Le Blog de Clement

Par Clement Blog créé le 21/06/11 Mis à jour le 26/07/16 à 17h54

Si tu veux te faire une bonne dose de retro avec des openings d'anciennes gloires des années 90, que tu as regardé la chaîne gameone à son lancement et bien ce gameblog est fait pour toi.

Ajouter aux favoris

Édito

Passionné depuis l'âge de 5 ans après avoir jouer à Mario , je n'ai cessé d'arpenter les mondes virtuels. Cotoyant Solid Snake, Lara Croft et autre Duke Nukem qui resteront à jamais mes amours de jeunesse, je m'apprête à rentrer définitivement dans le virtuel via ce blog

 

Compte twitter: @Clemendoux

Gamertag: clemclem86

PSN: clemendoux

 

Archives

Favoris

Catégorie : Retro

Signaler
Retro (Jeu vidéo)

C'était, il y a un peu plus de 10 ans et Nintendo sortait enfin sa console 128 bits.

C'est en fouinant sur youtube que je suis tombé sur cette vidéo présentant rapidement tous les jeux du lancement DU gamecube.

Il est amusant de constater qu'à l'époque, Smash Bros était considéré comme trop gamin...

Bref un petit plaisir que je partage avec vous en cette journée bien peu ensoleilée.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Retro (Séries TV)

C'est en fouillant sur Youtube que je suis tombé sur cette vidéo. Apres un petit check sur wikipedia, je viens d'apprendre que Wing commander avait eu droit à sa serie TV à l'époque.

Allez voici l'opening de la serie et en cadeau la bande annonce du film :

Voir aussi

Jeux : 
Wing Commander
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Retro

Cela faisait longtemps que je n'avais pas relancé cette rubrique et comme son nom l'indique, quand il y a rien à la télé le lundi soir, autant se faire plaisir avec une petite session retrogaming. Ce soir je vais vous parler de Super Spike V Ball, jeu de volley sortie en 1988 sur Nintendo Nes.

 

 

Développé par Technos Japan, créateur de la saga des Doubles Dragon, SSVB (plus rapide), nous offrait la possibilité de retrouver les deux frères Billy et Jimmy. Je me rappelle encore des musiques entrainantes et des parties endiablés avec mon grand frêre. Il est marrant de noter sur la jaquette la pâle copie du Gouvernator, en pleine hype en cette fin d'eighties. Je vous laisse avec un petit extrait vidéo, enjoy:

 

 

#01: http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_49100_le-lundi-y-a-rien-a-la-tv-alors-pourquoi-pas-se-faire-une-pa

#02: http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_49566_le-lundi-y-a-rien-a-la-tv-alors-pourquoi-pas-se-faire-une-pa

#03: http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_50041_le-lundi-y-a-rien-a-la-tv-alors-pourquoi-pas-se-faire-une-pa

#04: http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_56789_le-lundi-y-a-rien-a-la-tv-alors-pourquoi-pas-se-faire-une-pa

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Retro

J'ai délaissé mon blog depuis trop longtemps, faute de temps et de motivation. Mais cela ne pouvait durer plus longtemps et quoi de mieux pour un comeback qu'un grand jeu. Grand par son contenu, son ambiance, son univers, la passion qu'il a provoqué chez moi et par son impact sur le monde des jeux vidéos, je veux bien sur parler de Daggerfall.



Daggerdall est le deuxième volet de la saga des Elders Scroll (le 5ème: Skyrim est sorti il y a peu), sorti en 1996 par Bethesda Softworks. C'est un jeu de rôle qui prend place dans un monde de Tamriel. La particularité de ce jeu est la liberté proposée au joueur. Comme à chaque fois dans les Elders Scroll, on a l'impression de pouvoir tout faire, je me rappelle d'un détail qui m'avait marqué à l'époque, c'était le fait de pouvoir choisir le ton de la voix lors des dialogues.

Autre détail amusant: le système de combat. En effet tous les mouvements d'épées se faisaient à la souris, il fallait donc "dessiner" le mouvement sur le tapis de souris pour le voir se reproduire sur l'écran et tout cela en temps réel. Idée reprise dans le beat them all Die by the Sword et bien plus tard sur Wii avec Red Steel. 

On peut remercier ses developpeurs d'avoir rendu leur jeu gratuit l'année dernière, on peut donc le télécharger à cette adresse: http://www.elderscrolls.com/daggerfall/

Je vous laisse avec le trailer de l'époque:

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Retro

Comme chacun le sait, le lundi n'est pas vraiment un jour béni des Dieux pour les personnes souhaitant regarder quelques programmes divertissants sur nos chaînes hertziennes. Alors pourquoi pas se faire une petite pause retrogaming sur son beau PC tout neuf ou du moins compatible avec windows 95. 

Car aujourd'hui, alors que dehors il pleut et que l'Eté a enfin cédé sa place à l'Automne, nous allons arpenter les plaines de l'Ouest américain grâce au jeu Outlaws sorti sur PC en 1997. Le jeu avait la particularité de provenir du studio Lucas Arts, à l'époque où ils ne faisaient pas des adaptations raté de leur licence phare, je vous le donne en mille Star Wars. 

L'histoire qui nous ait conté et celle du Marshall James Anderson, parti venger sa femme et retrouver sa jeune fille kidnappée par le despotique Robert Graham, vil promoteur qui cherche à racheter à bon prix la propriété de notre bon héros. Ce qui m'avait plu à lépoque, c'était le fait de jouer un personnage vieillissant et à la retraite à l'instar de Clint Eastwood dans Impitoyable.

Le jeu n'avait pas connu le succès escompté, faute à une technique vieillissante, en effet en 1997, le monde se tourne vers le tout en 3D comme dans Quake et dans la future petite pépite du FPS aventure que va devenir Jedi Knight. C'est dommage d'ailleurs car les niveaux vastes et ouverts d'Outlaws, sa splendide BO, ses intermèdes sous forme de dessins animés et son ambiance western avaient de quoi séduire et ce fût le cas pour moi. Un jeu que je possède chez moi et qui méritrait une réedition en HD.

Bref je vous laisse avec un petit extrait du jeu à regarder avant d'aller se coucher

.

Le lundi:

#01: http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_49100_le-lundi-y-a-rien-a-la-tv-alors-pourquoi-pas-se-faire-une-pa

#02:http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_49566_le-lundi-y-a-rien-a-la-tv-alors-pourquoi-pas-se-faire-une-pa

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Retro

Nous sommes début Octobre et nous vivons en plein paradox, alors que l'Automne a déjà commencé, on se croirait en plein Eté. Tiens c'est marrant qu'on parle de Paradox, moi j'en ai, c'est Ghost Babel, c'est un MGS sur l'intuable Game Boy et cela procure les mêmes sensations que ses ainés avec 2 bouts de pixel et aucun stick analogique.

Allez pour se mettre dans l'ambiance, on monte le son et on clique sur le lien suivant avant de continuer la lecture:

 

 

Ca y est on peut commencer. Tout d'abord, il faut se repositionner dans le temps, nous sommes au début de l'an 2000 et la France est championne d'Europe et du Monde, le 11 Septembre n'a pas encore eu lieu et si on veut jouer à Metal Gear Solid soit on a une playstation soit on pleure. Heureusement pour moi je suis dans la première situation. 

Mais voila, Snake ça va faire une année que j'ai fini ses premières aventures et la PS2 est encore loin, bref je ronge mon frein. Et voila qu'on nous annonce en grande pompe la venue d'un nouveau MGS (pas une suite mais plutôt un spin off) sur gameboy color.

Le choc, ce jeu va d'ailleurs me faire acheter la console portable de Nintendo. Alors il est vrai que graphiquement on est loin des 32 bits mais tout y est, l'adn de cette grande saga est présent dans cette petite cartouche.

 

 

L'infiltration, un scénario aux multiples rebondissements toujours à la limite du incohérent mais on s'en fout et on reste captivé par une mise en scène fleurtant avec le 7ème art et enfin l'ajout ultime, son personnage principal Solid Snake.

Dans cette nouvelle aventure, Snake affronte une nouvelle team de super soldat et fait son grand retour sur Outer Heaven renommée en Gualade. Afin de combler au manque de la 3D, le jeu va proposer une nouvelle orientation de la série avec un peu moins d'action car avec le faible nombre de boutons proposés par le gameboy, le joueur ne peut pas être aussi réactif que sur les consoles de salon. Le jeu va proposer quelques séances un peu plus basé sur l'adresse comme cette mission où il fallait faire circuler des missiles dans un labyrinthe.

Bref c'est un jeu que je recommande chaudement à tous les fans de la saga, je pense qu'il est trouvable sur emulateur mais faites le discretement car "Patriot" risque de vous surveiller...

Je vous laisse avec le premier niveau en vidéo (désolé pour le gars qui parle tout le temps, j'aurais préféré en trouver une vidéo sans commentaire).

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Retro

Avant de commencer à rentrer dans le vif du sujet, on monte le son et on se détend. Position du lotus, on inspire et expire lentement, prêt ça y est allez on clique sur le lien ci dessus et c'est parti:

Développer en 1998 par le studio japonais Acquire, tenchu est pour beaucoup le premier jeu d'infiltration, en effet celui sortira une année avant le fameux que dis-je l'excellent Metal Gear Solid. Tenchu a pour particularité de nous mettre de la peau de Rikimaru, un ninja tueur. L'action prenait part dans un Japon Féodale

Ce qui m'avait marqué à l'époque c'est cette ambiance due à un character design réussi et surtout à une BO parfaitement envoutante (composée par Noriyuki Asakura) et puis il avait ce gore prononcé. Chaque Silent kill se terminait par un gerbe de sang éclaboussant les environs, un comble pour un type qui se fait être discret mais quelle classe. Je me rappelle aussi du grappin qui nous permettait d'atteindre n'importe quel partie du décor faisant lorgner parfois le jeu vers un Tomb Raider.

Certe la maniabilité était perfectible mais Tenchu possèdait ce je ne sais quoi de raffraichissant et de captivant qui faisait qu'on y revenait inlassablement. Cette sensation d'ailleurs a commencé à s'estomper après le troisième volet sur PS2. 

Une saga que j'aimerai revoir sur le devant de la scène car il faisait partie des premiers auquels j'ai joué sur playstation et qui m'a fait découvrir les jeux d'infiltration. Bon je vous laisse avec l'intro du jeu et la vidéo du premier niveau, enjoy et à très bientôt.

 

Voir aussi

Jeux : 
Tenchu : Stealth Assassins
Ajouter à mes favoris Commenter (2)