Parenthèses

Parenthèses

Par Cinemax Blog créé le 22/05/11 Mis à jour le 23/04/16 à 11h31

Le blog a déménagé : https://cinemadepigalle.wordpress.com/

Ajouter aux favoris

Catégorie : J'ai fini et j'ai des choses à dire

Signaler
J'ai fini et j'ai des choses à dire

 

« Ramenez la fille, et nous effacerons la dette. »

Ahlala... Je n'avais pas forcément l'intention d'écrire sur ce titre, à la base je voulais faire un article haineux sur la médiocrité du scénario d'un certain jeu fini récemment et que le jeu vidéo était condamné d'avance à être un média puéril s'il continuait dans cette voie.

Mais Bioshock Infinite est arrivé et cette haine a laissé place à la joie, car oui ce Bioshock est clairement l'un des jeux de l'année 2013. J'aurais pu d'ores et déjà le placer en tant que Goty mais voyez vous, cette année il devrait y avoir une saison 2 d'un certain Walking Dead... Alors j'attendrais pour me prononcer.

 

 

 

Bon par contre pour parler du jeu, ça ne va pas être évident...Parce que beaucoup de choses ont déjà été dites, du coup je pourrais m'arrêter là en disant « Bioshock Infinite c'est un jeu qu'il est trop bien ! ». Mais bon, pourquoi faire un article dans ce cas là ?

En fait je ne sais pas trop. Sur le site on commence à avoir des avis des joueurs aimant globalement le jeu, et comme moi je l'ai adoré je me sens obligé de commenter chacun de ces avis, même si c'est pour me répéter. Du coup je suppose que je fais cet article pour bien résumer ma pensée et pour ainsi éviter de scruter le moindre petit statut/avis de joueur parlant du jeu pour aller le commenter.

Le problème c'est que ce qui m'a le plus plut dans Infinite c'est son histoire, histoire résumé très logiquement partout par « Vous incarnez Booker DeWitt, en 1912, qui se voit offrir une occasion d'annuler ses dettes, en allant libérer une mystérieuse jeune femme dans la ville volante de Columbia. », vous vous doutez que ça va bien plus loin que cela maaaais....je n'ai pas envie de spoiler. Et cette restriction m'empêche d'aborder donc le gros du jeu : l'univers, l'histoire, les personnages.

Du coup je vous prie de m'excuser d'avancer si cet article vous parait vide d'intérêt (c'est bien parti d'ailleurs) et court, c'est volontaire.

 

 

Je vais quand même dire que le scénario est très intéressant ! En plus d'avoir l'histoire principale maintenant en haleine jusqu'au bout ce sont aussi tout les à cotés de cet univers qui font son charme. La ville est vivante, on visitera beaucoup de lieux, on rencontrera beaucoup de personnages et chacun de ces lieux et personnages aura une histoire propre à lui, ce qui permettra de faire réfléchir le joueur sur beaucoup de thèmes (religion, patriotisme, révolutions,...). Seul problème, certains ennemis ne sont pas assez travaillés, là où dans le premier Bioshock tout avait un sens, ici les Handyman ou les patriotes motorisés ne sont pas franchement inoubliables.

Cette histoire relativement brillantte (brillante, avec un seul t pardon) l'est aussi grâce à sa mise en scène et sa narration. Déjà le fait qu'il existe énormément de personnages et lieux fait qu'il n'y a vraiment aucune baisse de rythme, en gros on ne s'ennuie jamais et on veut toujours en savoir plus.

Après au niveau de la narration, c'est comme le premier Bioshock, il n'y a aucune cinématique et tout ce que l'on voit c'est à travers les yeux du personnage principal, ce qui renforce l'immersion même avec une voix (oui parce que le héros parle alléluia !).

Pour ce qui est de la mise en scène, c'est par rapport à certaines scènes qui sont vraiment marquantes et surtout certaines révélations (la fin bien sur) qui sont très habilement racontés au joueur, mais vraiment, c'est souvent subtil, absolument pas lourdingue et du coup on ne prend pas le joueur pour un imbécile. Il est d'ailleurs fort probable qu'en finissant le jeu vous restiez devant votre écran pendant 5-10 min à réfléchir à tout ce que vous venez de voir (en tout cas c'est ce que j'ai fais).

 

 

 

D'ailleurs je réalise que je n'ai pas parlé du premier Bioshock !

Alors on fait un petit aparté Bioshock 1. Je ne vais pas m'étendre dessus, c'est juste pour énerver les pures fans en disant que moi Bioshock, ça ne m'a pas conquis.

La raison la plus simple à cette non passion du premier opus, c'est à cause du gameplay. En effet, déjà le fait que ça soit un fps, je n'aime pas trop, mais en plus il est particulièrement mou.

Cela dit, on ne joue pas forcément à Bioshock pour le gameplay (et dans Infinite non plus), mais même au niveau de son scénario le titre ne m'a pas emballé.

Calmez vous je m'explique, au niveau de son univers, le jeu m'avait évidemment beaucoup plus, parce que c'était travaillé, riche et cohérent. Par contre et ça c'est très personnel, le côté survival et cette ambiance glauque et parfois flippante ne m'avait pas du tout plus...parce que j'avais flippé. Cet argument n'est pas vraiment valable, c'est vrai, puisque ce côté glauque était encore une fois cohérent et qu'en plus il marchait étant donné que j'étais mal à l'aise...Mais bon, du coup j'en garde un souvenir oppressant et pas forcément très agréable.

Enfin, la grosse révélation du jeu (SPOIL DE BIOSHOCK 1) avait beau être très intéressante au niveau de la métaphore avec le joueur, d'un point de vue strictement scénaristique, c'était quand même très tiré par les cheveux (reposez ces pierres !) (fin du petit SPOIL).

Du coup, j'ai toujours trouvé ce premier Bioshock surestimé sur sa révélation, et j'ai donc été déçu.

 

 

 

C'est pour cela que Bioshock Infinite m'a tout de suite plus intéressé dès la diffusion des premiers trailers, cette ville dans le ciel, ces couleurs, la présence d'Elizabeth... J'ai eu l'impression que les développeurs faisaient ce Bioshock uniquement pour moi, pour me faire revenir vers eux, et ils ont réussi.

Même au niveau du gameplay c'est réussi, très classique mais réussi. Les affrontements sont intenses, nerveux, le système de skyline permet de vraiment bien profiter des environnements plutôt ouverts et les interactions avec Elizabeth sont très bien pensés (elle pourra, trouver des armes et autres choses là où...eh bien...même ça c'est du spoil donc je ne dirais pas où ça !).

Pas grand-chose de plus à dire sur le gameplay, il est vraiment classique mais efficace, on jongle aisément entre les armes ou les toniques que l'on peut utiliser. Le fait d'avoir mis un bouclier qui se recharge s'adresse peut être plus au plus grand public mais honnêtement ça ne change pas grand-chose.

On ne fait pas que combattre dans le jeu, il y a aussi beaucoup de moments d'exploration où l'on prendra plaisir à se renseigner sur l'existence d'un lieu en allant chercher les enregistrements de la zone, zones qui sont plus ouvertes que dans n'importe quel tps lambda (moins que dans le premier ok).

 

 

 

Après, je me dois évidemment de parler des graphismes qui sont...somptueux ! D'ailleurs, ça m'énerve d'entendre partout du jeu que techniquement il est à la ramasse ! D'une part c'est faux, il n'y a pas des animations de fou ou des visages « réalistes » ou des textures incroyables mais ... on s'en fout !

L'unreal engine qui a beau se faire vieux donne une vrai patte graphique un peu cartoon, ce qui lui donne une identité visuelle unique. Alors après c'est aussi surtout grâce à sa direction artistique de psychopathe, vraiment les environnements sont variés et super jolis, et encore une fois travaillés !

C'est beau ! Il y a des effets de lumière très agréable ! Elizabeth est bien modélisée ! Non vraiment, artistiquement, Bioshock Infinite donne une grosse gifle à FarBattleCryFieldsis 3 !

Petit mot aussi sur les musiques : « originales ».

Voilà, ça c'était la blaguounette de 22h08 ce jeudi 4 avril 2013.

Et je pense que je vais même m'arrêter là... J'ai dis que je ne voulais pas spoiler, alors ça me limite, parce que j'ai beaucoup de choses à dire sur l'univers si je voulais spoiler.

Mais si vous avez fini le jeu, et que vous voulez une vraie analyse sur cet univers je ne peux que vous conseiller d'aller voir le dossier (pas encore terminé) de Seblecaribou.

Vous pouvez aussi allez voir le très bon test de ThomThom_Pilgrim.

Et si vous voulez un test où le jeu se fait violemment casser ainsi que tous les bons titres de cette gen, vous n'avez qu'à attendre un article de Blacklabel.

 

 

 

Minable, honteux, immature, tous ces adjectifs que j'étais sur le point d'utiliser pour parler de cet autre jeu fini récemment, mais qui sont remplacés par beau, intelligent, émouvant, intense, passionnant. Au final, c'est plus plaisant d'écrire sur un jeu enrichissant plutôt que l'inverse, alors pour terminer je n'ai plus qu'une chose à dire : Bioshock Infinite c'est un jeu qu'il est trop bien !

Voir aussi

Jeux : 
BioShock, BioShock Infinite
Ajouter à mes favoris Commenter (16)

Signaler
J'ai fini et j'ai des choses à dire

Exceptionnellement, je ne vais pas illustrer cet avis (j'insiste sur le mot avis) par des images mais par une sélection de musiques tirées du jeu. Les thèmes choisis le sont un peu par hasard, en essayant de retrouver ceux qui m'ont plu.

 

 

Ahhh... Ce jeu...

Ce jeu...

Pourtant on m'avait prévenu. Final Fantasy XIII est quand même considéré comme l'un des pires Final Fantasy. En plus pour une fois je ne suis pas inculte de la série FF, j'ai fais le 7, le 10 (et oui...), la moitié du 8, un peu du 1, une bonne partie du 4 et du 9 et un peu du 12.

 En fait ce FF13 n'est pas forcément un mauvais jeu c'est juste un terrible gachis. C'est simple tout ce qui aurait pu être bon est gâché, le jeu ne se tire pas une balle dans le pied, mais une centaine de cartouche tout au long de l'histoire.

 

 

Et parlons-en de l'histoire ! Histoire, background, personnages, univers... Soit c'est archi-mauvais soit c'est gâché (c'est un mot qui va beaucoup revenir) !

Et je ne sais pas pour vous mais pour moi, le scénario c'est ce qui me parait le plus important dans un Final Fantasy !

Pour l'univers et l'histoire, honnêtement ça ne commençait pas si mal. Tout le côté Fal'cie, L'cie, Cocoon et Pulse est intéressant une fois qu'on le comprend bien (je vous renvois au dossier de Kahnettan qui m'a bien aidé pour la compréhension au début du jeu !). Mais une fois qu'on arrive à la moitié du jeu, sur Gran Pulse, c'est juste catastrophique.

Ca devient hyper confus, on ne comprend plus du tout quels sont les enjeux, les personnages principaux eux-mêmes n'ont pas l'air de savoir ce qu'ils font et la narration prend un sacré coup (le dernier chapitre n'a aucune cinématique à part celle de la fin) alors qu'elle était plutôt bien rythmé dans la première partie.

 

 

Quand aux personnages, ce n'est pas mieux. Je pense même qu'on peut les qualifier de catastrophique.

Vous voyez Square Enix a eu la très bonne idée de prendre des héros qui finalement n'ont rien de spécial, ce sont des gens comme vous et moi (mais habillé par Nomura)... Si l'idée n'est pas forcément mauvaise quand on y réfléchit, en fait elle l'est. Parce que du coup les personnages n'ont aucun passé, aucun background, il n'y a rien à savoir d'eux et on ne saura rien (à part deux qui eux ont un passé, mais ça aussi c'est mal raconté).

Mais moi, dans les Final Fantasy d'habitude je m'attache aux personnages, là non ! Comment voulez vous, ils n'ont rien à dire ! Le seul passé que l'on connaitra d'eux remontera maximum à 13 jours.

Du coup, nos héros n'ont aucune personnalité ou alors des trucs basiques : Sazh le black de service qui fait des blagues, Vanille la prostituée de 12 ans qui a la joie en elle, Snow le surfeur winner qui se prend pour un héros...

Cela dit, même sans personnalités, certains personnages ont quand même droit à quelques bonnes scènes, je pense à celle de Sazh avec Vanille qui est presque touchante mais il y en a d'autre (très peu).

En fait dans la première partie, on comprend plus ou moins les personnages, leur frustrations, leurs objectifs. Sauf que là aussi dans la deuxième partie du jeu c'est fini.

Encore une fois je considère que la deuxième partie du jeu c'est quand on arrive sur Gran Pulse, et à partir de là, les personnages ne savent pas du tout ce qu'ils font (le joueur non plus) mais ils continuent en espérant que les choses évoluent...et c'est le cas ! C'est quoi ce genre de facilités scénaristiques ?!

L'arrivée sur Gran Pulse marque aussi la fin des héros, à partir de là, ils n'ont plus rien à dire...mais vraiment rien ! Les rivalités sont terminés que ce soit entre Snow et Hope, Fang et Vanille ou cette dernière et Sazh, dorénavant tout le monde s'aime !

Finalement le meilleur personnage du jeu est clairement Lightning, parce qu'elle représente vachement bien FFXIII : elle dit 2 phrases toutes les 20h de jeu et elle a l'air de bien se faire chier. C'est la seule qui se tait, alors que les autres parlent tout le temps pour ne rien dire...

Bref si le scénario était pas mal lors de la première partie du jeu et qu'il devenait mauvais lors de la seconde, pour les personnages c'est différent, ils sont mauvais, mal écrit, pas développés lors de la première partie et inexistant lors de la seconde.

Bien joué Square Enix !

Ah mais d'ailleurs, il y a aussi des personnages secondaires ! Tel que Cid ou Bathanle...Barthalande...le gars qui ressemble au pape... Eh bien, non... Mais bon, je veux dire, les héros ne sont pas travaillés, alors pourquoi serait-ce le cas des autres personnages ?

 On peut quand même finir sur le design fait par Nomura, le héros de Liehd. Bon alors il y a effectivement des horreurs comme Vanille, Hope ou même la bande à Snow mais sinon les autres ça va, ce n'est pas trop ridicule.

 

 

Voilà... Même si le jeu avait eu un excellent gameplay, je ne l'aurais pas considéré comme un bon FF à cause du scénario... Alors imaginez si je vous dis que le gameplay n'est pas du tout excellent (mais pas mauvais pour autant)

 

Déjà comme tout le monde le sait, pendant les 20 premières heures, nous sommes dans des couloirs, pas des couloirs à multiple embranchements ou je ne sais quoi, des couloirs c'est tout. Il y a un chemin, on le suit, pof combat, couloirs, pof cinématique, pof boss, fin du chapitre. Ca c'est pendant les 20 premières heures...c'est...palpitant...

Puis quand on arrive sur Gran Pulse, là on a accès à une grande plaine avec plein d'ennemis et plein de missions à faire !

Bon, si la cinématique d'arrivée sur Gran Pulse est cool et prometteuse, en fait cette zone est globalement une zone à xp seulement.

Et pour ce qui est des missions, c'est simple, il suffit de trouver une stèle, d'accepter la mission, de tuer l'ennemi recherché et c'est bon... C'est tout ? C'est ça les quêtes annexes de FFXIII ? Elles ne sont absolument pas scénarisé et globalement il n'y a aucun intérêt à les faire à part pour xp encore une fois.

Du coup après quelques missions remplies après avoir obtenu pas mal d'expérience, on continue la quête principale ce qui signifie...le retour des couloirs...bon soit, je l'ai fait pendant 20 heures, je peux encore le faire un peu.

 

 

Enfin bref, honnêtement la mécanique des couloirs a beau être énervante au début, on fini vraiment par s'y habituer.

Et que fait-on dans ces couloirs me demandez vous ? (Allez y demandez) Et bien des combats !

Et enfin, enfin, après plus de deux pages word, je vais parler d'une qualité de ce Final Fantasy : les combats. Car oui, ils sont bons, le système est intelligent. Cela dit on ne pourra vraiment gérer les combats comme on veut avec la team que l'on veut uniquement à partir de 15h de jeu.

Avant le système se débloque peu à peu et on joue souvent avec des duos de personnages, ce qui est bien chiant.

Mais oui, une fois totalement débloqué, il est très simple d'accès mais plus subtil que ce que l'on peut penser à première vue. Je n'ai pas forcément envie de l'expliquer clairement...jouez au jeu, mais il faut toujours être très attentif à ce qui se passe, être prêt à changer de stratégie rapidement, voir même souvent changer complètement de stratégies contre les boss.

Le fait de devoir « choquer » les ennemis est aussi une bonne idée, car dans un même combat on agira différemment selon s'il est choqué ou non.

Dommage par contre pour les invocations dont on ne se sert quasiment jamais, parce que très rapidement, nos personnages seront plus puissants qu'elles.

 

 

 

L'autre bon point, mais là tout le monde n'est pas d'accord, c'est pour moi le système d'évolution, qui est lui aussi simplifié à l'extrême mais agréable à utiliser et surtout bridé.

En fait, pour résumer en gros, à chaque nouveau chapitre du jeu, on débloquera un nouveau stade d'évolution pour les héros, chaque stade apportant son lot de force, magie, pv ou pouvoirs.

Seulement, si l'on obtient toutes les compétences d'un stade avant d'avoir fini le chapitre, ça ne débloquera pas le stade suivant, il faudra attendre le chapitre suivant. Et ça moi je trouve que c'est une bonne idée, parce que d'une part ça évite d'avoir des phases où l'on est obligé d'xp à mort et surtout ça maintiens toujours un certain challenge dans les combats.

 

Bref ! Le système de combat est intéressant et le système d'évolution l'est aussi et si le jeu est addictif (et il l'est) c'est grâce à ces deux points !

Après, en fait, c'est tout, il n'y a pas grand-chose d'autre à dire sur le gameplay, il n'y a aucun pnj donc tout le commerce se fait avec les points de sauvegarde...Booon...Il y a aussi un système d'amélioration d'arme, mais si on ne s'en tient qu'à la quête principale ce n'est pas très utile.

 

 

Voilà...voilà voilà...Que dire de plus ? La durée de vie est bonne, 40h si one ne s'en tient qu'à la quête principale et beaucoup plus si on veut faire toutes les missions (ce qui est chiant à mourir par contre).

Ah si quand même, les graphismes ! Pas grand-chose à dire là par contre, globalement c'est beau, parfois même très beau, les environnements sont variés et la distance d'affichage est grande mais bien sur, tout ce que l'on voit, on ne peut pas y aller, on se limite aux couloirs nous (tu touches avec les yeux).

Par contre, si les cinématiques en images de synthèse sont techniquement biens faites, certaines sont extrêmement mal filmés ce que je trouve absurde, du coup elles ne sont pas du tout marquante. Je ne retiendrais que celle de l'arrivée sur Gran Pulse mais c'est surtout parce qu'elle est accompagnée d'une superbe musique !

Les musiques ! J'ai failli oublier d'en parler ! Et là je dis oui ! Tel un Julien Leperce en chaleur, je dis oui ! Les musiques sont excellentes, variés, poétiques, épiques et c'est clairement un point fort de ce titre.

Encore une fois, on les retiendra peut être moins que celles d'anciens FF mais elles restent tout de même splendides ! Gros coup de coeur pour ma part !

 

 

 

Aïe maintenant, il faut conclure... Final Fantasy XIII n'est pas archi-nul, ce n'est même pas un mauvais jeu, il est même parfois plaisant à jouer mais c'est tout...C'est un jeu plaisant, avec un scénario raté, des personnages mal écrits et c'est tout.

En fait je ne voulais pas en arriver à la phrase que je suis sur le point d'écrire mais elle résume pourtant bien les choses : Final Fantasy XIII n'est pas un Final Fantasy, ça pourrait être un spin off, l'absence même du Prélude original et du Victory Theme le prouve.

Mais même sans ça, personnellement ce que je recherche quand je joue à Final Fantasy c'est une bonne histoire et des bons personnages, un bon scénario quoi et une certaine liberté ! Et là ce n'est pas le cas.

C'est comme le dernier Tomb Raider, ce sont des jeux qui n'auraient pas du s'appeler comme ça, mais pour leur propre bien. Ce jeu se serait appelé Niaise et casse couille : Vanille ça aurait été un bon jeu sans plus.

Là c'est un FF et du coup il ne tient pas ses promesses et ça en fait un mauvais jeu aux yeux de beaucoup à juste titre.

Alors pour conclure cette conclusion je vais considérer que Final Fantasy XIII est en fait Niaise et casse couille : Vanille, ça me permettra d'être plus gentil.

Niaise et casse couille : Vanille est un jeu sympathique, une bonne introduction aux jeux de rôle Japonais pour les plus jeunes. N'espérez pas de monde ouvert ou d'une foule de pnj, tout ici est simplifié à l'extrême, on aurait espéré un meilleur scénario, de meilleurs personnages et une plus grande liberté mais son système de combat et ses musiques réussissent à tout de même nous faire passer un bon moment.

 

 

(Mais personne n'est dupe, ceci est en réalité un Final Fantasy et mon dieu...quel gâchis !)

Voir aussi

Jeux : 
Final Fantasy XIII
Ajouter à mes favoris Commenter (33)

Signaler
J'ai fini et j'ai des choses à dire

Quand j'écris sur Gameblog, j'ai vraiment cette impression de découvrir le jeu vidéo (pas forcément autrement par contre).

Il y a quelques temps je donnais mon avis sur Resident Evil 6 (que j'ai aimé d'amour) sans avoir finir aucun des trois premiers (même si j'ai joué au 1).

La semaine dernière je terminais Silent Hill Downpour qui était le premier Silent Hill auquel je jouais.

J'ai découvert très récemment la série Halo...

Enfin bref tout ça pour dire (et aussi pour faire une sorte d'introduction à cet article) que je viens de terminer le dernier Tomb Raider sans vraiment connaitre la série. Bon en réalité j'ai joué à l'épisode Anniversary et Underworld, mais je ne les ai pas terminés. Ne me demandez pas pourquoi je ne m'en rappelle plus, cela dit ce dernier figure toujours sur ma liste de jeu à finir...avec une centaine d'autre.

 

 

Ne vous attendez donc pas dans les lignes qui suivent à voir des comparaisons multiples aux précédents Tomb Raider... Mais quand j'y réfléchis cette non-culture du jeu vidéo (après tout ça ne fait que 16 ans que j'y joue) me permet vraiment d'avoir un oeil objectif sur ce titre, même si je pense que l'objectivité est une notion qui n'existe pas vraiment puisque tout le monde ne recherche pas la même chose dans un jeu.

Pourtant sans exister, cette notion d'objectivité a totalement cessé d'exister de la part des joueurs sur ce reboot Tomb Raider avant même de l'avoir essayé...et moi (qui ne suis qu'amour) j'aime pas qu'on casse un jeu juste parce qu'il change de formule alors qu'on n'y a pas joué, c'est trop facile.

 

On aura beaucoup entendu sur ce titre que c'est devenu un Uncharted Like sans saveur (en fait j'ai surtout entendu le terme « Uncharted Like », le « sans saveur » je le rajoute histoire de me faciliter la tache dans la ligne qui suit). Et effectivement cet épisode emprunte beaucoup à Uncharted...mais pas sans saveur (voyez !) !

Eh oui, enlevons tout suspens de cet article et soyons honnête juste 30 secondes, Tomb Raider est un bon jeu ! A force d'en entendre du mal (et étant très influençable) je m'étais convaincu que ça serait très mauvais et en fait pas du tout, ça se révèle même être une petite surprise du coup.

 

Alors comment je fais pour la suite, ce qui m'a déplu d'abord et ensuite ce qui m'a plu...ou l'inverse ? Ok, pile les défauts, face les qualités. Face (méthode testé sur une pièce de 5 Fr Suisse datant de 1994).

 

 

Vous l'avez vu, on vous l'a dis et redis, ce Tomb Raider est beau. On ne s'en rend pas forcément compte tout de suite étant donné qu'on commence dans une forêt brumeuse quasiment la nuit mais finalement il y a vraiment des décors sublimes.

En fait je ne sais pas quoi dire de plus la dessus, c'est beau, c'est un jeu de 2013 donc c'est normal voilà.

Un autre très bon point du jeu c'est qu'on a beau nous avoir vendu le jeu comme un Uncharted 4, il y a bien plus d'exploration que dans un Uncharted. En fait le jeu alterne entre des zones couloirs avec de temps en temps des lieux secrets et les zones plus ouvertes qui sont bien plus intéressantes que les précédentes.

Mais quelque soit le genre de zone où on se trouve, le jeu regorge de secrets à trouver. Des documents nous expliquant le passé d'un personnage où de l'île, des reliques ayant un lien avec l'histoire, etc... Il y aussi des géocaches à trouver et des défis à remplir, bon par contre ça amène à un défaut, ces derniers ne sont pas du tout originaux : trouve 5 géochaches dans la zone et brule 5 posters... Pas d'explications, rien pour nous motiver à chercher...

En fait sur ces défis, ce sont leurs emplacements qui nous motive à les trouver, car au début d'une zone on trouvera facilement la majorité des éléments et du coup on voudra tous les trouver par la suite parce franchement c'est trop con de s'arrêter de chercher les champignons quand on n'en a 8/10.

En général en cherchant bien, ils sont facile à trouver, surtout grâce à la « vision d'aigle » de Assassin's Creed/Hitman Absolution/Resident Evil 6/Deus Ex Human Revolution nous montrant les objets importants en surbrillance mais il y en a deux ou trois qui sont placé de manière sadique.

Enfin bref, chercher ces objets dans les zones couloirs c'est pas génial, par contre dans les zones ouvertes c'est vraiment sympa étant donné qu'on réfléchit à comment accéder à l'endroit où se situe l'objet et du coup on passe en mode « exploration ».

En plus, ces zones ouvertes se la joue légèrement Metroid Like puisqu'on sera forcé d'y retourner pour débloquer un nouveau chemin ou secret grâce à une arme que l'on vient d'obtenir.

Encore une fois, ces zones sont vraiment les plus intéressantes du jeu.

 

Pour finir avec les qualités, je dirais que les tombeaux sont sympas aussi. Ce sont des lieux où l'on doit accéder à un trésor en résolvant une énigme. Ces dernières sont souvent simples mais logique et intelligente, le problème c''est qu'il n'y en a qu'une par tombeau et qu'il ne doit pas y avoir plus que 5 ou 6 tombeaux dans la totalité du jeu...Dommage...

 

Je pourrais aussi parler des améliorations d'armes ou des points d'expériences dans les qualités...mais au final ça ne fait pas une grande différence dans le jeu, et c'est sous exploité, tant pis, tant mieux...je sais pas en fait...

 

 

Passons aux défauts maintenant ! Parce qu'il y en a pas mal !

Déjà l'histoire...pff...j'en ai marre que ces derniers temps on nous ponde une histoire de merde en disant juste que c'est fait exprès et que c'est très série B. Pire si je tolère qu'on dise de RE6 que c'est comme ça depuis le premier épisode (encore une fois ça ne m'empêche pas d'aimer le jeu) là je ne peux pas puisque c'est un Reboot et que par conséquent ils auraient réfléchir à un vrai scénario.

Surtout qu'il y avait de quoi bien faire avec ce côté île mystérieuse pleine de secrets dont on ne peut s'échapper...en plus ça n'a jamais été fait...hum.

Je vous épargne donc le résumé du scénario, c'est nul, même s'il y a des trucs intéressants (rarement) dans les documents à ramasser.

Mais il n'y a pas que l'histoire qui est mauvaise, ses personnages le sont aussi. Tous aussi clichés les uns que les autres, seul Roth (tout cliché qu'il est) nous est sympathique. Les autres sont inintéressants...même ceux qui meurent en face de nous on s'en fout. Et puis il y a ce personnage aussi :

 

SPOIL SPOIL SPOIL SPOIL

 

C'est bon vous avez compris que j'allais SPOILER !

Ce personnage de Whitman qui m'éneeeeerve... Parce que seul l'argent et la popularité l'intéresse du coup dès le début du jeu le joueur se dit qu'il va nous trahir et BIM à la fin du jeu...je vous le donne en mille...il nous trahi !!! Putain de personnage original encore une fois...

 

FIN DU SPOIL REVENEZ !

 

Même Lara, j'ai lu partout qu'elle en prenait tellement plein la gueule (et c'est le cas honnêtement) que le joueur s'attachait à elle et était à fond dans son aventure pour la survie...euh non pas tant que ça.

D'ailleurs parlons-en de la survie ! Parce que comme dans la moitié des jeux sortis récemment Lara a un arc ! Un arc qui sert à chasser, à se nourrir, pour survivre ! ...

Nan, je déconne, il n'y a aucune notion de survie dans ce jeu et la chasse...ben...elle sert...euh...à débloquer des succès...ouais nan à rien en fait.

Par contre l'arc en lui-même, est une arme plutôt utile tout au long du jeu, c'est important de le dire.

 

 

Il y a quoi d'autre de chiant dans le jeu...Les phases de gunfights...on ne peut pas dire qu'elles sont mauvaises, les ennemis sont agressifs, cherchent à nous déloger et c'est plutôt réussi...c'est juste très classique quoi et 1 ou 2 fois ces phases sont trop longues (même si globalement le jeu est très bien dosé !).

Quoi d'autre ? Les phases MichaelBayUnchartedDecorsquisedétruitpendantdixminutesalorsqueçaatenupendantdesdécennies... Oui ben pareil là, c'est du déjà vu mais c'est efficace et heureusement il n'y en a pas tant que ça.

Hmm...J'oublie surement des choses... Ah ! La Vf n'est pas trop mal même si le jeu de voix de Lara commence très moyennement. Quand aux personnages secondaires, la vf est bonne.

Pour les musiques, il doit y avoir un thème sympa mais qu'on oublie de suite...et les autres jouent plus sur l'ambiance.

Bon...

Je crois qu'on va bientôt s'arrêter. J'ai dis le plus important, pour moi en tout cas. Je rajoute juste que la durée de vie, elle aussi est bonne, puisque j'ai du passer entre 18 et 20 heures pour finir le jeu à 100%.

 

 

Alors, quel verdict sur ce Tomb Raider ? Je suis partagé... Parce que c'est loin d'être un jeu original mais en même temps toutes les phases fonctionnent extrêmement bien et on a beaucoup de plaisir à jouer, vraiment.

A chaud je vous aurais dit « Jeu génial ! Dans mon top de l'année 2013 ! » Mais en y réfléchissant, et en relisant tout ce qui m'a déplu, je ne pense pas qu'il figurera dans mon top 5 de l'année (ou alors que s'il n'y a que des merdes cette année).

Je redis donc ce que j'ai dis dans une de mes statuts. Tomb Raider est un bon jeu, pas génial ni inoubliable, juste un bon jeu qui rempli son contrat sans aller plus loin. Bon dosage, bonne expérience.

 

PS : J'ai oublier de parler des QTE. Comme vous le savez, les QTE c'est le mal, et là donc, c'est très chiant. Heureusement il y en a beaucoup au début et peu par la suite.

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Signaler
J'ai fini et j'ai des choses à dire

Récemment j'ai joué et fini Silent Hill Downpour. Ce qu'il faut savoir, c'est que c'est le premier Silent Hill auquel j'ai joué.

Je m'étais renseigné sur la série avant. J'ai bien compris que le 2 était le plus apprécié mais que le premier et le troisième était bon aussi. Cela dit j'ai aussi lu que Downpour était plutôt bon.

Alors je me suis lancé, confiant, courageux, sachant que j'allais avoir des frissons ! Et bien première déception...

 

 

La particularité de ce Silent Hill est qu'il ne commence pas à Silent Hill mais dans un autre village faisant penser à Alan Wake (qui m'avait fait flipper pour le coup), sauf que ce début original est franchement vide finalement.

Aucune peur (mais vraiment) puisqu'il ne se passe rien, one ne fait qu'avancer, accessoirement on résout des énigmes assez simple et on rencontre 1 ou 2 ennemis au total.

Moi qui m'attendais vraiment à avoir peur et être torturé psychologiquement, je me suis juste ennuyé sur cette partie et j'ai commencé à avoir quelques craintes sur la suite du jeu.

 

Heureusement, ça s'améliore ! Ca s'améliore quand on arrive à Silent Hill, où l'on peut vraiment se balader librement dans la ville (je ne sais pas si c'était possible dans les précédents épisodes) et surtout faire de nombreuses quêtes annexes... Bon personnellement j'ai du en faire très peu mais j'ai bien aimé le principe qui permet de casser la linéarité très présente précédemment.

Globalement tout le jeu s'améliore dans Silent Hill. On ne s'est pas trop où se diriger, il y a cette brume oppressante et surtout aucunes musiques ce qui renforce cette ambiance pesante.

Malheureusement, cette ambiance est un peu gâché par les ennemis. Je crois que c'est Blacklabel (pas sur) qui disait du jeu qu'il faisait peur seulement quand les ennemis étaient absents, et c'est vrai... Les ennemis sont ultra quelconque, ne font pas peur et surtout le système de combat est archi-mauvais. En plus dès qu'un ennemi est présent la caméra se recule du personnage, du coup le joueur n'a même pas d'effet de surprise... Bref les combats et les ennemis sont ratés...

 

 

Il y a aussi des phases de poursuite, où l'on doit fuir une...lumière...crachant des...pétales de roses...( ?)...je sais pas trop...  Enfin bref, ces premières phases sont sympas parce que ça donne lieu à des scènes assez impressionnantes avec des effets d'optiques et des jeux de lumières biens trouvés.

Par contre les dernières (et surtout la dernière) sont très énervantes, puisque ça se résume à du die and retry dans des couloirs...Aucun intérêt...

Mais encore une fois, qu'en est-il de la peur ? Arrivé à 6h de jeu sans un frisson, je ne m'attendais vraiment plus à être effrayé, et pourtant je ne sais pas trop ce qui s'est passé mais les trois dernières heures n'ont pas arrêtés de me faire sursauter !

A partir du monastère, j'ai commencé à avoir peur en fait. Parce qu'il y a quelques salles plongées dans le noir où l'on se laisse surprendre. Et puis il y a cette scène assez géniale où l'on doit refaire la scène de la pièce Hansel et Gretel où le décor prend littéralement vie. Suite à cette scène on doit traverser une mini forêt encore une fois plongé dans le noir...Je ne sais pas si c'est du au jeu où à moi mais j'y suis rentré totalement insouciant, et je m'y suis perdu, puis j'ai vu des ombres autour de moi, des cris, et au moment où j'ai allumé ma lampe torche un ennemi m'est tombé dessus par surprise...et j'ai hurlé ! Je ne voyais rien, j'entendais mon héros se faire attaquer de partout, du coup j'étais en transe, et sans savoir où j'allais je suis ressorti de la forêt par là où j'étais rentré.

Le pire c'est que cette forêt est vraiment petite, mais à partir de cette scène le jeu m'a vraiment fait peur par la suite. Alors c'est surement parce que certains ennemis commencent à nous foncer dessus, que le héros meurt plus vite et que mes volets claquaient par la force du vent dans la nuit, mais au moins je garderais un souvenir assez éprouvant de toute la fin.

 

 

Cela dit, même si j'étais content d'avoir eu quelques frissons, ça reste des frissons de sursaut. A aucun moment je n'ai eu de peur psychologique dont on m'avait tant parlé, non c'était une peur de sursaut comme dans les premiers Resident Evil, et ça constitue quand même une déception.

Je pense que c'est surement à cause du scénario qui, sans être mauvais, est sans surprise. On devine tout de suite toute l'histoire du héros et seule l'histoire de la femme du FBI est une petite surprise, mais selon les fins, le personnage principal n'a pas grand-chose à se reprocher vis-à-vis d'elle.

 

 

Au final, j'ai eu du plaisir à jouer à Silent Hill Downpour, mais en y réfléchissant je me dis après coup que ce n'est vraiment pas un excellent jeu : combats mauvais, bestiaire nul, pas de peur dérangeante, scénario sans surprise, des saccades (...) ... Alors que reste-t-il ? Une bonne ambiance que ce soit visuelle ou sonore, des scènes bien pensés (les premières poursuites, le théâtre) et un bon nombre de quêtes annexes sympas.

Cette première expérience avec Silent Hill fut agréable, mais rien de bien transcendant... 

Ajouter à mes favoris Commenter (7)

Signaler
J'ai fini et j'ai des choses à dire

 

Trêve de titre ! Rentrons directement dans le sujet ! Resident Evil 6 est un excellent jeu!

Vous savez, je pense sincèrement que l'objectivité n'existe pas, ou alors dans de très rares cas. Par exemple quand je m'achète la PSVita en day one, et que j'adore ses jeux et la console en elle-même, ma notion même d'objectivité n'existe plus. Parce que j'ai payé cette console plus de 200 euros, alors inconsciemment, je suis obligé de l'aimer, parce que je sais ce que j'ai acheté, qu'elle m'intéressait avant de la prendre.

Je ne suis donc pas objectif avec la PSVita, dès que je lis que les ventes sont catastrophiques ou que la console n'a pas de jeux, ça m'énerve (d'ailleurs ce dernier point est faux).

Est-ce que je ressens la même chose pour Resident Evil 6 ? Non je ne crois pas. Je crois que c'est réellement un excellent jeu. Du coup est-ce que les lignes précédentes sont inutiles, oui sans aucun doute, le phénomène (mal) expliqué ci-dessus ne s'applique pas sur ce jeu. Déjà parce que je n'ai pas payé le jeu très cher, donc pas de gros investissement n'implique pas une envie d'aimer le jeu, ensuite parce que je m'attendais à jouer à une sacré daube vu les nombreux avis allant dans ce sens (et en général, je suis lâchement le mouvement) et enfin parce que je n'ai pas d'affinité particulière avec la série Resident Evil. J'ai joué au 1 et au 4 et ça ne m'a pas déplu, mais pas emballé non plus.

 

 

Alors je me suis mis à réfléchir (ce qui arrive tout les premiers vendredi du mois), j'ai farfouillé sur le net pour voir tout ce que l'on reprochait au jeu et j'ai trouvé quelques phrases récurrentes :

- Ca ne fait pas peur !

Vrai, c'est depuis Resident Evil 4 que la série s'est tourné vers l'action plutôt que vers l'horreur, regrettable ou non, cet épisode est pourtant considéré comme un des meilleurs.

-Le scénario est bidon !

Encore une fois, tournez vous vers les opus précédents, le scénario a toujours été bidon dans la série. Alors la c'est carrément nanardesque et à mourir de rire de temps en temps (voir la fin de la campagne de Jake avec la musique pop des années 80, merci Kahnettan).

-Les nouveaux zombies, ils ont des armes !

Une fois encore, les soi-disant zombies de RE4 se foutaient un peu de leurs contrats de zombies et n'hésitaient pas à nous balancer des grenades dans mes souvenirs.

 

En fait, j'ai l'impression qu'on reproche à ce jeu tout ce qu'on a oublié de reprocher aux opus précédents (sauf le 5, lui il a prit cher).

Alors oui aujourd'hui (mais même hier) Resident Evil, c'est un TPS, ultra orienté action avec un scénario très drôle, une mise en scène Michael Bay, et qui s'assume totalement.

Dis comme ça c'est sur que ça ne donne peut être pas envie, mais au point de vue jeu, c'est réellement très bon et grâce à notamment un point très important : le rythme.

Il n'y a pas un temps mort, et je n'exagère pas une seule seconde.

On a beaucoup comparé ce RE à la série Gears of War comme quoi, en tant que TPS, RE6 ne fait pas le poids face à Gears. C'est vrai, d'un point de vue uniquement TPS, soit phase de tir, Gears of War a perfectionné le genre notamment grâce à son système de couverture.

Là dans Resident Evil 6, le système de couverture est incompréhensible et mal foutu mais là où le jeu est surprenant (et pour m'auto-contredire) c'est que finalement, ce n'est pas qu'un simple TPS. Le rythme est tellement maitrisé qu'on alterne phase de tir, de conduite, de fuite, de recherches, de QTE (bon ça c'est chiant), d'énigmes et de boss sans même s'en rendre compte et ça je trouve que peu de jeu y arrive, à commencer par Gears of War dont le rythme est très moyen puisqu'on ne fait qu'enchainer les phases de TPS (encore une fois c'est parce que j'ai souvent entendu cette comparaison avec Gears of War que je dis tout ça).

Alors voilà pour moi la principale qualité de ce Resident Evil 6 est bel et bien son rythme. En fait ce jeu est riche, d'un point de vue contenu mais aussi d'un point de vue gameplay. Le seul défaut lié au rythme ce sont les trop nombreux temps de chargement (courts heureusement) entre les cinématiques qui elles aussi ne sont ni trop longues ni trop courtes et très agréables à regarder.

 

 

Mais quand un rythme est maitrisé, c'est souvent au dépend de la durée de vie et en effet chaque campagne  prendra entre 5 à 7h à être bouclé. Sauf qu'il y a en a 4 et là encore bravo à Capcom ! Parce qu'ils ont réussi à faire des campagnes courtes mais efficaces pour finalement obtenir une durée de vie plus que bonne (entre 25 et 30h).

Encore une fois on aurait pu penser que faire 4 campagnes similaires c'est une solution de facilité mais non car elles sont très distinctes entres elles et surtout leur gameplay n'est pas le même. Celle de Leon (la plus longue et la meilleure) joue un peu plus sur une ambiance très sympa (même si ça ne fait pas du tout peur), celle de Chris est très bourrine et moins variée (c'est la moins bonne), celle de Jake est plus difficile et plus stressante, et enfin celle d'Ada est plus posé et alterne entre phase de quasi-infiltration et énigmes, cette dernière est aussi malheureusement plus courtes que toutes les précédentes.

 

 

Plus j'écris, plus je le pense, d'ailleurs, tiens, je vais même le redire : Resident Evil 6 est un excellent jeu !

Graphiquement où j'ai lu partout que ce n'était pas terrible, eh bien c'est faux, c'est peut être moins beau que le 5 et on trouve quelques textures baveuses mais globalement c'est très honnête et il y a des effets très réussis.

La musique est elle aussi très réussi même si finalement elle est très classique et souffre d'une comparaison avec Batman Arkham City.

Même le scénario je le trouve bien, attention, dans le sens série B complètement too much certes, mais finalement aussi risible soit-il, j'avais quand même envie d'aller plus loin.

Ah et point important, la coop est elle aussi très sympa et plutôt bien pensée, d'ailleurs si tu passes dans le coin Kahn, il faut qu'on se finisse la campagne de Chris ! 

 

Alors voilà, je le dis et redis pour ceux qui n'auraient pas compris et pour définitivement faire fuir ceux qui détestent le jeu : Resident Evil 6 est un excellent jeu ! D'action, et non d'horreur, d'accord, mais c'est quand même très bon ! Voilà !

 

Paix et sérénité.

Ajouter à mes favoris Commenter (16)

Signaler
J'ai fini et j'ai des choses à dire

Bien le bonjour Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs et les autres.

Aujourd'hui sous vos yeux ébahis je vais vous présenter mon bilan de l'année. En effet après avoir dormis pendant quatre jours non stop en essayant d'avoir des rêves lucides suite au post de Kaminos, je me suis dis que peut être il était temps de faire quelque chose de constructif.

Et qu'est ce qui est plus constructif que de critiquer en bien ou en mal des jeux vidéo ?

Au début je me suis dis, je vais faire un article sérieux avec seulement mes déceptions et mes top de l'année puis je me suis dis que je risquais de passer à côté de jeux dont j'ai envie de parler. Parce que oui, tous les jeux dont je vais citer le nom, je vais quand même essayer de glisser une phrase ou deux dessus, au moins histoire de dire pourquoi il se trouve dans telle ou telle catégorie.

Mais bon, du coup ce qui va suivre est un gros bordel, à l'heure où je vous écris ces lignes je ne sais pas encore si j'aurais eu la flemme ou non de tout mettre bien en page, donc il est aussi possible que ça soit très agréable à suivre, que ça vous pousse à mettre un « j'aime » et enfin que ça vous incite à me dire : « Cinemax...je t'aime ».

(Cette introduction qui n'en finit pas...)

D'autre part, si quelqu'un dans les commentaires parle ou mentionne tout élément lié au film The Hobbit que je n'ai pas encore vu, et dont l'attente me fait pleurer tout les matins, sachez que je trouverais ce quelqu'un et que je lui ferait littéralement bouffer les trois éditions collector des trois films Seigneur des Anneaux, en versions longues, ainsi que leur figurines, et je peux vous dire par expérience que la digestion est difficile ! Suis-je clair ???

Mais trêve de menaces de mort, et rentrons dans le vif du sujet : Mon bilan de l'année 2012 !

 

Meilleure jacquette de l'année :

Uncharted Golden Abyss : Pas grand-chose à dire, je la trouve très représentative du jeu.

 

Pire jacquette de l'année :

Bon je n'ai pas vraiment réfléchi à celle là, attendez que je cherche ... Ah si : Assassin's Creed III ! Bon la jaquette du jeu de base pour le coup (celle du steelbook j'aime beaucoup), je n'aime pas du tout. Les jaquettes des précédents AC avaient la classe, étaient sobre, là on a un assassinat sauvage qui ne représente finalement rien du jeu donc, pas bon !

 

Jeux auxquels je n'ai pas encore joué mais qui risque de me plaire :

-Farcry 3, je ne l'attendais pas vraiment mais tout le monde à l'air de dire que c'est vraiment génial donc finalement je l'attends et je l'aurais surement pour Noël (merci Papa Noël).

-Hitman Absolution, je ne suis pas un grand connaisseur de la licence donc je doute qu'il me déçoive comme il a apparemment déçu beaucoup de fan.

-Sonic and all-stars racing, j'avais beaucoup aimé le premier (que j'ai même préféré à cette horreur de Mario Kart Wii) donc forcément j'attends ce second épisode en espérant ne pas être déçu.

-Virtue's Last Reward, lui pour le coup je me le suis pris sur Vita après avoir lu le test de Kaminos (encore une fois), et j'ai déjà quelques heures de jeu. Je sais d'ores et déjà que j'aime mais je ne l'ai malheureusement pas encore fini (parce que je bloque sur les énigmes, oui, je suis mauvais).

 

Meilleur jeu ne datant pas de 2012 mais que j'ai fais cette année :

-Resident Evil 4, on ne peut pas dire que j'ai flippé, mais j'ai vraiment accroché à l'ambiance de cet épisode malgré un scenario assez bidon.

-To the moon, tout le monde disait "c'est génial, on pleure à la fin et tout et tout...". Je n'ai pas pleuré, mais j'ai été ému, et puis l'histoire est vraiment très bien écrite, très émouvante, tout en étant très drôle sur certains passage.

 

Meilleures claque graphique :

Uncharted Golden Abyss et Rayman Origins sur PS Vita. Rien à dire, ces deux jeux (et ce ne sont pas les seuls sur cette consoles) sont magnifiques !

 

Meilleure fin :

Metal Gear Solid 2 Sons of Liberty (le jeu MGS HD collection est sorti cette année sur Vita alors j'ai le droit d'en parler). En le finissant je n'étais pas emballé par cette fin qui aborde plein de thèmes différents intéressants, puis je l'ai revu et revu, et finalement même si je trouve toujours qu'elle est maladroite sur certains points, peu de jeux et peu de fins font autant réfléchir dans l'univers du jeu vidéo. Donc oui, j'ai beaucoup aimé cette fin.

 

Pire fin:

Assassin's Creed III, en le finissant j'ai détesté cette fin qui n'aborde aucun sujet intéressants, puis je ne l'ai pas revu, et puis finalement je maintiens qu'elle est à chier. Peu de fins sont aussi mauvaises dans l'univers du jeu vidéo. Donc non, je n'ai pas aimé cette fin (je précise que je parle de la fin de l'histoire de Desmond).

 

Jeu qui m'a fait faire Alt+F4 et que j'ai désinstallé par frustration :

Dark Souls Prepare to die Edition, rien à préciser, j'en fais encore des cauchemars la nuit.

 

Jeu qui m'a fait le plus sursauter :

Alan Wake, ben oui parce que franchement les premières heures du jeu sont franchement stressantes, du coup dès qu'un ennemi surgissait de derrière un arbre, je me retrouvait derrière mon siège.

 

Jeu qui m'a fait le plus chialé :

The Walking Dead, voir ici

 

Jeu qui m'a fait le plus rire :

Borderlands 2 (et Fahrenheit mais ce n'était pas volontaire, et puis ça date pas de 2012). Borderlands 2 j'en ai aussi déjà parlé, c'est un univers complètement barré, des personnages tarés. Bref c'est super drôle !

 

Meilleur jeu indépendant :

The Walking Dead (encore lui)

 

FPS/TPS de l'année :

Borderlands 2 (encore lui)

 

Jeu de rôle de l'année :

Mass Effect 3, je ne le considère pas vraiment comme un RPG, mais je voulais en parler, parce qu'après un deuxième épisode que je déteste, cette conclusion m'a pleinement satisfait. C'est souvent très épique, l'histoire est bien présente, l'univers cohérent, et malgré une fin un peu décevante, je trouve que le jeu conclu magistralement la saga Shepard.

 

Jeu d'action/aventure de l'année :

Assassin's Creed III, pour l'instant je n'en n'ai parlé qu'en mal mais en fait j'ai beaucoup aimé le jeu. J'ai déjà rédigé un avis dessus donc au lieu de me répéter, je vous y renvoi.

 

Meilleurs jeux multijoueurs :

-Borderlands 2 (encore, encore lui)

-Orcs must Die 2 ! J'ai joué avec un ami et franchement on s'est bien amusé, je pense que c'est le but du jeu, donc mission accompli. Tout seul c'est beaucoup moins sympa par contre.

 

Meilleur scenario:

The Walking Dead (encore encore lui !)

 

Surprise de l'année:

-The Walking Dead, (oui bah ça va, on a compris !)

-Sleeping Dogs, oh! C'est super sympa ce jeu ! Une bonne histoire, des combats réussi, un environnements dépaysant. Sans être un jeu extraordinaire, c'est quand même une belle surprise !

-Lego The Lord of the Rings, je ne l'ai pas fini mais que ce soit par le monde ouvert, la fidélité de l'univers, les quêtes annexes et surtout les musiques originales, ce jeu est vraiment plaisant et une des meilleures adaptations vidéo ludique de la trilogie. J'en regrette presque que ça ne soit qu'un jeu « lego ».

 

Meilleurs doublages :

-Borderlands 2 (Le beau Jack, Tina,...)

-The Walking Dead (hmm on se demande vraiment lequel va être mon jeu de l'année...)

 

Meilleures musiques de l'année :

-Assassin's Creed III (Lorne Balfe), beau travail sur cet épisode, et ce n'était pas évident de succéder à Jesper Kyd.

-Darksiders II (Jesper Kyd), si le jeu n'est pas parfait, les musiques sont clairement un des gros points forts de ce titre grâce à ce compositeur de génie !

 

Déceptions de l'année :

(Avant tout sachez, que je ne considère pas les tous les jeux qui suivent mauvais, juste que j'en attendais clairement plus)

-Le Testament de Sherlock Holmes : le gameplay n'est pas le point fort du jeu, les graphismes non plus, alors qu'est ce qu'il reste ? Les doublages et l'histoire. Les doublages sont réussis, pas de doute, l'ambiance est bonne, et l'histoire est ce qui nous fait continuer à avancer dans le jeu. Malheureusement, et c'est là la déception, les révélations de fins et le scénario se révèlent complètement tirés par les cheveux...Du coup ça gâche un peu tout.

-Kingdom of Amalur Reckoning, ça démarrait plutôt bien, et puis finalement l'univers est tellement fade et insipide que j'ai décroché très vite. A mes yeux, un RPG se doit d'avoir un univers intéressant, pas cette contrefaçon de Fable sérieux...Déjà que Fable...

-Gravity Rush, je l'attendais tellement que ça me fait mal au coeur de le mettre dans cette catégorie, mais clairement il m'a manqué quelque chose pour apprécier ce jeu...Je ne sais pas...Peut être le monde ouvert où il n'y a pas grand-chose à faire, peut être les imprécisions de gameplay...Vraiment je ne sais pas, je n'ai juste pas été emballé alors qu'on m'avait vendu le jeu comme « le meilleur jeu de lancement d'une console depuis Super Mario 64 ». Non clairement pas, non.

-Dishonored, (voir ici) comme Gravity Rush, j'attendais tellement de ce jeu que j'ai finalement été déçu. C'est très court, l'histoire est classique (presque mauvaise) et surtout je n'ai pas eu le sentiment d'immersion que j'avais pu avoir dans d'autre jeux...Bon j'ai eu du plaisir à jouer malgré tout, mais le jeu s'est révélé être en dessous de mes attentes...

-Darksiders II, (voir ici) le gameplay c'est bien, l'univers il est bien, la durée de vie est bonne, la bande son est excellente, les nouveautés sont sympa...mais alors l'histoire gâche tout ! Alors que j'ai eu un immense plaisir à jouer pendant tout le jeu, aujourd'hui quand j'y réfléchit, je suis obligé de me dire « L'histoire était quand même bien à chier »...Donc la déception n'est pas au niveau du jeu en lui même mais au niveau de son histoire.

 

Pfiou ! On arrive enfin à mon top de l'année ! C'est gentil d'avoir tout lu jusqu'ici !

 

Jeux de l'année :

 

5) Metal Gear Solid HD Collection (PSVita) : Bon je ne suis pas spécialement pour les remakes HD, mais là ça m'a quand même permis de découvrir cette série culte, et ça ne m'a pas déçu, que ça soit MGS 2 ou 3 !

 

4) Rayman Origins (PSVita) : Autant je n'avais pas aimé le jeu en y jouant sur Wii (et j'avais laché à la moitié) autant sur PSVITA je me suis éclaté, alors que c'est le même jeu ! Jeu de plateforme vraiment génial mais qui prend tout son sens quand on arrive à la moitié du jeu selon moi (où la difficulté augmente).

 

3) Assassin's Creed III (PC) : ce jeu divise, je me suis déjà exprimé dessus, je n'ai pas eu de bugs et je l'attendais vraiment après avoir été déçu par Brotherhood et Revelations, et c'est vraiment un grand jeu à mes yeux, j'ai du passer une trentaine d'heure dessus et pas une seule minute d'ennui. Merci Ubisoft de m'avoir réconcilié avec votre série.

 

2) Borderlands 2 (PC) : Pareil, j'ai déjà écris dessus. Borderlands 2 c'est un univers déjanté, un méchant génial, des doublages parfait, du fun en solo comme en multi, et une durée de vie colossale !

 

1) The Walking Dead (PC) : Grosse surprise de l'année, jeu qui nous arrache des larmes plusieurs fois, narration exemplaire, gameplay intelligemment mis en retrait par rapport à l'histoire...The Walking Dead c'est vraiment du jamais vu dans le jeu vidéo et ça fait du bien.

 

Booon, et bien voilà, c'est terminé, maintenant je vais aller m'éclater à remplir le « Voir aussi » de ce post de blog. Ceci dit, tout ce top n'engage que moi, et c'est totalement subjectif, comme tout top. N'hésitez pas à dire quels sont vos tops !

Si je ne réécris pas sur ce blog d'ici là, Joyeux Noël ou Bonne fin du monde (on verra d'ici quelques jours).

Ajouter à mes favoris Commenter (17)

Signaler
J'ai fini et j'ai des choses à dire

 

Voilà c'est bouclé, après 27h de jeu et des poussières j'ai fini Assassin's Creed 3 (AC3 pour la suite de cet article).

D'après ce que j'ai pu lire sur Internet, les gens adorent cet épisode ou le déteste. Pour ma part je suis de ceux qui ont adoré ! Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, si je donne cet avis plus d'un mois et demi après la sortie du jeu c'est parce qu'il est sorti seulement mi-novembre sur PC (et vous l'aurez compris, je joue sur PC).

C'est important de le préciser parce que la plupart des personnes détestant le jeu le détestent pour ses bugs. Et cette version PC est sortie avec un patch, alors je ne sais pas si c'est grâce à ce patch ou si c'est parce que je suis béni des Dieux, quoi qu'il en soit je n'ai pas eu de bugs ou alors très peu. Mon expérience de jeu n'a donc pas été affectée.

Je reviens, je vais me chercher un Ice Tea (oui c'est de la pub...et oui Lipton me paye pour la faire), parce que j'ai beaucoup de choses à dire sur le jeu (des bonnes, des mauvaises, des blagues, des histoires, des poèmes, des mensonges, des vérités...) et donc j'ai du boulot, et pour bien travailler il faut être bien détendu.

 


Alors déjà, il faut savoir que je suis un fervent défenseur de la saga...à ses débuts. En effet le premier Assassin's Creed est un de mes jeux favoris sur cette generation et j'ai encore plus eu confiance en la série quand le 2 est sorti 2 ans plus tard. Assassin's Creed II est ce qui représente le mieux une suite parfaite : un contexte historique différent, des tas des nouveautés conséquentes, et surtout ces dernières n'écrasent pas les qualités du premier épisode. C'est-à-dire que Assassin's Creed 1 et 2 sont des jeux très distincts et donc d'une même qualité.

Bref à la fin d'Assassin's Creed II j'attendais impatiemment Assassin's Creed III ! Un nouveau personnage, un nouveau contexte historique, une progression dans l'histoire de Desmond (histoire qui m'a beaucoup déçu dès l'apparition des déesses à la fin du 2)... Et puis l'annonce de Brotherhood est tombé, et mes attentes avec...Pas de nouveau personnage (toujours Ezio), pas de nouveau contexte historique,...Mais bon, le jeu à l'air de présenter des nouveautés plutôt interessantes.

Mais en fait non, je déteste toutes les nouveautés introduites dans cet épisode. Le système de combat où il est maintenant possible de faire un génocide en moins de 40 secondes, le système de recrutement qui ne sert absolument à rien étant donné que le jeu est déjà trop facile sans lui, le système de commerces beaucoup trop poussé à tel point qu'on passe plus de temps à rénover des batiments qu'à progresser dans l'histoire, et surtout ce système d'objectifs secondaires à vomir !

 

Un petit point d'ailleurs sur ces objectifs secondaires puisqu'ils se trouvent aussi dans Assassin's Creed III et qu'ils gachent toujours autant l'experience de jeu ! A la base, dans Assassin's Creed on est censé avoir une approche propre à nous pour atteindre nos objectifs. A cause de ces objectifs secondaires c'est fini, ça nous force à adopter une attitude plutôt qu'une autre. Mais surtout ces objectifs sont d'une stupidité rare voir contradictoire entre eux : ne pas se faire détecter dans un bateau mais d'un autre coté assassiner cette personne entourée de 60 soldats. Vous comprenez bien que ces deux objectifs sont plutôt difficiles à exécuter en même temps.

 


Mais revenons à nos moutons (ou nos durs saumons...), ormis son mode multijoueur, Assassin's Creed Brotherhood m'a beaucoup déçu. Mais c'était sans imaginer qu'il y aurait Revelations par la suite...

Assassin's Creed Revelations c'est surement le pire jeu auquel j'ai joué sur cette génération à tel point que je n'ai pas envie d'en parler...Donc je vais faire vite : un Ezio de 65 ans qui grimpe encore partout sans soucis, une IA encore plus à la ramasse que d'habitude (difficile à croire), des nouveautés aussi insignifiantes que ridicules (le grappin, des bombes, un jeu de Tower defense...nan mais sérieusement les gars...), les phases d'Altair inutiles, et autant de révélations que de crème chantilly dans un hachis Parmentier (c'est-à-dire pas du tout...enfin ça dépend de vos goûts mais...euh...c'est pas un mélange très...enfin bref vous mangez bizarrement), n'en déplaisent aux intervenants du podcast Gameblog sur la série.

 

A mes yeux donc, Brotherhood et Revelations sont des épisodes qui ne devraient même pas exister. Et après avoir tant été déçu par la série, Assassin's Creed III représentait un peu mon dernier espoir pour la saga.

Ouf ! Parce que Assassin's Creed III m'a plu, parce que Assassin's Creed III me réconcilie avec la série, parce que Assassin's Creed III est l'épisode que j'attendais depuis trois ans.

 


J'ai fini mon Ice Tea, mince, ce goût unique, cette fraicheur, ahhhh, que du bonheur l'Ice Tea de Lipton (et hop 200€ en plus !). Bon, en réalité, ça j'ai fais 2 heures de pause, et là je recommence à écrire devant les revenants (et hop 100€ de plus de la part de Canal+).

Bon trève de plaisanterie et de pub ! Rentrons dans le vif du sujet (deux pages Word vides d'interêt c'est un reccord !).

 

L'histoire d'Assassin's Creed 3 prend place directement après Revelations, pour Desmond en tout cas. Ce dernier doit toujours empêcher la fin du monde (21/12/12 plus beaucoup de temps les gars) et pour cela il doit trouver plusieurs reliques situées autour du monde...

Je vous passe les détails, si l'histoire de Desmond partait en sucette dès la fin de AC 2, il était logique que la fin de AC 3 soit tout aussi ridicule que dans les précédents épisodes, sauf que là cet épisode marque aussi la fin de l'histoire de Desmond.

Donc voilà, Desmond c'est fini, et finalement son histoire n'aura jamais été interessante, du début à la fin... C'est dommage et puis vu la fin d'ailleurs, on sent qu'Ubi ne va pas réussir à faire mieux par la suite et qu'il y a un désir incompréhensible de continuer dans cette voie ridicule.

Cependant, l'histoire de Desmond n'est pas la plus importante, puisqu'enfin on va revivre les souvenirs d'un nouvel ancêtre dans cet épisode : Connor, un amérindien rejoignant la confrérie  des Assassins en pleine révolution Américaine et désirant se venger de la mort de sa mère.

L'histoire est heureusement plus complexe qu'une simple histoire de vengeance étant donné que les objectifs des Assassins et des Templiers n'ont jamais été aussi proches et que les enjeux politiques de cette époque donnent lieu à des réflexions intéressantes. De plus, contrairement à ce que l'on aurait pu penser, AC 3 ne donne pas du tout dans la propagande pro-américaine.

Cet épisode est donc sans doute le plus abouti et le plus travaillé scénaristiquement, on laisse un peu tomber les références historiques pour plus se concentrer sur l'histoire de Connor.

On le sent d'ailleurs dès le lancement du jeu, avec ce que j'appelle une pré-introduction très surprenante puis une véritable introduction plus classique. On commence donc à jouer Connor en pleine possession de ses moyens au bout de 5 ; 6 heures de jeu (à savoir que le jeu se termine bien en 25h pour peu que vous fassiez quelques quêtes secondaires).

Chacun a son avis sur la qualité de cette longue introduction, personnellement je pense que c'est clairement un des gros points fort du titre et aide à installer l'ambiance du jeu et ses protagonistes.

 

Vous l'aurez donc compris, malgré ses quelques incohérences j'ai beaucoup aimé l'histoire de Connor. Ce qui est, encore une fois, d'autant plus dommage pour l'histoire de Desmond.

 


Là où j'attendais aussi  AC3 au tournant c'était sur son gameplay et en particulier sur ses nouveautés, je voulais des nouveautés, des vraies ! Et on peut dire que la aussi il remplit son contrat, les différences ne sont peut être pas aussi présente que de AC1 à AC2 mais elles sont tout de même importantes.

Petite pause pour voir si Monkey Island 2 marche sur mon Eee PC....eeeet...waoh ! Ca marche ! Je me doute bien que le jeu ne demande pas énormement de ressources mais tout de même je suis agréablement surpris.

 

Argh, on est vendredi, alors que j'avais commencé cet article Lundi...Bon tant pis, je continue et fini, quitte à finir dans trois semaine et être totalement obsolète.

 

J'en étais où d'ailleurs ?... Ah oui le gameplay ! Il y a eu quelques changements, pas énormes, mais sympathiques dans les mouvements du personnage. Dorénavant, pour courir rapidement et grimper partout il suffit juste de maintenir la gâchette droite appuyé au lieu d'appuyer sur un bouton et la gâchette avant.

Ca facilite la course et finalement on se demande pourquoi les développeurs n'ont pas pensé à instaurer ce système plus tôt.

De même pour les combats qui ont été repensé. Les boutons ont changé, les ennemis sont bien plus agressifs et variés. Bon je vous rassure, au bout d'un petit temps d'adaptation il est toujours possible de décimer une ville entière tout seul mais au moins, c'est avec plaisir. Donc clairement les combats sont les meilleurs dans cet épisode !

 


Et nous revoici Lundi soir, encore une fois devant les revenants, il faut croire que cette série m'inspire. Et puis je me suis juré de finir cet article ce soir, surtout que j'ai aussi l'intention d'écrire mon bilan vidéoludique de l'année 2012.

Les combats c'est fait, maintenant il faut parler de la grande force de ce AC3, ce sont ses batailles navales ! Les développeurs auraient pu réfléchir à un mini jeu de stratégie navale un peu dans le genre du Tower Defense dans Revelations, mais non...Ils ont eu la brillante idée de nous laisser dans la peau de Connor, commandant de bateau, et ça ça change tout !

Ces moments sont vraiment épiques et vraiment jouissifs ! Je ne m'étalerais pas plus dessus, il faut vraiment essayer.

 

Autre nouveauté, c'est le principe de la chasse, sympathique de prime abord, mais qui deviendra très vite secondaire, parce que finalement collecter les éléments de chasse ne servent qu'aux quêtes annexes et puis le fait qu'on ne puisse utiliser l'arc quand on le souhaite est vraiment dommage.

Et enfin dernière nouveauté qui n'en est pas vraiment une ce sont les batailles terrestres. La campagne de pub (pas du tout omniprésente) du jeu nous montrais plusieurs fois Connor en plein champ de bataille, avec des centaines et des centaines de soldats présents à l'écran. Eeeeeet...non. Grosse déception sur ce point là. Le seul moment qui pourrait faire penser à une bataille, on est obligé de contourner la scène, scène très sripté qui plus est.

 

Dans les déceptions on peut aussi repprocher au jeu de gardé un cheminement très classique dans les missions principales, c'est-à-dire que c'est très linéaire et très similaire aux précédents épisodes.

Enfin, certaines quêtes secondaires sont inintéressantes au possible, la plupart sont liées au domaine Davenport.

 


Un autre point sur lequel Ubisoft a beaucoup communiqué, c'est sur son nouveau moteur graphique (dont le nom m'échappe, je peux faire une recherche Google...mais vous aussi, alors allez-y et dites moi).

Alors effectivement c'est plus joli que les précédents épisodes, il ya eu une nette amélioration des visages, certains effets sont vraiments sympa (les traces de pas qui restent dans la poudreuse).

D'un autre côté certains détails font encore peine à voir dans un jeu de 2012, les PNJ qui se ressemblent tous dans les villes, ces mêmes PNJ qui apparaissent comme par magie. Et bien sur le clipping toujours aussi présent.

Personnellement je trouve que l'optimisation est plutôt bonne sur PC, je n'ai pas eu beaucoup de bugs, le jeu est beau sans avoir a modifier les graphismes dans les options et je n'ai eu aucun crash.

 

On arrive bientôt au bout de cet articles, pfiouu, mais je ne peux pas me permettre de mettre un point final sans évoquer les musiques et la bande son en règles général.

Les doublages, pour commencer sont très réussi, les voix collent parfaitement aux personnages et leur donne même encore plus de personnalité. Par contre là je parle pour les voix anglaises, le titre nous offrant la possibilité de jouer en vostfr, je n'ai pas eu envie de tester la vf.

Quand aux musiques j'avais un peu d'appréhension, puisque ce n'est pas Jesper Kyd qui s'est occupé des compositions de cet épisode mais Lorne Balfe, qui m'était parfaitement inconnu avant AC3. Et ouf ! Les musiques sont vraiment magistrales que ça soit celles des combats, des batailles navales ou tout simplement le thème principal. Elles sont peut être moins originales que celles de Jesper Kyd mais restent diablement efficaces.

 


Et il me faut maintenant mettre fin à cet article ! Non ne pleurez pas, n'hurlez pas, reposez cette corde, nous nous reverrons bien assez tôt.

Pour conclure, Assassin's Creed 3 est clairement le jeu que j'attendais depuis trois ans et me réconcilie à la série, grâce à son histoire (de Connor, hein), ses nouveautés sympathiques et ses musiques. Bon je ne vais pas réécrire tout ce que j'ai dis précédemment, le jeu n'est pas exempt de défaut mais j'ai eu un énorme plaisir à jouer à cet épisode.

 

Bonus !

Pour les branleurs qui veulent juste lire l'avis final et savoir les points positifs et négatifs du jeu en très peu de ligne, voici pour vous !

Assassin's Creed III c'est bien pour :

-L'histoire de Connor, son contexte, ses protagonistes

-Les batailles navales

-Les musiques

-Les environnements variés ainsi que les saisons évoluant

-La taille de ces environnements justement

-Le système de combat, bien repensé 

-La prise de Fort, ressemblant aux tours Borgia dans Brotherhood (sauf qu'ici c'est bien)


Mais Assassin's Creed III ce n'est pas bien pour :

-Ses bugs (dont je n'ai pas été victime)

-Le fait que les missions principales soient très dirigistes

-Les batailles terrestres...

-Les foutus objectifs secondaires !!!

-L'infiltration, encore pire qu'avant

 

 

 

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Signaler
J'ai fini et j'ai des choses à dire

Cet article contient du spoiler sur l'épisode 5 de la série de jeu The Walking Dead, vous êtes prévenu !

N'hésitez pas à dire quels ont été vos choix dans cet épisodes et leurs conséquences en commentaires, ça m'intrigue.

 

J'ai fini The Walking Dead...et j'aurais du m'arrêter à l'épisode 4 ! Pourquoi ? Parce que le joueur est maitre de ses jeux. Imaginez un coffre dont vous ne connaissez pas le contenu, à partir de cette ignorance, vous pouvez vous imaginez une infinité de choses contenu dans ce coffre, mais à partir du moment où vous l'ouvrez, c'est fini, votre imagination n'agit plus, il n'y a plus qu'une seule possibilité.

The Walking Dead Episode 5 No time Left, c'est ce coffre. Ca faisait plus d'un mois que j'attendais de pouvoir l'ouvrir sans en avoir la clé et du coup ça faisait plus d'un mois que je m'imaginais toute sorte de fin : heureuse, triste, dramatique, surprenante... Hier on m'a donné la clé, et j'ai ouvert le coffre, et toutes ces suppositions ont été réduites à néant.

En effet, le coffre fermé j'avais imaginé que je pourrais couper le bras de Lee et ainsi stopper l'infection, retrouver Clementine et mon groupe d'amis et fuir cette maudite ville. Aujourd'hui je sais que couper le bras de Lee ne sera pas suffisant, aujourd'hui je sais que l'histoire de Lee, elle est terminée...

 

 

 

Attention, je vous arrête tout de suite, quand je dis que j'aurais du m'arrêter à l'épisode 4 c'est parce que j'avais encore de l'espoir pour Lee à la fin de ce dernier, aujourd'hui j'en ai moins. Cependant je ne critique absolument pas négativement cet épisode 5, au contraire, en réalité il a comblé mes attentes, m'a surpris, m'a fait pleurer (et même un peu rire) et du coup aujourd'hui je me retrouve avec le sentiment du chef d'oeuvre terminé.

Vous savez ce sentiments qu'on a à la fin de toutes grandes saga : Mass Effect, Metal Gear Solid ou encore le Seigneur des Anneaux au cinéma. Ce sentiment qui nous fait penser que même si ça s'est terminé en apothéose, finalement je regrette de devoir dire au revoir à tous ces personnages. Oui, bon, en gros, je déprime...Je déprime d'avoir fini The Walking Dead et je déprime de par cette fin, certes prévisible, mais totalement réussie et en total accord avec le reste de la série.

 

 

 

Les développeurs nous habitué à un univers sérieux et surtout sans pitié envers ses personnages : Carley, Duck, Katjaa,... Et à la fin de l'épisode 4 c'est comme s'ils nous disaient « Bon coco, Lee il s'est fait mordre donc c'est sur qu'il va mourir dans le prochain épisode, ok ? ».

Et pourtant...j'ai presque cru qu'il allait survivre pendant tout l'épisode 5 malgré ses propres commentaires infirmant cette hypothèse. En même temps, je lui ai coupé le bras au pauvre Lee (et j'ai littéralement hurlé devant mon écran lors de cette scène). Du coup, ses quelques évanouissements pouvaient très bien être dus à sa grosse perte de sang et non à la morsure.

Mais bon, après avoir sauvé Clem, j'ai bien compris que non, Lee était condamné.

 

 

D'ailleurs parlons-en de ce sauvetage ! Parce qu'il y a de nombreux points que j'ai adorés dans cet épisode. A la base je suis parti avec tout mon groupe dont Ben qui m'avait promis de faire quelque chose de bien avant la fin du jeu ! Pauvre gosse...il est tombé d'un balcon et s'est empalé dans une barre en métal.

Pour une fois, ce n'est pas de sa faute, c'est sur. Mais je m'attendais vraiment à ce qu'il fasse quelque chose d'héroïque dans cet épisode, d'où ma surprise. Je suppose que dans cet univers, l'héroïsme ça ne veut plus dire grand-chose...

 

Et Kenny, on peut en débattre de sa mort. Après avoir critiqué sa femme pour s'être suicidé et ne pas s'être battue, lui, avec l'aide de Lee tente d'aller sauver le pauvre Ben empalé. Les hurlements de ce dernier alerte les zombies, du coup Kenny nous sauve la vie, met une balle à Ben pour ne plus qu'il souffre et fini par se faire dévorer.

Pour le coup la scène est faite de façon héroïque, sauf que ce qui surprend, c'est que Kenny n'avait pas à mourir. Tout le monde se dit qu'il aurait très bien pu tuer Ben et remonter sur le toit avec Lee, moi le premier. Mais je pense que Kenny a fait ce qu'il avait critiqué dans la scène précédente, il a arrêté de se battre, il s'est suicidé. C'est son choix.

 

 

 

La scène précèdent sa mort est d'ailleurs une des scènes que j'ai préféré dans cet épisode car pour un dernier épisode censé être épique, elle est très intimistes. Nous sommes dans un grenier avec notre groupe, et on discute...Parce qu'il n'y a rien d'autre à faire. Alors on parle du comportement de Kenny avec Ben, de qui va s'occuper de Clementine si Lee vient à mourir,... Une scène très calme qui est aussi très belle.

Une des dernières scènes du jeu, donne aussi ce sentiment de « très intime », c'est la rencontre avec le kidnappeur. Kidnappeur dont tout le monde se demandait qui ça pouvait bien être ? Quelqu'un faisant parti du passé de Lee, quelqu'un ayant survécu à la ferme St John,... ? Non, Telltale nous a encore une fois bien eu, parce que si, en effet, ce type là a plus ou moins un rapport avec un évènement d'un épisode antérieur, au final ce n'est personne, ou au contraire c'est tout le monde.

C'est quelqu'un qui tentait de survivre avec son groupe (sa famille en l'occurrence) comme Lee, sauf qu'il s'est retrouvé tout seul, sa famille est morte et il blâme le groupe de Lee. Mais au final, j'ai eu l'impression de faire face à un Lee qui a mal tourné, qui a tout perdu, qui n'a pas fais les bons choix quand il le fallait, un anti-Lee. La façon de filmer cette scène renforce d'ailleurs ce sentiment, l'un en face de l'autre, discutant de leur parcours jusqu'ici. Comme deux joueurs pourraient débattre de leurs choix dans les précédents épisodes.

 

 

 

Nos choix, dans cette même scène on revient sur nos choix pendant tous les précédents épisodes. L'anti-Lee nous reproche de s'être très mal occupés de Clementine, de notre groupe, d'avoir été un danger pour tout le monde. Par exemple, il nous reproche d'avoir emmené Clementine dans une ferme de cannibale, d'avoir laissé Lily sur le bord de la route condamné à mourir,...Et il fini par nous traiter de monstre. Même si j'essaye de trouver des excuses, je n'ai pas de compte à rendre à ce type, il n'était pas là pendant toutes mes aventures, il ne comprend pas les situations. Sauf que tout ça, c'est Clementine qui lui a dit via le talkie walkie pendant tous les épisodes. Et là, une boule dans la gorge, je n'ai pas pu m'empêcher de me demander si finalement je n'avais pas fais des mauvais choix ? Et si Clementine nous prenait véritablement pour un monstre ?

Bref Telltale nous fait nous remettre en question à travers cette scène de discussion assez longue mais passionnante !

 

 

 

Je ne peux pas conclure cet avis sans parler de la fin, cette dernière scène, où Clementine et Lee doivent se séparer alors qu'ils viennent de se retrouver. Seulement Lee a été mordu, et même si le joueur (pas le jeu) s'est persuadé qu'il survivrait, ce n'est pas le cas.

Cette dernière scène d'adieu est déchirante, parce que Clementine n'arrive pas à nous laisser, parce que (surement trop protecteur) je n'arrive pas à lui demander de tuer Lee, et parce que je sais qu'à partir de maintenant elle est toute seule...

Et c'est ainsi que ça se termine, ça n'aurait pas pu se terminer autrement, en larme je lui dis qu'elle va me manquer, et pour la dernière fois main dans la main, mes yeux se ferment...

« I'll miss you too... ».

 

 

 

Merci Telltale

Ajouter à mes favoris Commenter (21)

Signaler
J'ai fini et j'ai des choses à dire

En ce moment la nouvelle mode, c'est de critiquer Assassin's Creed III à cause de ses très nombreux bugs, bon étant donné que sur PC il sort dans une semaine, je ne peux pas trop en parler. Mais du coup pour patienter j'ai pris Assassin's Creed III Liberation sur Vita... Et clairement, ce jeu oscille entre plaisir et frustration...Ah et quand je dis "fidèle à la série" c'est parce qu'il est bien buggé aussi !

Au moment où j'écris, j'hésite encore à donner un avis complet ou à juste dire mes plus grandes frustrations... Hmm, pour être beau joueur je vais aussi dire ce qui m'a plut en fait.

 

 

I) Les points positifs !

-Le jeu est un véritable Assassin's Creed, c'est-à-dire qu'on a le droit de jouer dans une grande ville (la nouvelle Orléans) avec pas mal de populations, beaucoup de quêtes annexes et d'objets à collectionner, un véritable sentiment de liberté.

-On joue une Assassine, ce qui est une première dans la série, et en tant que tel, l'agilité et le free-run fidèle à la série marche toujours aussi bien, se balader de toits en toits est juste jouissif, encore plus sur une console portable.

-Il y a une très bonne idée de gameplay : Aveline (l'héroïne) peut changer de costume.

En assassin, sa jauge de notoriété est toujours au niveau 1 (elle se fait repérer plus facilement) mais sa jauge de vie est élevé et elle est plus puissante au combat.

En esclave, elle peut s'introduire plus facilement dans des lieux interdits que l'assassin mais sa jauge de vie est plus faible et elle n'a pas toutes ses armes à disposition.

Enfin en tant que Dame, elle est très lente, ne peut pas grimper aux toits mais peut séduire les gardes et ainsi accéder très facilement à des lieux interdits.

-Les environnements sont plutôt jolis malgré quelques problèmes techniques, la puissance de la Vita est bien exploitée.

-Le scénario, malgré des ellipses de plusieurs années et un début pas vraiment folichon, est finalement intéressant et prenant sur toute la fin du jeu.

-La bande son : que ce soit au niveau des musiques ou des doublages, rien a reprocher sur ce point là.

 

Voila pour les points positifs, maintenant on va passer aux points négatifs, peut être moins nombreux mais tellement plus énervants !

 

 

Les points négatifs !

-Trop de clipping ! Des textures ou des personnages apparaissent à un mètre de nous beaucoup trop souvent, ça ne gène pas dans le gameplay mais ça fait tache quand même.

-Les combats ! Là j'avoue que je n'ai pas compris, maintenant pour contrer une attaque ennemie, il faut appuyer successivement sur rond puis carré...et ça ne marche jamais...du coup pour sortir vainqueur il suffit de bourriner la touche d'attaque et c'est tout.

-Les bugs de collision, c'est loin d'être nouveau dans la série mais ça fait toujours rager lorsqu'on est chronométré !

-Les fonctionnalités spécifiques à la Vita ! Ah ce cauchemar ! Développeurs écoutez moi ! Ce n'est pas parce que vous faites un jeu sur Vita (déjà que vous n'en faite pas beaucoup) que vous devez vous sentir obligé de mettre du tactile ou de la gyroscopie dans le jeu !

Nan parce que là en plus c'est horrible, il y a celui où on doit ouvrir une enveloppe en passant ses doigts à la fois sur le pavé tactile avant et arrière de la console, ça marche mais c'est quand même sacrément inutile !

Puis il y a celui où l'on doit faire rouler une boule dans un labyrinthe grâce à la gyroscopie de la console, ça par contre ça ne marche pas, puisque chez moi quand j'orientait en haut la boule allait à gauche, en bas la boule à droite, à gauche la boule en bas et à droite la boule en haut...Allez savoir pourquoi ! Quoi qu'il en soit, il n'y a qu'un mini jeu de ce genre heureusement mais pour avoir la synchronisation complète il faut le finir en deux minutes, bon j'en ai mis 15...

Enfin il y a ce superbe mini-jeu qui lui revient beaucoup trop souvent ! Où on doit orienter l'appareil photo de la console vers une lumière vive ! Un peu comme dans Uncharted, sauf que dans ce dernier ça marchait ! Là ça marche un coup sur trois... Je mets le flash de mon téléphone, ça ne marche pas, je colle la console à une ampoule allumée ça ne marche pas. Par contre ! J'oriente ma console vers un bout de carton gris, qui ne reflète même pas la lumière, dans la buanderie et là, pof, ça marche (véridique).

-Et enfin l'ultime bug ! Je suis dans la dernière mission, je bats le boss, il me manque deux cinématiques qui vont me révéler plein de choses sur le scénario, seulement la musique du combat contre le boss tourne en boucle, au bout de2 min je me dis « Bon de toute façon ça a sauvegardé ma progression, donc je quitte le jeu et je relance, histoire de voir la fin dans de bonnes conditions ».

Je relance donc le jeu, voila, logo Ubisoft, logo Abstergo, je sélectionne « Scénario », puis « Continuer la partie », chargement, logo Ubisoft, logo Abstergo, je sélectionne « Scénario », puis « Continuer la partie », chargement, logo Ubisoft, logo Abstergo, je sélec.... Attend, quoi ?  Ma sauvegarde à planté où je ne sais quoi ?! Impossible de continuer, j'éteins la console, je relance et même problème ! Je ne peux pas finir le jeu !!! Je ne peux même pas sélectionner un point de sauvegarde moins avancé, la partie ne veut plus se lancer...alors qu'il me restait 5 minutes !!!

Dégouté... Complètement dégouté... Il a fallut que j'aille voir la fin sur Youtube dans une qualité moisie... Et je ne peux même pas retourner en jeu pour compléter ma sauvegarde à 100%, non c'est fini, je n'ai qu'à attendre un patch de la part d'Ubisoft en espérant qu'il corrige mon problème...

 

Voilà, à l'heure où j'écris ces lignes, je suis encore frustré par ce jeu, qu'il y ai des bugs graphiques ou de collision, c'est chiant mais fondamentalement ce n'est pas très grave. Mais le fait de ne pas avoir pu finir le jeu est juste honteux... Bravo Ubi, encore du beau travail ! En espérant ne pas avoir un problème aussi gros sur AC III quand il sortira sur PC...

                                                                                                                                                                                                      

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
J'ai fini et j'ai des choses à dire

 

Cet article contient énormément de spoil sur les quatre épisodes sortis jusqu'à présent !

 

 

Que l'épisode 5 soit bon ou non, on peut d'ores et déjà dire que The Walking Dead le jeu vidéo a été une véritable claque cette année !

Je me rappelle quand le premier épisode est sorti, j'ai vu que c'était développé par Telltale Games, aïe ! En effet Telltale c'est ceux qui ont développé le sympathique Tales of Monkey Island, mais aussi le décevant Back to the Future et surtout le médiocre Jurassic Park !

Alors, cette fois ci, non, je ne vais pas jouer à un jeu raté de The Walking Dead, pas assez de temps à perdre.

Et puis les tests des différents sites spécialisés sont tombés : 16/20 ; 4/5 ;... Tiens ? Des bonnes notes ? Des avis parlant de « Bonnes surprises ». Bon ok, je vais essayer.

L'épisode 1 sert à présenter les personnages et à installer l'ambiance pesante du titre.

 

Déjà, le jeu The walking Dead se déroule un peu avant puis en parallèle des évènements du comics et il n'a aucun rapport avec la série TV (ouf !). Bon choix pour deux raisons : parce qu'il n'est pas nécessaire de connaitre les comics pour jouer au jeu (même s'il y a des clins d'oeil) et ensuite parce que ça aurait été énervant de revoir une troisième interprétation de l'histoire de Rick et Compagnie.

On incarne donc Lee Everett, menotté et amené en prison. Pourquoi ? Il aurait tué un homme, volontairement, involontairement ? On s'en fiche, là n'est le propos du jeu, si on reparle de temps en temps de son crime ça reste très secondaire (sauf peut être dans l'épisode 5, nous verrons).

La voiture de police dans laquelle se trouve Lee à un accident à cause du début de l'invasion des zombies (même si ce terme n'est jamais utilisé). Notre héros se retrouve donc à fuir une horde de mort-vivant et trouve refuge dans une maison apparemment abandonné. Il y rencontre Clémentine, une petite fille qu'il va protéger durant toute l'aventure et vice versa en fait.

Bref, par la suite, on rencontrera d'autres survivants et on formera un groupe dont le seul intérêt est de survivre !

Ce groupe est formé de : Kenny, sa femme Katjaa, son imbécile de fils Duck, Lily, son père Larry, Carley, Doug, Glenn (des comics), Clémentine et moi.

L'épisode 2 joue clairement plus la carte de la paranoïa ou de l'horreur (et il y a très peu de zombies).

 

Et là je ne dis plus « Lee », je dis « moi ». A ce stade là du jeu, le sentiment d'immersion est tel que nous ne sommes pas en train de jouer à un jeu, nous sommes dans le jeu. Toutes les décisions prises dans le jeu jusqu'à présent sont nos décisions !

Et la on rentre un peu dans la partie gameplay. Gameplay assez particulier puisque personnellement je suis de ceux qui disent que The Walking Dead est un genre de film interactif mais pas dans le sens péjoratif du tout.

En effet le gameplay pure et dure du jeu c'est quoi ? Des QTE et quelques balades quand il s'agit d'aller parler aux membres de notre groupe, c'est pas le plus important. Le plus important ce sont les choix.

Chaque discussion avec tel ou tel personnage entraine un choix plus ou moins important de réponse, et le plus difficile c'est qu'on doit effectuer ce choix très rapidement car une jauge de temps est présente. Ca renforce le sentiment d'immersion !

Alors bien sur vous me direz, les choix ne sont pas si importants, une réponse entrainera peut être une réflexion de la part d'un personnage dans la suite de l'aventure mais ça ne change pas vraiment le cours de l'histoire.

De même, les choix plus importants n'influenceront pas tant que ça la suite de l'histoire. Exemple : que l'on choisisse de sauver Carley ou Doug dans l'épisode 1, le personnage sauvé sera très absent dans l'épisode 2 et finira par mourir dans tous les cas dans l'épisode 3 (Carley...). Ca quand on y réfléchi c'est plutôt dommage. Cependant la fin de l'épisode 4 laisse clairement penser que tout le monde n'aura pas du tout le même épisode 5.

De plus la narration est tellement bien fichue que l'on n'y pense pas, encore une fois on vit une histoire dramatique touchante avec des personnages extrêmement bien écrits.

L'épisode 3 est le plus dramatique mais aussi le plus lent.

 

Les développeurs jouent d'ailleurs assez bien avec nos sentiments, par exemple le jeu nous fait détester le personnage de Larry jusqu'à en souhaiter sa mort dans l'épisode suivant...sauf que sa mort intervient dans l'épisode suivant et elle est tellement brutale, difficile que j'en viens à regretter d'avoir détesté ce personnage.

Comme pour Duck, je détestais ce gosse débile insupportable, mais quand j'ai appris qu'il s'était fait mordre j'ai eu un véritable pincement au coeur, et quand il a fini par mourir je n'ai pas pu m'empêcher de verser une petite larme...C'était qu'un gosse merde...

Argh ! Et puisqu'on parle des personnages je ne peux pas ne pas parler de Kenny ! Ce type parait relativement sympathique dans le premier épisode, puis j'ai fini par le détester à la fin de l'épisode 2. Sauf qu'encore une fois, dans l'épisode 3, Kenny perd sa famille...Et j'étais réellement désolé pour lui. Enfin dans l'épisode 4, malgré ses sautes d'humeur, je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir de la sympathie (et de la peine) pour lui, et puis même s'il a hésité, il a décidé de m'aider à retrouver Clémentine. Ce qui veut dire que Kenny nous aura accompagnés de l'épisode 1 à 5.

Et clémentine...pas grand-chose à dire si ce n'est que je n'ai jamais autant ressenti d'affection pour un personnage dans un jeu vidéo. « I'll protect her no matter what. » Et l'épisode 5 risque d'être éprouvant pour elle aussi...

L'épisode 4 revient sur une ambiance plus horrifique...et ça marche (avec beaucoup de zombies cette fois).

 

On pourrait aussi parler des musiques qui collent très bien à l'ambiance, des doublages juste parfait mais pareil, il n'y a pas grand-chose de plus à dire. Les graphismes en cell-shading sont eux aussi parfaitement appropriés.

Et, le fait que ça soit par système d'épisode rend la durée de vie assez spéciale, chaque épisode dure à peu près 2h30-3h. Donc à la fin du 5ème épisode on aura joué plus de 12h, sachant que le jeu est à 25 euros ça parait plutôt honnête.

 

Et maintenant...on attend l'épisode 5

 

Voila pour terminer, je le dis et le redis, The Walking Dead est clairement la grosse surprise de l'année (voir de la décennie), alors essayez le jeu si vous n'y avez pas joué (ceci dit si vous n'y avez pas joué, vous vous êtes carrément spoilé la gueule en lisant cet article) ! Et surtout merci et bravo Telltale !

 

Avant de partir, j'aimerais bien savoir, votre avis sur la série ? Quel est votre épisode préféré ? Quels ont été vos choix dans l'épisode 4 ? Et avec qui partez à la fin de celui-ci ?

Personnellement, mon épisode préféré est le 2 (et aussi le 4 en fait), dans l'épisode 4, j'ai laissé Clémentine à la maison, j'ai sauvé Ben, j'ai montré ma morsure aux autres. Christa, Omid, Ben et Kenny partent avec moi.

A vous !

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Édito

 

C'est gentil de passer mais je ne poste plus rien ici. Pour continuer l'aventure, c'est par ici :https://cinemadepigalle.wordpress.com/

 Une ouverture de parenthèse ça donne ça : "(" ... (Du coup on dirait un smiley étrange).

Parenthèse, c'est un mot de (attendez je compte) 10 lettres au singulier, soit un mot difficile à placer au scrabble (mais qui peut rapporter gros en mot compte triple).

Parenthèses c'est aussi le titre de mon blog. Pourquoi ? Pourquoi pas (sacré raison).

A la base je voulais écrire tout ça dans la description...mais je n'ai pas eu assez de place. Heureusement que l'édito est là. Même si il est dit : "N'Hésitez pas à le modifier régulièrement !"...Ah....ça par contre je garantie pas.

Maintenant je n'ai plus rien à dire ici (ni dans les parenthèses) donc je vais finir l'édito par une mise en abîme que moi seul (et moi) comprend.

Une fermeture de parenthèse ça donne ça : ")"

 

 

Jeux finis en 2014 :

Duck Tales Remastered (PC)

Deadly Premonition (360)

Castlevania Lords of Shadow (360)

Castlevania Mirror of Fate (360)

The Walking Dead : All That Remains (PC)

The Wolf Among Us : Faith (360)

Castlevania Symphony of the Night (360)

Castlevania Lords of Shadow 2 (360)

Game Dev Tycoon (PC)

The Walking Dead : A House Divided (PC)

Dark Souls 2 (360)

Metal Gear Solid V Ground Zeroes (360)

Dark Souls (360)

The Wolf Among Us : Smoke and Mirrors (PC)

The Wolf Among Us : A Crooked Mile (PC)

Super Meat Boy (360)

Fable II (360)

Bound By Flame (PC)

Star Wars le Pouvoir de la Force (PC)

The Walking Dead : In Harm's Ways (PC)

Persona 4 Golden (Vita)

Hotline Miami (Vita)

Game of Thrones (PC)

Portal (PC)

Risk of Rain (PC)

Injustice : Gods Among Us (PC)

The Wolf Among Us : In Sheep's Clothing (PC)

Dark Souls (Encore) (PC)

The Wolf Among Us : Cry Wolf (PC)

Dark Souls II (Encore) (PC)

Watch Dogs (PC)

Dead Space 3 (PC)

 

Jeux finis en 2013 :

Gears of War (360)

Halo Reach (360)

Gears of War 2 (360)

Halo 4 (360)

Resident Evil 6 (360)

The Witcher 2 (360)

Silent Hill Downpour (360)

Tomb Raider (360)

Final Fantasy XIII (360)

Far Cry 3 (360)

Bioshock Infinite (360)

Asura's Wrath (360)

Mass Effect (360)

Mass Effect 2 (360)

Mass Effect 3 (360)

Injustice Gods Among Us (360)

Red Dead Redemption (360)

Alice Madness Returns (360)

The Legend of Zelda Skyward Sword (Wii)

State of Decay (360)

Call of Juarez Gunslinger (360) 

Dragon's Dogma (360)

Metal Gear Solid 3 : Snake Eater (Vita)

Antichamber (PC)

Metal Gear Solid Peace Walker (360)

Gears of War 3 (360)

Metal Gear Rising (360)

Deadpool (PC)

Save the Date (PC)

Dark Souls (360)

Saints Row IV (360)

Grand Theft Auto V (360)

The Stanley Parable (PC)

Batman Arkham Origins (360)

Assassin's Creed IV Black Flag (360)

Papo & Yo (PC)

Virtue's Last Reward (Vita)

 

Jeux finis en 2012 :

Assassin’s Creed Revelations (PC)

 LA Noire (PC)

Le Seigneur des Aneaux la Guerre du Nord (PC)

Rayman Origins (Vita)

Virtua Tennis 4 (Vita)

Mass Effect 3 (PC)

Uncharted Golden Abyss (Vita)

Alan Wake (PC)

Max Payne 3 (PC)

Tales of Monkey Island (PC)

The Darkness 2 (PC)

Orcs must Die 2! (PC)

The Witcher 2 (PC)

Darksiders (PC)

Darksiders 2 (PC)

Sleeping Dogs (PC)

Spec Ops The Line (PC)

The Amazing Spider-man (PC)

Borderlands 2 (PC)

Le testament de Sherlock Holmes (PC)

Dishonored (PC)

Metal Gear Solid 2 : Sons of Liberty (Vita)

To the moon (PC)

Assassin’s Creed 3 Liberation (Vita)

The Walking Dead (PC)

Assassin’s Creed 3 (PC)

Psychonauts (PC)

Hitman Absolution (PC)

Dead Rising 2 (PC)

Sonic and All Stars racing Transformed (Vita)

 

 

Un grand merci à Dan pour ses superbes photoshoperies !

Archives

Favoris