A napper sur tes pommes de terre.

Par Cancoillotte Blog créé le 30/11/10 Mis à jour le 07/11/12 à 13h44

Bienvenue!
Découvrez le blog du Gamer Franc-Comtois pure souche. Retrouvez des test, chroniques, news, critiques, et autres babioles sur les sujets que j'aime. N'hésitez pas à me laisser des commentaires pour me faire partager vos impressions.
Bonne lecture...

Ajouter aux favoris
Signaler
Détente/Culture

Question: aimez-vous l'humour? Si oui, vous ne pouvez qu'apprécier ce manga (ce shônen, pour être plus exact).

Fruit du travail de Yoshio Sawai, les aventures de cet afro totalement déjanté n'est pas une invitation à la philosophie et à l'amour. Non non non: ici, c'est castagne, humour non stop, situations délirantes, dans le seul but de vous divertir.

Apparu au Japon il y a 10 ans, Bobo(...)bo nous nargue les aventures d'un héros qui s'impose tant bien que mal face à l'Empire Chauvekipeut, qui a pour projet fou de rendre tout le monde chauve. Rien de tel que l'art ancestral des poils de nez, le Hanagé Shinken, pour vaincre les forces capillo-tracteuses.

Mais l'afro blond n'est pas du genre solitaire. Au  fur et à mesure de l'aventure, des personnalités vont se joindre à lui. On pense à Beauty, une jeune fille sauvée par Bobo-bo, mais qui n'est capable de rien faire de particulier. Tout le contraire de Don Patchi, petite boule de nerf à l'imagination débordante et capable de faire n'importe quoi pour s'imposer en tant que héros. Gelée Latremblote, lui, c'est le bouc émissaire. Comme son nom l'indique, c'est une gelée au passé très difficile, frustrée que personne n'aime la gelée.

Il y a ces personnages et quelques autres qui aideront (ou pas) Bo-bobo au cours de sa quête. D'autres personnages assez important font leur apparition au cours de l'histoire, mais je vous laisse découvrir ça par vous même. Je n'ai pas envie de faire de spoil, de toute manière. Le but, c'est de vous faire découvrir un manga que j'ai énormément apprécié. Et si j'écris cet article à ce moment précis, c'est que le dernier tome (il y en a 21 en tout) est paru il y a peu en France. Enfin, j'ai envie de dire! Le temps me parait anormalement long entre la période où je finis un tome, et le moment où je dois attendre un temps non négligeable à attendre la sortie du prochain tome. C'est dur...

Mais au fait: comment ais-je connu le manga?

C'était il y a quelques années, alors que sur Youtube, je tombe par hasard sur des extraits de l'anime. Intrigué par toutes les bêtises qui s'y passe, j'ai décidé sans plus tarder de passer à la version papier. Mais bon, vu qu'il était difficile pour moi de commencer aux premiers tomes (car il faut les trouver!) j'ai décidé de commencer à lire le manga en plein milieu de saison (le premier tome que j'ai lu est le tome 10). J'ai juré ensuite d'acheter plus tard les tomes que j'ai manqué, ce que j'ai fait il y a presque deux ans maintenant.

Et les premières impressions étaient... inoubliables!

Je me suis jamais autant tordu de rire.

Non, franchement, voir accumuler des gags efficaces, à mi-chemin entre les traditions japonaises, les nombreuses références à d'autres manga, les personnages (et leur rôles), c'est que du bonheur. Pas de temps mort, tout est fait pour rire un bon coup. On range son cerveau aux vestiaires, mais en échange, qu'est-ce qu'on s'éclate!

Bon, il ne faut pas se fier au tout premier tome, qui met en place le semblant d'histoire en place. Il faut attendre les tomes suivants pour prendre plaisir, voir les personnages intéressants arriver et intervenir, adminer des fusions et des attaques qui sont juste à pleurer de rire. L'auteur se lâche!

Si il y a un petit truc qu'on pourrait reprocher, c'est que globalement, le schéma de Bobo(...)bo est globalement le même. Du genre: 1) L'équipe se rend sur place et cherchent le gros méchant mais 2) d'autres méchants arrivent mais la bande à Bo-bobo étant largement plus forte, ils continuent; 3) le gros méchant apparait et les héros se battent selon des règles particulières; 4) Une fois battu, le gros méchant se fait moquer par un méchant encore plus méchant (le futur gros méchant) et reprenez à partir du 1).

Moi, je tiens à dire que cette répétitivité est transparente. En effet, les situations sont tellement délirantes qu'il est presque impossible d'avoir affaire à deux gags identiques. Mais pas qu'en terme de gags, il y a ce petit truc qui nous tient en haleine et nous invite à continuer la lecture. Rappelons que Bobo(...)bo est une parodie, et qu'en tant que parodie, il faut parodier. La manière dont est construit ce shônen en est la preuve. Je ne vais pas citer d'exemples particulier, mais il y a une référence à tout. C'est ça qui est formidable.

Parlons de technique. En terme de dessins, Bobo(...)bo s'en sort bien. Bien que j'accroche pas trop à certains persos visuellement parlant (Beauty, par exemple), n'oublions pas qu'on nage en pleine parodie, et que le style de certains personnages peut paraître volontaire. Les tracés pour donner du mouvement à l'action est bien restitué, il y a également des notions de perspectives intéressantes. Bon, je vous l'accorde, rien de franchement spectaculaire, mais est-ce le but premier de ce manga d'en jeter? Non...

On remarquera dans ce manga une forte utilisation des shinken. En gros, vous attribuez à tout les personnages importants un shinken. Certains shinken sont déroutants. Si Bo-bobo se sert de ses poils de nez (Hanagé Shinken - ce qui est déjà assez déroutant pour un lecteur lambda!) d'autres sont plus... particuliers. Ah, oui, j'oubliais: pas de spoil...

 

Pas besoin de m'éterniser plus longtemps: Bobo(...)bo est un manga que je considère à juste titre génial. Dommage qu'il ne soit pas plus connu que ça. Le docteur dit "une pomme par jour"? Moi je dis "Lisez plutôt Bobo(...)bo, c'est trop fun!".

Alors, après, on a le droit de ne pas aimer l'humour Bo-bobo-esque. Disons qu'il faut vraiment prendre ce manga pour une parodie, pas quelque chose de franchement sérieux. Pour mettre en parallèle avec les jeux vidéos, il y a Gradius et Parodius. Eh ben, il y a les mangas... et Bobo(...)bo. Quelque chose de décalé, mais très rafraichissant. A mon avis, c'est une faute de goût de ne pas aimer Bobo(...)bo. Je m'imagine mal continuer à lire des mangas si je n'avais pas lu Bobo(...)bo, c'est dire!

Pour l'anecdote, il y a quelques mois, je suis allé à Dijon, dans un magasin spécialisé dans les mangas pour me procurer les derniers tomes de Bobo(...)bo jusque là disponibles. Quel fut la joie du vendeur quand je lui présente sur le comptoir quelques tomes de Bobo(...)bo! Eh ben, ça doit bieeeeeen faire longtemps qu'on n'a pas acheté de ce manga dans sa boutique! Réjoui d'avoir rencontré quelqu'un qui connait ce manga, j'ai été réciproquement déçu que finalement, la lecture de ce bijou du rire se limite à des connaisseurs. J'ignore la popularité de ce manga en France, mais à mon avis, elle ne doit pas être démente, même lors de la sortie des premiers tomes. Peut-être est-ce à cause de ça que les versions françaises arrivent au compte-goûte sur notre territoire... ce qui est bien dommage.

Je tiens également à dire que l'anime a un intérêt inférieur au manga (comme tout les anime en règle générale). En effet, l'anime a un côté "programme pour enfants qui ne comprennent rien à ce qui se passe, mais qui regardent quand même".

Au Japon, ça doit nettement mieux marcher en ce qui concerne la popularité de la franchise, parce que Bobo(...)bo a déjà une suite! Entamée au Japon sous le nom de Shinsetsu Bobo(...)bo (depuis 2005, si j'en crois Wikipedia), il est probable que la suite des aventures de l'afro blond nous fasse encore bien rigoler. J'espère bien que le manga va être adapté pour notre territoire... peu importe si c'est demain ou dans quelques mois, j'irai lire les nouvelles aventures de Bo-bobo avec grand plaisir!

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Cancoillotte
Signaler
Cancoillotte
Tant mieux que ça te plaise. ;)
Toi aussi, que la paix des poils soit avec toi.
NoruDaTheRetard
Signaler
NoruDaTheRetard
Cet article vient tout juste d'illuminer ma journée!

Tu n'imagines pas à quel point je suis ravi de voir un article qui fasse autant les louanges de cette magnifique série; et de voir qu'il existe des fans inconditionnelles de Bo en France, une denrée rare!
J'ai découvert la série à son arrivée en France, grâce à la recommandation d'un ami (je me souviens encore lorsqu'il me racontait les 4 premiers épisodes de l'anime par téléphone... J'y comprenais rien xD), et lorsque j'ai jeté un œil à cette fameuse série par pure curiosité j'ai tout de suite adoré! Et aujourd'hui, quelques années plus tard, je connais la série et ses gags sur le bout des doigts, je regarde l'anime dans mon temps libre (au passage, c'est une honte que Kazé n'ait pas licencié au-delà de l'épisode 50!), et je fais le tour de tous les Virgin et FNAC de Paris pour espérer trouver le tome 21 qui manque à ma collection!

J'avais pu le lire en Espagne cet été (ils avaient une publication mensuelle et ont fini la série depuis le mois de Mars, alors qu'ils ont commencé à publier la série deux bonnes années après nous!), et j'ai récemment acheté le premier tome Japonais de Shinsetsu Bo... Et je peux dire que quelque soit la langue, l'humour est toujours aussi efficace! J'espère sincèrement que Casterman fera le pari de publier les 7 tomes de cette "deuxième saison"; même si l'humour est un peu moins présent, l'histoire est beaucoup plus travaillée et sombre, et l'univers (ainsi que certains personnages, mais je ne spoilerai pas) a énormément changé par rapport à la première série. Enfin; cette série vaut indéniablement le coup d'oeil, et je me lancerai bien dans un scantrad si je n'étais pas, disons... privé d'ordi x)

Hm. Depuis quand je suis passé d'un commentaire élogieux à du racontage de vie?

Bref. Tout ça pour dire que j'ai adoré lire cet article, et que je suis heureux de voir qu'il y a du monde en France qui a du goût, et qui n'a pas eu la bêtise de s'arrêter au premier tome en disant "c'est moche, c'est gamin et y a pas d'histoire", comme beaucoup trop de lecteurs et de critiques soi-disant professionnels. Que la paix des poils soit avec toi, mon ami!

Édito

Blog inactif depuis quelques mois... je tiens à m'excuser de cette désertification.

Archives

Favoris