Le Blog de Clement

Par Clement Blog créé le 21/06/11 Mis à jour le 26/07/16 à 17h54

Si tu veux te faire une bonne dose de retro avec des openings d'anciennes gloires des années 90, que tu as regardé la chaîne gameone à son lancement et bien ce gameblog est fait pour toi.

Ajouter aux favoris

Édito

Passionné depuis l'âge de 5 ans après avoir jouer à Mario , je n'ai cessé d'arpenter les mondes virtuels. Cotoyant Solid Snake, Lara Croft et autre Duke Nukem qui resteront à jamais mes amours de jeunesse, je m'apprête à rentrer définitivement dans le virtuel via ce blog

 

Compte twitter: @Clemendoux

Gamertag: clemclem86

PSN: clemendoux

 

Archives

Favoris

Signaler
Sujet libre

Depuis Mars 2009, date d'acquisition de ma XBOX360, je n'ai cessé d'arpenter les champs de bataille,l'Irak, la Russie, notre  beau pays qu'est la France sous les flammes, de massacrer, d'étriper, de dézinguer et de mitrailler les hordes d'ennemis vindicatifs qui se tenaient face à moi. Que ce soit dans des jeux comme Call of Duty Black ops, Battlefields 3 et bad company 2, Gear of War 1 et 2, Left4dead 1 et 2, Bayonneta ou Vanquish, j'y ai pris un certain plaisir mais celui ci a finit par s'attenuer par la surabondance de moments guerriers qui composent les jeux aujourd'hui. Le débarquement déjà fini tout seul, 3 fois même, le Vietnam, c'est un lieu de vacances pour moi, les zombies et les aliens attaquent, laissez moi seul avec eux et revenez dans 15 min et le problème sera résolu. Trop de guerre a fini par m'anestésier et comme le vieux guerrier, j'ai finalemen décider de rangerr mes armes. Histoire de se vider la tête, voici une selection de jeux qui permettront aux amoureux d'expérience plus zen de respirer et qui mériterait surtout d'être jouer.

Commençons par le plus récent, le très sympathique I am alive des studios Ubisoft Shanghaï et initié par les développeurs de chez Darkworks. Alors il est vrai que ce jeu fait office de produit non fini, graphisme pas très fin, maniabilité approximative, quelques bugs ici et là, et surtout souffre d'une fin trop vite expédié (c'est la mode en ce moment). Le jeu se termine sans que la plupart des enjeux soient résolus, mais quel pied j'ai pris. C'est peut être le seul jeu aujourd'ui capable de restranscrire la condition humaine dans une catastrophe et les difficultés que nous pouvons rencontrer après un tel événement. Quand je parle de difficultés, je veux bien sur parler des difficultés physiques mais aussi morales. Il est possible de mourir suite à une mauvaise chute, mais aussi de fatigue ou suite à une mauvaise blessure (et  au combat cela arrive très vite, deux balles et dodo). Mais il y aussi les difficultés morales que l'on rencontre tout au long du jeu. Doit on sauver cette jeune femme, tout en sachant que je vais prendre de grands risques et que le gain derrière ne sera pas forcement en adéquation avec les risques pris. Pour moi le fait marquant de ce jeu, lors de l'ascension d'un gratte-ciel, je croise une bande de civil qui me bloque le passage. Apeuré tout comme moi, ils me menacent à l'aide d'arme et je me dois de trouver un chemin alternatif. Chemin, que je ne trouve pas, l'un des mes "agresseurs" s'approche, je prends peur et dégaine mon arme, en 5 secondes j'avais abattu 3 personnes innocentes, que faire? Recharger une partie tout en sachant que le point de sauvegarde est éloigné et qu'il me reste pas beaucoup de sauvegardes... I am alive est plus qu'un jeu, c'est une expérience à vivre et pour une dizaine d'euros, je peux vous dire que les 4/5h de jeux, seront très vite rentabilisées et de plus le risque économique à ec prix là est minoré.

Deuxième jeu, toujours dématérialisé, le très sympa From Dust auquel je joue en ce moment. Comme dans I am alive, le jeu souffre de quelques imperfections techniques (l'IA stupide par exemple) et à des réglages mal ajustés (foutu curseur imprécis...). Malgré tous ces défaults, le jeu nous propose une expérience qu'il est rare de jouer, prendre le destin d'un peuple au travers les yeux d'un dieu. Quel plaisir que de voir, grâce à un moteur performant, la topographie d'un niveau se retrouve complétement modifié. Le but du jeu prendre en main la destinée d'un peuple en le guidant et cela grâce aux pouvoirs de jouer avec les éléments et le relief..Bien qu'être quelque peu tyrannique peut s'avérer amusant en laissant la lave coulée sur un fidèle un peu trop stupide, le but premier du jeu es d'aider des gens et d'en sauver le plus possible, cela change de la très grande majorité des jeux où il est sauvant question d'affronter des ennemis.

Le petit dernier est l'un des mes jeux favoris de cette génération de console, l'excellent Mirror's edge, Souvent cité dans le top de nombreux joueurs, constamment encensé par le presse, je ne comprends toujours pas pourquoi celui a effectué des ventes aussi faibles. Il est vrai que le jeu a 3 problèmes, le premier une durée de vie trop courte, 5/6 heures de jeu grand max, le second des imprécisions de gameplay alors que le jeu se montre parfois quelques exigeant dans les sauts et enfin le dernier, le concept de Die and retry, plus très en vogue de nos jours et les joueurs sont plus ancrins à aller vers des expériences qui font une perpetuelle fuite en avant, mais cela nous le verrons plus tard dans un autre post. Mais si vous surkiffé voir Trinity fuir face aux redoutablesagents dans le premier Matrix et que souhaitiez retrouver cette sensation et bien ce jeu est fait pour vous. Et puis comment de parler de Mirror's edge sans évouer cette BO sublime direction artistique et son scénario pour le moins très loin du manichéïsme dont souffre la majorité des jeux. Poursuivis par des enemis, courir sur les murs, sautant de toits en toits et tout cela sous un ciel bleu dans les tons printaniers de saison.

Dernier point pour respirer dans les jeux, il y a tous les jeux dit "Bac à sable" où l'on peut se promener, faire du free run dans Assassin's creed, faire du cheval le long du Rio Grande dans Red dead redemption, écouter let in snow dans Mafia II ou n'importe quelle autre musique dans GTA IV ou observer sur le flanc d'une montagne, l'envol d'un dragon dans Skyrim.


Alors joueurs, je ne dis pas qu'il faut lacher lse armes définitivement loin de là, mais de temps en temps qu'il est bon de lâcher les armes. 

PS: Je tiens à préciser que c'est après la lecture du fabuleux post de seblecaribou (http://www.gameblog.fr/blogs/seblecaribou/p_60938_aujourd-hui-je-veux-respirer-dans-le-jeu-video) que je me suis lancé dans l'écriture de cet article. 

 

Voir aussi

Jeux : 
Mirror's Edge, I Am Alive, From Dust
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Clement
Signaler
Clement
Et les revival que l'on vit actuellement avec les point n click est ultra rafraîchissant.
Tapator
Signaler
Tapator
Tout à fait de ton avis. D'ailleurs les jeux d'aventure en général (point and click) sont de bons exemples aussi. Vive la variété !