Signaler
(Jeu vidéo)

Si la NES fut la console qui m’a le plus marquée, ce n’est pas seulement parce que c’était une de mes premières consoles….Tant de belles machines sont sorties à la même époque qu’elle pourrait très bien se noyer dans la masse. Mais la NES, c’est Mario. C’est Zelda. C’est Castlevania. Je peux continuer longtemps si vous voulez… Ce sont les cartouches dans lesquelles je soufflais avec mon frère quand le jeu refusait de démarrer…Oui je sais, en réalité ça ne servait à rien mais le fait est que les jeux marchaient toujours mieux après cette technique internationale…Bref,  c’est le début de mes plus belles histoires de jeux vidéo.

_-Wizards-and-Warriors-NES-_

 Dans un de mes articles précédents, je revenais sur un des autres jeux qui m’a également beaucoup plu sur cette merveilleuse console : Super Off Road. Pour ce second article sur mes flashbacks concernant les jeux NES, je voudrais vous parler d’un jeu qui n’a pas vraiment fait de bruit à sa sortie. Un jeu un peu ignoré et dont l’ambiance ultra mystique m’a pourtant étrangement marqué. Un chevalier dans une forêt, des diamants à récolter, des princesses à délivrer…On est bien dans une expérience vidéo ludique  médiévale oui... Retour en profondeur sur les aventures du Chevalier Kuros !

Le chevalier des livres d’Excalibur !

C’est parce qu’on a adoré les dessins animés comme Merlin l’enchanteur qu’on a sukiffé des jeux comme Wizards and Warriors ! Et d’ailleurs, très honnêtement, des jeux ou l’on se déplace vêtu d’une cotte de mailles il y en a eu très peu. Mais la tenue de chevalier était approprié pour traverser les bois d’Elrond afin d’aller sauver la princesse, prisonnière de Malkil, un méchant sorcier qui la retient captive dans le château d’Ironspire…L’histoire est classique mais efficace ! Et d’ailleurs plusieurs princesses ont besoin d’aide dans le jeu c’est donc une grande et intense aventure qui attend notre héro ! Le joueur évoluera tout d’abord dans la forêt où les troncs d’arbres ne servent pas qu’à décorer puisque le chevalier peut monter sur les branches et les troncs pour progresser. Il devra d’ailleurs passer par des phases à l’intérieur de ces mêmes troncs ou il effectuera  une ascension  en sautant de branches en branches afin de ressortir bien plus haut, à la cîme des arbres…

Tout commence dans la forêt enchantée d'Elrond...                                                    Tout commence dans la forêt enchantée d'Elrond...

A noter à ce propos que l’évolution du personnage pendant le jeu se fait presque tout le long de la partie en scrolling vertical puisque le chevalier doit sans cesse monter, monter pour atteindre les niveaux suivants, de ce fait les chutes sont  monnaie courante dans le jeu et ça peut devenir très énervant…

A l’intérieur comme à l’extérieur notre chevalier doit affronter des ennemis comme des araignées, des abeilles aux couleurs improbables, des chevaliers en armures aussi doués que lui au maniement de l’épée et bien sur des monstres aux formes fantomatiques… Mais n’oublions pas que Wizards and Warriors reste un jeu d’aventure limite RPG de l’époque puisque nous allons ramasser tout un tas d’items pendant notre progression qui s’étendra bien au-delà de la forêt d’ailleurs puisque nous nous enfoncerons dans les profondeurs de la terre pendant les trois quarts du jeu, à travers des levels labyrinthiques aux couleurs mystiques, avant de remonter à la surface et arpenter à nouveau un bois avant d’arriver enfin au château….

Plus des diamants !

Le chevalier doit aussi progresser à l'interieur des arbres.

Au rayon des objets donc, des diamants évidemment car il faudra un nombre précis de gemmes pour pouvoir accéder au level suivant  mais également des clefs afin de pouvoir ouvrir des portes et des coffres dans lesquels nous trouverons tout un équipement pour notre perso, à savoir des bottes, des boucliers, des fioles de magie, des soins etc…On est pas encore au niveau d’un Skyrim mais c’est déjà pas si mal pour faire progresser le chevalier !

D’autant que son périple à travers les bois et les cavernes tantôt glacées, tantôt enflammées ou encore mystifiées par des couleurs aux teintes pourpres ne sera pas de tout repos vu le flot d’ennemis débarquant à la seconde… Quoi qu’il en soit le joueur pourra se servir non seulement de son épée de légende  mais aussi de sorts de magie pour les affronter. A savoir que chaque niveau comporte ses énigmes puisqu’il faudra dénicher des portes secrètes, des objets dissimulés, des bonus etc… 

Un univers délicieusement mystique ! Bref un Zelda like très bien construit avec une ambiance esoterico-médiévale qui rendait le jeu encore plus immersif. Les bruitages, l’ambiance sonore, les couleurs  exaltées, tous les détails avaient été réunis pour faire de ce jeu un petit bijou de la collection de jeux NES. Pour info, il fut le second jeu édité par RARE et le premier de la trilogie Wizards and Warriors sortie sur la princesse NES.

 


 Retrouvez-moi sur www.carolequintaine.com

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

AMG
Signaler
AMG
Cette musique m'est resté dans la tête toute mon enfance. J'en avais même oublié son origine jusqu'a la découverte des émulateurs sur xbox ou j'ai redécouvert ce titre développé à mon grand étonnement par le mythique, le fabuleux studio rare. Mais quelle difficulté. Pas étonnant que le gamin de 9 ans que j'étais à l'époque ai du renoncer à y jouer d'avantage. L'anglais me semblait aussi étrange que leur bouffe et leur kitch vestimentaire de l'époque me rendait le jeu encore plus loufoque qu'il n'était.
Mais cela restera un jeu qui à marqué ma vie de gamer assurément.

Le Blog de Carole Quintaine

Par Carole Quintaine Blog créé le 05/01/14 Mis à jour le 22/07/15 à 11h21

Salut à tous,

Je partagerai ici, mes coups de coeur et impressions sur ma passion du jeu vidéo et du Japon.

A bientôt !

Ajouter aux favoris

Édito

Vous pouvez aussi me suivre sur www.carolequintaine.com

 

Archives

Favoris