Un peu de diversité dans un monde de bugs
Signaler
Visual Novel (Jeu vidéo)

L'auteure compare son jeu aux Persona, avec sa vie de lycée, des relations optionnelles et ses invocations puissantes, mais sortis du gameplay, on peine à voir la parenté tant cette parodie goremanque du sex appeal et du punch qui fait le sel des productions Atlus… Loin du raffinement de Kazuma Kaneko ou Shigenori Soejima, le style graphique louche plutôt du côté d'Usumaru Furuya.

Le scénario : une jeune ingénue se retrouve embringuée dans une histoire de fight club MMORPG qui aurait coûté la vie à son grand frère…  Ça vous rappelle quelque chose ? Beaucoup de choses ? Quelles différences entre Freak+Quency et Dramatical Murder, le jeu BL de Nitro+Chiral, par exemple ? Eh bien Freak+Quency trouve le moyen d'être encore plus marabout-de-ficelle, encore plus incohérent, et donc, il faut l'avouer, souvent plus drôle.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Otome Game (Jeu vidéo)

Alors qu’elle achève un boss coriace dans son MMORPG préféré, Merui se fait voler un objet par un cyber-goujat : Alistair. Bien vite, elle découvre qu’Alistair est en fait un garçon de son lycée… trois suspects se détache : un basketteur méché, un intello timide et le très sérieux président du club d’informatique…

À partir de cette situation convenue, mais pleine de potentiel, RE Alistair ne va nulle part. On se retrouve à devoir cotoyer/interroger les trois garçons, au fil des jours, sans rencontrer d’autres personnages. Selon les rares choix que l’ont fait au cours des 30 à 50 minutes de jeu, on finit par connaître le fin mot de l’histoire, sans vraiment s’en être soucié.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Apps (Jeu vidéo)

Parfois on devient accro à un petit jeu honteux, dont on ose parler à personne. Parfois on ose, et ça donne des succès comme Candy Crush Saga… Mon petit jeu du moment est non seulement destiné aux enfants, mais en plus il est sorti depuis une éternité… août 2013… Il s'agit de Little Things Forever, un jeu où il faut identifier des objets et des animaux au milieu d'un bazar monstre.

Le jeu est simple, mais incroyablement riche : chaque objet peut avoir plusieurs couleurs, être détaillé ou présenté en ombre chinoise, petit ou grand, isolé ou enchevêtré dans un autre. Certains puzzles se résolvent en trouvant toute une liste d'objets sans limite de temps, d'autres en trouvant chaque objet l'un après l'autre dans un temps imparti. En fonction de la performance du joueur, une pièce de puzzle est attribuée qui permettra de débloquer un autre niveau.

Au-delà de son style graphique, ce qui est terriblement accrocheur, c'est sa structure : l'app est gratuite, les puzzles sont entrecoupés de pubs fixes faciles à zapper, et jamais la progression n'est interrompue par un éventuel échec. Idéal pour les plus jeunes et les plus impatients.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeu de Stratégie (Jeu vidéo)

Ils ne publient pas de communiqué de presse tous les quatre jeudis, mais ils ont des idées les indés. Je vous invite à suivre Jamo Games dans le développement de Inner City Kids, un jeu de stratégie au tour par tour prévu pour l'année prochaine sur PSVita et PC. À travers des niveaux générés aléatoirement, il faudra défaire des body snatchers robotiques qui cherchent à remplacer les adultes de la ville ! Excitant, non ?

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Jeu de Stratégie (Jeu vidéo)

Je vous invite à suivre Wild Factor dans le développement de Freaking Meatbags, un jeu de tower defense qui est en early access sur Steam depuis avril. Dans ce jeu, vous êtes le robot overlord qui doit domestiquer des sacs à viande asservis pour exploiter au mieux la planète avant qu'elle n'explose !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Browser Games (Jeu vidéo)

L'artiste français Jo99 remet le couvert avec la collaboration musicale de Kronsilds ! L'auteur du magnifique Queen of Snakes (j'en parlais ici) poursuit donc son feuilleton point'n'click toufu et moite avec The Earl Octopussor, toujours jouable sur navigateur (par). C'est toujours aussi beau, toujours aussi étrange !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

     
Signaler
Visual Novel (Jeu vidéo)

C'est encore Aksys Games qui est derrière cette annonce ! Après avoir décliné l'otome game Hakuôki sur plusieurs supports (PSP, 3DS, PS3), l'éditeur américain va tenter de rentabiliser un autre visual novel, XBlaze Code : Embryo, sur Vita et PS3.

Accompagnant opportunément l'annonce de BlazBlue Chrono Phantasma sur Vita, ce spin-off de la série de baston d'Arc System Works, leur premier visual novel, contera les aventures du jeune lycéen Touya Kagari, se déroulant 150 ans avant les événements de BlazBlue…

Prévu en versions physiques et digitales, sans doublage anglais, le jeu devrait arrivé dès le 24 juin 2014. Reste à voir si le cross-buy sera de la partie (je parierai que non…).

Voir aussi

Jeux : 
BlazBlue : Chrono Phantasma
Plateformes : 
PlayStation 3, PS Vita
Sociétés : 
Arc System Works, Aksys Games
Ajouter à mes favoris Commenter (4)

  
Signaler
Jeu de rôle (Jeu vidéo)

C'est Aksys Games qui est derrière l'annonce. Mind Zero, sorti discrètement* l'année dernière sur Vita a été développé par ZeroDiv (Class of Heroes). "Connu" principalement pour loucher furieusement sur les derniers Persona, ce jeu de rôle met en scène un héros qui navigue entre les mondes réels et spirituels avec une équipe d'acolytes bigarrés.

Malgré sa qualité évidente d'ersatz, Mind Zero a reçu des échos plutôt bons, notamment pour son système de combat au tour par tour et ce malgré un cliffhanger de fin qui en a frustré plus d'un. La mauvaise nouvelle, c'est que si le jeu sortira bien en boîte en Amérique du Nord, il sera digital-only en Europe… import obligé donc pour les collectioneurs !

* À peine 15000 ventes en première semaine

Voir aussi

Plateformes : 
PS Vita
Sociétés : 
Acquire, Aksys Games
Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Browser Games (Jeu vidéo)

Phénomène avec plusieurs millions de comptes créés en français, en anglais ou en portugais, Amour Sucré est sans doute un des jeux video français les plus populaires… et personne n'en parle ! Je vais essayer de redresser ce tort dans le test qui suit.

L'héroïne (que vous devrez nommer/habiller/styler) arrive après un déménagement dans son nouveau lycée : Sweet Amoris. Accueillie par le bad boy Castiel, le sérieux Nathaniel, ou la peste Ambre, elle va devoir trouver sa place, rendre des services, et tenter d'échapper à Ken, le nerd à lunettes qui la poursuit de ses assiduités. On nage donc en plein clichés. Et on en sort rarement.

Mais ce ne serait rien si les mécaniques de jeu n'étaient pas aussi transparentes : le jeu décompte les points d'action (PA) à chaque mouvement (changement de pièce). Sans points d'action, point de salut. Pour en retrouver, il faut se connecter le lendemain, ou en acheter. Mais bien sûr, le jeu ne fait que nous trimballer d'une pièce à l'autre pour les raisons les plus farfelues, et nous faire dépenser les fameux PA, pour nous faire débourser de l'argent.

Je n'ai pas d'opposition morale au système free-to-play, le problème est plutôt qu'ici, il n'y a que ça. Le jeu n'est fait que de contorsions scénaristiques pour nous faire chercher des objets/des gens et donc nous faire utiliser les PA. Si la gestion des PA avait été personnalisée, cela permettrait d'élaborer des stratégies de jeu différentes (économies, priorités), mais non.

Visuellement, si les illustrations sont souvent mignonnes, on ne peut pas en dire autant de l'interface rose et verte d'un goût un peu douteux. En prime, malgré une structure simplissime, le jeu se paie le luxe de bugger assez fréquemment…

Voir aussi

Plateformes : 
PC
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

  
Signaler
Otome Game (Jeu vidéo)

Attention classique ! Sorti sur presque tous les supports au fil des ans, Hakuôki est certes un jeu romantique à destination des jeunes filles, mais c'est avant tout le récit historique (et tragique) d'un groupe de mercenaires qui vont se trouver du côté des perdants dans une guerre civile pour la modernisation du Japon.



Le récit nous met dans la peau de la jeune et naïve Chizuru, au sein d'une milice, le Shinsengumi, au service du shogun Yoshinobu Tokugawa, à la veille de la restauration impériale Meiji (1866-1868). Isolée à Tôkyô, elle cherche à retrouver son père, le docteur Yukimura qui a été associé par le passé aux mercenaires. À mesure qu'elle se rapproche des hommes, elle découvre la nature de leur combat, et leur personnalité, mais aussi les véritables activités de son père…

La tension dramatique tout au long du jeu est sans doute son plus grand atout. La recherche du docteur, et la découverte des lourds secrets du Shinsengumi, teintés de surnaturel, tiennent en haleine, tandis que les relations romantiques sont très bien vues et fidèles à la période traitée.

Il y a cependant plusieurs questions lancinantes qu'on se pose en lisant Hakuôki :
• Pourquoi Chizuru nous explique-t-elle le moindre de ses états d'âmes ? Non seulement cela alourdit grandement le scénario, mais en plus, jamais une information pertinente ne vient se glisser dans ses monologues verbeux.
• Même si la traduction (anglaise) est de bonne facture, pourquoi ne pas être avoir plus franchement adapté certains passages ? Certains sont incompréhensibles sans passer par le glossaire historique intégré au jeu !
• Pourquoi les interactions sont elles si peu nombreuses ? Le jeu peut durer une grosse trentaine d'heures et ne nous demande qu'à 15/20 occasions de choisir entre différentes actions ou répliques !

Malgré un habillage et des illustrations très réussies, il faut savoir que Hakuôki est un livre (à peine) interactif. Certes il y a plusieurs routes à choisir, mais il faudra savoir quoi faire et quand pour être sûr(e) de poursuivre l'aventure avec l'élu de votre coeur. Heureusement, chaque choix malencontreux peut être corrigé en rembobinant l'action à tout moment.

Voir aussi

Plateformes : 
PSP
Sociétés : 
Idea Factory, Aksys Games, Otomate
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Un peu de diversité dans un monde de bugs

Par Paulette Blog créé le 03/01/14 Mis à jour le 17/02/15 à 09h59

Je profiterai de cet espace pour partager quelques infos, tester quelques visual novels, et on verra pour la suite.

Ajouter aux favoris

Archives

Favoris