Contr'Addiction

Par Contra Blog créé le 12/06/13 Mis à jour le 18/05/17 à 15h25

Joueur devant l'éternel, on me résume souvent à une poussière d'espace en quête d'une place. J'ai traîné mes baskets sur plusieurs sites spécialisés ces dernières années, armé de ma plume, parfois même hors de nos frontières. Je pense, donc j'écris. @ContraOff

Ajouter aux favoris
Signaler
Humeur (Jeu vidéo)

Annulé à la surprise générale en ce début d'année (voir ici), Scalebound avait pourtant réussi à attiser notre curiosité. Dévoilé au grand public à l'occasion de l'E3 2014, cette exclusivité Microsoft s'appuyait avant tout sur la présence du créateur japonais Hideki Kamiya (Devil May Cry, Bayonneta, Okami...) à la tête du chantier pour suciter un intérêt certain auprès des joueurs initiés.

Deux ans et une poignée de vidéos de gameplay plus tard, sans qu'on sache réellement pourquoi, il semblerait que le projet se soit finalement confronté à une impasse propulsant Drew et son dragon directement dans le cercueil, au grand damn d'une partie de la communauté Xbox qui aimerait le temps d'un jeu troquer les gros flingues et les tronçonneuses contre une aventure ambitieuse aux teintes bucolique. Un rêve enterré ... pour de bon ? Peut être pas.

VERS UN RETOUR INATTENDU ?

En effet, et alors qu'on pensait Scalebound définitivement relégué au rang des jeux qui ne verront jamais le jour (juste à côté du Cry On de Mistwalker), il se pourrait finalement que l'affaire prenne une nouvelle tournure inattendue avec une rumeurapparue aujourd'hui sur le net - faisant état d'une résurrection. Une "fuite" très vite corroborée par un renouvellement de la marque par Microsoft. S'il convient de rester extrêmement prudent, l'information n'ayant pour l'instant pas été confirmée par les principaux concernés, il faut admettre que l'idée  aussi folle soit-elle nourrit en nous un instant de réflexion.

A ce stade de l'histoire, on est effectivement partagé entre deux états. D'un côté la surprise, de l'autre l'inquiétude. Si on en croit cette rumeur, la firme de Redmond aurait confié le développement à une nouvelle équipe "proche des studios Microsoft", se passant donc une fois pour toute de Platinum Games et par extension Hideki Kamiya, qui justifiaient pourtant à eux seuls l'existence du jeu.

Mais c'est surtout l'opacité entourant le développement de Scalebound qui nous ne permet pas d'établir un état des lieux concret, et il est donc tout bonnement impossible de savoir si la Xbox tente ici un coup de poker désespéré ou s'appuie sur de véritables idées concrètes qui expliquent la remise en route du projet avec un nouveau studio peut être plus "Microsoft-compatible" qui pourrait astucieusement s'appuyer sur le travail effectué ces dernières années.

LA FAUSSE BONNE IDEE ?

Ce qu'on peut craindre en revanche, c'est que Phil Spencer ait tout simplement succombé au bad buzz provoqué par l'annulation du jeu en janvier, avant tout alimenté par des joueurs réfractaires à la marque verte qui jubilaient de voir l'image de la Xbox encore une fois bousculée en ces temps difficiles face à une concurrence féroce. Parce que dans le fond, il n'y a probablement pas tant de joueurs qui attendaient Scalebound, déjà parce qu'il s'agit d'un genre qui peine à trouver naturellement sa place dans la ludothèque du constructeur américain mais aussi parce que les quelques vidéos de gameplay diffusées jusqu'ici n'ont pas vraiment réussies à lever les foules. Ainsi, on peut légitimement s'inquiéter à l'idée que cette résurrection - si elle se confirme - ne soit qu'un énorme gachis de temps et d'efforts pour récolter au bout du chemin un bide annoncé. Les plus optismistes, eux, y verront sans doute une cartouche de plus dans le portefeuille d'un Microsoft condamné à faire le show le mois prochain avec son Project Scorpio à l'occasion de l'E3 2017.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (14)

Commentaires

ElPistolero
Signaler
ElPistolero
@DemaH

Non mais tu pourras retourner l'affaire dans tous les sens, il n'en demeure pas moins que les consoles Playstation sont celles qui ont le plus souvent accueilli la franchise Street en 20 ans, et que ça reste aussi la seule crèmerie à avoir accueilli le spin-off Ex et bon nombre de cross-over indisponibles ailleurs. En outre, tous les épisodes canoniques sont sortis sur Play. Ce qui n'est absolument pas le cas sur Xbox.

D'ailleurs, avec 50 millions de Xbox 360 aux US, contre à peine 30 millions de PS3, voir Street IV mieux se vendre sur cette dernière au final vient te rappeler sans ambiguïté là où se trouve le marché de la baston. Et c'est sur une console japonaise, évidemment.
CoolSpot
Signaler
CoolSpot
Cest désormais dans l'indé que je trouve tout le plaisir de jeu que me procurait les jeux japonais...
DemaH
Signaler
DemaH
suite...

De plus, tu noteras que ton lien est daté de bien avant la sortie du jeu!! C'était dur de prédire des mauvaises ventes pour SFV quelques mois avant sa sortie... LoL
DemaH
Signaler
DemaH
ElPistolero: Je vais avoir du mal à convaincre quelqu'un qui à des mauves infos...

Sony à fait croire que Street fighter était une exclue "playstation" depuis longtemps alors que c'est faux... il y a 20 ans, c'était la mode des Street Fighter Alpha/Zero, et SFIII qui sont sortis aussi sur SegaSaturn et Dreamcast (parfois en exclue temporaire comme SF3, les capcom vs SNK, etc...)

Pour les ventes, si on met de côté le marché japonais (qui ne représente même pas 200.000 exemplaires de SFIV vendus!), c'est aux usa que le jeu à fait un carton et il y avait une bonne parité comme le prouve ce tableau: https://www.gamekult...ance-74825.html

Donc voilà, arrêter de parler de bide là ou il n'en est rien!! (par la suite, SFIV à continué à bien se vendre sur les 2 consoles sans que l'une version écrase l'autre!)
ElPistolero
Signaler
ElPistolero
@DemaH

Street IV s'est (beaucoup) + vendu sur Playstation 3 que sur Xbox 360. Le deal avec Capcom faisait sens, puisque la fanbase de la baston est historiquement liée au constructeur japonais (qui a vu défiler les Street en exclu pendant 20 ans). Quant à Ono, c'est un gros fanboy de Sony, qui n'a jamais remis en question ce partenariat. Bien au contraire. C'est la politique pro-DLC de Capcom et le manque de contenu initial vis-à-vis de la dernière version de Street IV qui ont essentiellement plombé les ventes du titre au départ. Mais Ono et la One, euh...

http://www.gameblog....aux-joueurs-xbo
TeamDouceur
Signaler
TeamDouceur
Une résurrection serait de toute manière et à tout point de vue le mieux. Un abandon pur et simple d'un projet créé beaucoup de négativité même si parfois cela peut être un choix raisonnable.

@CoolSpot
Quand tu fais réellement les totaux, le jeu vidéo japonais et la perception matériel qu'on en a depuis d'autre pays du monde n'a pas beaucoup évolué avec le temps. De grosses licences originales sont venu remplacé certaines en perdition, et la proportions de jeux strictement disponible sur leur territoire reste identique. Mais comme tu le dit, notre génération est passé à autre chose, tout simplement.

Il n'y a jamais eu des tonnes de tueries made by japanese, il y en a eu quelques unes, des très marquantes surtout, cependant la qualité de la moyenne de leur production a toujours été plutôt médiocre. Il y a un gros manque côté rpg surtout, mais ce qui était génial en 2D ou fausse 3D à l'époque est impossible à transposer en full 3D aujourd'hui; et comme rejouer à ces vieux jeux sness/ps1 est tout de même un sacré challenge, il faut se faire la raison d'une époque belle et bien révolue.

J'ai envie de dire qu'il y a de belle perle indé pour pallier à cela, et elles sont suffisante, leur rythme de sortie correspond au rythme de sortie des bijoux sness. Il faut là aussi revoir notre rythme de consommation à la baisse, c'est le mieux.

Concernant SE, ils vont très probablement s'écrouler dans les 10 ans à venir, ou tout du moins le segment "Square" tel qu'on le connait aujourd'hui. Ils sont arrivés au bout de ce qui leur étaient possible de fournir dans le style de direction à la FFX ---- FFVX (hors mmo). Ce n'est pas que le manque de moyen: c'est la vision et le style de fonctionnement en interne qui est a mal. Ils ne seront pas capable de faire table rase autrement qu'en virant certaines des dernière grosses têtes du studio, tout en maximisant leur profit façon Konami.

Mais c'est tout à fait normal, les génies sont loin de courir les rues, et le contraire serait comme demander à la team de préparation physique d'un champion olympique de faire de meilleur record que lui une fois ce dernier partit à la retraite.

On retrouve ce problème chez Ghibli par exemple, personne n'a été en mesure de venir remplacer le vieux maître, même pas le fils... et c'est tout naturel, c'est le comble d'avoir voulu faire de l'art un outils purement commerciale, un jour ou l'autre ça se casse la gueule. Heureusement la roue tourne et des petits nouveaux viendront nous remplacer tout ça un jour. Il faut simplement du temps, beaucoup de temps.

J'ai pas mal dévié désolé ^^.

Tout ça pour dire que les Japonais proposent globalement autant de bon jeux que de jeux merdiques qu'auparavant, et que les licences valables mais aujourd'hui mortes ne sont pas si nombreuse que ça, la plupart sont toujours en vie et le sont probablement pour encore un p'tit bout de temps. Et puis franchement il y a de quoi faire, la qualité globale des jeux d'aujourd'hui est quand même un très gros cran au dessus à l'exception des jeux légendaire qu'on reconnait tous.
DemaH
Signaler
DemaH
@ Leonard: Ono à été questionné sur les ventes de SFV (elles étaient jugés mauvaises en comparaison avec SFIV) et il a indirectement fait comprendre que l'exclu sur PS4 était peut-être une erreur (après, il peut pas aller plus loin que ça, sinon c'est sony qui se fâche et faut pas oublier qu'ils sont partenaires avec capcom!)
Par contre, je persiste (encore!) à dire que tu dis un peu n'importe quoi: aux usa et en europe, SFIV sur X360 à grandement contribués aux bonnes ventes (un peu moins au japon, bien évidemment!). D'ailleurs, les tournois officiels se faisaient très souvent sur X360, donc merci de ne pas dire un truc pour se rassurer. Il faut pas tout diaboliser parce que c'est Microsoft (je ne les aimes pas, mais je dis pas des trucs faux pour les discréditer!)
bangy7800
Signaler
bangy7800
@leonard bon ça va 5mn le tout japon, il n'y a pas que ça non plus, hein !

Concernant Scalebound, tout ce que j'ai pu apercevoir me donnais envie de le faire, contrairement aux propos tenus dans ce billet d'humeur.

Bref voyons la suite
CoolSpot
Signaler
CoolSpot
Le divorce entre MS et le japon est acté depuis longtemps et je ne suis pas certain que les efforts de Spencer ne changent grand chose. Enfin, j’espère me tromper.
Mais merde, le malaise vient peut être aussi du jeu vidéo japonais. Faut reconnaître que certaines politiques sont pas en faveur du joueur:
- politique du remaster à foison (Capcom)
- abandon de studio et de licences malgré des bénéfice record (Hitman et Square Enix)
- orientation de plus en plus vers le mobile (même Nintendo putain...)
- ...etc...
C'est vrai que les boites japonaises ont toujours ce petit truc pour nous surprendre avec certains jeux, soit de part leur gameplay, soit leur originalité...etc.... Et certains sont de vrais perles. Ca devrait mettre de la variété dans le paysage vidéoludique. mais techniquement c'est parfois très bancal (The Last Guardian), parfois c'est complètement raté (FFXV) et parfois c'est trop centré "jeu de niche". J'aime bien les films de Tarantino ou Almodovar, mais je ne regarde pas que ça !
La génération de jeux jap PS2 m'a fait rêvée. La génération PS3 et 360 a fait le job. Mais le futur du jeu vidéo jap m'inquiète, soit parce que c'est plus aussi fourni et bon qu'avant, soit parce que mes gouts de quarantenaire ont évolué et sont moins en phase avec ce que va devenir le jeu jap...
ElPistolero
Signaler
ElPistolero
@DemaH

Je ne me souviens pas d'avoir entendu Capcom regretter ouvertement son deal avec Sony concernant Street Fighter V...source ? Car l'essentiel de la fanbase Street est sur Play (et les ventes de Street 4 sont venues nous le rappeler). Tu dois confondre avec les auteurs de Ryse ou de Titanfall...
Leonard_
Signaler
Leonard_
@Guest Xbox et Japon c'est le fail au nivaux des ventes depuis 2002 certes, mais en tant que gamer c'était un énorme succès, quel plaisir énorme d'avoir été un joueur Xbox et Xbox 360.

Je me suis vite barré sur PS3 vers 2010 en voyant le néant sur Xbox 360 et les tonnes d'exclues sur PS3 qui allaient sortir. Je joue majoritairement à des jeux Japs et Microsoft m'ont énormément apportés de plaisir et je suis dégoûté comme beaucoup de leur nouvelle vision d'épicier.

Maintenant la Xbox c'est juste une console pas cher pour jouer aux multi-plateformes, alors qu'avant c'était bien plus que ça.
Guest
Signaler
Guest
Xbox et Japon cest le fail depuis 2002, on est en 2017 bonjour
DemaH
Signaler
DemaH
Leonard: Tu dis n'importe quoi. Oui, la xbox one n'est pas en amour avec les productions japonaises, mais de là a dire que c'est fini pour de bon, c'est vraiment stupide. De plus, les fruits récoltés suite au voyage de Phil au japon ne se verront pas maintenant (si il vient de conclure des contrats, c'est pas pour annoncer des jeux qui sortiront dans 3/4 ans!!).
Et pour ton info, sache que quelques rares éditeurs japonais ont reconnus avoir regretté l'exclusivité de leurs jeux (notamment Capcom avec Street Fighter 5, vu qu'une bonne partie des joueurs de SF4 étaient sur Xbox360).

Pour en revenir à l'article, MS aurait juste renouveller la marque de peur que quelqu'un la récupère et surfe sur le buzz tout simplement, MS ayant investi quelques millions sur ce projet.
Leonard_
Signaler
Leonard_
Scalebound sur PS4 aurait pu faire son trou comme Nier Automata a su le faire, et encore ce n'est pas la folie non plus au niveau des ventes.

Scalebound sur Xbox One c'était le méga bide assuré, même le prochain Dynasty Warriors ne sortira pas sur Xbox One, une première pour la franchise et le prochain One Piece lui non plus ne sortira pas sur Xbox One alors que Namco avait tenté le coup avec le burning blood.

Bref, même le voyage de Phil Spencer au Japon pour tenté de convaincre les Japonais de sortir leurs jeux sur le Windows Store est un échec total puisque Dynasty Warriors 9 et le prochain One Piece sortiront sur Steam mais pas sur le Windows Store.

En conclusion, les jeux Japs et la marque Xbox c'est fini pour de bon.

Édito

Les raisonnables ont duré, les excessifs ont vécu.

Archives

Catégories