CN Play

CN Play

Par CN Play Blog créé le 11/08/13 Mis à jour le 11/09/16 à 23h04

CN Play est votre chaîne vidéo spécialisée dans les jeux vidéos et tout ce qui touche cet univers en général.

Ajouter aux favoris
     
Signaler



Remedy, chacune des annonces d'un de leurs jeux est un événement pour lequel il faut s'armer de patience, alors même si nous n'avons pas eu à attendre aussi longtemps que pour Alaln Wake, l'attente pour Quantum Break a quand même durée 3 ans. C'est le 5 avril que Quantum Break sera disponible sur Xbox One et Windows 10. Avec la fin de l'embargo sur les tests, il est temps pour moi de vous donner mon avis sur cette nouvelle licence Made In Remedy.

SCÉNARIO :



Vous êtes Jack Joyce ami d'enfance de Paul Serene. Ce dernier, vous invite à l'université de Riverport sans vraiment vous dire pourquoi, le problème c'est que Paul veut jouer avec le temps et forcement, ça ne se passera pas comme prévu (sinon, y'a pas de jeu). Votre but sera de démêler tout ce mic-mac temporel dans lequel votre frère William (Will, pour les intimes) Joyce semble être impliqué.




TECHNIQUE :



Rentrons dans le vif du sujet, avec ce qui devient, le nerf de la guerre, la résolution. Avec une résolution difficile à cerner selon que vous soyez adorateur ou non du procédé, il faut avouer que le jeu paraît plus flou que les cinématiques qui "semblent" être en 1080p, l'aliasing est au abonné absent, Remedy ayant voulu opter pour solution efficace. Malgré ce léger flou, le titre reste magnifique, ça pète dans tous les sens, les dossiers, les palettes et autres objets en tous genres volent sous l'effet des explosions et des effets du temps

D'ailleurs parlons en des effets du temps, c'est ce qui fait que ce jeu impressionne entre les vagues du temps, déformation d'image et j'en passe, le temps est un acteur important et participe grandement au décrochage de mâchoire, je suis resté contemplatif de longs moments sur certain effet, comme les destructions perdues dans une boucle sans fin ou le temps qui s’accélère pour nous faire passer du jour à la nuit avec la météo qui va avec, bref c'est que du bonheur. 

Pour les animations, la motion capture des visages est très réussi, normale me direz-vous étant donné que les acteurs de la série se sont prêtés au jeu pour une plus grande fidélité et ça fonctionne, les visages sont plus vrais que nature avec leurs rides d'expression. Pour le reste des animations, Remedy a fait du très bon boulot, pour une fois diront certain

Un petit mot sur les voix (elle est bonne, hein !) et la synchronisation labiale, qui souffrait d'un petit souci de décalage plus ou moins important. Eh bien ce problème semble totalement disparu depuis le patch day one, ce qui est une bonne chose pour l'immersion qui en prend un coup quand les lèvres bougent toujours alors que les voix se sont arrêtés.




GAMEPLAY :




Le gameplay était l'un des points d'Alan Wake qui faisait débat, jugé classique, mais efficace par les joueurs. Eh bien là Remedy a bien bossé le sujet en nous proposant un gameplay toujours aussi efficace, mais bien plus jouissif qu'Alan Wake, grâce au pouvoir du temps que vous pourrez débloquer en fur et à mesure de votre avancé dans le scénario et aussi upgrader en trouvant les différentes "sources de Chronons" disséminés dans les niveaux, sachez que ces "sources" sont tout juste assez pour faire évoluer vos pouvoirs au maximum, alors n'en loupé pas, sinon ils vous faudra reprendre certains niveaux pour les récupérer.

Le système de couverture est automatique, Jack se mettra à couvert tout seul (comme un grand) quand il sera proche d'un mur, d'une caisse ... en se mettant accroupi si besoin, l'avantage, est que vous êtes totalement libre de vos mouvements et pouvez donc sortir de votre couverture sans appuyer sur un bouton ce qui permet de conserver cette liberté de mouvements pour une plus grande réactivité de Jack. Un petit point de gameplay difficile à comprendre, il n'est pas possible de tirer à la juger, il faut obligatoirement appuyer sur LT pour ensuite tirer avec RT, si RT était déjà attribuée à une fonction, on aurait pu le comprendre, mais non la pauvre gâchette droite est laissée à l'abandon, un point de détail qui ne vous chamboulera pas tant que ça vu que le réflexe va vite venir. 

Passons en revu, sans détailler leur évolution, tout les pouvoir disponible dans leur ordre d'apparition (si vous ne voulez pas les connaitre rendez-vous en dessous de cet encart)


Vision Temporelle : C'est le premier pouvoir que vous débloquerez, et le moins original aussi étant donné que vous avez déjà pu voir ce genre de "pouvoir" dans Tomb Raider (l'instinct) et bien d'autres jeux. En appuyant sur Y vous allez avoir tous les ennemies apparaître en rouge, les documents en orange, mais aussi les sources de chronons qui n’apparaîtront pas directement, dans le sens où il faudra être assez prêt pour qu'une sorte d’écho radar vous indique la direction à suivre..

Arrêt Temporel : Ce pouvoir, vous permettra en appuyant sur RB de créer une bulle temporelle qui figera dans le temps tous les ennemis qui seront prient à l’intérieur, pratique pour ajuster vos tirs en une seule salve destructrice. Attention tout de même, car il ne sera pas si simple de faire mouche puisque cette bulle provoque une sorte de distorsion qui complique la visée, un peu comme attraper un poisson à mains nues dans l'eau (oui, vaut mieux pour lui).

Esquive Temporelle : Comme son nom l'indique, ce pouvoir vous permettra d'esquiver les attaques ennemies. En appuyant sur LB vous allez vous retrouver projeté en un clin d’½il d'un point A à un point B, pratique pour vous mettre à couvert ou fuir une situation désespérée. Les ennemies continueront à vous croire au même endroit, si vous étiez bien à couvert.


Bouclier Temporel : L'un des pouvoirs offrant les plus beaux effets dans Quantum Break, vous permet en appuyant sur B, de créer une bulle protectrice qui ralentit légèrement le temps autour de vous et vous protège des balles ennemies qui se retrouvent déviées en touchant la bulle, vous laissant un peu de temps pour éliminer quelques ennemies, mais surtout contempler les différentes traînés laissés par leurs balles.

Déflagration Temporelle : Voilà le pouvoir le plus beau et destructeur de Quantum Break. En restant appuyé sur RB, Jack va concentrer le pouvoir de l'arrêt temporel pour provoquer une explosion temporelle détruisant tout dans sa zone d'effet et figeant les ennemies projetées dans les airs. Radical sur les ennemies restés trop prêts les uns des autres. Tout simplement jouissif de voir tout ce chaos figé dans le temps.


Accélération Temporelle : En restant appuyé sur LB, vous allez pouvoir courir alors que tout le monde autour de vous est ralenti. Contrairement à l'esquive temporelle, elle vous permettra de prendre à revers les ennemies plus facilement, mais aussi choisir un endroit plus sûr et éloigné pour vous mettre à couvert.



En ce qui concerne les (très) rares phases de plateforme, l’inquiétude était de mise, mais tout se passe très bien, Jack Joyce ne souffre pas de cette inertie et de cette impression de voler qu'avait Alan. Bon tout n'est pas parfait non plus, il m'est arrivé que Jack ne veuille pas monter sur certaines plateformes, heureusement ces petits désagréments ne vous en coûteront qu'un peu d'agacement.



LA SÉRIE :



La narration a toujours été le point fort des jeux de Remedy et Quantum Break ne déroge pas à cette règle. Dans le souci de toujours aller plus loin dans ce sens, Remedy a décidé d’implémenter au jeu, une série avec de vrais acteurs et surtout des acteurs connus comme Shawn Ashmore (X-Men), Aidan Gillen (Game Of Thrones), Dominic Monaghan (Seigneur des Anneaux), Lance Reddick (John Wick), Courtney Hope (NCIS) pour ne citer qu'eux. Tous ces acteurs ont évidemment prêté leur trait au personnage du jeu (encore heureux).

Pour en revenir à la série, elle subira les choix que vous ferez pendant les phases appelées "Jonction" où vous aurez le choix entre deux possibilités, modifiant ainsi une scène, quelques dialogues jusqu'à changer totalement le ton du 4eme et dernier épisode, le jeu sera lui aussi légèrement affecté, mais ça je vous laisse le soin de le découvrir par vous-même. Elle ajoute de la consistance à l'intrigue du jeu et approfondit un point de vue souvent oublié dans le jeu vidéo, celui des méchants pas beaux qui en deviennent (pour certain) excusables ou presque.

La série se veut être un Thriller teinté d'action, vous exposant ce qui se passe dans les coulisses de Monarch une société puissante, mais pas moins mystérieuse. Vous suivrez la quête de Liam Burke (Patrick Heusinger) qui tente de comprendre ce qui se trame au sein de Monarch.


Acteurs :

Shawn Ashmore : Jack Joyce
Dominic Monaghan : William Joyce
Aidan Gillen : Paul Serene
Lance Reddick : Martin Hatch
Marshall Allman : Charlie Wincott
Patrick Heusinger : Liam Burke
Mimi Michaels : Fiona Miller
Amelia Rose Blaire : Amy Ferraro
Brooke Nevin : Emily Burke
Courtney Hope : Beth Wilder
Jacqueline Pinol : Sofia Amaral
Jeannie Bolet : Kate Ogawa
Sean Durrie : Nick Marsters
Matt Orlando : Brenner





CONCLUSION :



Quantum Break est au final un jeu techniquement superbe avec ces effets qui force à la contemplation, malgré une image plutôt floue par rapport au cinématique, un gameplay bien rodé et jouissif, une série qui ajoute de la consistance à l'univers et un scénario très intéressant qui démontre la maîtrise narrative de Remedy.

On peut aussi se dire qu’après un Alan Wake complètement psychotique, Remedy est revenu à un univers moins torturé et plus conventionnel avec un titre bien plus accès action que psychologique, mais est-ce un mal ? La VF est de très bonne qualité, mais vous pourrez opter pour de la VOSTFR pour ceux qui le souhaitent, une série que vous pourrez passer, une option pour enlever les musiques sous licence pour les Youtuber. Remedy a pensé à tout, pour satisfaire le plus de joueur possible. Un petit mot sur la difficulté, j'ai fais le jeu en difficile et franchement, c'est à la portée de tout le monde, mise à part le bosse qui est d'un autre niveau sans être insurmontable, pour la durée de vie c'est dans le calibre du moment avec une durée de vie entre 7 à 12 heures suivant si vous voulez avoir tous les éléments et finir le jeu à 100%, attention tout de même, de nouveaux éléments remplaceront certains autres suivant vos choix, alors le 100% passera par une deuxième partie avec les choix opposés et croyez-moi ça vaut la peine d’être fait, ne serait-ce que pour les changements d'ambiance dus à vos choix.

Quantum Break se positionne donc comme un must have de la One et de Windows 10.


Voir aussi

Jeux : 
Quantum Break
Plateformes : 
PC, Xbox One
Sociétés : 
Microsoft Games, Remedy Entertainment
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Bienvenue sur CN Play ! 

J'espère que vous passerez un bon moment en notre compagnie, nous tâcherons de vous faire partager notre vision de notre passion, à savoir les jeux vidéos.

Pour résumer en quelques mots CN Play, c'est un projet lancé il y a maintenant plus d'un an sur YouTube et qui s'étend dès à présent sur les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter.

Nous sommes d'ailleurs enfin reconnus comme presse et nous avons couvert des évenements comme la Gamescom cette année pour lequel nous avons réaliser des émissions sur la chaîne YouTube.

Nous nous attaquons donc aujourd'hui à un gros morceau à savoir la communauté de Gameblog et nous espérons que vous serez nombreux à nous suivre !

Voici la vidéo de présentation de la chaîne pour voir de quoi il en retourne :

Archives

Favoris