Premium
Signaler
Articles

4538.jpgL'actualité entourant la série des Silent Hill s'est vue compléter par 3 informations, assez différentes, mais symptomatiques. En effet, et les fidèles le savent bien, le lustre d'antan n'est plus de rigueur aujourd'hui. Et au travers de ces chambardements, c'est l'identité bien singulière de la saga qui dépérit.

La pemière de ces informations concerne bien évidemment le domaine du jeu. Silent Hill est une série de jeux avant tout et ce point est donc prédominant. Revenons un peu en arrière. En 2004, la Silent Team de Konami Japon vient de dévoiler le quatrième opus de la franchise, sous-titré The Room. Il faut savoir qu'au départ, le projet était imaginé comme une nouvelle licence et que la franchise Silent Hill s'est vu accolée au titre en cours de développement. Dès lors, on distinguait déjà un souhait de renouvellement au sein de l'équipe de développement. Mais ce titre, malgré ce que certains joueurs peuvent en penser, est bien un épisiode à part entière de la saga. On entend alors les responsables de la Silent Team déclarer qu'ils attendant la prochaine génération de machine (PS3, Xbox 360 et Wii) pour proposer le cinquième opus de la série. Soit, on attend. En 2007, un nouveau projet est dévoilé. Alors que les rumeurs pariaient sur un remake de SH 1, Konami annonce la sortie d'une préquelle à ce même opus : SH Zero (ou Origins) est donc né. Ce titre, développé d'abord sur PSP, puis sur PS2, est développé par l'équipe anglaise de Climax. Après tout, la Silent Team n'a peut-être pas de temps à consacrer à ce "retour en arrière" et doit bosser sur son propre projet next-gen. Les joueurs ne s'inquiètent donc pas, d'une part car le titre est de bonne qualité et fidèle à la série, mais qu'en plus il reçoit la bénédiction de Yamaoka, compositeur et passé producteur depuis SH3. En 2009, le fameux Silent Hill 5 voit enfin le jour. Sous-titré Homecoming, cet opus se révèle assez loin de ce que les joueurs attendaient. Il ne reste plus grand chose du côté dérangeant et psychologique qui façonnait le coeur des SH. Et encore une fois, le projet n'est pas mené par la Silent Team, mais par Double Helix, un studio américain. La saga voit son identité se dissoudre avec ces changements d'équipe et tout le monde se demande alors ce que fait la Silent Team.

Remise à zéro
Les choses semblent claires du point de vue de Konami. La série des Silent Hill telle que nous l'apprécions est morte. Preuve supplémentaire de cet état de fait ? La mise en chantier de SH Shattered Memories. Ce nouveau jeu, prévu sur Wii, PS2 et PSP pour début 2010, se propose de revisiter le premier opus pour en faire une nouvelle lecture. C'est certain, l'effort est louable, l'innovation est là (plus de combat, contre les monstres, seule la fuite prévaut, la version cauchemardesque de la ville de SH est remplacée par un univers glacé) et ce nouveau SH s'annonce intéressant. Pourtant, un petit regret pointe : nous ne reverrons plus d'épisodes dans la lignée des 4 premiers.

silent-hill-shattered-memories-wii-004.jpg silent-hill-shattered-memories-wii-005.jpg silent-hill-shattered-memories-wii-006.jpg

Le deuxième événement marquant entourant cette mise à mort est intervenu très récemment. En effet, on a appris qu'après 16 années de bons et loyaux services, Akira Yamaoka quittait Konami. Rendons d'abord hommage au bonhomme. Il est le compositeur des bandes originales de tous les épisodes. Et quand on sait la place qu'ont pris les musiques et les bruitages au sein de l'identité des SH, on peut affirmer que Yamaoka est pour beaucoup dans le succès de la série. Il a aussi porté la casquette de producteur à partir de SH3. Certains vont rétorquer que son absence ne sera pas préjudiciable (SH1 et SH2 pouvant être considéré comme les meilleurs épisodes), il n'empêche que Konami avait fait de lui le porte étendard médiatique de la saga depuis le départ du créateur Keiichiro Toyama. Aussi cet événement intrigue. Yamaoka a-t-il tout simplement decidé de se monter en free-lance ? Cette décision est-elle imputable à Konami, qui n'avait plus besoin de lui étant donnné la nouvelle orientation de la saga ? Yamaoaka aurait-il claqué la porte de lui-même, peu satisfait de la fin de "sa" série. Espérons que nous aurons la réponse prochainement.

y1pryVNhihWS-itsrsy9d7WtXQE_q14A-KZIvwWnau7EOkCaS0uLAi48Hc7eJwTXGOZilv_Had6v1M.jpg

Enfin dernier événement, plus marginal certes, mais tout aussi révélateur. La production d'un deuxième film basé sur la licence de SH semble avoir débuté. Malgré quelques réserves et légers défauts, le premier SH version ciné avait fait montre d'une belle fidélité à la série de jeux vidéo, Christophe Gans ayant "compris" cet univers si particulier. Et ce film fait incontestablement figure de meilleur adaptation d'une oeuvre ludo-numérique. Pourtant les premières informations sur sa suite font peur. Je vous cite quelques mots du producteur pour bien comprendre :

"Je pense que nous devons le rendre un peu plus accessible à la majorité du public. Silent Hill n'est pas un blockbuster du jeu vidéo comme Resident Evil ou autres, c'est un jeu pour initiés. [...] Et on ne peut pas se contenter de viser que les fans, il faut aussi toucher un plus large éventail de spectateurs. Il nous faut donc une histoire moins chiche en explications (NdCouCou : alors que le premier film en proposait déjà trop à mon goût), et je pense que nous sommes sur la bonne voie. Bien sûr, ça se passera quelques années plus tard et le personnage principal - sans trop en dévoiler - sera plus âgé et représentatif du public que l'on veut atteindre dans cette tranche d'âge (NdCouCou : la fille serait alors devenu ado, nouveau public visé pour le film ? Alors qu'on attendait Sean Bean nous faisant un remake de SH2...)".

Je pense que ça se passe de commentaires non ?

silent-hill-le-film.jpg

Au final, il serait intéressant de connaître les raisons qui ont entrainé la mort du SH que nous apprécions. Le premier constat peut tout simplement se faire niveau chiffre de ventes : la série n'a jamais vraiment crevé le plafond, malgré les très bonnes critiques reçues. Il paraît probable que Konami souhaite tout bonnement ouvrir le public susceptible d'accrocher à sa licence. Donc occidentalisation du propos d'une part (comme avec Homecoming et, dans une moindre mesure, SH Origins) et aspect moins dérangeant et crade d'autre part. Quelques soient les raisons qui ont amené ce changement de cap, je persiste à dire qu'il est bien dommage qu'une saga aussi singulière disparaisse. Silent Hill 2 restera donc un chef-d'oeuvre inégalé.

www.consolesyndrome.com

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Nan c'est le 4 akiru et tu le sais!
Akiru
Signaler
Akiru
perso pour moi le meilleur de la serie est le 3 et de loin . Très bonne article cependant.
Le blog de Console Syndrome Editions

Le blog de Console Syndrome Editions

Par Console Syndrome Blog créé le 23/12/09 Mis à jour le 09/02/12 à 18h52

Le blog des éditions Console Syndrome ! Vous retrouverez également quelques articles du site ConsoleSyndrome.com.

Ajouter aux favoris

Édito

C’est avec beaucoup de fierté que nous vous annonçons la sortie de notre dernier livre, consacré à la saga Metal Gear. Pour fêter l’arrivée de la compilation HD de MGS 2MGS 3 et Peace Walker, et en attendant la sortie de MGS 3D sur 3DS, nous vous proposons ce nouvel ouvrage qui décrypte et retrace l’intégralité de la série. Le livre est d’ailleurs disponible dès maintenant. De quoi fêter dignement les 25 ans de la franchise phare de Konami !

Caractéristiques de l’ouvrage :
Format : 160 x 240 mm
Couverture : cartonnée, vernis UV sélectif
Nombre de pages : 200
Impression : noir et blanc
Auteurs : Nicolas Courcier, Mehdi El Kanafi et Damien Mecheri
Prix : 18 €

Du premier Metal Gear paru en 1987 au récent Peace Walker, parcourez les étapes de création de ces jeux, avec moult anecdotes historiques. Découvrez également un portrait de Hideo Kojima, le créateur indissociable de son œuvre. Revivez ensuite l’intégralité de la chronologie du scénario, relaté dans tous ses détails et sa complexité, et couvrant près de 114 ans d’histoire, de la naissance des Philosophes à la vieillesse de Solid Snake ! Enfin, laissez-vous tenter par de nombreux décryptages et des analyses, s’intéressant autant au gameplay, à la mise en scène, aux idées folles de Kojima ou encore aux divers messages véhiculés.

Au niveau de la forme, nous vous proposons un livre dans la droite lignée de ce que nous vous avions offert avec Zelda, chronique d’une saga légendaire. Un façonnage de haute qualité donc, une couverture cartonnée, un vernis sélectif et un tranche-fil. De quoi démarrer une jolie collection !

Commandez dès maintenant ce livre sur le site des éditions Pix’n Love !

Il sera également disponible très rapidement dans le circuit de distribution classique (Fnac, Virgin, Cultura, Amazon, centres culturels Leclerc, etc.).

Archives

Favoris