Premium
Du grain à moudre

Du grain à moudre

Par Cafeine Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 16/12/13 à 01h28

Le jeu vidéo *PC* a déjà gagné.
Et *vous* ne le savez pas encore.
PC ? Always NextGen.

Ajouter aux favoris
Signaler
Geekeries


Oui, on peut nettoyer du matos informatique avec du savon et une brosse à dents... oO

Pour ceux qui ne le savent pas (encore), l'Amiga représente pour moi l'apogée de l'Histoire de l'informatique personnelle. Mélange de nostalgie et de percées technologique incroyables pour 1985, 25 ans plus tard cette machine continue de m'apparaître comme un ovni par rapport à son époque. Du reste, ma première interview "pro" publiée a été celle de RJ Mical, qui reste pour moi un génie hors norme comme il en existe trop peu. Il a écrit une des couches principales de l'Amiga OS (Intuition), idem pour la Lynx et pour la 3DO. Un homme qui sait choisir ses projets... ;)

Aujourd'hui, il bosse sur les outils de la PS3 pour Sony, construit des trucs bizarres, a bossé pour des boîtes qui cherchent du pétrole, a écrit des romans... La soirée passée à boire des bières dans le bar de son hôtel pendant qu'il me racontait la création de l'Amiga 1000 reste un souvenir fantastique, surtout que je l'avais rencontré par hasard chez Cryo alors qu'il était venu donner un coup de main sur MegaRace 3DO (no comment) et moi de passage pour interviewer Philippe Ulrich.

Tout ça pour dire que tout geek qui aide à préserver le patrimoine que représente cette gamme de machines est pour moi un héros. Carrément. Et en me baladant sur le Net, je suis tombé sur le blog de Cosmos, la raison de ce post ! Ce mec dessoude, ressoude, nettoie, cajole des cartes qui finiraient à la poubelle chez tout bidouilleur de base. Parfois, ça ne fonctionne toujours pas : il appelle à l'aide, mais il doit rester moins de 10 passionnés qui se sentent concernés par la santé de ces composants et cartes accélératrices d'un autre temps. Mais il persévère et rend service à tous ceux qui le demandent.

D'un coup, je regrette mon Amiga 4000 avec carte PowerPC et autres bidouilles. Il fallait 10 fois plus de temps déjà en 2000 pour faire quoi que ce soit dessus alors que j'avais mon PC à côté. Mais quand on aime..

Voir aussi

Plateformes : 
Amiga
Ajouter à mes favoris Commenter (17)

Commentaires

sseb22
Signaler
sseb22
Merci pour cette partie de l'histoire de l'Amiga que je ne connaissais pas !
VieuxGamer
Signaler
VieuxGamer
A tous ceux qui comptent dépoussiérer leur vieux Amiga je dis : Bon courage avec vos disquettes les mecs !!! (je parle en connaissance de cause)
Dopamine
Signaler
Dopamine
Je vais bientôt récupérer un 500+ qui traînait dans un grenier !. A le zeuil ! Quel trésor ;-).
ManoloWest
Signaler
ManoloWest
En 2000 Apple était déjà revenu sur le devant de la scène avec l'Imac sorti fin 1998, non leur traversée du désert est plutôt entre 1995-1998 justement (et Jobs est revenu en 1997), Microsoft a aidé apple fin 1996.
Cedric
Signaler
Cedric
Merci Caf! Je vais ressortir mon Amiga 500 et je vais essayer de restaurer mon Amiga 1200.
Que de souvenir sur Amiga!
Neeko
Signaler
Neeko
C'est plutôt début 2000 qu'Apple aurait du mourir, si Bill Gates ne les avait pas sauvé justement à cause de la loi anti-trust. Et après, SJ est revenu, et là ...
ManoloWest
Signaler
ManoloWest
Notez aussi que sans la loi antitrust même Apple se serait fait bouffer, en 1994-95 aucun standard micro n'était en bonne posture face au PC.
ManoloWest
Signaler
ManoloWest
Quelque part dans la galaxie de la micro-informatique existe encore une communauté amiga, les bécanes n'ont plus grand chose à voir avec les anciennes mais l'OS évolue toujours. (lentement mais sûrement).

C'était des machines conçues pour le multimédia avant l'heure (création et utilisation), l'apparition du VGA, des cartes sons et la puissance financière d'Intel et Microsoft (déjà) ont précipités son déclin mais n'importe quel connaisseur, entre 1985 et 1992 à peu près, disait que l'amiga était le meilleur ordi de joueur.
Commodore n'a pas vraiment pu rivaliser avec les géants de la côte Ouest, ils ont fait quelques boulette commerciales et à terme le format PC s'est imposé vu que les composants pouvait être assemblés par n'importe qui, IBM n'a jamais pu protéger son standard.
xenodragoon
Signaler
xenodragoon
est ce que c'est du dentifrice Blancheur? ....
Gorgoth
Signaler
Gorgoth
Malheureusement, nous ne nous connaissions pas VieuxGamer !

Mais clair que mon intérêt pour les jeux sur ordinateurs est né à cette époque, longtemps avant que je tâte mon premier jeu sur PC !
VieuxGamer
Signaler
VieuxGamer
@ Gorgoth : Si jamais je t'avais connu à l'époque... Je t'aurais échangé avec plaisir mon ST contre ta SNES !
Gorgoth
Signaler
Gorgoth
J'ai jamais eu d'Amiga ou de ST, mais je me souviens combien ces machines faisaient rêver le possesseur de NES (puis de SNES) que j'étais ! Et ce plus que le PC ne l'a jamais fait.

Cela fait plaisir de voir que les passionnés de l'époque continuent à s'investir dans leurs bécanes :)
Sylvian001
Signaler
Sylvian001
Excellent !!
PellegrinoSan
Signaler
PellegrinoSan
J'ai vendu il y a bien longtemps mon Amiga 500+. Regrets éternels.
salemlab
Signaler
salemlab
Tres intéressant.
Je ne connaissais pas RJ Mical.
Il n'y pas d'équivalent aujourd'hui dans le domaine informatique. Les ordinateurs finalement se standardisent
dans leurs modes de fonctionnement.
L'amiga était une machine hors du commun qui en effet se démarquaient vraiment des autres, avec une technologie propre à lui.
Culturellement, c'était aussi le début en quelques sortes de la copie en masse de jeux et de la profusion de jeux.
Sinon plus trivialement...:) :
je ne savais pas qu'on pouvait nettoyer des composants electroniques à l'eau et au savon ???
ehhe
alpha_male
Signaler
alpha_male
Amiga POWAAAAA
Gandjonabar
Signaler
Gandjonabar
Intéressant le billet ! Merci !

Édito

Un édito ? Genre à mettre à jour et tout ? Hahaha. Et puis quoi encore ?

Pour me lire :

- comme depuis 2002, sur Torréfaction / Geekzone.

- sur Twitter.

Archives

Favoris