ZeSavage's Blog

ZeSavage's Blog

Par Conk3r Blog créé le 27/02/13 Mis à jour le 31/01/15 à 13h05

Voila un blog sans aucune prétention, je parlerai de tout de ce que j'apprécie en général, c'est à dire de jeu vidéo bien entendu, mais aussi de manga, de musique (plutôt du métal en fait) ... bref mes passions ! J'espère juste que vous passerez un bon moment ici !
Ah, j'oubliais, Yui FTW !!!

Ajouter aux favoris

Catégorie : Bêtas & Secrets de Jeux

Signaler
Bêtas & Secrets de Jeux

Comme mon pseudo pourrait le laisser supposer, je suis un énorme fan de Conker's Bad Fur Day, qui est probablement un des jeux qui m'ont le plus marqué ces dernières années. Mais aujourd'hui je ne suis pas là pour vous parler de ce chef d'oeuvre du studio Rare, mais plutôt des toutes premières versions du jeu, radicalement différentes de celle sortie dans le commerce. 

En effet, il devait être au début un simple jeu de plate-forme prenant place dans un univers assez niais/enfantin et qui s'adressait notamment aux plus jeunes joueurs. À quoi ressemblait ce jeu à l'époque et surtout comment est-on passé de ce soft tout-public, à l'oeuvre cultissime qu'est Bad Fur Day, un des jeux les plus trashs que Nintendo ait connu sur ses consoles ? Réponse dans cet article !

 

 

Le jeu est annoncé pour la première fois lors de l'Electronic Entertainment Expo (ou E3) de 1997 sous le nom de Conker's Quest

 

       

     

 

Le public découvre alors un jeu de plate-forme en 3D mettant en scène deux rongeurs : Conker, que l'on a déjà pu apercevoir dans Diddy Kong Racing, ainsi que son amie Berry. Le jeu est assez abouti graphiquement, les décors sont variés, les animations très réussies notamment au niveau du visage, mais la presse de l'époque déplore déjà le côté enfantin du soft, qui vise apparemment un public assez jeune. Surtout qu'au même moment, Rare présente Banjo-Kazooie, qui est lui aussi un jeu de plate-forme où l'on contrôle deux animaux et qui s'adresse au grand public.

D'autres remarqueront la similitude entre Conker et Mr. Nutz, un autre écureuil venant lui aussi d'un jeu de plate-forme du studio Ocean. D'après le magazine Nintendo Player, le jeu serait alors en plein milieu de développement (à 40%) et devrait sortir en Décembre 1997.

 

                            

 

Rare voulant probablement sortir en priorité Banjo-Kazooie (qui est en développement depuis 1995), Conker's Quest va devoir subir quelques retards. Le site IGN rapporte en Avril 1998 que le jeu change de nom pour désormais s'appeler Twelve Tales : Conker 64, et est au passage reporté pour le 26 Octobre 1998. Le "Twelve Tales" (qui signifie Douze Contes) ferait référence aux 12 niveaux que comporterait le jeu, chacun ayant droit à leurs propres mécaniques de jeu. (Source)

 

Il faudra attendre l'E3 de 1998 pour avoir un peu plus de précision sur Conker 64 :

 

  • Le but du jeu sera de récupérer les 100 cadeaux qui ont été volé par des voyous des bois (des "woodland hoodlums"). Ces derniers en ont aussi profité pour emprisonner les amis de nos deux rongeurs, qu'il faudra bien entendu secourir.

 

  • Chacun des deux personnages possédera son propre gameplay : Conker sera plus rapide et bénéficiera d'une grande palette d'attaques différentes, tandis que Berry sera accompagnée d'un petit monstre violet qui se battra à sa place tant que vous le nourrirez et que vous vous en occuperez. Deux approches différentes donc : Action ou Stratégie.

                     

 

  • Un certain travail a été effectué au niveau de l'animation des visages des personnages. On pourra par exemple voir la peur sur les visages lorsqu'un danger approchera. Pour renforcer le petit côté cartoon du jeu, les dialogues du jeu apparaîtront dans des bulles de BD.

 

  • Twelve Tales pourra afficher une vingtaine d'ennemis en même temps, et comme dans tout bon jeu de plate-forme, on devra affronter des boss aux tailles tout de même assez impressionnantes :

                         

 

  • Selon le monde où vous serez, Conker et Berri auront droit à des tenues ainsi qu'à des accessoires différents. Ils pourront aussi utiliser des véhicules, qui seront au moins au nombre de 7.

                  

 

  • La plus grosse nouveauté reste cependant l'ajout d'un mode coopératif, vous pourrez en effet faire le jeu à deux en écran splitté. Un des joueurs pourra contrôlera Conker tandis que l'autre jouera une chouette qui pourra notamment aider Conker à atteindre des zones inaccessibles en solo.            

   

  • À l'image de GoldenEye, Conker 64 proposera aussi un mode multijoueurs de type Deathmatch, où jusqu'à 4 joueurs pourront s'affronter dans des arènes. Dans ce mode, Berri possèdera les même attaques que Conker, des armes sont aussi disponibles, comme par exemple des bombes ou des bâtons.

            

 

La presse est alors unanime, Twelve Tales : Conker 64 est un très bon jeu de plate-forme dans la lignée de Super Mario 64. Le fait d'avoir créer un gameplay différent pour les deux personnages est vraiment une bonne idée, les graphismes sont assez soignés, quant à la jouabilité, elle est comme dans tous les jeux de Rare, c'est à dire excellente. Les journalistes ont généralement apprécié le mode coopératif, qui est une grande première pour un jeu de plate-forme 3D sur console.

 

          

 

C'est à partir de ce moment-là que les choses vont se corser pour Conker 64. Nous sommes en Août, c'est à dire deux mois avant la sortie du prochain titre de Rare, et pourtant aucune nouvelle annonce sur le jeu n'a été faite depuis le dernier E3. La plupart des boutiques de jeux enlève le jeu de leurs listes des "sorties du mois d'Octobre", le magazine Nintendo Player fera de même par la suite. Déjà pendant l'E3, des sources de chez Rare racontaient que Twelve Tales aurait de grandes chances de ne pas être fini pour la date butoire. (Source)

Toujours aucune nouvelle du jeu en Mars 1999, certains craignent même qu'il soit annulé. Il faut dire que Rare travaille pendant le même laps de temps sur deux autres gros titres : Jet Force Gemini et Perfect Dark, il est possible que l'équipe travaillant sur Conker ait été demandé en renfort sur ces deux projets. En Juin 1999, Rare sort Conker's Pocket Tales, un jeu de plate-forme sur Game Boy Color. Nous avons ici affaire à un jeu de plate-forme assez moyen d'après la presse de l'époque, qui était censé être une sorte de préquelle à Twelve Tales.

 

 

Il faudra attendre fin Octobre pour que le nom de Conker 64 refasse surface, Rare ayant publié sur leur site Internet une FAQ. À la question de savoir si jeu est annulé, le studio anglais répond :

 

Non il ne l'est pas. Il est toujours en train d'être développé par une équipe entière et ce, avec le même niveau de dévouement que lors de son annoncement. [...] Soyez certains que nous travaillons d'arrache-pied pour essayer de surpasser le jeu original par tous les moyens possibles.(Source)

 

Puis c'est en Janvier 2000, lorsque Nintendo présente son catalogue videoludique de l'année, que nous retrouvons Twelve Tales, à la différence près qu'il s'appelle désormais Conker's Bad Fur Day. Le nom du jeu fait référence à l'expression "To have a bad hair day" que l'on pourrait traduire par "Avoir une mauvaise journée" sauf qu'ici Rare a remplacé Hair (cheveux) par Fur (Fourrure). D'ailleurs, les lettres BFD veulent aussi dire Big F*cking Deal en argot américain.

 

 

Quelques jours plus tard, Rare met en ligne sur son site une piste audio Java assez intrigante (écoutable ici dans la rubrique Sounds) remplie d'insultes et de propos obscènes. Mais c'est vraiment en Mai, lorsque le trailer du jeu sera disponible, que l'on comprendra que Rare a complètement refait le jeu de fond en comble :

 

 

Si Twelve Tales était un jeu tout beau tout mignon où tout le monde il est content, Conker's Bad Fur Day est juste l'opposé de tout ceci. Violent, ultra-grossier, à l'humour noir voire scato, mais tout en conservant le design enfantin des versions originales, Rare a frappé un grand coup. Conker's BFD est même classé Mature, c'est à dire interdit à la vente aux moins de 17 ans. On se demande surtout comment Nintendo va réagir en voyant ce jeu à l'opposé des standards du conctructeur japonais, qui préfère normalement cibler les jeunes joueurs. 

On peut penser que Rare a completèment revu sa copie après avoir entendu maintes et maintes fois que Twelves Tales serait un énième jeu enfantin du studio anglais et qu'il ressemblerait beaucoup trop à Banjo-Kazooie : dans les deux jeux on retrouvait effectivement deux animaux héros d'un jeu de plate-forme 3D.

Le jeu sort enfin le 5 Mars 2001 aux Etats-Unis sans qu'il soit censuré étonnamment, puis le 6 Avril de la même année en Europe. Il est édité par Nintendo of America uniquement aux USA, c'est grâce à THQ que nous avons eu droit d'avoir la cartouche sur le Vieux Continent. Il y sera vendu au prix exorbitant 600 frs (près d'une centaine d'euro !) sans qu'il soit traduit en français, alors que la plupart des cartouches valaient autour des 450 frs (pas loin de 70 € tout de même). Le jeu n'est cependant jamais sorti au Japon, sans qu'il n'y ai d'apparentes raisons. 

 

 

Oh, et si l'article vous a plu, jetez un oeil à celui de Retromag retraçant les 30 ans du studio Rare ;) 

 

J'espère ne pas trop avoir fait de fautes, notamment de syntaxes. J'ai tellement lu et relu cet article que les phrases n'avaient plus aucun sens pour moi ! Et désolé si je ne poste plus aussi souvent qu'avant mais j'ai beaucoup moins de temps libre, j'ai pas mal d'idées d'articles en tête c'est juste que j'ai vraiment pas le temps de les faire ^^'

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Signaler
Bêtas & Secrets de Jeux

 

 

Super Smash Bros est aujourd'hui un des plus grosses licences de chez Nintendo aux côtés des Mario, Zelda & autres Pokémon, et accessoirement une des mes séries de jeux préférés, le premier épisode étant tout simplement un jeu culte pour moi. La recette est simple : de nombreux personnages tirés de séries connues, un gameplay super accessible, de jolies graphismes avec pas mal de clin d'oeil aux anciens jeux du constructeur japonais, à travers les arènes et notamment avec les trophées reprenant beaucoup de personnages et objets de l'univers de Nintendo. Pourtant le jeu ne devait pas ressembler du tout à cela à ses débuts !

Imaginez ce qu'aurait pu donner le jeu lors de sa sortie sur Nintendo 64 s'il ne disposait pas du casting de chez Nintendo ? Il aurait certainement eu beaucoup moins de succès je pense, et pourtant ça aurait pu se passer comme cela ! Effectivement, Super Smash Bros était au début un simple prototype de jeu nommé Kakuto-Gēmu Ryūō (Dragon King : The Fighting Game), crée par Masahira Sakurai et Satoru Iwata (aujourd'hui PDG de Nintendo of America) et mettant en scène 4 combattants anonymes dans une arène composée d'une simple plate-forme avec en fond la ville de Ryuoh-cho, là où siège Hal Laboratory. C'est d'ailleurs Sakurai qui a pris la photo de son bureau, alors qu'il réfléchissait aux décors du jeu. Voilà à quoi ressemblait le jeu à ce stade :

 

    

 

Alors oui, c'est franchement pas très beau mais il faut rappeler que c'est un prototype, et où ils devaient être 3 ou 4 sur le projet, et avec par exemple Iwata qui ne pouvait travailler dessus que le week-end ! On pourra remarquer déjà deux des grandes idées de SSB, les pourcentages des dégâts, ainsi que la présence de 4 joueurs à l'écran. Ce sont les seuls images disponibles de ce jeu, aucune vidéo n'existe à ma connaissance, et Nintendo doit bien garder au chaud la ROM du proto ! C'est pendant le développement que Sakurai décida d'inclure des personnages de chez Nintendo, ce dernier pensant que le jeu à ce stade ne disposait pas d'une atmosphère intéressante ! C'est quelques temps après que le jeu se renomma Super Smash Bros et sorti sur Nintendo 64 en 1999 !

 

Mais il y a peut-être d'autres choses que vous ignoriez sur ce premier épisode, qui au final s'est fait amputé de pas mal de choses intéressantes, mais qu'on retrouvera dans les épisodes suivants !

 

  • Le casting des personnages devait accueillir dès le premier épisode des personnages comme Bowser, le roi Dadidou et Mewtow, qu'on retrouvera de toutes façons dans les épisodes suivants. Voila un lien qui le prouve, regardez tout en bas (après la traduction par Google ^^) dans les petites phrases. On peut penser que c'est dû soit à un manque de temps, soit aux limites techniques de la console. Vous pourrez quand même apercevoir le roi Dadidou dans le fond du niveau de Kirby, Dream Land, stage où j'ai dû passer pas mal de dizaine d'heures ! 

 

 

  • On raconte aussi que des personnages comme Peach, Pit, Miaouss ou Wario étaient prévu, mais là aucune preuve, sûrement de vieilles rumeurs de fans ... Des personnages comme Peach ou Wario n'aurait pas été trop compliqué à faire, mais pour Pit et surtout Miaouss, j'aurais bien aimé voir ce que Hal Laboratery aurait pu faire sur la console.

 

  • Les Finals Smash qu'on retrouve dans Super Smash Bros Brawl sur Wii, devaient être présent dès le début de la série ! C'est Sakurai qui le révéla durant son interview par Iwata, il ajouta même que certaines voix de la version Wii proviennent des enregistrements de la version 64 ! Des petits malins, grâce au GameShark ont retrouvé les voix sur des fichiers inutilisés de la cartouche, souvent laissé par les développeurs. On y retrouve la voix de Ness lors de son Final Smash. 

                                          

 

  • Toujours dans cette vidéo, on peut entendre Captain Falcon disant "Come On" qui est sûrement une ancienne version de sa "moquerie". On la retrouvera dans l'épisode suivant, SSB Melee. A la toute fin de la vidéo, on entend deux phrases inutilisées du commentateur, et dans une autre vidéo on entend une fanfare elle aussi inutilisée, un peu différente de celle qu'on peut entendre dans le mode solo.

 

  • Super Smash Bros a été développé en même temps que le légendaire The Legend Of Zelda : Ocarina Of Time, c'est pourquoi Link peut utiliser le boomerang tout en étant adulte, chose impossible dans Zelda : OoT.

 

  • Toujours grâce au GameShark, on peut trouver sur la cartouche deux variations du niveau DreamLand, auxquels j'ai rajouté une vieille image d'une version bêta de ce même niveau, où la végétation est assez différente :

 

 

     
      

C'est à peu près tout ce que je peux vous montrer des premières versions de ce fabuleux jeu ! On est quand même passer d'un banal jeu de combat à un soft super fun à jouer à plusieurs, remplis de bonus, et connaissant un succès monstrueux, surtout avec la version Wii qui a pu acceuillir des personnages non issus de Nintendo (Snake et Sonic). Une version Wii U (et 3DS) est prévu, Super Smash Bros Universe, et sera sûrement un des jeux qui me fera acheter la console, cette dernière ayant pour l'instant un catalogue ... de pauvre quand même, j'espère que Nintendo prépare pas mal de jeux pour cette console dans les mois qui viennent.

 A bientôt pour un prochain article ! ;)

 

Voir aussi

Jeux : 
Super Smash Bros.
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Édito

 

 

 

Jeux du moment :

     

 

 

 

 Yakuza 4 : Kuro Edition (Playstation 3)

 

 

 

 

Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 2 (Playstation 3)

 

 

 

 

 

 True Crime : Streets of Los Angeles (GameCube)

 

 

 

Can't Fucking Wait !

 

29 MAI ! AIGHT MAGGLE !

 

 

 

Jeux finis en 2013 :


Assassin's Creed ; Batman Arkham Asylum ; Burnout 2 : Point of Impact ; Burnout : Revenge ; Canis Canem Edit ; Devil May Cry ; Final Fantasy X ; Kaido Racer 2 ; L.A. Noire ; Little Busters ; Max Payne ; Mirror's Edge ; Ninja Gaiden ; Soul Reaver : Legacy Of Kain ; Okami ; Psychonauts ; Race Driver Grid ; Racing Evoluzione ; Sleeping Dogs ; Sword & Sworcery EP ; Tokyo Highway Challenge 2 ; Uncharted 2 ; Viewtiful Joe ; XIII ; Yakuza 1 ; Yakuza 2 ;

 

Jeux finis en 2014 :

 

Blinx : the Time Sweeper ; Braquage à l'Italienne ; Donkey Kong 64 ; Flat Out : Head On ; Flower, Run ans Sun, Jak II ; Gears of  War 2 ; Halo 2 ; House of the Dead : Overkill ; Killer 7 ; Metal Gear Solid : Peace Walker ; Muramasa : The Demon Blade ; Obscure ; Planetarian - The Eeverie of a Little Llanet  ; Professeur Layton et le Destin Perdu ;  Red Dead Redemption ; To The Moon (+ Holiday Episode) ; Wipout Pure ; Yakuza 3 ; 

 

Jeux finis en 2015 :

inFamous 2 ; Pursuite Force : Extreme Justice ;

 

 

 

 

Dans l'autoradio :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Animés en cours :

 

  

 

  

 

 

 

 

Animés Finis en 2013 :

Another ; Boku wa Tomodachi Ga Sukunai Next ; Clannad  ; Clannad After Story ; DanganRoppa ; Fairy Tail ; Inital D 5th Stage ;  Hataraku Maou-sama ; Little Busters ; Neon Genesis Evangelion (+ Death & Rebirth et The End) ; Oreimo Saison 2 ; Puella Magi Madoka Magica ; Sakurasou no Pet na Kanojo ; Shingeki No Kyojin ; Sword Art Online ; Wolf's Rain

 

 

Animés Finis en 2014 :

Air ; Copellion ; Cowboy Bebop ; Evangelion 1.11, 2.22 et 3.33 ;  Excel Sega ; Fuli Culi ; Ghost in the Shell ; Hellsing ; Hellsing Ultimate ; Initial D Final Stage ; Jojo's Bizarre Adventures ; Kanon 2006 ; Kiki la Petite Sorcière ; Kill la Kill ; Le Chateau dans le Ciel ; Nisekoi ; Porco Rosso ; Psycho Pass ; School Days ; Toaru Kagaku no Railgun S ; Toaru Majutsu no Index 

 

Animés Finis en 2015 :

CowBoy Bebop : The Movie ; Psycho Pass 2 ; Toaru Kagaku no Railgun ; Toaru Majutsu no Index II ;

 

 

 (Cette magnifique image est tirée du meilleur post du monde)

                                                                        

                                                                        

(D'ailleurs ne manquez pas le deuxième meilleur post au monde !)

 

 

Archives

Favoris