► B.spark

Par B.spark Blog créé le 05/03/11 Mis à jour le 03/10/11 à 12h28

Ajouter aux favoris
Signaler

 

Ce jeux est un authentique Beat Them All, comme on en fait plus. Ses graphismes, sa bande son et son histoire bien plus réalistes en font d'après moi le meilleur opus de la saga.

 

 

 

Le jeu est basé sur synopsis assez courant dans ce type de jeux  ...

Une pègre a pris le contrôle d'une ville des plus tranquille. Adam HUNTER, Axel STONE et Blaze FIELDING trois ex- flics se donnent pour mission de décimer cette organisation (en une nuit !). Pour ce faire, ils bénéficient de leurs aptitudes personnelles et du soutient de la police. 

En huit rounds, on doit parvenir à Mr.X, le chef de cette organisation.

 

Les techniques sont très faciles à exécuté et sont variés:

Au niveau des coups on distingue tout d'abord le coup de poing permettant la réalisation de combo, le coup pied sauté et les prises. Ensuite, viennent les armes: les couteaux (ou canifs), les battes de Baseball, les bouteilles de verre, les tuyaux de plomberie, les lacrymogènes et l'intervention d'une brigade mobile qui est considérée comme une attaque spéciale voyant un homme armé d'un bazooka sortir la tête de la voiture pour nettoyer le terrain (/!\ très rare).

Les capacité de joueurs sont classée selon la vitesse, la force et le saut, un A signifie que le perso est fort en la  matière un B signifie un réel handicap. Bien que simple cette représentation des capacités des personnages a le mérite de faire état de leurs force et faiblesse. Si on devait caractériser Adam par exemple: il est puissant mais marche super lentement (on dirait qu'il pèse 10 tonnes, honnêtement).  

 

 


Les ennemis sont réalistes et collent avec leur rôle de méchant, ils ne sont pas variés et sont plutôt débiles. Les variations de stats sont donc dues à la couleur des vêtement de l"adversaire, par exemple un punk habillé d'un blouson en jean bleu est plus faible q'un punk avec un blouson vert, d'autre part une dompteuse vêtu de rouge à moins de ressources qu'une dompteuse en noir...

 

 

Les boss sont plus distingués, et existent en différent colories. il est dommage que leurs mouvements soient répétitifs, les rendant par la même occasion trop faciles à battre... Ils sont parfois présents en tant que mini boss en début, ou en milieu de niveau voir vers la fin avant l'affrontement du vrai boss.

Quelque soit le niveau de difficulté il impossible de ne ne pas y laisser des plumes. La difficulté est divisée en 4 modes: Le mode facile, le mode normal,le mode dure et le mode mégadure (quasiment insurmontable).

 

 

 

Les graphismes sont hyper réalistes, mais aussi très détaillés. Il n'y a pas d'anomalies ou bien d'erreurs à déplorer. A vrai dire la seule anomalie est le fait que la police puisse intervenir lors du round dans un bateau. Les arrières plan sont d'une qualité supérieure, c'est eux qui donnent au jeu sont réalisme en grande partie. L'action se déroule dans une ville (style Californienne) assez ordinaire, comportant galeries marchandes, plages, bas-quartiers... 

La lumière des réverbères, des buildings ou des panneaux publicitaires donnent au jeu son vivant.

 

La bande son caractérise à la perfection l'ambiance du jeu. Les effets sonores ne sont pas originaux, ni nombreux d'ailleurs. Par contre ils sont bien organisés et donne quelques repères au joueur, (exemple on sait qu'on à mis k.o un adversaire une fois qu'il à poussé un cri). Même chose pour les musiques, l'arrivée d'un boss est caractérisée par une musique plus forte et plus soutenue. Elles collent beaucoup aux rounds auxquels elle sont assignés. /!\ Bien qu'elles iraient avec le jeu il n'y a aucune bande sonore Hip-Hop, juste quelques inspirations tout au plus.                                                                                                         

 

 

Le jeu Street of Rage est le plus beau Beat'em All auquel j'ai joué (version 16 bit), les autres épisodes sont surement plus performant question gameplay et graphisme mais ils leurs manquent le réalisme et l'atmosphère plus sérieuse du premier opus. Sa bande son, génial,  très rythmique et ses graphisme colorés et précis favorisent l'immersion du Gamer.

Par contre,la maniabilité est assez décevante du fait que les variation de stats soient trop exagérés (par rapport à leur morphologie par exemple) atténuant ainsi le réalisme du jeu.


Pour résumer : Street of rage1 est un jeu fantastique qui contrairement au autre opu, nous dévoile les véritables aspects de la nuit.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Jeune Gamer de 15 ans, j'adore les jeux vidéos et je vais tenter de partager cette passion avec vous. 

Archives