ZeSavage's Blog

ZeSavage's Blog

Par Conk3r Blog créé le 27/02/13 Mis à jour le 31/01/15 à 13h05

Voila un blog sans aucune prétention, je parlerai de tout de ce que j'apprécie en général, c'est à dire de jeu vidéo bien entendu, mais aussi de manga, de musique (plutôt du métal en fait) ... bref mes passions ! J'espère juste que vous passerez un bon moment ici !
Ah, j'oubliais, Yui FTW !!!

Ajouter aux favoris
Signaler
Sélections Musicales (Musique)

         

    Bonsoir à toutes et à tous ! Nous sommes en Décembre, à quelques jours de Noël et s'il vous arrive des fois de sortir de votre tanière, vous aurez peut-être remarqué qu'on se les caille sévère dehors. Et c'est pourquoi je vous propose ce soir de revenir sur un groupe mythique qui va sûrement vous réchauffer par son énergie et sa folie. L'année dernière, j'avais déjà rédigé un article sur le tout premier album de KoRn, un des disques fondateurs du Nu-Metal. Parlons à présent de leurs "petits-frères spirituels" : Slipknot !

 

 

Si comme moi vous êtes né à l'aube des années 90, il y a de fortes chances que vous ayez déjà écouté (pas forcément de votre plein gré) Slipknot durant vos années collèges/lycée. C'est grâce à mes cousins, alors friand de Nu-Metal, que j'ai pu découvrir le groupe. Mon premier contact avec le groupe fut ... compliqué on va dire. Bien plus qu'avec KoRn. Il faut dire que j'étais à ce moment-là en plein dans ma période Gorillaz ... Mais à force de se repasser quelques uns de leurs morceaux, on commence à s'y faire et même à prendre goût à ce festival de bourrinage instrumental et vocal !

Mais revenons un peu sur l'histoire de cette bande de psychopathes masqués. Formé en 1995, à Des Moines (Iowa), Slipknot sort sa toute première démo Mate.Feed.Kill.Repeat durant Halloween 1996. Le groupe jouait à cette époque dans un style radicalement différent d'aujourd'hui. En effet, il s'agissait de Metal Expérimental, mixant du Heavy Metal avec quelques touches de Funk, Rap et Jazz ! Le line-up aussi n'était pas le même, le poste de chanteur étant alors assuré par un certain Anders Colsefni. En effet, Corey Taylor ne sera intégré dans Slipknot que quelques mois plus tard, d'abord pour épauler, puis pour remplacer Anders.

 

 

C'est en 1999 que Slipknot se décide à sortir son tout premier album éponyme avec Ross Robinson au commande, le bonhomme ayant auparavant fait un travail remarquable avec KoRn. Il en résulte un son vraiment particulier, très brut et rageur, vraiment plaisant à écouter. Rappelons tout de même que Slipknot possède comme spécificité de posséder neufs membres : Deux guitaristes, un batteur, un bassiste, deux percussionnistes, un chanteur sans oublier deux DJs. Arriver à mettre de l'ordre dans cette cohue musicale n'a pas dû être chose aisée !

Slipknot se démarque tout de suite de la concurrence par son agressivité musicale, ça joue vite et fort. Très fort même. Les deux guitares bien sous-accordées de Mick Thomson et Jim Root enchaînent les gros riffs, accompagnées par la basse peut-être un peu trop discrète de Paul Gray. La partie percussion, assurée par l'excellent Joey Jordison, ainsi que par les deux autres tarés que sont Clown et Chris, est l'un des piliers de l'album grâce à sa puissance et sa complexité. Corey Taylor s'en sort très bien au chant, pouvant aisément alterner entre screams, chants clairs et même quelques parties rap. Et n'oublions pas Sid et 133Hz, respectivement aux platines et aux samples, donnant un cachet "Indu'" à l'album, bien sympathique.

 

Premier titre de l'album, (SIC) fait parti des classiques de Slipknot, au même titre que Blind pour KoRn. Mélangeant brillamment riffs efficaces, rythme effréné et chant ultra énergique, cette chanson est un peu le condensé de ce que peut offrir de mieux le groupe. Sans parler de ses quelques passages d'anthologie tels que "Here comes the pain !" ou encore "You can't kill me cause I'm already inside you", qui font de (SIC) le réveil idéal des lendemains de soirées.

 

C'est probablement la deuxième chanson que préfère sur ce premier album ! Un des gros points forts de Wait & Bleed est sans conteste l'alternance entre les chants clairs et ceux nettement plus metal, que nous offre Corey Taylor. Il y a vraiment une sorte d'ambiance ... crade qui ressort de ce titre, surtout lors du refrain. Le clip retranscrit d'ailleurs très bien ce sentiment, avec ces petites poupées glauques tout droit sorti d'un cauchemar.

 

Passons à une chanson qui restée longtemps méconnue du grand public. En effet, Purity n'est apparue que sur les toutes premières éditions de 1999 ainsi que sur la réédition de 2009 du premier album, à cause d'une sombre histoire de droit ... Ce qui est vraiment dommage car il s'agit tout simplement de la meilleure chanson du disque ! Aussi malsaine que Wait & Bleed, avec un tempo plus lent, des guitares plus puissantes et un refrain mémorable, Purity est clairement une réussite.

 

On finit cet article en "douceur" avec la démentielle Spit It Out, qui retranscrit de manière assez fidèle la folie du groupe. Probablement le titre le plus Nu-Metal de l'album, la chanson sort du lot par sa partie instrumentale déroutante, le côté assez rap du chant ... et surtout par le dernier tiers de la chanson qui est PUTAIN DE SURPUISSANT. S'il y a bien un morceau du groupe que j'aurai aimé voir en live, c'est bien celui-ci !

 

Avec ce premier album, Slikpnot donnera un bon gros coup de pied au cul à la scene Metal, qui s'était un peu endormie sur ses lauriers à la fin des années 90. On a souvent comparé à tort le groupe à KoRn, Limp Bizkit et autres Deftones à cause de leur image Nu-Metal, bien que leurs influences soient plus proches du Heavy, du Thrash voire même du Black Metal. Il est juste dommage que Slipknot fût rapidement catégorisé comme "groupe pour pré-adolescents", car leurs concerts étaient loin d'être une cour de récréation.

Car oui, bien que ce CD soit une franche réussite en général, Slipknot se savourait à l'époque surtout en live, où ils assuraient très souvent le spectacle. Avoir neufs tarés sur la même scène n'a forcement pas le même effet qu'un concert d'André Rieu, vous l'aurez deviné. On se souviendra surtout des mythiques Suicide-Jump de Sid ! Pour leur album suivant, le cultissimeIowa, Slipknot utilisera la même recette que précédemment, en encore plus violent, mieux produit ... bref en plus Slipknot en somme ! Mais je reviendrai dessus un autre jour sûrement.

 

 

C'est tout pour ce soir les gens, j'essaierai de poster d'autres articles durant la fin du mois de Décembre si j'ai un peu de temps. On se quitte sur ces belles paroles de Surfacing, qui définissent de fort belle manière la philosophie générale de Slipknot : 

 

Fuck it all ! Fuck this world ! Fuck everything that you stand for !

 

Stay (sic) ...

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Commentaires

Masahiko666
Signaler
Masahiko666
yoooooooooooooooooooooooooooooo ! ! ! C'est pas mal ce groupe, je connaissais de nom, mais je n'avais jamais écouté... De la bonne musique, loin de la merde auditive qu'on nous pond en ce moment, et depuis des dizaines d'années...bon, en ce moment, je suis plutôt Pink Floyd, de la musique de vieux, et toujours Marillion, de la musique de moins vieux, mais de vieux quand-même...
Pumbaa
Signaler
Pumbaa
Super article pour un super groupe. Ils sont facilement dans mon top 10.
Au risque de te dégoûter, je ne peux qu'approuver ton sentiment pour Spit it out : je n'ai jamais vécu une telle folie qu'au milieu de la fosse pendant cette chanson.
Même que la dernière fois (hein ? Ah, oui, j'ai vécu ça 3 fois 8-) ... maintenant tu peux me haïr) après le pogo monstrueux qu'a déclenché ce morceau, j'ai quitté le devant de la scène pour aller me poser dans les gradins tellement j'ai cru que j'allais mourir d'épuisement, instantanément. Moi, du haut de mes 90 kg, qui ne peux pas envisager un concert autre part qu'en 1ère ligne, devant la barrière...
Que de souvenirs :)
...
FUCK ME, I'M ALL OUT OF ENEMIES !
Shendur
Signaler
Shendur
Très bel article sur un groupe dont j'écoute quelques morceau de temps à autre sans pour autant être "fan". Je confirme par contre pour les live, mais il faut avoir les moyens d'y allé ^^' juste un DVD live des concert, c'est bien aussi :)
winston
Signaler
winston
Mince, j'ai confondu Snap avec Do nothing/Bitchslap ^^
winston
Signaler
winston
Purity ! Très bon choix ;) C'est vraiment l'album qui redonne la pêche.
Et Mate Feed Kill Repeat reste quand même une super démo, avec des titres forts comme Snap ou Killers are Quiet (qui sera repris sur Iowa ) :)
Nintenboy
Signaler
Nintenboy
Monsieur a du goût ! Un de mes groupes préférés avec ill nino ! :)

Édito

 

 

 

Jeux du moment :

     

 

 

 

 Yakuza 4 : Kuro Edition (Playstation 3)

 

 

 

 

Naruto Shippuden Ultimate Ninja Storm 2 (Playstation 3)

 

 

 

 

 

 True Crime : Streets of Los Angeles (GameCube)

 

 

 

Can't Fucking Wait !

 

29 MAI ! AIGHT MAGGLE !

 

 

 

Jeux finis en 2013 :


Assassin's Creed ; Batman Arkham Asylum ; Burnout 2 : Point of Impact ; Burnout : Revenge ; Canis Canem Edit ; Devil May Cry ; Final Fantasy X ; Kaido Racer 2 ; L.A. Noire ; Little Busters ; Max Payne ; Mirror's Edge ; Ninja Gaiden ; Soul Reaver : Legacy Of Kain ; Okami ; Psychonauts ; Race Driver Grid ; Racing Evoluzione ; Sleeping Dogs ; Sword & Sworcery EP ; Tokyo Highway Challenge 2 ; Uncharted 2 ; Viewtiful Joe ; XIII ; Yakuza 1 ; Yakuza 2 ;

 

Jeux finis en 2014 :

 

Blinx : the Time Sweeper ; Braquage à l'Italienne ; Donkey Kong 64 ; Flat Out : Head On ; Flower, Run ans Sun, Jak II ; Gears of  War 2 ; Halo 2 ; House of the Dead : Overkill ; Killer 7 ; Metal Gear Solid : Peace Walker ; Muramasa : The Demon Blade ; Obscure ; Planetarian - The Eeverie of a Little Llanet  ; Professeur Layton et le Destin Perdu ;  Red Dead Redemption ; To The Moon (+ Holiday Episode) ; Wipout Pure ; Yakuza 3 ; 

 

Jeux finis en 2015 :

inFamous 2 ; Pursuite Force : Extreme Justice ;

 

 

 

 

Dans l'autoradio :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Animés en cours :

 

  

 

  

 

 

 

 

Animés Finis en 2013 :

Another ; Boku wa Tomodachi Ga Sukunai Next ; Clannad  ; Clannad After Story ; DanganRoppa ; Fairy Tail ; Inital D 5th Stage ;  Hataraku Maou-sama ; Little Busters ; Neon Genesis Evangelion (+ Death & Rebirth et The End) ; Oreimo Saison 2 ; Puella Magi Madoka Magica ; Sakurasou no Pet na Kanojo ; Shingeki No Kyojin ; Sword Art Online ; Wolf's Rain

 

 

Animés Finis en 2014 :

Air ; Copellion ; Cowboy Bebop ; Evangelion 1.11, 2.22 et 3.33 ;  Excel Sega ; Fuli Culi ; Ghost in the Shell ; Hellsing ; Hellsing Ultimate ; Initial D Final Stage ; Jojo's Bizarre Adventures ; Kanon 2006 ; Kiki la Petite Sorcière ; Kill la Kill ; Le Chateau dans le Ciel ; Nisekoi ; Porco Rosso ; Psycho Pass ; School Days ; Toaru Kagaku no Railgun S ; Toaru Majutsu no Index 

 

Animés Finis en 2015 :

CowBoy Bebop : The Movie ; Psycho Pass 2 ; Toaru Kagaku no Railgun ; Toaru Majutsu no Index II ;

 

 

 (Cette magnifique image est tirée du meilleur post du monde)

                                                                        

                                                                        

(D'ailleurs ne manquez pas le deuxième meilleur post au monde !)

 

 

Archives

Favoris