Le Blog de Chamixx

Le Blog de Chamixx

Par Chamixx Blog créé le 28/05/12 Mis à jour le 23/04/14 à 15h29

Des tests,des impressions,des découvertes,et surtout de la passion !

Ajouter aux favoris

Catégorie : Impressions à chaud

Signaler
Impressions à chaud (Jeu vidéo)

 

Yop ! 

 

 Metal Gear Solid : Ground Zeroes ayant subi la colère de ce que l'on peut encore appeler aujourd'hui "Joueurs", faut-il vraiment encore s'attarder sur la durée de vie de ce titre ou passer directement à la partie principale : le Jeu ?

Oui le prologue du prochain MGS The Phantom Pain est court, mais depuis quand un jeu dit "court" ne peut procurer aucun plaisir et ne vaut pas la peine d'être joué ?

Les vrais fans savent qu'on ne peut juger un MGS à sa durée de vie mais aux sensations qu'il procure de par sa narration et son genre principal, l'infiltration.

 

"Pour nous il n'y a pas de victoire"  - Big Boss

 

Ground Zeroes fait suite directe au précédent opus sorti sur PSP 3 ans plus tôt, Peace Walker. En bref, Paz a été capturée par Cypher pour récolter toutes les informations sur la MotherBase de Snake et Miller. Chico, parti la sauver se fait à son tour capturer. Snake part donc les secourir, Paz étant une source d'informations concernant l'emplacement de Cypher. C'est donc à la veille de l'inspection de la sécurité nucléaire à la MotherBase que Snake part pour Cuba...

 

"Nous ne sommes pas des mercenaires. Ni légion étrangère. MSF est un business. Un business d'un nouveau genre."- Miller

 

Le jeu commence en se servant de la même cinématique que le trailer, avec Here's to you de Joan Baez qui fait toujours son petit effet. Une première façon de nous en mettre plein les yeux, dans tous les sens du terme, avant de voir la bête.

 N'ayant pas encore de PS4/ONE, j'ai donc pris la version Xbox360 du jeu. Et très franchement à part quelques soucis de textures et clippings ici et là, le jeu reste à peu près identique aux versions NextGen.

 

 

Une fois que l'on s'est bien essuyé, et sans temps de chargements, le jeu s'offre à nous. Manette en mains, on peut la reposer aussitôt et contempler le jeu et la patte artistique des nombreux effets de lumières ! Le jeu est sublime !

Que ce soit au niveau de la pluie qui tombe, l'humidité des rochers, la texture malgré le fait que dés qu'on approche un peu trop, celle-ci vire au flou pixelisée (sur 360), les lumières dues aux éclairages des lampadaires au loin sont vraiment magnifiques ! Le Fox Engine fait des prouesses !

Snake est lui aussi très bien modélisé, sa tenue, son visage montre bien que l'on passe un grand cap.

 

Photo prise avec ma 3DS, forcement la qualité n'y est pas mais cela vous donne un petit aperçu.

 

Suite à l'admiration jubilatoire, on peut remarquer plusieurs nouveautés. 

Le radar disparait laissant la place à un mode observation, permettant de cibler nos ennemis à la manière d'un Far Cry 3 par exemple. Mais heureusement ce système ne rend pas le jeu plus facile pour autant.

Le système de Codec a pour le moment disparu. Il suffit désormais d'appuyer sur une touche de la manette pour appeler Miller. Peut être reviendra t-il dans The Phantom Pain.

L'interface des armes est en temps réel à la manière d'un Resident evil 5.   

A l'aide de l'Idroid, vous pouvez accéder au menu donnant l'accès aux informations de la mission, les cassettes de Chico récupérées, l'appel de l'hélico et surtout la carte.

Là aussi, des marqueurs peuvent être utilisés sur la carte afin de pouvoir s'y repérer, car la prison est un vaste terrain de jeu.

 Il faut quand même le dire, la prison est vraiment grande ! Permettant aux joueurs d'utiliser chaque zone pour arriver à ses fins, et de jouer de différentes façons. C'est en cela que le replay prend sens, car pour arriver à un final de rang S, il faut connaître toutes les zones de la map et savoir quels chemins prendre pour ne pas se faire voir.

Snake s'est vraiment amélioré au niveau du gameplay ! En effet, il est nettement plus fluide, son système de visée est rapide et direct, il peut sprinter, faire un plongeon après une course pour éviter la lumière, la possibilité de faire des roulades et de tirer en rampant à la manière d'un Resident Evil 6. Mais ce n'est pas tout, David Hayter ne participant pas à ce cinquième opus, il laisse sa place à Kiefer Sutherland (24h Chrono), qui donne un nouveaux souffle à la voix de Snake et se débrouille bien.

Les techniques de CQC sont aussi de la partie, sans grand changement, ainsi que les techniques pour surprendre l'ennemi pour l'interroger, ou le tuer.

 

Concernant l'IA, elle est plutôt bonne, intelligente quand elle le veut. Il est important de bien planifier ses mouvements avant de sortir de son trou, l'IA bougeant à 360° et non plus en ligne droite dans de simple couloirs, ça fait plaisir. Équipés de lampes, les soldats ennemis scrutent chaque recoin, il faut donc faire preuve de prudence, car une fois vu, la partie se corse ! Une musique s'enclenche dés que le garde s’aperçoit d'une présence jusqu'au moment où celui-ci nous voit, ce qui enclenche un Bullet Time ultra classe nous permettant de neutraliser le garde avant qu'il n'enclenche l'alerte générale ! Bien sur le Bullet Time peut être enlevé dans les menus. Si l'alarme se déclenche, il ne reste plus que vos jambes pour courir et trouver un endroit pour faire profil bas le temps que tout se calme. Tirer sur les soldats un à un ne sert à rien car les renforts arrivent très vite accompagnés de chars, et on est facilement débordé par la situation pour au final subir un  "Snake ? Tu m'entends ?! Snaaaakkkkeee" !

 

 

"Tu as tout laissé derrière toi : ton pays, ton identité, ton passé et tes idéaux. Mais il reste une chose que tu n'as pas abandonnée." - Miller

 

Armé d'un fusil d'assaut et d'un pistolet tranquillisant (il est possible de récupérer d'autres armes sur les ennemis et dans les bonus à débloquer), Snake se faufile dans la base tel un serpent.

 MGS c'est avant tout un formidable jeu d'infiltration. Alors qu'en est-il avec Ground Zeroes ? 

 

 C'est surement le point fort de ce prologue ! Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas pris autant de plaisir à jouer à un jeu d'infiltration : regarder à droite, à gauche si l'ennemi est là, observer le terrain pour savoir quel chemin prendre... Vraiment la peur de se faire prendre n'a jamais été aussi forte ! On prend son temps pour avancer, enfin la première fois. Sans le radar, le rendu est très réaliste ! Dés que les projecteurs s'orientent vers nous il est possible de plonger en avant pour éviter son rayon et ne pas se faire voir. Pour moi il est le meilleur MGS niveau infiltration et c'est tout le charme de ce prologue, un vaste terrain de jeu que l'on s'amuse à refaire afin de trouver le meilleur cheminement et devenir le roi de l'infiltration. Courir partout et se faire voir pour le finir à temps record n'a jamais été le but de GZ et de Kojima, seuls les Vrais profiteront vraiment de cette expérience.

 

 

"Nicolas et Bart, deux prisonniers injustement exécutés...qui serviront d'exemple."  

 

Concernant la musique, on retrouve une nouvelle fois Harry Gregson-Williams aux commandes de ce prologue, déjà présent depuis le second épisode. Elles sont comme à l'habitude, dynamiques, mouvementées et on ressent l'action lorsque l'on est repéré ou lors des phases d'évasion en hélicoptère qui pour le coup, nous plonge dans la scène à fond ! Il faudra attendre la suite au prologue pour entendre de vraies mélodies.

 

 

 "Cet endroit ne sera plus mon paradis" - Paz

 

En plus d'une expérience au plus profond de l'infiltration, Metal Gear Solid : Ground Zeroes se termine avec une fin magistrale et très émouvante qui présage l'aspect sombre de ce que sera The Phantom Pain !

Alors qu'en est-il de la durée de mon premier run ? Aller, soyez honnêtes vous n'attendez que ca depuis le début de mon test n'est ce pas ? 

L'image ci-dessus vous montre que j'ai quasiment mis 3h pour ma première expédition ! Certes c'est court mais j'ai pris plaisir à y aller doucement, découvrir la map... Surtout que je me suis fait voir pas mal de fois, car il faut un petit temps d'adaptation au début. Ce qui explique mon Rank E tout pourri mmmhhhhhhh.

Il est possible de l'améliorer, en ne se faisant pas voir, sans déclencher l'alerte, sauver les prisonniers de la prison, éviter le game over...

J'avais 9 % de taux de complétion à la fin de la mission... ce qui veut dire qu'il y a encore pas mal de choses à faire pour atteindre les 100 % ! Le jeu se base vraiment sur le système de scoring.

 

Une fois fini, un mode de difficile se débloque, et clairement le jeu est beaucoup plus dur, l'IA ne vous lâche plus, vous tue en très peu de balles, l'alarme se déclenche très vite ne laissant que quelques secondes au Boullet Time... c'est avec ce mode que l'aspect infiltration est encore plus apprécié ! 1h30 pour ce second run et un rank C, mais une fois qu'on connait l'endroit des objectifs et la map, le jeu va très vite ! Mais après tout, c'est à nous, joueurs, de rendre l'expérience de jeu intéressante.

 

 

 "Je m'appelle Paz, et je ferai tout pour protéger mon nom." - Paz

En plus des armes, mode de difficulté débloqué, les différentes missions annexes sont aussi accessibles ! 

4 missions annexes et une mission secrète sont proposées. 

Chaque missions proposent divers scénarios afin de profiter de l'expérience du jeu et de voir ce que peut faire le Fox Engine,de jour par exemple et d'en savoir plus sur la période du jeu.

Les différentes missions se déroulent sous plusieurs aspects de la journée. Le rendu est agréable, permet de bien profiter de la beauté des décors, même s'il est moins peaufiné de nuit sous la pluie. 

Les missions ne sont pas très longues, comptez 30/40 minutes pour en venir à bout les premières fois et selon les modes de difficultés. Car de jour, il est beaucoup plus facile de se faire voir ! Une fois finies, un chrono se débloque pour chacune des missions, ce qui accentue l'aspect scoring du jeu.

Rien d’exceptionnel dans ces missions mais cela nous permet de passer encore plus de temps et de profiter de ce MGS. 

Une des missions contient un petit mystère qui vous fera bien rire et montre à quel point Kojima est un gros génie mental de la mort ! Rien que ça !

La dernière mission secrète se débloque en récupérant des badges "XOF" dans la mission principale du prologue. Un bon challenge surtout sans soluce pour les récupérer ! La mission secrète étant différente pour les versions Sony et Microsoft.

 

 

"Je suis fait pour me battre. Je suis une arme." - Snake

Ce Metal Gear Solid vaut-il vraiment le coup ? Et bien oui et non. 

Oui, car ce Ground Zeroes possède un univers cohérent, réaliste du à la patte artistique du jeu donné par les éclairages, la pluie, les bruits, les animations, et l'infiltration au sommet de son art ! Malgré les problèmes de texture, le style est plus travaillé ailleurs ce qui permet de passer à coté de ses petits problèmes non majeurs. Kojima sait porter les efforts au bon endroit. Concernant la dualité entre la Current Gen et Next Gen, il y a la perte de résolution , les textures baveuses et la fluidité d'images. Malgré tout la versions 360, reste très belle et on ne remarque  très peu les soucis d'alliasing... 

 A travers les cinématiques, Kojima offre de très bons plans séquences, digne des plus grands films d'action, dont lui seul à le secret ! Concernant la durée de vie, des missions annexes, chrono sont là pour augmenter celle-ci, mais même pour la mission principale, c'est à nous de rendre le jeu intéressant, se donner des défis, éviter les marquages, éviter de se faire voir en faisant attention aux moindres bruits de pas, de toux... Mais surtout découvrir les nouveautés d'un MGS Next Gen, et voir ce qui nous attend dans The Phantom Pain. Oui clairement ce prologue vaut le coup...enfin pour les fans.

 Bien sur, si l'on ne connait pas la saga des MGS, je ne vous conseille pas ce jeu. Déjà parce qu'il s'agit d'un prologue, et qu'il fait suite direct au précédent opus Peace Walker. Et quand on ne connait pas le papa qui est derrière, on peut facilement prendre le jeu pour une arnaque et ne pas voir les nouveautés et la claque à prendre. 

 

C'est avec plaisir que l'on retourne sur ce Metal Gear Solid : Ground Zeroes, et profiter pleinement de cette expérience proposant un jeu d'infiltration comme on en attend depuis longtemps ! 

L'attente de The Phantom Pain va être très longue !

 

 

 

Retrouvez d'autres articles sur le nouveau Chamixx ;)

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

     
Signaler
Impressions à chaud (Jeu vidéo)

Yop !

 

 

Aujourd’hui je vais vous parler de mes impressions sur un RPG attendu par tous les amoureux de J-RPG !

Bravely Default

 

 

 

J’étais vraiment excité à l’annonce de sa sortie, rejouer à un bon vieux RPG à la FF mais que demande le peuple ?!

Puis vient le jour de sa sortie. Avant de me jeter corps et âme, je regarde un peu les premières impressions des joueurs de la communauté pour me rendre compte que je suis en train de devenir fou de ne pas l’avoir dans les mains !

Puis vient le temps où les premières déceptions tombent… on tourne en rond à partir du chapitre 5/6… Pour s’en rendre bien compte,  go acheter le jeu.

Acheter BD fut une belle épreuve de force. En effet j’ai eu bien du mal à pouvoir mettre la main dessus avec les nombreuses ruptures de stock, mais on finit toujours par avoir son dû.

Alors que penser de ce jeu qui fait couler beaucoup d’encre ?

Et bien je dois dire que j’en suis très ravi ! Je m’en vais vous raconter mes 15 premières heures de jeu :

Dès le début on a le droit à de magnifiques cinématiques afin de présenter les personnages. Certes cela permet de mettre le ton dès le début pour comprendre ce qu’il se passe mais j’aurais aimé avoir un peu plus de mystère sur les différents personnages et qu’ils ne soient pas dévoilés directement.

 

 

Agnès

 

Je ne peux vous en dire plus sur le début du jeu afin de vous laisser le plaisir de jouer, mais graphiquement on prend une claque, une GROSSE claque ! Déjà pour parler de la carte du monde, on retrouve une carte classique, mais très jolie, aux Rpg japonais avec océan, forêts… tout ce que l’on aime. Pour revenir à cette claque, je veux parler des villages, villes, grottes, donjons... du jeu ! C’est Magnifique ! Les décors sont dans un style dessin fait à la main qui casse avec le style des graphismes des personnages, ce qui donne un rendue sublime ! On prend plaisir à visiter chaque recoin. On pourrait comparer la beauté de ces graphismes à ceux de la saga des « Tales of » tirant partie d’une patte artistique tout aussi léchée, mais BD dépasse leur rendu. Un très gros point fort du jeu qui prend compte de la puissance de la 3DS.

 

 

 

 

 

Les combats :

Tout d’abord, les combats se déroulent eux aussi dans un décor ayant le même cachet artistique que le reste du jeu.

 

Très classique puisque reprend le système du tour par tour, mais quel plaisir de rejouer avec ce système qui nous a tant fait adorer la série des premiers Final Fanatsy ! Classique disais-je mais non sans nouveauté puisque cela est rendu de façon très dynamique avec deux systèmes « Brave » et « Default ». Pour faire simple, chaque personnage de l’équipe possède des points d’action qui nous permet d’agir durant le combat, c’est-à-dire que si je n’ai qu’un point d’action, je n’ai le droit qu’à utiliser une seul commande durant mon tour. Vient donc l’utilité du système de « Brave » que l’on peut activer 4 fois en tout pour chacun des personnages afin de pouvoir en un seul tour utilisé 4 actions différentes ! Pour faire simple, il suffit d’activer la commande « Brave » autant de fois, donc 4, que l’on veut faire une action dans ce tour, ce qui permet par exemple d’utiliser une attaque normal, une attaque de magie, un objet… durant un tour ! Mais alors, sachant que l’on a qu’un point d’action par tour comment cela se passe me diriez-vous ? Et bien c’est ici que le système « Default » prend son sens. En activant celui-ci, cela vous permet de vous protéger, vous défendre donc pendant ce tour. En vous protégeant, cela vous permet de gagner un point d’action par tour où vous utilisez la commande « Default ». Ainsi, une fois que vous obtenez 4 points d’action, vous pouvez au prochain tour déverser votre flow de haine en utilisant « Brave » !  Et si vous jouez au petit malin sans passer par « Default », en activant « Brave » 4 fois d’un coup en ayant qu’un seul point d’action, et bien vous serez inactif pendant les 4 prochains tours jusqu’à récupérer un point d’action. Ceci  rend le tout très stratégique et c’est ce qui rend BD très différent de ses acolytes Rpg.  Les animations sont fluides et agréables.

 

Combat

 

On peut aussi déclencher des attaques dites « Spéciales » lorsque l’on remplit certaines conditions propres à chacun des personnages. Ainsi, une animation se déclenche et selon le job du perso, il peut utiliser une attaque qui se déroule sous une tout autre musique qui reste tout le long du combat.

 

 

Durant les combats on peut aussi faire appel à des amis vus en streetpass que l’on intègre depuis le menu sous le nom de « Mentorat ». Il vient vous apporter de l’aide pour un tour. Pas encore pu le tester.

 

Les musiques :

Alors forcément, qui dit Rpg, dit musique de qualité !

Alors oui, les musiques sont sublimes elles aussi ! Le thème principal est très mélodieux, les musiques des combats sont dynamiques et prennent bien le coté action de ces séquences. Pour les boss, la guitare se fait entendre et on est obligé d’être directement dans l’ambiance. Je mets souvent la musique à fond lors de ces combats pour être à fond.

 

Agnès

 

 

Celles des donjons sont très bien aussi malgré quelques répétitions.

J’attends d’avancer pour voir si celles-ci varient selon les lieux.

 

Les personnages :

 

 

 

Dans un Rpg, surtout japonais, les personnages sont l’élément important qui feront de celui-ci un grand jeu.

Alors qu’en est-il pour BD ? Et bien pour l’instant l’ensemble des quatre principaux personnages est très agréable, chacun ayant sa propre histoire, ses propres émotions et une humeur différente. 

Le caracter-design des persos ressemble beaucoup à celui du remake de FF3 sur Ds, et je trouve que c'est un graphisme qui est agréable pour les Rpg sur portable !

 

 

Agnès Oblige : Principal personnage de l’histoire, elle est une vestale (gardienne) et servante du cristal du vent. Plutôt timide, elle a du mal à s’exprimer et à donner son ressenti. Elle aura du mal à accorder sa confiance aux autres personnages.

 

 

Tiz Arrior : Second personnage principal, il est le seul survivant d’un mystérieux tremblement de terre qui aura rasé son village, Norende. Empli de courage il sera lié de près à Agnès.

 

Ringabel : Personnage mystérieux dont on ne connaît que très peu de choses à son sujet. Amnésique mais coureur de jupons, extraverti, il semble savoir beaucoup de choses inscrites dans le livre qu’il porte sur lui…

 

 

Edea Lee : (Hommage à Ff8 ?) Elle est la fille du commandant de l’armée étant contre l’idéologie tournée vers les cristaux. Elle possède un caractère impulsif.

 

 

Airy : Une fée appelée Cristalline qui guidera le groupe tout au long de l’histoire. Elle accompagne Agnès depuis le début.

 

Voilà ce que je peux dire des personnages sans rentrer dans les détails pour ne pas vous spoiler, sachant que ce ne sont que mes impressions et non un test.

 

Ce qui m'a le plus gêné, c’est le fait de rencontrer tous les personnages dès le début sans vraiment développer le pourquoi du comment il se trouvait là à ce moment, pour un certain personnage en tous cas, alors que l’on avait l’habitude de rencontrer l’équipe au fur et à mesure de l’avancement du jeu. Ce n’est pas non plus très grave. Au vu de la difficulté de certains passages, il est appréciable d’avoir l’équipe de quatre formée. De plus, nous avons le droit à des séquences secondaires appelé « Discussions » que l’on active nous-même afin de voir les personnages se parler entre eux, ce qui rajoute un supplément au niveau de l’histoire et du ressenti de ceux-ci.

 

Concernant le développement  des personnages, cela ne change pas des Rpg classique, équipements, magie… mais le point fort est le système des Jobs qui fait son retour ! Système propre encore une fois aux premiers FF. On débute en tant que Free-lance puis c’est en avançant et en tuant les boss du jeu que l’on gagne de nouveaux jobs, dont Moine, Mage Blanc, Noir, Chevalier…pour les plus classiques. Il en existe une pléthore à découvrir. Une fois choisi, le perso devient adepte d’une classe en rapport avec le job. Là aussi élément stratégique puisque c’est à nous de construire la meilleure équipe en fonction des capacités de ces jobs, capacités qui augmentent au fur et à mesure que l’on gagne en niveaux à la fin de chaque combat. Une partie de l’expérience revient au niveau général qui fera évoluer les HP (la vie), et les caractéristiques principales du personnage (Force, Défense…), puis une autre partie fera évoluer vos capacités de classes choisies donc les jobs afin d’améliorer les stats de celui-ci et apprendre de nouvelles attaques.

 

 

 

Enfin, le rythme de l’aventure est accompagné par des quêtes annexes liées à histoire qui mènent souvent à un combat de boss et à l’obtention de nouveaux jobs, ce qui rajoute un plus, appréciable quand on veut faire un break sur l’aventure ! On peut aussi gérer la reconstruction du village de Tiz à travers un mini-jeu de gestion des différentes boutiques qui permettra d'avoir les différents objets débloqués dans le menu des achats du marchand tout au long de l'aventure. Grâce au streetpass, cette option permet de pouvoir affronter des boss optionnels très puissants ! Challenge intéressant !

 

 

Pour l’instant je prends plaisir à jouer à BD. Le scénario avance lentement mais surement, les personnages sont agréables, l’impression de rejouer à un vieux FF fait du bien ! Hâte de voir ce que donne la suite et voir jusqu’où va m’emmener l’histoire !

 

 

 

Publié le 23/02/2014

 

Retrouvez d'autres articles sur le nouveau Chmixx ;)

 

 

 

 

Voir aussi

Jeux : 
Bravely Default : Flying Fairy, Bravely Default
Plateformes : 
Nintendo 3DS
Sociétés : 
Square Enix
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Impressions à chaud

                                                       

 

 

Après une longue période sur Silent hill Downpour, dont vous pouvez retrouvez mon test ici, il me fallait un jeu calme et là parmis les nombreux jeux de mon étagère, j'ai eu le choix entre Lost Odyssey ou Blue Dragon. Vous connaissez donc mon choix. Cela fait donc 2 jours que Blue Dragon enchante mon espace vital, et vraiment que dire à part que ca fait du bien de retrouver un bon RPG à l'ancienne ! Tout d'abord il faut citer les noms des personnes travaillant sur ce jeux, qui sont Hironobu Sakaguchi au scénario, Nobuo Uematsu à la musique et Akira Toryama au caractère design. Ca en fait du beau monde et en parlant de beau monde la pate graphique est juste très belle, pas aussi belle qu'un Tales of Vesperia mais pour 2007 c'est très beau !

      

Pour l'instant je ne suis qu'au CD1 sur les 3, et je suis plutôt satisfait de ce que je découvre, au niveau de l'histoire et de l'univers. Les personnages sont attachants, énervants, et encore plus énervants selon la langue sélectionné au début... Car voilà un gros problème celui de la langue audio ! Francais, Anglais ou Italiens sont les seules langues disponibles ! La voie anglaise reste correcte mais la version française est juste ignoble, à éviter !

Le système de combat est quand à lui un très bon et mauvais point. Car c'est un bohneur de retrouver le système du "tour par tour" mais aujourd'hui c'est très dur, c'est lent et ca manque de dynamisme.

On retrouve aussi le système de "level up" si chère à mon coeur avec le système de XP à la fin des combats remportés.

On retrouve le système de Map monde semi ouvert, des énnemies charismatiques... Tout cela pour dire que Blue Dragon est une agréable surprise que je m'envais continuer et bientôt le test ou je reviendrais plus en détails sur certains éléments déjà cités.

Voir aussi

Jeux : 
Blue Dragon
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Édito

 

Bonjour à tous !

J'espère que ce blog vous plaira ! Je vais vous faire partager ma passion à travers divers tests, impressions, vidéos, musiques, dessins... Pour l'instant j'ai pu rencontrer : Hideo Kojima, Akira Yamaoka, et Suda 51. Il ne reste plus que quelques personnalités à rencontrer pour remplir ma dream liste ^^ 

En esperant avoir le temps de poser régulièrement des billets.

Je tiens aussi un blog sur l'actuatilité de la culture geek si cela vous intéresse...

http://chamixx.blogspot.fr/

Bien à vous !

Chamixx : KELATI Hicham

  

 

 

https://www.playfire.com/Chami

https://twitter.com/VerdugoChami

 

 

 

TOP 5 GAME :

1)                            2)

          

3)                                   4)

         

  5)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Favoris