Le Blog de Clement

Par Clement Blog créé le 21/06/11 Mis à jour le 26/07/16 à 17h54

Si tu veux te faire une bonne dose de retro avec des openings d'anciennes gloires des années 90, que tu as regardé la chaîne gameone à son lancement et bien ce gameblog est fait pour toi.

Ajouter aux favoris

Édito

Passionné depuis l'âge de 5 ans après avoir jouer à Mario , je n'ai cessé d'arpenter les mondes virtuels. Cotoyant Solid Snake, Lara Croft et autre Duke Nukem qui resteront à jamais mes amours de jeunesse, je m'apprête à rentrer définitivement dans le virtuel via ce blog

 

Compte twitter: @Clemendoux

Gamertag: clemclem86

PSN: clemendoux

 

Archives

Favoris

Signaler
Level one

Le petit level one du soir qui va bien afin de commencer le week end dans les normes en vigueur. Cet épisode de l'émission de gameone est un florilège de vannes. Alors certes on passe complètement à côté du jeu et il est vrai que cela a du énerver certaines personnes et en particulier l'herbergeur de la vidéo. 

Mais quand on regarde level one, c'est plus un tranche de rire que l'on recherche qu'un vrai test, alors enjoy the show et vive le week end.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Level one

Un vieux level one qui date de 1999 présenté par Marcus et avec pour invité l'ami Thwiouz qui animait à l'époque l'émission de Tart up.

Star wars demolition est typique le genre de jeu tout pourri qui exploite une license sans faire attention aux matériaux d'origine. Il s'agit ni plus ni moins d'une copie du jeu Twisted metal dans l'univers de la Guerre des étoiles. Comme on peut l'entendre pendant cet épisode du level one, le jeu est juste tout pourri mais finalement plus le jeu est mauvais plus le level one est drôle. Je vous laisse profiter de la vidéo.

 



Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Sujet libre

Depuis Mars 2009, date d'acquisition de ma XBOX360, je n'ai cessé d'arpenter les champs de bataille,l'Irak, la Russie, notre  beau pays qu'est la France sous les flammes, de massacrer, d'étriper, de dézinguer et de mitrailler les hordes d'ennemis vindicatifs qui se tenaient face à moi. Que ce soit dans des jeux comme Call of Duty Black ops, Battlefields 3 et bad company 2, Gear of War 1 et 2, Left4dead 1 et 2, Bayonneta ou Vanquish, j'y ai pris un certain plaisir mais celui ci a finit par s'attenuer par la surabondance de moments guerriers qui composent les jeux aujourd'hui. Le débarquement déjà fini tout seul, 3 fois même, le Vietnam, c'est un lieu de vacances pour moi, les zombies et les aliens attaquent, laissez moi seul avec eux et revenez dans 15 min et le problème sera résolu. Trop de guerre a fini par m'anestésier et comme le vieux guerrier, j'ai finalemen décider de rangerr mes armes. Histoire de se vider la tête, voici une selection de jeux qui permettront aux amoureux d'expérience plus zen de respirer et qui mériterait surtout d'être jouer.

Commençons par le plus récent, le très sympathique I am alive des studios Ubisoft Shanghaï et initié par les développeurs de chez Darkworks. Alors il est vrai que ce jeu fait office de produit non fini, graphisme pas très fin, maniabilité approximative, quelques bugs ici et là, et surtout souffre d'une fin trop vite expédié (c'est la mode en ce moment). Le jeu se termine sans que la plupart des enjeux soient résolus, mais quel pied j'ai pris. C'est peut être le seul jeu aujourd'ui capable de restranscrire la condition humaine dans une catastrophe et les difficultés que nous pouvons rencontrer après un tel événement. Quand je parle de difficultés, je veux bien sur parler des difficultés physiques mais aussi morales. Il est possible de mourir suite à une mauvaise chute, mais aussi de fatigue ou suite à une mauvaise blessure (et  au combat cela arrive très vite, deux balles et dodo). Mais il y aussi les difficultés morales que l'on rencontre tout au long du jeu. Doit on sauver cette jeune femme, tout en sachant que je vais prendre de grands risques et que le gain derrière ne sera pas forcement en adéquation avec les risques pris. Pour moi le fait marquant de ce jeu, lors de l'ascension d'un gratte-ciel, je croise une bande de civil qui me bloque le passage. Apeuré tout comme moi, ils me menacent à l'aide d'arme et je me dois de trouver un chemin alternatif. Chemin, que je ne trouve pas, l'un des mes "agresseurs" s'approche, je prends peur et dégaine mon arme, en 5 secondes j'avais abattu 3 personnes innocentes, que faire? Recharger une partie tout en sachant que le point de sauvegarde est éloigné et qu'il me reste pas beaucoup de sauvegardes... I am alive est plus qu'un jeu, c'est une expérience à vivre et pour une dizaine d'euros, je peux vous dire que les 4/5h de jeux, seront très vite rentabilisées et de plus le risque économique à ec prix là est minoré.

Deuxième jeu, toujours dématérialisé, le très sympa From Dust auquel je joue en ce moment. Comme dans I am alive, le jeu souffre de quelques imperfections techniques (l'IA stupide par exemple) et à des réglages mal ajustés (foutu curseur imprécis...). Malgré tous ces défaults, le jeu nous propose une expérience qu'il est rare de jouer, prendre le destin d'un peuple au travers les yeux d'un dieu. Quel plaisir que de voir, grâce à un moteur performant, la topographie d'un niveau se retrouve complétement modifié. Le but du jeu prendre en main la destinée d'un peuple en le guidant et cela grâce aux pouvoirs de jouer avec les éléments et le relief..Bien qu'être quelque peu tyrannique peut s'avérer amusant en laissant la lave coulée sur un fidèle un peu trop stupide, le but premier du jeu es d'aider des gens et d'en sauver le plus possible, cela change de la très grande majorité des jeux où il est sauvant question d'affronter des ennemis.

Le petit dernier est l'un des mes jeux favoris de cette génération de console, l'excellent Mirror's edge, Souvent cité dans le top de nombreux joueurs, constamment encensé par le presse, je ne comprends toujours pas pourquoi celui a effectué des ventes aussi faibles. Il est vrai que le jeu a 3 problèmes, le premier une durée de vie trop courte, 5/6 heures de jeu grand max, le second des imprécisions de gameplay alors que le jeu se montre parfois quelques exigeant dans les sauts et enfin le dernier, le concept de Die and retry, plus très en vogue de nos jours et les joueurs sont plus ancrins à aller vers des expériences qui font une perpetuelle fuite en avant, mais cela nous le verrons plus tard dans un autre post. Mais si vous surkiffé voir Trinity fuir face aux redoutablesagents dans le premier Matrix et que souhaitiez retrouver cette sensation et bien ce jeu est fait pour vous. Et puis comment de parler de Mirror's edge sans évouer cette BO sublime direction artistique et son scénario pour le moins très loin du manichéïsme dont souffre la majorité des jeux. Poursuivis par des enemis, courir sur les murs, sautant de toits en toits et tout cela sous un ciel bleu dans les tons printaniers de saison.

Dernier point pour respirer dans les jeux, il y a tous les jeux dit "Bac à sable" où l'on peut se promener, faire du free run dans Assassin's creed, faire du cheval le long du Rio Grande dans Red dead redemption, écouter let in snow dans Mafia II ou n'importe quelle autre musique dans GTA IV ou observer sur le flanc d'une montagne, l'envol d'un dragon dans Skyrim.


Alors joueurs, je ne dis pas qu'il faut lacher lse armes définitivement loin de là, mais de temps en temps qu'il est bon de lâcher les armes. 

PS: Je tiens à préciser que c'est après la lecture du fabuleux post de seblecaribou (http://www.gameblog.fr/blogs/seblecaribou/p_60938_aujourd-hui-je-veux-respirer-dans-le-jeu-video) que je me suis lancé dans l'écriture de cet article. 

 

Voir aussi

Jeux : 
Mirror's Edge, I Am Alive, From Dust
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Trailer

Décidement cette année 2012 s'annonce alléchante pour tous les amateurs de blockbuster, The Hobbit, Batman, Prometheus, The Avengers et maintenant on peut rajouter à la liste des films à voir Dark Shadow. Ce film est une adaptation de la série éponyme des années 60. 

La bande annonce nous montre un Tim Burton de retour à l'humour noir et à une ambiance visuelle très proche d'un Edward aux mains d'argent, avec un Johnny Depp en mode tout gris et à un monde très coloré. Ce qui est amusant c'est que mister Burton se réinvente avec l'utilisation de musique Pop et abandonne son côté gothique mais après tout il faut bien savoir se réinventer. 

Après les echecs artistiques d'Alice aux pays des merveilles et de Charlie et la chocolaterie, 2012 sonne t'elle le retour du maître?

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
gamezone

C'était un soir d'automne, le 24 Novembre 2000 et la console de tous désirs allait sortir. Gameone était sur place et nous faisait sa première soirée en directe. 

 

 

Cette première vidéo correspond à une vidéo qui avait le tour des JT de l'époque: l'émeute provoquée ou pas, par Sony et VIrgin. Allez je vous laisse à la gamezone plus intéressante qui vous fournira votre dose de retrogaming et oui on peut parler de retro avec la PS2, car cette date date d'une douzaine d'année déjà.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Trailer

Au vu des premières images du film, on est en droit de se dire qu'il faut que les américains, laissent tomber les adaptations de mangas ratés. Laissez tomber Akira et Ghost in the shell.

Pour ceux qui ne connaissent pas Kenshin, il s'agit à l'origine d'un manga shonen de la fin des années 90 métant en scène Kenshin, un ancien tueur qui a officié pendant l'ère Edo et qui aujourd'hui parcourt le Japon afin de réparer ses erreurs du passé et ce à l'aide d'un sabre à lame inversée. Allez enjoy the show:

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Intro

Dans les années 90, jeux de voiture n'était pas forcement synonyme de clone de forza et gran turismo ou de simulation de F1 et de rally. Il y avait tout un éventail de choix, allant de la course classique de F1 au massacre de civil dans un carmaggedon. En ce temps, on était méchant  et stupide, et finalement ce qui nous plaisait le plus dans les courses, c'était de faire valdinguer ses adversaires à un à un dans le décors.

Que ce soit au volant d'une voiture de luxe dans le très sympathique et arcade Need for speed 2 sorti des usines de chez Electronic Arts en 1997 (déjà ...), ou en dans le cockpit d'une stock car enfermé dans une arène, prêt à subir les assaults de ses concurrents dans le très cool Destruction derby 2 développé par les anglais de chez Reflections (papa plus tard du premier Stuntman et de la série des Driver) ou alors pour terminer dans le siège d'une muscle car équipée de tout l'armement necéssaire pour rendre les trajets moins chiants dans Interstate 76. Ce dernier avait été développé par les papas des premiers Mechwarriors sur PC et édité par Activision (quand ils avaient encore du goût).

Enfin bref, la thématique d'aujourd'hui est: "Les fous du volants" et bon visionnage à vous. 

 

 

Ces intros:

#04:http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_49622_ces-intros-qui-m-ont-marquees-04-warcraft-iii-warhammer-dawn

#05:http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_49625_ces-intros-qui-m-ont-marquees-05-ffviii-vagrant-story-et-chr

#06:http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_50043_ces-intros-qui-m-ont-marquees-06-full-throttle-outlaws-et-mo

#07:http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_60816_ces-intros-qui-m-ont-marquees-07-wild-arms-jade-cocoon-et-va

#08:http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_60888_ces-intros-qui-m-ont-marquees-08-dark-earth-lba2-et-heart-of

Voir aussi

Jeux : 
Destruction Derby, Interstate '76
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Trailer

Et comment dire, ça s'annonce comme un chef d'oeuvre, définitivement mon film le plus attendu de cette année, loin devant Batman et un peu moins devant The Hobbit.

Cela fait tout de même plaisir de voir Ridley Scott reprendre en mains la saga Alien, surtout après les errements qu'elle a connu avec le quatrième épisode et les épisodes Alien vs Predator. On retrouve au casting la magnifique Charlize Theron, Idris Elba, Noomi Rapace et Michael Fassbender.

Je vous laisse avec le trailer, fermez les volets, montez le son et laissez vous emporter par la tension que provoque ce trailer:

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Intro

Soyons un peu chauvin et profitons de cet espace alloué par Gameblog pour parler des productions françaises de la fin des années 90. Car oui les studios français ont brillé et ont connu même leur instant de gloire avec ce que l'on appelait la "French touch", terme pompeux pour définir pluiseurs élèments inhérents à notre culture. Cela se traduisait souvent par des jeux au gameplay baisque mais enrichi par un univers, une patte graphique et une mise en scène très poussée. 

j'ai décidé de vous présenter les openings des jeux suivants: Dark earth, Little big adventure 2 et Heart of Darkness.

Commençons par The Dark earth  développé par Kalisto, c'est un jeu d'aventure se déroulant plusieurs siècle après la fin de notre monde. Le joueur évolué dans un environnement berçé par une nuit constante à cause des nuages causés par les explosions atomiques. Les humains s'étaient regroupés dans de grands domes afin de reconstruire la civilisation. Dès le début du jeu, le héros de notre aventure se retrouvait contaminé par un mal qui le transformait tout au long du jeu. Il fait partie de mes premiers jeux PC et quelle claque se fût/

Ensuite, il va être question de Little big adventure 2 des studios Adeline software (studio mythique qui a produit la série des Alone in the Dark et des Moto racer). Mix entre un Zelda et un jeu d'action, la saga des LBA mettait en scène le personnage de Twinsen sur le monde de Zeelich. 

Et enfin, nous avons le très célèbre Heart of Darkness surtout connu en ses qualités de Vaporware. Le jeu connu 6 ans de développement pour un jeu de plateforme 2D, c'est tout bonnement hallucinant. D'abord prévu sur console 16 bts, il finira sa carrière sur la génération suivante. Ce qui ne retire en rien les qualités du jeu qui se veut être une suite hommage à Another World mais avec un ton plus familiale. Le joueur prend les commandes d'Andy partit à la recherche de son chien kidnappé par les créatures du royaune de Darkland.

Allez je vous laisse devant ces 3 bijoux de synthèse.

 

 

#03:http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_49588_ces-intros-qui-m-ont-marquees-03-jedi-knight-alerte-rouge-et

#04:http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_49622_ces-intros-qui-m-ont-marquees-04-warcraft-iii-warhammer-dawn

#05:http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_49625_ces-intros-qui-m-ont-marquees-05-ffviii-vagrant-story-et-chr

#06:http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_50043_ces-intros-qui-m-ont-marquees-06-full-throttle-outlaws-et-mo

#07:http://www.gameblog.fr/blogs/clement/p_60816_ces-intros-qui-m-ont-marquees-07-wild-arms-jade-cocoon-et-va

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

  
Signaler
gamezone

Au sommaire :

Test: - Alone in the Dark 4 (Psone)

          - UEFA 2001 (Psone)

          - Clive Barker's Undying (PC)

          -  Army Men Green rogue (PS2)

 

Reportage :  GDC 2001

Preview : Red Faction

Courrier des lecteurs.

 

 

Voir aussi

Jeux : 
Red Faction
Sociétés : 
Nintendo
Ajouter à mes favoris Commenter (0)