J'ai plus le temps !

Par cf4 Blog créé le 29/12/09 Mis à jour le 19/03/14 à 10h46

Une vie de Gaymer derrière soi, et une vie de famille devant soi.

Ajouter aux favoris
Signaler
Souvenirs, souvenirs...

Fin 1992, je fais la connaissance d'un développeur Amiga qui avait développé un petit jeu de plateforme. Il recherchait un éditeur et on a lié connaissance et amitié.

J'allais le voir régulièrement dans son antre de programmation, rempli d'amiga, de kits de développement et de PC. Il avait tout un capharnaüm de matériel qui rendait l'endroit magique...

Un jour, je me suis offert, sur un coup de tête, une Neo Geo, une console dont les graphismes me faisaient rêver. La console était associée avec le jeu Magician Lord et 1 manette arcade, un engin énorme et lourd. Mais quelle manette ! Un régal de jouabilité grâce à un vrai stick et non une croix directionnelle et d'énormes boutons hyper réactif.

Les cartouches, grosses comme des imprimantes, étaient incassables et s'enfichaient avec un gros han qui vous montrer que l'on était pas là pour rigoler. Quelle console !

Magician Lord

Voici le premier jeu sorti sur la console, et c'est un jeu de plateforme. Je vous propose une vidéo du premier niveau, que beaucoup de joueurs ont dû voir, mais que bien peu ont dû passer, tant le jeu était difficile. Par contre, mon ami programmeur, dans un effort surhumain, a réussi à le finir grâce à une patience d'ange et des réflexes d'extra-terrestre. Il était également fasciné par la programmation qu'il trouvait particulièrement pointue : trajectoire des projectiles, détection des collisions, animation des sprites...

Branché sur une chaine stéréo, fortement concentré, on pouvait se faire plaisir avec ce jeu mais son aspect hardcore gamer m'a démontré que j'étais une sacrée bille. Une bille passionnée certes, mais une bille tout de même.

Burning Fight

Du fait du prix exhorbitant des cartouches, on trouvait la possibilité de les louer. Et j'ai ainsi passé un week-end à essayer Burning fight, un beat'em all avec des sprites gros comme des immeubles, une bande son péchue et une jouabilité à toute éprevue. Pour l'occasion, j'avais loué une deuxième manette et on a passé un week-end à s'user les doigts et à manger de la pizza froide.

Bilan

Cette petite plaisanterie m'aura coûté de l'argent (console à 4000F et jeu à 700F) mais j'ai touché du doigt le concept de l'Arcade à la maison. Toutefois, les jeux proposés étaient justement tellement arcade qu'il n'étaient pas intéressants au delà d'un week-end.

Alors, très rapidement, je trouvais un acheteur passionné et gardais ma Super Nintendo qui allait nous offrir un jeu de baston légendaire...

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Vous arrivez à jouer, vous, maintenant que vous avez une vie de famille ? Vous arrivez à passer des soirées ou des week-end, le pad en main et de la nourriture froide pas loin ?

Voici mes contextes de jeu, mes astuces de père de famille nombreuse permettant de faire rentrer le jeu vidéo dans le foyer, malgré le temps réduit et l'enthousiasme contenu de certains membres de la dite famille...

 

Archives

Favoris