Le Corbeau Zombie

Le Corbeau Zombie

Par angryanonymous2 Blog créé le 28/09/12 Mis à jour le 01/04/13 à 14h31

Comme le réel, mais mieux.

(ce blog ne cautionne aucune des publicités qui l'entourent)

Ajouter aux favoris
Signaler
Exclu

 

ting !

 

La rédaction du Corbeau Zombie est fière de vous annoncer que le blog a dépassé les 100 000 visiteurs ce jour, pour plus de 1 500 "j'aime ".

 

Depuis sa création le 28 septembre dernier, la ligne éditoriale du Corbeau Zombie est toujours restée la même : de l'information juste, de l'information poussée, de l'information indépendante.

 

A travers ces 100 000 visites, c'est la probité et l'audace d'une équipe de journalistes indépendants qui est ici saluée, et nous vous remercions, visiteur et visiteuse, de nous faire confiance de plus en plus nombreux, jour après jour, pour vous démêler l'écheveau tentaculaire des campagnes de communication des fabricants et éditeurs de jeux vidéo.

 

Nous vous donnons rendez-vous dès demain pour de nouvelles informations indépendantes et véridiques (notamment un scoop sur Kaz Hirai qui aurait changé de sexe durant les vacances de noël).

 

Angryanonymous2

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Exclu

Satoru Iwata a annoncé ce mardi sa démission, effective le 28 février prochain à 20h00. Le président de Nintendo, âgé de 54 ans, estime n'avoir plus "les forces de diriger Nintendo".

I was the king of the world

Les plus grands éditeurs de jeux vidéo internationaux ont salué la décision de M. Iwata en exprimant parfois leur surprise mais surtout leur "respect". Etonnés, choqués ou plein d'espoir pour la nomination d'un président plus moderne, les fans de Mario et Zelda à travers le monde ont également réagi diversement après l'annonce.
Un nouveau président devrait être désigné "pour Pâques", le 31 mars, après réunion des actionnaires organisée dans les 15-20 jours suivant la démission. Et déjà, les spéculations vont bon train concernant son successeur.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a souligné "l'engagement profond" de Satoru Iwata.  Selon son porte-parole Martin Nesirky, Ban "apprécie l'engagement profond de Nintendo en faveur du dialogue entre hardcore et casuals et sa volonté de relever les défis mondiaux que constituent les jeux en ligne, les jeux gratuits sur mobile et kinect".

Il espère que "la sagesse qu'il a démontrée pendant sa période à la tête de Nintendo sera un héritage sur lequel bâtir davantage encore de dialogue et tolérance".

Depuis son arrivée à la tête de Nintendo, Iwata s'est exprimé sur les problématiques mondiales, comme le prix des consoles et des jeux. Mais de nombreux scandales, comme celui de la "remballe" des gamecubes en Wii, les discutables Mario Kart GC et New Super Mario Bros 2, et la baisse brutale de prix des 3DS, ont assombri son bilan.

(source : www.realnewstrustme.com)

Voir aussi

Sociétés : 
Nintendo
Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
News

Consommation - L'éditeur compte également porter plainte...

Electronic Arts, l'éditeur de "Dead Space 3" sorti la semaine dernière, fait actuellement l'objet d'une polémique après la découverte au Royaume-Uni d'ADN de Resident Evil 4 dans son jeu.

blam blam beuarghl

Resident Evil 4

"Nous avons produit le jeu de Visceral Games et nous l'avons distribué. S'il s'agissait bien d'une copie de Resident Evil 4, nous allons nous retourner contre le studio de développement" a déclaré à l'AFP Steven Custard, porte-parole européen du géant des jeux vidéo, joint par téléphone

«Ces derniers jours, nous avons eu des contrôles de la répression des fraudes. Le jeu était bien étiqueté "jeu de tir à la troisième personne". C'est un style, on n'y touche pas, c'est défendu.», a-t-il insisté.

 blam blam beuarghl prem's

Dead Space 3

Rappelons que la semaine dernière, la répression des fraudes britannique était saisie par des consommateurs qui avaient trouvé de troublantes ressemblances entre la trilogie "Dead Space", publiée depuis 2008, et le jeu Resident Evil 4 sorti en 2005. Et le scandale ne pourrait que commencer alors que d'autres cas de jeux à la troisième personne inspirés en partie ou complètement par RE4 commencent à apparaître au grand jour.

 L'éditeur original, Capcom, s'est quant à lui fendu d'un communiqué rappelant les gros efforts menés par l'entreprise pour gâcher tous les éléments réussis de Resident Evil 4 dans les nombreux épisodes publiés depuis lors.

(source : www.lefigaro.fr)

Voir aussi

Jeux : 
Resident Evil 4, Dead Space 3
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
News

 

Heavy Rain est sans aucun doute l'une des expérience vidéoludiques les plus marquantes de l'année 2010. Nouvelle preuve s'il était besoin, aujourd'hui, avec cette lettre touchante écrite par un jeune homme à propos de son oncle...

cocotte en papier

 

Avant-hier, à l'occasion du DICE Summit, David Cage - l'un des créateurs du jeu- a lu cette lettre de Bejitasama, âgé de 15 ans, témoignant de son expérience vécue. Jouant au titre deQuantic Dream avec son oncle, le jeune adolescent raconte comment le jeu lui a pratiquement changé la vie.

 

"Votre jeu a pratiquement changer ma vie. C'était la chose la plus horrible que j'ai joué avec mon tonton.

Quelques semaine après avoir commencer, mon tonton était telement dégouter par l'histoire du jeu qu'il a arréter de me mettre la main dans le short quand je jouer a la PS3. Aprés, j'ai essayer de finir Heavy Rain mais j'était bloquer et j'ai du lire les cheats sur internet pour avancé. Je n'avait pas comprit la fin qui c'été le tueur.

Je voudrait vous remercié pour votre jeu qui a changer ma vie. Maintenant je suis tranquile pour joué à Callof et fifa sur le psn quand maman elle est pas la."

Je m'appelle kevi, Bejitasama, j'ai 15 ans et votre jeu a changer ma vie. 08/01/2013"

SPOILER

 Un témoignage poignant qui se passerait presque de commentaires, et qui prouve une fois de plus, et si besoin en était, que le jeu vidéo permet d'apporter de nouvelles expériences et d'émouvoir, au même titre qu'un film, un livre ou un tableau.

Chacun possède sa sensibilité et son histoire mais il est bon de voir que parfois le jeu vidéo, c'est un peu plus que du jeu vidéo.

 

(source : gameblog.fr)

 

Voir aussi

Jeux : 
Heavy Rain
Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Signaler
News

Faillite de THQ et d'Atari/Infogrammes, échec de la PS Vita et ventes décevantes de la Nintendo Wii U, retards à répétition pour GTA5 et Tomb Raider... les derniers mois ont été particulièrement éprouvants pour l'industrie du jeu vidéo, et beaucoup se demandent comment on en est on arrivé là, dans un secteur il y a encore peu générateur d'emplois et de PIB.

La réponse a peut-être été trouvée par Michel Gérard, célèbre économiste qui vient de sortir un passionnant ouvrage aux éditions Ankama  : « L'Occasion ou la mort des jeux vidéo », deuxième tome de la réflexion entamée avec "Le Piratage, ou la mort des jeux vidéo" chez le même éditeur.

Tout au long de la centaine de pages illustrées de nombreux graphiques, M. Gérard démonte avec lucidité les dérives d'une pratique qui conduit aujourd'hui les plus grands éditeur informatiques à la ruine et des millions de programmeurs au chômage tout en enrichissant les réseaux pédophiles des républiques d'ancienne URSS et les cellules terroristes d'Afrique sub-saharienne.

"Les calculs estimatifs de l'industrie sont sans appel : un jeu d'occasion acheté, c'est 5 jeux neufs qui partent au pilon et 12 programmeurs au chômage" déclare M. Gérard.

On apprendra avec intérêt que le marché de l'occasion serait responsable de la disparition des enseignes Virgin, Game et Lehman brothers, qu'il aurait un lien direct avec les émeutes de banlieues en octobre 2005 et provoquerait chaque année autant de suicides que le jeu du foulard chez les adolescents. Selon les calculs de l'auteur, les jeux neufs vendus actuellement seraient 83% moins chers en moyenne sans les ravages du marché du jeu d'occasion.

Michel Gérard, économiste.

Devant cet effarant état de fait, M. Gérard propose des solutions : durcir les législations, fermer les boutiques des petits revendeurs et prononcer des peines de prison ferme à leur encontre, enfin, connecter consoles et ordinateurs en ligne 24 h sur 24 avec la répression des fraudes et passer à un format de disques de jeu auto-destructibles.

Des solutions « étudiées attentivement en ce moment même » par les grands acteurs survivants de ce monde en crise, selon l'auteur, et des technologies qui devraient faire leurs premiers pas avec les nouvelles consoles qui sortiront en fin d'année.

(« L'Occasion ou la mort des jeux vidéo » par Michel Gérard, éditions Ankama, 97 pages, 43,99€)

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Signaler
News

 

sa vie, son oeuvre

 

"Nous sommes juste des fous. Nous ne faisons pas cela pour l'argent ou la gloire."
David Cage (fonctionnaire chez Sony)


David Cage est un homme de convictions, un artiste du contraste passionné par son métier de faiseur de rêves.
A l'occasion du sommet
DICE 2013, réunissant la fine fleur des créatifs du monde des jeux vidéo à Las Vegas, David Cage a profité de sa tribune pour remonter les bretelles d'une industrie frileuse qui se cantonne encore à produire des jeux sans ambition uniquement pour enfants.

Le brûlot, baptisé "
Le Syndrome de Peter Pan : l'industrie qui refusait de faire comme moi", a développé 9 commandements bibliques pour un credo : le passage des jeux vidéo à l'âge adulte.

Pour résumer la pensée progressiste de
David Cage (parce que les 9 points, ils étaient quand même assez long à traduire), l'avenir des jeux vidéo est donc de :

"Faire des jeux réalistes scénarisés par Hollywood, innovants et choquants mais tous publics à la fois. Et j'emmerde les journalistes qui donnent une mauvaise note."

 



Le prochain jeu réaliste scénarisé par Hollywood, innovant et choquant mais tout public à la fois du studio de David Cage, "
Beyond : two Souls", est attendu pour la fin de l'année sur PS3.

(Source : http://www.gamasutra.com)

 

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
News

tching tching tchong tching tchong

Lors de la traditionnelle séance de questions/réponses faisant suite à l'annonce des résultats financiers de Nintendo, Satoru Iwata est revenu sur le Blu-ray, avant de donner son avis sur cette technologie dont il doute fortement du succès.

Alors que Sony utilise les technologies Blu-ray depuis la sortie de la Playstation 3 en 2006, voici ce que Satoru Iwata pense de ce support :

« Il y a beaucoup de choses que le Blu-ray ne peut pas faire, mais ces faits n'ont pas été bien communiqués au public, et je trouve étrange que tant de personnes revendiquent que le Blu-ray est le futur. »

Le président de Nintendo argumente ensuite en pointant du doigt les problèmes liés aux disques, notamment en ce qui concerne les temps de chargement.

« A cause des lois de la physique, il y a toujours un temps nécessaire pour transmettre des données, et compte tenu du niveau actuel de la technologie, c'est synonyme de temps de chargement lors de la réception de ces données par la console. C'est pourquoi nous pensons à Nintendo que l'avenir est à la cartouche de jeu et nous pensons y revenir sur toutes nos consoles très bientôt. »

Bref, Satoru Iwata tient ici une position que certains trouveront issue d'un autre temps, alors que d'autres la trouveront tout à fait légitime. Il est toutefois certain que son argumentation n'est pas sans intérêt, et que le monsieur n'a pas forcément tort... pour le moment.

Source : nintendo.co.jp

Voir aussi

Sociétés : 
Nintendo
Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
News

Faillite de THQ et d'Atari/Infogrammes, échec de la PS Vita et ventes décevantes de la Nintendo Wii U, retards à répétition pour GTA5 et Tomb Raider... les derniers mois ont été particulièrement éprouvants pour l'industrie du jeu vidéo, et beaucoup se demandent comment on en est on arrivé là, dans un secteur il y a encore peu générateur d'emplois et de PIB.
La réponse a peut-être été trouvée par
Michel Gérard, célèbre économiste qui vient de sortir un passionnant ouvrage aux éditions Ankama : « Le Piratage ou la mort des jeux vidéo »



Tout au long de la centaine de pages illustrées de nombreux graphiques, M. Gérard démonte avec lucidité les dérives d'une pratique qui conduit aujourd'hui les plus grands de l'informatique à la misère et des millions de programmeurs au chômage tout en enrichissant les caisses des
réseaux mafieux d'Europe de l'Est et les terroristes de Al Qaida.

Le chapitre dédié à l'histoire du piratage informatique est particulièrement intéressant : des copies de cassettes qui circulaient dans les cartables de la génération Amstrad/Commodore, aux cartouches de jeu made in Hong Kong qui auront précipité la fin de carrière de la Famicom de Nintendo. L'accès grand-public aux graveurs de CD à la fin des années 90 qui
tua la Playstation et ruina des centaines d'éditeurs, et aujourd'hui, les fameuses cartouches R4 responsables de l'échec mondial de la Nintendo DS.
On apprendra avec intérêt que le piratage est responsable de la disparition des salles d'arcade et du format DVD, qu'il incite à la prostitution des mineurs et provoquerait chaque année
autant de morts que l'usage du cannabis au volant.

michel gérard

Michel Gérard, économiste

Devant ce bilan apocalyptique, M. Gérard propose des solutions :
durcir les législations, prononcer des peines de prison ferme, couper l'accès internet à vie pour les fraudeurs et surtout, revenir à un modèle économique de jeux de type « game and watch », lorsque le ludiciel était vendu en même temps que son support. Des solutions « étudiées attentivement en ce moment même » par les grands acteurs survivants de ce monde en crise, selon l'auteur.

(« Le Piratage ou la mort des jeux vidéo » par Michel Gérard, éditions Ankama, 103 pages, 47,99€)

Ajouter à mes favoris Commenter (8)

Signaler
Exclu

demain ca sera toujours mieux

Nous vous annoncions la semaine dernière la présentation officielle de la Playstation 4 à la date du 20 février, et voici qu'aujourd'hui un document interne « fuité » de la société américaine Walmart, révèle une partie des premiers jeux PS4 disponibles au lancement de la machine (noël 2013 aux Etats-Unis, rappelons-le).

Que des grands noms, que des grands hits, accrochez-vous, c'est du lourd :

- Ridge Racer 2014 (Namco/Bandai)

- Tekken Tag Tournament future (Namco/Bandai)

- Rayman Legends PS4 (Ubisoft)

- Assassin's Creed 3 PS4 (Ubisoft)

- Batman : super Arkham City (Electronic Arts)

- Mass Effect 3 special edition (Electronic Arts)

- Super Sega Sonic Megadrive hit collection (Sega)

Enfin, une surprise de taille : Fantavision 2 de Sony, la suite du hit  pyrotechnique qui avait accompagné la sortie de la Playstation 2 il y a une décennie de cela.

paf boum ooooh séjoli

On attend la confirmation pour la distribution européenne, mais avec un roster comme celui-ci, nul doute n'entoure plus le succès à court terme de la bombe de Sony.

(source : www.vginsiderz.com)

Voir aussi

Plateformes : 
PS4
Ajouter à mes favoris Commenter (16)

  
Signaler
News

j'ai tout pompé sur l'affiche du dracula de coppola

Y-a-t-il des raisons de s'inquiéter pour les otakus gothiques ? Des documents en provenance de MercurySteam entertainment, le talentueux studio espagnol responsable des deux derniers épisodes de la série Castlevania, prouvent en effet l'apparition d'une nouvelle arme à la disposition des joueurs dans Lord of Shadows 2 : un pieu en bois.

pointed stake vs fresh fruits

On connaît les efforts historiques de la famille
Belmont pour saboter le travail lorsqu'il s'agit de tuer Dracula, le maître des vampires. Il est de notoriété publique que le seul moyen de se débarasser définitivement d'un vampire est de lui planter un pieu dans le coeur, et voici pourquoi, depuis le premier épisode de Castlevania sur MSX2 en 1986, les vaillants chasseurs de vampire ont toujours affronté Dracula avec un fouet (ou une hallebarde, ou une épée), afin de se ménager la possibilité de sortir des suites.

abruti congénital


Jamais aucun épisode de la série n'avait jusqu'à présent proposé l'
arme ultime, et dorénavant, la communauté des fans de Castlevania vit dans la crainte de vivre le tout dernier épisode. Certes, les tendances actuelles du marché sont aux reboots, prequels et remakes en tout genre, mais l'annihilation définive de Dracula sonnerait symboliquement la fin d'un âge d'or pour les jeux vidéo...

L'éditeur Konami n'a pas souhaité répondre à nos questions sur l'avenir de Castlevania.

(Castlevania : Lord of Shadows 2 sortira courant 2013)

horreur horreur infinie

Voir aussi

Groupes : 
Castlevania
Jeux : 
Castlevania : Lords of Shadow 2
Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Archives

Favoris