francs pour avoir NFS4 qui venait de sortir sur PC. La plus mauvaise affaire de ma vie ^^.

Sinon il y a d'autre moyen de jouer a Panzer Dragoon Saga. Perso je joue pas avec mon exemplaire pour pas l’abîmer, j'ai fait une copie que j'utilise sur mon PC avec l'émulateur SSF quand je veux y jouer.
unswabbed
Signaler
unswabbed
@fastfab, Panzer Dragoon Saga est un peu à part car ce n'est plus un Rail Shooter, mais un J-RPG. Et puis vouloir le faire maintenant, c'est etre riche, car si tu peux touver le jeu en version jap pour une trentaine d'euros, pour la version US ou Euro, c'est plus du 200€ qu'il faut compter. Encore pour la version euro j'arrive a concevoir que le prix soit excessif (sortie en peu d'exemplaire et à la fin de vie de la console), j'arrive pas à comprendre que la version US soit dans le même ordre de prix
Gat
Signaler
Gat
Mon dieu que c'était beau à sa sortie... Jeu culte de la Xbox.
helldiablo
Signaler
helldiablo
Série magnifique
anthologie
Signaler
anthologie
Orta est certes très bon, mais il n'est pas du tout au niveau des 3 précédents épisodes, et de très loin !
Et les OST, une pure merveille :)
Maidencloud
Signaler
Maidencloud
Pour moi le meilleur reste le premier ! Aaaah la musique du premier niveau !!!
fastfab
Signaler
fastfab
La série de jeu qui m'a le plus marqué.
Parcontre Orta est l'épisode que j'aime le moins à cause de sa DA moins maîtrisé et beaucoup plus "fourre tout à la jap" que les épisodes Saturn qui avaient su trouver l'équilibre parfait entre imagerie asiatique et touche occidentale.
Et pour rectifier l'article, Panzer Dragoon et Panzer Dragoon Zwei sont loin d'être des bides et figure parmi les meilleurs ventes de la console (certes sur un parc installé faible) et surtout été réputé à leur sortie pour leur qualité graphique (oui en 1995/1996 le standards n'étaient pas les mêmes). Panzer Dragoon Zwei fait même parti de la sainte trinité de l'age d'or de la Saturn, qui faisait volé en éclat (pour un temps) la sois-disant faiblesse du hardware Saturn (Sega Rally, Virtua Fighter 2 et Panzer Draggon Zwei).

A ceux qui ne l'ont pas fait (et qui sont capable de passer outre la 3D des console 32 bits qui a bien vieillis) Panzer Dragoon Saga est l'un des tout meilleur RPG jap jamais sortis tout simplement. Un univers sublime et éloigné des cliché du RPG jap, un gameplay en tour par tour nerveux et dynamique pour un beau voyage vidéo-ludique. Pour infos l'équipe a ensuite fait un certain Skies of Arcadia... (que je trouve moins bien d'ailleurs)
StephKo
Signaler
StephKo
Panzer Dragoon est une de mes saga préféré du jeu video. J'ai découvre Orta un peu en retard en 2008, je l'ai trouvé sympa mais j'ai regretté que la palette de couleur soit plus flashy que les épisodes précédents qui avaient un véritable parti-pris graphique.
Dans l'ensemble Orta est quand même un très bon jeu et j'ai beaucoup aimé les niveaux bonus que l'on débloque en finissant le jeu et qui racontent l'enfance de l’héroïne.
unswabbed
Signaler
unswabbed
Quel titre exceptionnel, un chef d'oeuvre comme on en voudrait plus sur nos consoles actuelles.

@GuerrierDuSilence : Si tu veux avoir des graphismes plus fin sur ta xbox première génération, je t'invite très fortement à acheter un cable YUV pour cette dernière et jouer ainsi de tous les jeux Xbox en resolution 480P, voir 720p pour certains titres (SoulCalibur 2 entre autre). C'est comme ça que j'ai eu le plaisir de redécouvrir certains titres
PXL
Signaler
PXL
Merci pour cet article de fanboy qui met en valeur le meilleur épisode rail shooter de la saga panzer. :) Si tu es intéressé par la vision d'un pure fanboy, je t'invite a voir mon dossier vidéo de 2h20 sur la série. Sur Youtube : tu tapes PXLISATION et Panzer Dragoon. Tu devrais tomber dessus
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Je sais que c'est un excellent jeu, mais je n'aime pas le genre, et ma Xbox est très (mais alors vraiment très) capricieuse...
RetroBob
Signaler
RetroBob
En effet, j'ai découvert ce nom à l'époque du preview de Joypad. J'étais persuadé alors que c'était une blague de la rédac'! ^^
Cormag
Signaler
Cormag
En effet, ça s'appelle du Panzeresse. Après il y a quelques références à d'autres langues, comme l'allemand ou le français. Le héros de Zwei, le second opus, s'appelle d'ailleurs... Jean-Jacques Lundi. Ça ne s'invente pas!
RetroBob
Signaler
RetroBob
La saga Panzer Dragoon est une oeuvre d'art! Point!.
A savoir pour ceux qui ont joué ou regardé la vidéo ci-dessus, que l'univers de Panzer Dragoon possède sa propre langue (ce n'est pas du japonais). La direction artistique et les musiques sont des chefs-d’œuvres!
GuerrierDuSilence
Signaler
GuerrierDuSilence
Ouah!! D'accord! Je vais continuer ma session sur la (vraie) xbox one je crois... Mais merci pour l'info je croyais que j'étais un cas isolé... C'est dommage d'ailleurs parce que les graphs sont forcément beaucoup plus fin sur 360.... bref... ça ne lui retire pas ses qualités ludiques! c'est déjà ça.
Cormag
Signaler
Cormag
J'avais oublier de préciser pour le bug sur Xbox 360, alors que Microsoft compte ce jeu dans la liste des compatibles... C'est d'ailleurs une maladie des jeux Sega je trouve, il y en a beaucoup qui tournent assez mal, je pense à Jet Set Radio Future notamment.

Le seul moyen de contourner le bug est de jouer (ou laisser tourner le jeu avec une manette autofire) pendant 15 heures. A partir de là, tout les niveaux sont jouables individuellement dans la Boite de Pandore. Et si je dis pas de bêtises c'est 20 heures pour débloquer le premier Panzer Dragoon.
GuerrierDuSilence
Signaler
GuerrierDuSilence
Je l'ai découvert il y a peu de temps (d'ailleurs, après le niveau 3, il ne fonctionne plus sur ma 360 (???!!! why???) donc obligé d'y jouer sur la xbox (1) mega fat pour le continuer) et c'est vraiment un petit bijou... Merci pour cet article!!

Édito

Une présentation un peu plus développée s'impose...

23 ans, amoureux du jeu vidéo (et des pixels qui tâchent, mais ça vous l'aurez déja compris!) depuis toujours. J'ai commencé ma carrière de bloggeur de mauvaise foi sur le défunt JVN.com, devenu le site du magazine JVM.

Mon crédo? Parler d'un jeu, mais pas que. L'univers du jeu vidéo est vaste et connecté, et c'est un peu dommage a mon goût de se borner à un simple sujet de test. Et comme je suis passionné et que j'adore faire partager cette passion, quoi de mieux que de prendre la plume pour ça!

A part ça... Je commence depuis quelques temps, ou plutôt plusieurs mois, à m'imposer différents défis sur certains de mes titres favoris, qu'il s'agisse de speedrun ou encore de parties à handicaps. C'est une façon différente de jouer, ainsi que de voir les jeux qu'on à aimé sous un angle nouveau.

 Cormag.

Quelques haut-faits perso :

 

 

Pour garder le contact :

ask.fm/CormagLPV

Licence Creative Commons
Mes textes personnels (images et vidéos exclues) sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas de Modification 3.0 France. (Faites juste un c/c du blog + un petit MP si vous les diffusez, ça ne mange pas de pain.)

Archives

Favoris