A napper sur tes pommes de terre.

Par Cancoillotte Blog créé le 30/11/10 Mis à jour le 07/11/12 à 13h44

Bienvenue!
Découvrez le blog du Gamer Franc-Comtois pure souche. Retrouvez des test, chroniques, news, critiques, et autres babioles sur les sujets que j'aime. N'hésitez pas à me laisser des commentaires pour me faire partager vos impressions.
Bonne lecture...

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Les jeux que tout le monde a oublié

Les petits gars: il n'y a pas que Sega Rally dans la vie!

J'ai (re)joué à Sega Rally 2 cet été dans une salle de jeux, sur le lieux de mes vacances. Le moins que l'on puisse dire, ça fait trèèèèès longtemps que je n'y ai pas rejoué. J'ai pas mal dosé le jeu, enchainant sans me lasser les braquages/contrebraquages, coup de frein à main, passage de vitesse minutieusement étudiés, le tout entre deux parties de Scud Race. Sa Majesté Scud Race, svp.

En y rejouant, ça m'a rappelé fortement un jeu que j'ai encore pour ma PS2. Plus ou moins connu (mais surtout méconnu!) il s'agit de Shox, plus précisément ShoX Extreme Rally, parce que ça fait plus classe.

Développé par EA Big (à qui on doit SSX, entre autre), ce jeu s'inspire largement de Sega Rally. Des voitures sous licence officielle, bien connues des amateurs de rallye; un gameplay typé arcade mais offrant des subtilités intéressantes, et surtout, un mode de progression insolite.

Ce qui fait le principal charme de Shox, c'est la manière dont on progresse dans le jeu. En effet, il va falloir gagner des sous en gagnant des courses et en conduisant proprement. On commence avec des voitures "sages" tel qu'une Mini Cooper, une 106 Maxi, une Ford Puma... ensuite, on commence à piloter de vrais voitures de rallye, entendez par là des Lancer Evolution, Impreza, Celica, Escort, 205 T16, 959, et quelques autres. Vous noterez que passer d'une Mini à une Lancia 037, c'est la classe quand même.

A force de gagner des sous, vous courerez sur des tracés de plus en plus variés et techniques, répartis sur trois thèmes différent: le désert, la jungle, et enfin la glace. Si tout va bien, vous affrontez un boss à la fin du jeu. Mais je ne suis pas allé suffisament loin pour le vérifier...

Dans la théorie, c'est simple de comprendre comment venir au bout du jeu. Dans la pratique, c'est moins simple.

En effet, c'est parce vous gagnez de l'argent en temps réel. Mieux on pilote, plus ça rapporte. Concrètement, il n'y a pas de système de checkpoint comme dans Sega Rally, ce n'est pas utile car les courses ne sont pas chronométrées. A la place, il y a des zones (les Shox Zones) à franchir. Il y en a trois réparties sur la piste (peut-être plus selon les circuits). Dès que vous entrez dans une zone, un sorte de compte à rebour et une barre apparaissent. Le but? Rejoindre la sortie de la zone le plus vite possible, pour tenter de décrocher l'or. Si vous avez fait une petite faute de trajectoire ou une collision (vous pouvez être pénalisé et perdre des sous), vous décrocherez plutôt l'argent ou le bronze. Le pire est de ne pas avoir rejoint la fin de la zone dans les temps et par conséquent de ne rien gagner, mais là, il faut vraiment conduire comme un poney. Vous pourrez cependant essayer d'avoir l'or durant les prochains tours.

Le top, c'est que si vous enchainez l'or régulièrement, vous pouvez vous accrocher à une onde de choc qui vous fait gagner un max de tunes. Idéal lorsque le moment est venu de s'acheter un nouveau bolide.

C'est encore possible d'avoir l'or, allez!

Bon, je dois bien vous avouer que ce système est un peu lourdingue. Je veux bien admettre qu'en rallye, il faut s'appliquer sur le plan du pilotage, mais mettre encore plus la pression sur un système qui rapporte de l'argent, c'est un peu lourd à digérer. Sachant qu'en plus vous n'êtes pas seul sur la piste...

Pour progresser, il est vraiment nécessaire de gagner des sous, à croire que les dev' ont vraiment voulu focaliser la progression du joueur autour de ce système. A tord... lorsqu'il s'agit d'acheter une meilleure voiture, on a affaire à deux choses: soit on achète cash une voiture totalement hors de prix, quitte à refaire des courses pour renflouer ses poches, soit un décide de se lancer dans l'ignole système de paris. Késako? Vous affrontez un adversaire au volant de la voiture convoitée, et essayez de gagner. Bon, le problème, c'est qu'il part en avance et que ça se joue trop souvent sur la peau du c**. Tant mieux si vous gagnez du premier coup, ça permet de faire de sacrées économies, mais il faut vraiment persévérer pour battre certaines voitures...

Mais venons-en au plus important: le pilotage. Sur ce point, celui qui a joué à Sega Rally navigue en terre connues, sinon il faut un peu de pratique. Vu que la boite automatique est de rigueur, le jeu a tendance à être un peu plus bourrin. Il n'y a pas beaucoup de phase où il faut donner un gros coup de frein, la voiture se dirige d'elle même vers l'entrée du virage, pour en ressortir très proprement ensuite. Les différences de transmission ne sont pas très flagrantes, cependant.

Les tracés, eux, sont du style rallycross: des virages assez long, des bosses ici et là, une épingle pour le fun, mais sinon c'est pied au plancher quasiment tout le long. Les tracés n'étant généralement pas super large, il faut s'appliquer au niveau des trajectoires.

L'ambiance du jeu est assez spéciale. Les menus sont assez design, le HUD très épuré (la position, la vitesse, et le cash sont indiqués, c'est tout!), la musique remixées par des DJ de bonne facture, mais ça manque un peu de soin. L'ambiance sonore est gâchée par le son des moteurs, un peu discrets. Les circuits, malgré les différents environnements, ne permettent pas d'être mis en valeur à cause de tracés à l'aspect assez répétitif. En bref, une ambiance djeun's mêlée à des courses opposant de vrais voitures de rallye, je trouve ça un peu spécial. Le jeu profite pourtant d'une réalisation franchement correcte. Pour l'époque, les voitures sont assez bien modélisées, les circuits assez colorés, la distance d'affichage assez bonne. Quelques cinématiques sont là pour le show, lorsque vous faites un grand saut, par exemple.

Sea, Sun & Rally.

 En fait, le plus gros problème du jeu, c'est son intérêt. Coincé entre un Sega Rally qui ravit les fans de pilotage typé arcade, et des jeux sur console comme les Colin McRae qui sont orientés rallye pur et brut. Shox, c'est un jeu de rallye qui se déroule dans une sorte d'univers parralèle, un univers alternatif dont peu de monde a entendu parler. Pas assez trippant sur le plan du gameplay, à la fois jovial et assez fermé sur le plan de l'ambiance générale, le tout agrémenté d'un système de progression très expérimental et d'un niveau de difficulté soutenu, Shox est vraiment un jeu de course comme aucun autre. C'est un peu too much à mon sens de dire que c'est un bon jeu, mais c'est également too much de dire que c'est un mauvais jeu.

Mais si vous me proposez de jouer maintenant à un jeu de rallye entre Shox et Dirt, je prends sans hésiter Shox. Voyez vous, je ne supporterais jamais Codemaster d'avoir "sali" la saga des Colin McRae sur console. Il y a un côté "Drink Monster Energy or Die just like Colin" que je ne supporte pas dans Dirt. Mais ça, c'est pour l'anecdote.

 

En fin de compte, si vous avez ce jeu, ou si jamais vous réussissez à mettre la main dessus, profitez-en! C'est un jeu parfait pour comprendre le rôle du "jeu expérimental". Plus qu'un jeu, c'est un laboratoire qui offre des expériences qui n'aboutiront pas pour la plupart. Shox en fait partie. A vous de voir, au final, si le jeu vaut réellement la peine d'être parcouru en profondeur...

Voir aussi

Plateformes : 
PlayStation 2
Sociétés : 
EA Sports BIG, Electronic Arts
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Locutus
Signaler
Locutus
Un très bon jeu de caisse. J'y avais joué chez un pote à l'époque et je l'ai acheté il y a 2 semaines. Merci pour ce post bien agréable.
Dehell
Signaler
Dehell
Tiens, très sympa cette nouvelle rubrique !

Édito

Blog inactif depuis quelques mois... je tiens à m'excuser de cette désertification.

Archives

Favoris