Game Over

Game Over

Par Cathedrale Blog créé le 08/01/11 Mis à jour le 17/09/13 à 10h20

Hell Yeah!

Ajouter aux favoris
Signaler

Sam Mendes - 2012

Arc bouté sur son propre cadavre, l'homme qui saigne se repose. Obstiné mais néanmoins de chair, 007  se reconstruit lentement, plan après plan, tournant le dos à l'Enfer. C'est grâce à l'eau, qu'il purifie son corps, deux renaissances aquatiques, insoumission radieuse. La silhouette léchée par les flammes d'un souvenir étouffant, évolue entre les ruines d'un monde qui s'effrite avec foi, à tâtons, parfois, abandonnant son costume de sur-homme sur les rives de la Certitude. 3 figures féminines hantent la pellicule. La femme coquine, la femme parfaite, chimérique et la femme M, 'Mother', mère. Celle qu'il s'escrimera à sauver, celle pour qui son flingue dézingue, lorsqu'il lui parle, c'est avec des yeux brouillés de larmes, ambiguë, cette relation, tout autant que la vision de Sam Mendes. Sa caméra observe le monde, d'un coup d'oeil décrépi, emprunt de lassitude, tout semble vain, pourquoi s'agiter? Peut être pour les éclats de survivance qui percent, malgré le brouillard, à diverses reprises, au travers un sourire, un corps plein de vie ; 007 trimballe sa carcasse déchirée par trop de combats, tentant de prouver à tous ces cons qu'il n'est pas qu'un mythe, mais bien un type vivant qui se bat, qui se donne, à en perdre la raison, pour sa patrie, pour ses femmes, pour sa nation.

Ajouter à mes favoris Commenter (20)

Commentaires

MrFurieux
Signaler
MrFurieux
Ca manque d'image, et pourtant c'est parlant.
J'applaudis.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Alors les enfants, installez-vous bien. Aujourd’hui, la leçon portera sur le thème des sophismes.

Les sophismes, voyez-vous, c’est ce que 99,99 % des internautes appellent à tort des « arguments » et qui leur servent à étayer des positions fumeuses. Parmi les plus fameux, on compte le point Godwin, le « droit à la liberté d’expression » et le « non mais c’est du second degré », auxquels vous serez confrontés un nombre incalculable de fois au cours de vos séances sur internet, mais il va de soi qu’il en existe des dizaines, peut-être même des centaines d’autres ! En termes de mauvaise foi et d’insuffisance intellectuelle, l’imagination humaine est sans limites !

Comment répondre à un sophisme qui vous est adressé, alors ?

Surtout, ne pas vous arrêter à son sens immédiat ! Ce sens immédiat n’est qu’un leurre, une apparence, à laquelle vous ne devez pas accorder d’importance, puisqu’il n’en a aucune.

Répondre à un sophisme qui vous prend pour cible, ça peut sembler compliqué, de prime abord, mais c’est très simple, en fait. Comme au Judo, il n’y a pas d’efforts à faire, au contraire : il faut retourner le poids de l’adversaire contre lui. Par conséquent, plus l’adversaire est LOURD, et plus il est facile à mettre à terre.

Prenons un exemple tout bête (c’est le mot) ici.

Précédemment accusé d’avoir écrit un commentaire jugé déplacé par son « interlocuteur » (notez que c’est un bien grand mot, ici), l’internaute répondant au pseudonyme de Gamer aux Mains Carrées aurait tout intérêt à répliquer, au vu de la dernière intervention qui lui est adressée :

(début/) @Spliff :

J’ai donné mon avis sur ton commentaire, tu en fais ce que tu veux et tu es assez grand pour juger du bien fondé de mon intervention (notez qu’en réalité, ledit Spliff ne l’est pas, il ne s’agit que d’une figure de style)

Et pour te répondre :

« Pourquoi alors me faire passer via ce texte puant pour une racaille analphabète instruit par la télé et parlant comme un cliché de la cité ? »

Oh mon dieu j'ai été trop méchant dis donc, faudrait apprendre à relativiser et choper un peu de 2nd degré !

« Voilà petit chevalier blanc de l'internet, merci de ton intervention si juste et à propos, bouleversante et renversante, fascinante mais décevante ».

Oups mon chou, la prochaine fois j't'envois tout ça par fax et tu décides de me le valider ou non, d'accord ? Sauf si c'est une critique positive je suppose ? ! Là, on ne m'aurait rien demandé mais j'aurais eu le droit de m'exprimer sans qu'un petit justicier vienne m'expliquer que "bouh, décidément c'est vraiment trop vilain ce que t'as dit pauvre connard, et pour appuyer mon jugement je vais t'interpeller tel un pauvre autiste avec beaucoup de préjugés dégueulasses, parce que moi aussi j'ai un complexe de supériorité bien plus handicapant que mon interlocuteur, mais comme je me mets de mon côté à MOI, éh bah j'suis totalement légitime, lol"

(/fin)

Voilà, les enfants. Vous avez compris le principe ? Le sophisme étant un procédé fallacieux, il suffit souvent simplement de le renvoyer tel quel à l’envoyeur, ou avec quelques aménagements pour la forme (corrigez les fautes d’orthographe, quand même. Vous avez votre fierté).
Rien de bien compliqué, en somme.

Si vous êtes d’humeur badine, vous pouvez aussi vous amuser à montrer les insuffisances de votre interlocuteur en caricaturant les procédés qu’il emploie, afin d’en montrer les limites. Ici, par exemple, on pourrait rebondir sur les termes « chevalier blanc » en taxant l’adversaire de « racisme » (anti-blanc – rires. C'est à la mode en ce moment), ou le terme d’« autiste » en accusant l’individu d’avoir un problème avec cette catégorie de la population.

Par contre, ne vous abaissez pas à relever les insultes ou à y répondre, en signalant par exemple que le vrai looser, ici, serait plutôt celui qui place un blog dans ses favoris juste pour pouvoir suivre ce genre de « discussion », ou à qui personne n’adresse la parole ni n’accorde d’importance sur un site pourtant dit « communautaire ». Ça ne vous grandirait pas.

Voilà. Fin de la leçon, les enfants.


Je fais plus simple pour le principal intéressé (à mon avis, ce ne sera pas du luxe) :

Spliff, accepte la règle du jeu communicationnel que tu dictes toi-même. Soit tu te comportes de manière civilisée, comme un être humain ayant reçu un minimum d’éducation, en traitant tes interlocuteurs comme des individus à part entière plutôt que comme des paillassons. Soit tu fais ton rebelle de bac à sable et tu te comportes comme tu le fais, mais alors tu acceptes qu’on se comporte avec toi de la même façon (tu n’as rien demandé ? Cathédrale non plus. 1 partout, balle au centre). Sans ça, tes jérémiades, ça fait un peu fillette, si tu m’excuses cette pointe de second degré. ;)

Par contre, pitié, ne viens pas nous faire ton cinoche de série Z, là, comme quoi on serait réfractaire à la critique. Tu as tout à fait le droit de ne pas apprécier le travail de Cathédrale, et tu as tout à fait le droit de l’exprimer. Par contre, rien ne peut donner quelque légitimité que ce soit à la manière violente, vindicative, méprisante et injurieuse avec laquelle tu t’exprimes. Au cas où tu ne l'aies pas remarqué, nous sommes entre gens civilisés. Soit tu en es un toi aussi et tu te comportes comme tel, soit tu n’en es pas un auquel cas ne change rien. Ou enfile un gilet de peaux de bêtes et va vivre dans la Tundra. Là-bas, tu te feras plein d'amis poilus qui grognent comme toi.
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
"Bisoux" tu veux dire ? :genre:
P.Y.T.
Signaler
P.Y.T.
@ l'autre idiot : mais c'est qu'on est tombé sur un winner, là ! :lol:
Plus sérieusement, avant d'employer l'expression "second degré", recherche sa signification et fais sorte que ça fonctionne, parce que, à part ton "bisous" (et encore !), rien ne montre un certain second degré...
P.Y.T.
Signaler
P.Y.T.
@ Cathedrale : joli texte (il manque juste une virgule après silhouette). Si tu permets, j'aimerais l'utiliser pour un cours. Pourrais-tu me donner une réponse en MP. Merci.
Spliff
Signaler
Spliff
"Ha non, pardon, je corrige. Tes commentaires ne sont pas racistes. Ils sont misogynes. ça fait une différence. UNE seule "


Image IPB


Ha ouais quand même...


"Tu débarques là, tu injuries la personne à qui appartient ce blog, non pas parce qu'elle a fait du mauvais boulot mais parce que ce boulot, il ne te plaît pas/tu ne le comprends pas, comme ça, alors que personne ne t'a rien demandé, et tu trouves ça normal, intelligent et constructif ?"
J'ai donné mon avis sur un post de blog, elle en fait ce qu'elle veut et elle est assez grande pour juger le bien-fondé ou non de mon intervention.

"Tu injuries" oh mon dieu j'ai été trop méchant dis donc, faudrait apprendre à relativiser et choper un peu de 2nd degré !
"alors que personne ne t'a rien demandé" Oups mon chou, la prochaine fois j't'envois tout ça par fax et tu décide de me le valider ou non d'accord. Sauf si c'est une critique positive je suppose! Là on ne m'aurait rien demandé mais j'aurais eu le droit de m'exprimer sans qu'un petit justicier vienne m'expliquer que "bouh, décidement c'est vraiment trop vilain ce que t'as dit pauvre connard, et pour appuyer mon jugement je vais t'interpeller tel un pauvre autiste avec beaucoup de préjugé dégeulasse, parce que moi aussi j'ai un complexe de supériorité bien plus handicapant que mon interlocuteur, mais comme je me met du côté des bisounours, éh bah j'suis totalement légitime, lol"

Pour le reste rien à dire, ce serait trop long et donc chiant à taper.
Bravo beau prince, je vous laisse la Belle et le dernier mot. C'est cadeau.


Image IPB
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Tu es un peu nerveux, toi, non ? :lol:
Faut te détendre, un peu. Là, on dirait Pikachu.


Allez, citons les grands auteurs éclairés de ce siècle :

"C'est vrai que tenter de faire passer pour un sombre débile la personne que l'on attaque tout en réussissant soi-même à démontrer que le véritable abruti, sans arguments, limite raciste, et avec de bonnes grosses idées arrêtés, dans l'histoire, c'est lui; c'est du putain de génie !!"

Je ne peux que m'incliner, vu que tu es un spécialiste. ;) Ha non, pardon, je corrige. Tes commentaires ne sont pas racistes. Ils sont misogynes. ça fait une différence. UNE seule :lol:


Et sinon, au lieu de faire de la parano et d'aller inventer des trucs là où il n'y en a pas juste parce que tu ne sais qu'aboyer, tu devrais balayer devant ta porte : à aucun moment tu n'as utilisé d'arguments (on l'aurait vu, je pense), tu ne t'es pas exprimé en si bon françois que ça ("meuf" est, effectivement, un bon exemple de ce qui a dicté mon propre commentaire), et tout ce que tu as fait, c'est vomir des préjugés idiots, subjectifs, qui n'intéressent que toi, enchaîner les lieux communs avec une rare agressivité et une suffisance égale, comme si le monde tournait autour de ton auguste nombril et si ta parole valait pour vérité vraie.

Tu débarques là, tu injuries la personne à qui appartient ce blog, non pas parce qu'elle a fait du mauvais boulot mais parce que ce boulot, il ne te plaît pas/tu ne le comprends pas, comme ça, alors que personne ne t'a rien demandé, et tu trouves ça normal, intelligent et constructif ? La couleur de ta peau ou ce que tu fumes en cachette, franchement, on s'en tape (encore que la parano, ça vient peut-être du teuchi ;)) : la bêtise est la chose la plus égalitaire qui soit. Elle est universelle.




Oh, et qui est Marc Henri Lévy ?
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Ouah ! Ça tape haut !! :shock3:

Bon. Je ne m'en mêle pas, ce n'est pas mon combat. Je pense quand même que tu as tort sur plus ou moins toute la ligne, depuis l'agressivité première jusqu'à venir chercher l'affrontement dans les statuts, mais ce n'est pas spécialement à moi de te le dire. Des excuses passent encore maintenant. Plus ou moins. A commencer pas cathédrale évidemment !
Spliff
Signaler
Spliff
@ Blinis
Love ! J'ai bien ri !

@Le Gamer aux mains carrees
T'es un bon toi ! "MERCI MEC ! C TRO VRAI KESTKE TU DI, COUZIN ! KOMAN ELLE SE LA PAITE TRO LA MEUF ! TA TRO BI1 Fé 2 LA KALMé ! WAWAWAWA KOM CA KLASH LOL. TA TROP DI CE QUE JE PANSAI ! TAUPE-LA MON FRAIR !"
Alors attends, pour décripter cette phrase il faut sans doute penser comme toi, se mettre à la place du tueur, et de toute évidence ça ne doit donc pas être bien compliqué, voyons...

Je me suis pourtant exprimé en bon François, avec arguments et orthographe. Pourquoi alors me faire passer via ce texte puant pour une racaille analphabète instruit par la télé et parlant comme un cliché de la cité ? Hum. Ah oui, j'ai employé le mot "meuf", et oh, mon avatar où l'on vois un vilain homme de couleur (my god cet homme est sans aucun doute un étranger assoifé de haine et de sang), ou bien mon pseudo (de la drogue, ... putain de racaille) qui dans ton esprit clairvoyant est lui aussi associé à cet environnement des bas quartiers. Bref, une belle démonstration de ta connerie et des raccourcis évidents auquels tu es soumis. Bravo pour ton jugement et ta franchise, je suis flaté et, ouah, limite choqué. C'est vrai que tenter de faire passer pour un sombre débile la personne que l'on attaque tout en réussissant soi-même à démontrer que le véritable abruti, sans arguments, limite raciste, et avec de bonnes grosses idées arrêtés, dans l'histoire, c'est lui; c'est du putain de génie !!

Et pour reprendre ta magnifique figure de style, laisse moi te dire que tu es le digne héritier de Marc Henri Levy sur les questions de soulevement moral et d'indignation, Looser.
"C'est toujours enrichissant, de lire des types comme toi : ça rassure sur nos propres facultés intellectuelles." Et dieu sait que tu en as besoin... Ravi d'avoir pu t'aider.

Voilà petit chevalier blanc de l'internet, merci de ton intervention si juste et à propos, bouleversante et renversante, fascinante mais décevante.

Et vu que tu as le jugement facile sur ma personne, tu ne m'en voudras pas de faire de même :
Je pense que tu es un GROS beauf.
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
@Spliff :

MERCI MEC ! C TRO VRAI KESTKE TU DI, COUZIN ! KOMAN ELLE SE LA PAITE TRO LA MEUF ! TA TRO BI1 Fé 2 LA KALMé ! WAWAWAWA KOM CA KLASH LOL. TA TROP DI CE QUE JE PANSAI ! TAUPE-LA MON FRAIR !

Ou pas.
Disons que de toutes évidences, en "hautain, lourd et vomitif", tu es un spécialiste. On dirait que ça synthétise toute ton "œuvre" sur Gameblog. Du coup, tu es bien placé pour donner des leçons. Bravo, donc. Tu es le Justin Bieber de la rébellion, le Lady Gaga du non-conformisme, le 50 Shades of Gray de la réflexion sur internet. C'est toujours enrichissant, de lire des types comme toi : ça rassure sur nos propres facultés intellectuelles. Et sur notre courtoisie.
Blinis
Signaler
Blinis

Ton texte c'est du morse ou une version "j'me la joue intello et, oh ! j'ai trop un style d'écriture totalement ouf en alignant des mots qui nont aucun sens entre eux, avec plein de virgule, loul, j'suis trop forte" ?
Ex : "Sa caméra observe le monde, d'un coup d'oeil décrépi, emprunt de lassitude, tout semble vain, pourquoi s'agiter?" C'est de la poésie de clochard ou de la branlette de comptoir ? "d'un coup d'oeil décrépi" T'es sérieuse là ?? Mais arrête tout meuf !

Le resultat est hautain, lourd et vomitif.

Bisoux.


Image IPB
Cathedrale
Signaler
Cathedrale
de toute façon, les virgules, y'a qu'ça de vrai,,,,,,,,
ipiip
Signaler
ipiip
@cathedrale : 3-2-1 pouf ! disparu !
Jonah
Signaler
Jonah
Skyfall, bel artwork et référence au Cinquième Élément dans les commentaires, je ne peux qu'approuver.
Spliff
Signaler
Spliff
"Tu veux la jouer soft, je suis pas contrariant. Tu veux la jouer hard, on va la jouer hard !"
Je t'envoie tout ça meuf ! Et t'as interet de répondre madame j'suis une grande fille qui n'a pas peur du loup.

Image IPB
Waldotarie
Signaler
Waldotarie
Heu...Sinon je trouve ça sympa ces chroniques abstraites comme ça. Je dis ça en passant, je ne suis déjà plus là...
Cathedrale
Signaler
Cathedrale
comment dire non! j'attends ton mail avec l'heure et le lieu du rendez-vous.
Spliff
Signaler
Spliff
J'suis qu'un pauvre connard qui s'exprime sans aucune pédagogie sur la forme de ton texte. Je serais ravi qu'on en discute en face d'une petite mousse. Vraiment.
Cathedrale
Signaler
Cathedrale
T'es qui toi? quand tu veux, on s'explique en face. vraiment.
Spliff
Signaler
Spliff
Ton texte c'est du morse ou une version "j'me la joue intello et, oh ! j'ai trop un style d'écriture totalement ouf en alignant des mots qui nont aucun sens entre eux, avec plein de virgule, loul, j'suis trop forte" ?
Ex : "Sa caméra observe le monde, d'un coup d'oeil décrépi, emprunt de lassitude, tout semble vain, pourquoi s'agiter?" C'est de la poésie de clochard ou de la branlette de comptoir ? "d'un coup d'oeil décrépi" T'es sérieuse là ?? Mais arrête tout meuf !

Le resultat est hautain, lourd et vomitif.

Bisoux.

Archives

Favoris