Bréviaire des vaincus - Expérimentations littéraires

Bréviaire des vaincus - Expérimentations littéraires

Par maitrenanar Blog créé le 30/04/10 Mis à jour le 26/07/14 à 13h50

Le Bréviaire des vaincus vous proposent une plongée originale dans la littérature : science-fiction, romans noirs, fantastique ou oeuvres inclassables. Nous sommes ouverts à toutes les propositions, ceci est un terrain propice aux expérimentations littéraires !

Ajouter aux favoris
Signaler
Malgré un tournant peu convaincant à mes yeux, trop dans l'idéalisation du musulman de France, une grille de lecture pour des questions sociétales et politiques dominée par son obsession des « Inuits » pour reprendre son expression dans le début du roman Chute, Alain Soral reste un pamphlétaire de haut rang.
En relisant ses premiers essais, ses romans étant souvent bien en-deçà, on est réjoui par les charges d'Alain n'hésitant pas à dégommer les vaches sacrées de notre temps : bouddhisme, féminisme, gays tendance Marais et j'en passe. Souvent, l'écrit est court, le style oral (Soral est avant tout un bretteur) et le fond, le concept même si le développement est avorté, pertinent sur bien des points. Dans l'extrait ci-dessous, issu de L'Abécédaire de la bêtise ambiante, Soral s'attaque au symbole même du politiquement correct, du terrorisme intellectuel comme dirait Jean Sévillia, Bernard-Henri Lévy.

« Quand un syndicaliste parle, on sait au nom de qui : les salariés réformistes, les cadres chrétiens...Quand un politique s'exprime, c'est au nom de son parti, mais BHL, il parle au nom de qui ? Des intellectuels ? Il y a quand même plus intellectuel. Des Français ? Mais BHL n'a-t-il pas fait du mépris de la France et du sionisme inconditionnel ses deux mamelles ? BHL, le touriste engagé, toujours sur la route, sur la brèche...Pour que le malheur des autres le touche, il faut d'abord que ce soit loin. Ne comptez pas le voir à Toulouse ou du côté des licenciés de Moulinex, il a la commisération élitiste BHL, le beauf, il méprise : cet éternel facho collabo qui n'a même pas lu Heidegger. »
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Oeuvrant sous le pseudonyme d'Alfoux, je vous propose ici de découvrir les talents d'hier (oubliés) et les talents d'aujourd'hui et de demain. Des personnes intelligentes et proposant des écrits sortant des sentiers battus.

Archives