De joueur à joueur

De joueur à joueur

Par cloudstrike Blog créé le 09/06/10 Mis à jour le 21/03/16 à 16h21

Infographie 2D/3D

Autodidacte/Gamer

Ajouter aux favoris
Signaler
Info

Microsoft n'a pas enthousiasmé les foules de joueurs avec la présentation de sa future console Xbox One, en raison notamment des craintes concernant la connexion permanente à internet et les restrictions au prêt et à la revente des jeux. Il se pourrait qu'un brevet que l'entreprise a déposé en mai mécontente au-delà de la population des joueurs, du fait de sa portée concernant la protection de la vie privée.

Il s'agit d'un brevet permettant à Microsoft de tracker la consommation télévisuelle des utilisateurs. Le système garderait en mémoire tous les programmes et les publicités vues par le téléspectateur.

Un dispositif de scores, en fonction des programmes et des publicités vues, servirait à "récompenser" les téléspectateurs ayant consommé tel ou tel contenu, avec des bons de réduction, des objets virtuels ou des produits. Les promos appliquées aux contenus TV, en somme.

Le système serait proposé en "opt-in" (l'utilisateur choisirait librement d'y adhérer), d'après un article du Daily Mail, qui précise que l'information a été divulguée en premier lieu par Games Industry International. Techniquement, il pourrait passer par les capacités du capteur Kinect, en mesure de savoir et d'enregistrer ce que l'utilisateur fait devant son écran, y compris dans l'obscurité.


Sources

 

HIGH-TECH - Kinect sera désormais imposé et toujours allumé...

Toujours allumée, toujours à l'écoute. Microsoft a conçu sa prochaine console, la Xbox One, pour qu'elle ne dorme jamais complètement. Le but: qu'elle puisse se réveiller au quart de tour si elle entend l'utilisateur utiliser une commande vocale comme «Xbox, regarder la télé». L'oreille et l'oeil du périphérique Kinect, désormais obligatoire, font frisonner plusieurs défenseurs de la vie privée.

Le directeur de la Cnil allemande (BfDI), Peter Schaar estime, que la console est «potentiellement un appareil de surveillance» et demande à Microsoft de détailler les informations collectées par la Xbox. «Elle enregistre toute sorte d'informations sur moi. Ces données sont traitées sur un serveur externe et peut-être partagées avec des partis-tiers.» Son verdict: «Que Microsoft puisse jouer les espions dans mon salon est juste un cauchemar». Même son de cloche du côté de l'organisation Civil Liberties Australia. Son directeur, Tim Vines, demande au fabricant d'offrir un mode où le micro et la caméra sont complètement désactivés.

 

Suite

Voir aussi

Plateformes : 
Xbox One
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Archives

Catégories

Favoris