Premium
Le blog de Choco : jeux vidéo, films, séries, animés

Le blog de Choco : jeux vidéo, films, séries, animés

Par ChocoBonPlan Blog créé le 19/12/12 Mis à jour le 02/12/16 à 19h49

Bienvenue sur le Blog de ChocoBonPlan consacré à l'actualité jeux vidéo, films, séries et animés.Retrouvez tous les bons plans jeux vidéo et avis des joueurs sur ChocoBonPlan.com

Ajouter aux favoris
  
Signaler
L'actu Chocobesque (Jeu vidéo)

Année 2016, nous voilà. Alors que la guerre des consoles Next-Gen (ou plutôt Current Gen devraient-on dire) fait rage, je vous propose via cet article comparatif de revenir sur ce concept de "Guerre" du point de vue d'un joueur trentenaire . Voici donc mon avis sur trois consoles que j'affectionne au final pour leurs qualités propres et complémentaires. 

 

Une guerre des consoles ? Vraiment ? 


Tout d'abord, je tiens à clarifier un point : à part celui des chiffres de ventes, pour moi la guerre des consoles est un concept totalement dépassé à ce jour. Ayant pu voir de violents affrontements (particulièrement entre fans de Sony et Microsoft), je tiens à vous stopper net dans votre élan car ce papier n'a pas pour but d'élire "la miss univers des consoles". Non ce papier a pour humble objectif de vous apporter des éléments concrets sur l'utilisation de ces consoles au quotidien.

Aujourd'hui, le profil type du joueur a pas mal changé, évolué et je dirais même qu'il a muté avec beaucoup de maturité vis à vis de ce loisir (oui on vieillit tous et ça fait mal). S'il reste bien entendu de nombreux fans ayant prêté allégeance à tel ou tel constructeur jusqu'à la mort et au delà, je reste persuadé que la grande majorité silencieuse n'a que faire de ces "guéguerres" et souhaite simplement profiter avant tout des meilleures expériences du moment, peu importe le format. 

Pour répondre à cette éternelle question PS4, Xbox One ou Wii U, je vous propose donc un comparatif des différentes expériences que j'ai pu avoir avec ces plateformes et ce qui dans mon cas, n'a absolument pas donné à une guerre des consoles, loiiiin de là. 

 

Console Playstation 4 : interface, simplicité, exclusivité

 

 

Si je devais résumer mon expérience Playstation 4, je la résumerai par son accès simple, son interface intuitive (malgré quelques errances par moments et divers bugs du PSN) et le côté exclusif de certains jeux dont un tout en particulier : Bloodborne

 

A) La console et la manette 

 

Mais commençons par le commencement si vous le voulez bien et déjà par le visuel de la console que je trouve au final assez simple, discret et efficace (mais bon ça, les goûts et les couleurs hein). Je possède une console avec l'ancien chassis et même s'il arrive par moments de l'entendre "hurler" sur certains jeux (The Witcher 3 par exemple) globalement je la trouve beaucoup moins bruyante qu'une Xbox 360 première génération. Ceux qui ont connu cette douleur de bruit d'aspirateur comprendront j'imagine. 

Pour les autres, je tiens à rassurer pas mal de joueurs sur le point suivant : non la console ne fait pas un bruit de "sèche-cheveux" lorsqu'elle est beaucoup sollicitée, ou alors vous avez un sèche cheveux à la pointe de la technologie avec option silencieux. Objectivement la console peut donc faire du bruit mais celui-ci, bien que pouvant déranger les oreilles les plus sensibles , est loin de gâcher l'expérience de jeu globale à l'époque des casques audio au passage. 

Passons plutôt à la manette qui comme vous pouvez le voir sur le visuel ci-dessous a l'apparence des DualShocks de la PS3 mais avec un pavé tactile. Pour faire simple, la principale qualité de la manette PS4 reste ses flèches directionnelles pour les jeux de baston 2D et également ce petit bouton Share qui vous permet d'enregistrer et de partager le plus simplement du monde vos exploits en vidéo. C'est simple et ça marche BIEN. 

En revanche et après 2 ans d'utilisation, je suis vraiment déçu par le reste. La batterie est une blague et il faut recharger sa manette environ toutes les 3/4 heures...Les joysticks sont vraiment mais alors vraiment handicapants pour jouer à des jeux (surtout les FPS) et si vous n'investissez pas dans des "grips" pour joysticks (environ 3 à 5 ¤), et bien votre pouce glissera toujours "comme de par hasard"  à des moments critiques.

Je ne compte plus le nombre de fois où sans les "grips" posés sur les joysticks j'ai pu louper un dribble, un tir manuel dans PES, glisser d'une falaise dans Dark Souls 2 ou louper un headshot tout fait au sniper dans Star Wars Battlefront. Tout dépend de la taille de vos mains et de vos doigts bien entendu mais la manette n'est pas faite pour des mains d'adultes à mon sens où les joysticks sont beaucoup trop petits et glissants. Et je ne comprendrais jamais aussi au passage le fait d'avoir renommer la touche "Start" en touche "Option".  La manette PS4 n'est pas une mauvaise manette mais elle fait pâle figure en comparaison de sa cousine Xbox One (que nous verrons plus bas). 

 

B) L'interface et la navigation

 

Afficher l'image d'origineJe n'étais pas forcément fan de la navigation et de l'interface PS4 à ses débuts mais il faut admettre que celle-ci s'est vraiment améliorée depuis 2 ans. Si nous n'avons toujours pas la possibilité de trier nos jeux, de réaliser des wishlists, bref, tout simplement de ranger tout ce que l'on télécharge ou installe, l'ensemble reste suffisamment simple pour allumer sa console et jouer en moins de 20 secondes. 

Cette rapidité, on la retrouve lorsqu'il s'agit de passer d'une application à une autre (par exemple de Neflix à un jeu mis en "pause"). En revanche, j'ai constaté pas mal de lenteurs et de problèmes dans la constitution de groupes d'amis appelés les "Party". Entre leur délai de création un peu long (ce n'est pas "immédiat) et les déconnexions intempestives, on peut souvent perdre patience. Après ce sentiment de pénébilité doit aussi venir du fait que je ne sois pas fibré ce qui m'amène justement à la fonctionnalité de jeu en partage. La PS4 vous propose en effet de diffuser votre partie ou d'inviter un ami dans celle-ci comme s'il était présent à vos côtés. Idéal pour jouer à un FPS ou un jeu de foot avec un "invité" par exemple. Cette fonctionnalité beaucoup mise en avant lors d'une campagne publicitaire officielle en 2015 s'est depuis faite discrète car pas mal d'éditeurs ont au final restreints les possibilités de jeu en partage. Pour résumer le tout, si vous êtes fibrés, vous pourrez profiter de certains jeux seulement avec vos amis sans devoir les acheter. 

Afficher l'image d'origineEn termes de "logiciels" d'édition, je trouve que la PS4 propose ce qui se fait de mieux pour la réalisation  et le partage de vidéos grâce à l'application "Share Factory" très simple d'accès et proposant différents thèmes / musiques pour accompagner vos exploits en vidéos. Si tout n'est pas parfait, cela reste bien, mais alors, BIEN MEILLEUR que son équivalent "Xbox Upload Studio" qui est ce qui se fait de pire dans le genre (latence, temps de chargements beaucoup trop longs, bugs et j'en passe...). 

 

C) Les jeux 

 

Comme vous le savez tous, ce n'est pas la puissance de la console mais bien ses jeux qui en font sa réputation. Chaque constructeur propose ainsi des expériences uniques dans leur genre. Sony ne déroge pas à cette règle et je ne vous parlerai pas ici de jeux AAA comme Uncharted ou encore The Order 1886 mais bel et bien de Bloodborne qui contrairement à ce que l'on essaie de nous faire croire (trop souvent), n'est pas un jeu uniquement réservé aux "hardcore gamers" sadiques du 21ème siècle. 

À titre personnel, l'annonce et la diffusion du premier trailer de ce jeu réalisé par From Software m'ont convaincu d'investir dans une PS4. Car Bloodborne propose une expérience "Next-Gen" basée sur le mécanisme le plus vieux de l'histoire du jeu vidéo à savoir la notion de défi. Depuis toujours, les développeurs de jeux vidéo ont lancé des défis de tous genres aux joueurs avec des énigmes complexes, des ennemis ardus, des passages secrets, des moments mystiques et des pièges mortels.

Je ne parle pas ici de mise en scène à la Tomb Raider ou Uncharted hein. Non, je parle d'un jeu qui vous plonge dans un univers en vous laissant seul face aux éléments du décors, des ennemis et vous invitant tout simplement à relever le défi de voir ce fameux générique de fin commun à tous les jeux vidéo. Sony a été particulièrement fort dans l'acquisition de cette exclusivité qui parle tout simplement aux joueurs à la recherche de ce qui a constitué la base du jeu vidéo dès sa création : le défi. Sur ce point, je tiens à préciser que je ne fais pas partie de la catégorie de joueurs estimant que TOUS LES JEUX VIDEO doivent avoir cette même base, bien au contraire. Je suis pour l'ouverture, la recherche de "nouvelles expériences" (Walking Dead de Telltale, Beyond Two Souls par exemple) mais je suis contre toute forme de normalisation globale de tous les jeux vidéo, avec cette étrange impression d'avoir des photocopies de photocopies de photocopies, jeux après jeux, années après années.

 

D) Quel type de public ? 

 

La richesse du jeu vidéo réside dans le fait que ce média propose différentes formes d'expressions que chaque joueur se doit de respecter sans vouloir imposer sa seule et unique vision de ce divertissement. Et quand je joue aux exclusivités PS4, j'ai ce sentiment de voir un "Melting Pot" du jeu vidéo, entre un "jeu-film" comme The Order, un jeu à la mise en scène spectaculaire, moderne, comme Uncharted et un jeu aux mecanismes beaucoup plus classiques mais toujours aussi efficaces avec Bloodborne. Je pense que ces trois exclusivités résument à elles-seules l'état d'esprit véhiculé par la PS4 : de l'aventure vidéo-ludique pour (presque) tous. 

Afficher l'image d'origine

Si vous recherchez des exclusivités PS4, vous trouverez donc principalement des jeux d'aventures avec les licences citées plus haut mais également un grand nom des jeux de baston 2D à savoir Street Fighter qui arrivera prochainement sur PS4 et PC. Si votre dada reste les quarts de tour avec la flèche directionnelle pour sortir les Hadoken, difficile de vous orienter vers une autre plateforme. Et d'ailleurs, en règle général, des perles mais aussi des ovnis du jeu vidéo japonais sont monnaie courante sur PS4.

La console de Sony reste une plateforme vers laquelle convergent logiquement beaucoup de fans de la culture japonaise vidéo-ludique. Une tendance qui s'accentue étant donné la ludothèque proposée par l'import et cette relation particulière qu'entretiennent beaucoup de joueurs avec l'archipel nippone. 

 

Console Xbox One : du FPS mais pas seulement 

 

Qu'est ce qu'on a ri. Je veux dire, avouez vous aussi que vous avez au moins ri une fois sur le lancement maladroit de la Xbox One sur le marché. Allez, entre le TV TV TV TV , SPORT SPORT SPORT SPORT, le "non vous ne pourrez pas prêter de jeux" et OUI vous devrez jouer à votre console en étant constamment connecté à internet, je crois sincèrement qu'une taupe était infiltrée chez Microsoft pour dicter les plus mauvaises idées à l'entreprise amércaine.

Cette petite introduction sur fond de troll gentil montre à quel point je n'aurai jamais cru investir dans une Xbox One il y a encore deux ans. Mais depuis, une nouvelle dynamique a été lancée du côté de Microsoft. L'arrivée d'Halo 5 sur le marché, une intelligente communication faites de méa culpa et d'offres commerciales agressives (comme la campagne d'échange de gamerscore pour des codes réductions) ont fait que j'ai été séduit et que j'ai craqué pour cette excellente console. Voilà, je l'ai dit. J'estime avoir ri à juste titre à une époque qui est aujourd'hui révolue. 

 

A) La console et la manette 

 

La console Xbox One est imposante, lourde, XXL. Je ne veux pas tomber dans le cliché du "c'est américain donc c'est gros" mais concernant ce produit, on est en plein dedans. Cette taille importante a pour moi un inconvénient et un avantage. Si je pense vraiment qu'il est particulièrement périlleux d'emporter sa console dans un sac en raison de ses dimensions et de son poids, l'ensemble donne une impression de resistance et de solidité beaucoup plus importante que sur PS4 ou Wii U. On sent que l'on a entre les mains un produit fiable et loin du Red Ring of Death de sa petite soeur 360. Bref, en termes de design la console peut se fondre dans le décor de n'importe quel meuble même si l'on ne manquera pas de la remarquer. 

Côté bruit, il ne faut pas se fier à son poids ni à sa taille, cette console est vraiment silencieuse (à part peut-être lors de l'installation de jeux). Le bon point, c'est que vous pouvez déterminer le type de consommation à utiliser : économique ou "gourmande" avec un démarrage rapide par exemple. Mais je reviendrais sur les avantages et inconvenients de l'interface Xbox One un peu plus bas. 

Interressons-nous à la manette si vous voulez bien qui reste LA BONNE surprise de cette console Xbox One. Si vous êtes friands de jeux de course, de FPS ou de jeux d'aventures, vous apprécierez le confort offert par le pad Xbox. Plus imposant que la manette PS4, celui-ci intègre de bonnes idées toutes simples comme un système de vibration au niveau des gachettes, augmentant les sensations de tirs sur les jeux FPS. Inutile de vous parler également des joysticks, nettement supérieurs à ceux de la Xbox 360, de la PS4 et de la Wii U avec un meilleur grip et une meilleure précision. En revanche, un hic et il est de taille : la batterie Xbox One n'est pas fournie avec la manette et vous devrez prévoir des piles ou environ une vingtaine d'euros pour pouvoir recharger votre pad. 

Mais dans l'ensemble cette manette de base a tout compris. Elle tient vraiment bien en mains et je n'imagine même pas la qualité proposée par la version élite vendue 149 euros. Oui, c'est un prix scandaleux pour une manette, je suis d'accord et je ne franchirai pas ce cap, ayant déjà assez saigné pour posséder ces trois consoles. 

 

 

B) L'interface et la navigation 

 

 

La première interface Xbox One : atroceJ'ai fait l'acquisition d'une console Xbox One début novembre 2015 avant l'arrivée de la nouvelle interface Windows 10. J'ai pu donc m'essayer pendant 15 jours à ce qui s'est fait de pire à mes yeux toutes consoles confondues depuis un bon moment. L'ancienne interface Xbox One était un véritable fardeau pour naviguer, changer d'application, lancer un enregistrement et l'arrêter...Je n'ai joué que 15 jours sous cette interface première du nom et je peux vous garantir que celle-ci m'a vraiment refroidi lors de l'achat de la console : mon dieu que c'était moche, lent, et mal pensé. 

Afficher l'image d'origineSeulement voilà, depuis la mi-novembre 2015, Microsoft a vraiment rectifié le tir avec une nouvelle interface encore perfectible mais BEAUCOUP plus agréable et intuitive. Il y a encore des choses à corriger par-ci par là mais dans l'ensemble, l'interface Xbox One vous donne plus rapidement accès à vos applications, jeux et autres fichiers. 

Pour résumer, l'expérience proposée est bonne mais vous devez également savoir une chose avant d'investir dans une console Xbox One : il est vraiment fortement recommandé de posséder la fibre pour profiter pleinement des fonctionnalités proposées. Naviguer avec une connexion ADSL sur l'interface Xbox (bonjour le temps de chargement des pages par moments) ou encore télécharger / mettre à jour / installer des jeux est une véritable plaie. Il est bien entendu toujours possible de réaliser ces actions pendant la nuit et avec le mode "repos", mais la frustration de ne pas pouvoir télécharger rapidement un jeu (et ce même en solo hein)  pour y jouer dans l'heure qui suit se fait bien ressentir. Sur ce coup, Microsoft n'est pas en cause mais c'est une information importante qui n'est pas assez partagée à ce jour ni par les vendeurs en magasin ni sur internet : il faut avoir une connexion en bêton pour la Xbox One. 

 

C) Les jeux 

 

Fer de lance de la stratégie de Microsoft, l'acquisition d'exclusivités pour attirer des joueurs partis sur PS4 peine à se faire ressentir à ce jour. Rise of The Tomb Raider, bien que "sympathique" dans son registre de jeu d'aventure cinématographique, n'est absolument pas un hit en puissance capable de justifier à lui tout seul l'achat de la console. Je sais de quoi je parle, ayant investi justemment dans le pack 1 To Tomb Raider. Certes la réalisation graphique du titre est assez bluffante, mais pour le reste, c'est malheureusement du déjà vu par rapport à l'épisode Reboot Tomb Raider sorti sur Xbox 360. Non, pour moi, deux jeux se distinguent vraiment sur cette plateforme, chacun brillant remarquablement dans leur registre. 

Le premier titre est bien entendu la licence culte de Microsoft Halo 5 qui vous proposera une expérience à peu près similaire à celle d'Halo 3 en termes de jeu d'équipe sur le réseau multijoueur mais aussi pour son mode solo. Alors oui, le gameplay a beaucoup évolué depuis l'épisode 3 mais dans l'ensemble, on retrouve cette sensation des parties d'Halo 3 où jouer en parfaite harmonie avec ses coéquipiers pour remporter une partie est primordial (il faut rester groupirrrrrrr, si vous voyez ce que je veux dire). 

Le second titre est Ori. Un jeu de plateforme que je qualifierai de jeu "à l'ancienne" tirant parfaitement profit de la puissance de la Xbox One et incluant des idées de gameplay un peu plus moderne. Bref, le mélange est sublime, le résultat fantastique, l'aventure mémorable. Une baffe. 

 

 

D) Quel type de public ? 

 

Alors je sais que je m'aventure sur une pente glissante et non je ne qualifie pas la communauté de joueurs PS4 de "noob". Mais possédant les deux plateformes, je me prends beaucoup moins au jeu compétitif sur PS4 que sur Xbox One. L'effet Halo 5 et ses pro gamers du live qui vous chasse comme dans lapins ? Peut-être bien. Toujours est-il que dans le registre FPS, j'ai vraiment cette sensation de jouer avec des moufles et pour le fun sur PS4 comparé à ce que propose les jeux multi-joueurs sur Xbox One. 

 

Afficher l'image d'origine

Non je ne suis pas un PGM sur les FPS, loin de là

En revanche dans la recherche d'expériences intenses, je trouve que les jeux PS4 envoient beaucoup plus le pâté comme on dit. L'arrivée d'un Dark Souls 3 viendra rétablir un peu cet équilibre sur la plateforme de Microsoft mais je doute que je penserai beaucoup à la Xbox le jour où Shenmue 3 sortira sur PS4 par exemple (sans parler de Final Fantasy 7 remake). 

En outre, je reste personnellement persuadé qu'aujourd'hui, le meilleur investissement en termes de jeux vidéo n'est pas d'avoir le maximum de jeux sur une console mais de posséder les 3 consoles et de profiter à fond des références incontournables en fonction de ses affinités. Lorsque je vois des joueurs dépenser des centaines d'euros en season pass et autres DLC, cartes FUT dans FIFA, je me dis au final qu'avec un peu de patience (disons 2 ans) et en profitant de bons plans à des moments donnés, cela ne reste pas impossible d'acquérir PS4, Xbox One et Wii U, loin de là. 

 

Console Wii U : pour le Fun 

 

Pour conclure ce papier, je voulais vous parler de cette console au potentiel assez important mais qui n'a (malheureusement) jamais été exploité au maximum. La Wii U est un mélange d'erreurs et de bonnes idées. L'erreur principale (pour ne pas toutes les citer, sinon on y est encore demain) aura été de sortir cette console trop tôt et sous le nom de la Wii U. Sur ces deux points précis, je reste persuadé que Nintendo s'est tiré deux belles roquettes dans les pieds. 

Car sur le fond, les idées de l'interface, des jeux et de l'expérience proposée sont vraiment, vraiment bonnes. Du "Nintendo" brillant mais malheureusement incomplet. 

 

A) La console et la manette 

 

Ce que j'aime bien avec la Wii U, c'est qu'elle est discrète, petite, qu'elle se transporte facilement et que vous pouvez donc l'emporter sans aucun problème pour aller disputer des parties de Mario Kart entre amis ou en famille. Le design est assez futuriste, la finition est de bonne qualité (strictement aucun soucis rencontré dépuis 2014) et le fait de pouvoir la mettre à plat ou sur le côté facilite son intégration dans un meuble. Je n'ai vraiment rien à redire en particulier de ce côté là : le travail est fait. 

En revanche, je reprocherai une chose (et non des moindres) à Nintendo : la finition de ses manettes et de sa tablette

 

Attention, la tablette est de bonne qualité dans l'ensemble mais elle n'est clairement pas faite pour jouer sur le long terme à des jeux d'aventure par exemple. Trop de peu de jeux également profitent de l'écran de la tablette pour proposer des expériences inédites. Tout était pourtant bien partit avec le sympathique Zombi U mais qui faisait au final davantage penser à un jeu "démo" qu'à un véritable titre à part entière possédant sa propre personnalité. 

 

Je regrette ainsi amèrement la réalisation d'un Résident Evil exclusif à l'ancienne dans une 2D magnifique et profitant des fonctionnalités de la tablette pour nous faire stresser, résoudre des énigmes, communiquer entre joueurs en coop...Au final, j'ai l'impression avec cette tablette d'avoir un bon produit entre les mains, mais un produit encore en cours développement malheureusement. 

 

Pour revenir à des sensations un peu plus classiques donc, j'ai également investi dans un pad Wii U obtenu pour la somme de 19 euros. Si le tout reste plus "sympa" pour jouer à des jeux d'aventure par exemple, je ne peux m'empêcher de penser que j'ai une manette "Leader Price" entre les mains. On ne ressent aucun poids, le placement des joystiques est insensé et leur taille reste beaucoup trop petite pour pouvoir viser et jouer sérieusement dans des jeux FPS.

 

  B) L'interface et la navigation 

 

Afficher l'image d'origineL'interface de la Wii U fait évidemment penser à celui de la Wii première du nom mais avec de nouvelles fonctionnalités concernant les échanges sociales. Les chargements sont rapides à condition de ne pas tomber sur une mise à jour et le reste est suffisamment simple pour "trouver rapidement son chemin" en naviguant. 

Et puis l'avantage incontournable de la Wii U reste son jeu en réseau entièrement gratuit et etonnament stable désormais (ce qui n'était pas trop forcément le cas l'année dernière par exemple). 

 Afficher l'image d'origine

                               

                                  C) Les jeux 

 

Contrairement à la Xbox One et la PS4, la Wii U est souvent mise à l'écart des développeurs qui préfèrent se concentrer sur les plateformes de Sony et Microsoft pour lancer de grosses nouvelles licences. C'est clairement handicapant par moments mais croyez moi qu'il y a des titres qui méritent le détour comme Xenoblade Chronicles, Mario Kart, Super Mario 3D World, Splatoon,  Super Smash Bros ou encore Bayonetta 2

Pour être objectif, les petites pépites de la Wii U se comptent sur les doigts d'une main, les autres jeux visant surtout et principalement le public fan de Nintendo (New Super Mario Bros, Captain Toad etc...). 

J'attends particulièrement le nouveau Zelda (dans une moindre mesure le Zelda Twighlight Princesse HD aussi) mais en dehors de cela, c'est malheureusement insuffisant. La Wii U a donc surtout des arguments pour convaincre les joueurs qui n'arrivent plus à se reconnaître dans les jeux PS4 et Xbox One alors qu'elle pouvait être tellement, mais tellement plus. 

 

Afficher l'image d'origine

 

                                D) Quel type de public ? 

 

Je dirais aux grands adultes qui ont gardé leur âme d'enfant et savent tout simplement apprécier des moments de convivialité simples entre amis ou en famille. C'est vraiment une force dans une famille nombreuse par exemple. Balancer du Mario Kart en écran splitté ou un bon Mario Party 10 et vous obtenez des moments épiques avec fous rires à la clef. 

Du fun tout simplement mais pas que puisqu'un titre comme Bayonetta 2 qui vise clairement les joueurs adultes montre que la Wii U avait aussi le potentiel pour accueillir des productions exceptionnelles. 

Imaginez un seul instant l'annonce d'un nouveau Panzer Dragoon exclusif à la Wii U, de Skies of Arcadia 2, d'un Jet Set Radio, d'un Power Stone...Oui, dans une moindre mesure, la Wii U me fait penser à une Dreamcast qui n'aurait pas accueilli tous ses jeux cultes qu'on lui connaît aujourd'hui. 

  

Conclusion 

 

Ce fut assez long mais je tenais à comparer les différentes expériences proposées par les trois consoles de salon du moment. Rabaisser le débat de la PS4 vs la Xbox One vs la Wii U à la simple question "quelle est la meilleure console" est contre productif à mon sens. Alors non je ne vais pas nier qu'il existe une guerre des consoles en termes de chiffres de ventes et de popularité, j'étais le premier à me moquer de la Wii U et de la Xbox One en ne jurant que par la PS4 il y a deux ans. Je profite simplement de cette occasion pour me confesser, ne m'étant jamais autant  trompé de toute ma vie de joueur en agissant de la sorte.

Je mérite donc des baffes que vous pouvez balancer en commentaires. D'ici là, je retourne sur mon jeu du moment Dark Souls 2 sur PS4, avant de réaliser quelques frag sur Halo 5 ce samedi et jouer en famille à Mario Kart le dimanche. 

Peace les amis. 

 

Afficher l'image d'origine

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Commentaires

ChocoBonPlan
Signaler
ChocoBonPlan
L'article est plein de coquilles que je ne pourrai corriger que demain matin. Pour le reste je persiste et signe. Sans la fibre, la Xbox One est lourde dans sa navigation et le téléchargement de jeux. J'ai l'Adsl 10 mega et si c'est suffisant pour jouer en réseau à des jeux, bonjour les dégâts pour télécharger un titre... Et concernant les titres que tu cites, ce ne sont pas des mastodontes qui justifient l'achat de la console contrairement à Halo et Ori.

Après cela reste mon avis de possesseur des trois consoles et donc je ne peux pas jouer la carte du fanboy primaire qui va défendre son constructeur préféré de manière insensé. Je prends du plaisir à jouer sur les trois consoles sans préjugés meme si je préfère certains jeux à d'autres (Dark Souls / Bloodborne forever)
moom
Signaler
moom
"il est impératif de posséder la fibre pour profiter pleinement des fonctionnalités proposées. Naviguer avec une connexion ADSL sur l'interface Xbox (bonjour le temps de chargement des pages) ou encore télécharger / mettre à jour / installer des jeux est une véritable plaie."

Alors celle la on me l'avais jamais sortie j'ayry... Je suis en adsl (et j’habite en centre bretagne je te laisse imaginer) et je n'ai aucun problème pour naviguer sur la Xbox One. Je te concède que les téléchargement selon les jeux peuvent être parfois un peu long mais niveau navigation aucun problème. Franchement dsl que tu soit encore en 56k RTC :P

Pour les jeux je te trouve limite après normal on peut pas tous acheter mais Titan Fall mérite le déplacement, killer instinct aussi sans parler de sunset overdrive bien sympathique, les forzas quand même.
Donald87
Signaler
Donald87
Un article sans parti pris délivré avec un esprit ouvert ... Voilà comment aborder les consoles :)
NyahkoTheGod
Signaler
NyahkoTheGod
Xenoblade Chronicles, Mario Kart, Super Mario 3D Land, Splatoon, Super Smash Bros Melee ou encore Bayonetta 2. ...ALORS C'est 3D World sur U, 3D Land c'est l'opus 3DS bon rien à dire, ça arrive MAIS ALORS LE SUPER SMASH BROS MELEE ! Ce jeu est sortit sur Gamecube (vers 2003... je crois) ^^... Viens ici que je te tape :v !
Aaiwn
Signaler
Aaiwn
Merci pour cet article qui, pour une fois, "ne cherche pas à élire la Miss Univers des consoles".
Je dois dire que je partage pas mal ton point de vue et ton analyse de la nouvelle ère vidéoludique.

Pas de baffe à te distribuer me concernant, je retourne sur mon jeu du moment, Xenoblade X ;)

Édito

 

Gameblog de Chocobonplan.com      

 

 

 

 


 

Archives

Favoris