Le Blog à Benus

Par Benus Blog créé le 24/02/10 Mis à jour le 30/05/15 à 16h26

Ajouter aux favoris
Signaler

Pour beaucoup, Nintendo c’est l’histoire du jeu vidéo. L’entreprise qui a sauvé l’industrie vidéoludique après la débâcle Atari dans les années 80. Une société qui, depuis plus de trente ans, est passée par toutes les émotions et qui a connu autant de succès que d’échecs. Pourtant, on a l’impression qu’aujourd’hui Nintendo a du mal à se réinventer, à trouver sa place dans un monde dominé par la technologie qui évolue à une vitesse folle. Faut-il s’inquiéter pour cet acteur historique de notre entreprise ?

Des résultats financiers en berne

La semaine dernière, Nintendo a dévoilé un bilan financier pour l’année fiscale 2013-2014 pour le moins négatif. Le chiffre d’affaire par rapport à l’année passée a baissé de 10%. La faute à une Wii U qui a du mal à convaincre les joueurs et qui est bien loin des neuf millions de ventes espérées par Nintendo. En effet, la console s’est écoulée à 6,1 millions d’exemplaires, un gouffre par rapport aux estimations. Côté portable, le ciel est plus dégagé avec pas moins de 12,24 millions de 2/3DS vendues sur l’année écoulée. Un bon résultat qui porte le total des ventes de la portable de Nintendo à un peu plus de 43 millions.

nintendo-ventes-2014_3cce3

Côté prévision, Nintendo table, pour cette année fiscale, sur 12 millions de portables vendues et 3,6  millions de Wii U.

Des résultats financiers en demi-teinte plombés par une Wii U que Nintendo semble tirer comme un boulet. Oui mais voilà, Mario Kart 8 et Super Smash Bros doivent encore arriver cette année et Big N compte bien capitaliser sur ces sorties pour faire, enfin, décoller les ventes de sa console. D’aucuns y voient la dernière chance pour Nintendo de sauver sa console. Mais cela suffira-t-il ?

Il faut sauver le soldat Wii U 

Le plus triste pour la Wii U, c’est que Nintendo semble être le seul à vouloir la sauver. Les éditeurs tiers désertent la console de big N préférant se tourner radicalement vers les dernières consoles de Microsoft et de Sony. L’espoir ne viendra donc pas de ce côté-là.

wii-u

Comme souvent, le seul qui peut sauver Nintendo, c’est Nintendo. La firme nippone s’est pourtant tiré une balle dans le pied en communiquant de manière désastreuse sur sa console. Le grand public a encore du mal à cerner l’intérêt de la console et les publicités kitch qui sont censées venter les mérites de la Wii U ratent leur cible. A force de vouloir toucher tous les publics, Nintendo ne touche personne. Raison pour laquelle, depuis quelques mois, la communication du géant nippon s’articule bien plus sur les jeux, les valeurs sûres.

Du pain et des jeux

Or, les jeux proposés sur la Wii U ne sont pas légions. Nous l’avons dit, on a la fâcheuse impression que seul Nintendo alimente la ludothèque de sa console. Un état de fait qui pourrait être considéré comme un énorme problème mais pas pour Nintendo. En effet, les licences de la firme (Mario, Mario Kart, Zelda, Smash Bros, Pokemon, …) sont suffisamment fortes pour porter la machine. Il suffit de voir les ventes de jeux de la Wii pour s’en convaincre. 

De plus, cela fait plusieurs générations de console que Nintendo vit en se passant, contre sa volonté, du soutien des grands acteurs de l’industrie. Un problème historique donc qui n’a pas empêché Nintendo de connaitre un succès insolent avec sa Wii.

nbilan1

La manette de tous les dangers

Le vrai problème vient sans doute de la fameuse mablette. On l’a vu, Nintendo a communiqué de manière désastreuse sur cette feature mais, pire que tout, pratiquement aucun jeu ne tire parti de cette fonctionnalité. Nintendo lui-même ne l’intègre pas à l’expérience proposée dans jeux. Seul Ubisoft a eu l’intelligence d’intégrer l’utilisation de la mablette dans des titres comme Zombi U et Rayman Legends.

Un comble quand on sait que Nintendo construit ses consoles autour d’un point central : le gameplay. Ce qui explique les manettes plus novatrices les unes que les autres proposées depuis la NES jusqu’à la Wii U. Nintendo a toujours su innover afin de proposer des expériences de jeu optimales et originales aux joueurs et ce, grâce à l’utilisation parfaite des fonctionnalités de ses manettes. La Wii U marque donc une rupture dans cette tradition Nintendo semble ne pas savoir quoi faire de son propre produit.

Pourtant, Big N semble pouvoir s’en sortir grâce à une parade qui a le mérite d’être efficace à défaut d’être très originale: la technologie NFC. La même utilisée par Activision pour Skylanders ou Disney avec Disney Infinity. Des figurines issues du monde de Nintendo qui, une fois posées sur la mablette ou sur la 3DS, s’intégreraient dans le jeu et interagiraient avec l’environnement. Quand on connait la puissance des licences de Nintendo, cela pourrait provoquer un petit raz-de-marée chez les plus jeunes si le constructeur arrive à communiquer de manière efficace.

nintendo-nfp

Un manque d’innovation

Un autre point qui suscite la critique chez les joueurs comme chez les journalistes, c’est le manque d’originalité. Nintendo table depuis des années sur les mêmes licences maintes fois éculées. Si, comme nous l’avons dit, les licences Nintendo sont puissantes, elles peuvent également finir par lasser les joueurs. Cela donne l’impression, console après console, de jouer éternellement aux mêmes titres. La relève de Myamoto (papa de Mario, Zelda, Pikmin, Donkey Kong, Star Fox notamment) tarde à venir.

Perspectives

A l’heure des tablettes, des Smartphones et du tout connecté, Nintendo peut-il encore rester sur son île de plus en plus déserte ? C’est sans doute la question la plus pertinente quand on s’interroge sur l’avenir de big N.

Une chose est certaine, Nintendo a beaucoup à gagner à exporter ses licences, ou à en créer des nouvelles, sur nos smartphones et autres tablettes. Cela pourrait générer des profits considérables, mais risquerait bien de condamner, à termes, les consoles Nintendo. Si les grandes figures comme Mario, Zelda ou Donkey Kong sont disponibles sur d’autres plateformes, les joueurs achèteraient-ils encore des consoles Nintendo ? Rien n’est moins sûr.

Cette politique reviendrait à nier l’ADN de la firme, mais pourrait lui permettre d’ouvrir de nouveaux horizons bien plus lucratifs.

La réalité virtuelle est également un terrain de jeu qu’il reste à découvrir. Un nouveau monde qui pourrait très bien révolutionner l’industrie vidéoludique et que Nintendo a tout intérêt à prendre en considération.

Enfin, Nintendo, tout comme Microsoft, a en point de mire un pays qui s’apparente à la ruée vers l’or. En effet, la Chine ouvre peu à peu son marché et Nintendo pourrait sortir une console exclusive à ce pays. De quoi pénétrer dans un marché immense, promesse de profits considérables, qui permettrait de relancer la firme du plombier moustachu loin des marchés traditionnels.

 

Nintendo est à la croisée des chemins. Entre une communication désastreuse, un manque d’innovation flagrant et une console de salon qu’elle traine comme un boulet, le tableau que nous avons dressé de la firme n’est pas tout rose. Pourtant, à l’heure actuelle, il n’y a pas vraiment de quoi s’en faire pour big N. Il ne faut pas sous estimer le trésor de guerre sur lequel est assis Mario. Nintendo a les reins suffisamment solides pour connaitre un, voir deux échecs commerciaux.

Pour sauver la Wii U, Nintendo a encore quelques cartouches à tirer. Si celles-ci sont sans effet, il faudra alors se tourner vers une nouvelle console ou s’ouvrir à de nouveaux horizons.

Nintendo doit pouvoir se réinventer, s’inscrire dans notre monde hyper connecté au risque de se voir considérer comme un vieux ringard qui n’excite plus personne. Or, la firme nippone possède du génie, elle a toujours su surprendre son monde là où on l’attendait le moins. Elle pourrait très bien sortir un lapin de son chapeau et marquer une nouvelle fois l’histoire de notre média.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler

Bon, c'est une source qui n'est pas toujours très fiable puisqu'il s'agit de VGChartz mais, tout de même, cela révèle une tendance...

Ainsi si on en croit le graphique qui suit, le PS3 aurait rattrapé son retard sur la Xbox 360 avec 77,3 millions de ventes à travers le monde.

 

Il aura donc fallut six années pour voir Sony refaire son retard sur Microsoft. Les deux constructeurs sont encore loin de la Wii mais, selon moi, il n'est pas impossible qu'ils y arrivent.

Alors que les regards se tournent tous vers les prochaines consoles, il semble bien que la guerre pour cette génération n'ait pas encore rendu son verdict! Microsoft finira-t-il par se retrouver bon dernier ?

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler

Dans son style incomparable le masque commente l'intégralité de la, déjà très polémique, présentation  de la Xbox One.

Du lourd, je me suis régalé ;)

 


La Xbox One, Traduite en Humain. par MaSQuEdePuSTA

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler

Et bien cela donne ceci :

 

Alors, je n'ai jamais mis les pieds dans Minecraft mais j'ai toujours été admiratif de la qualité des constructions de la communauté. Et là, étant fan de Game of Throne, je dois une nouvelle fois m'incliner !

Ceci dit, je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'il y'en a vraiment qui ont du temps à perdre et de la motivation à revendre ;)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

... et c'est ma foi assez comique ! Jugez plutôt :

 

Personnellement, je vais attendre une éventuelle baisse de prix et les grosses licences traditionnelles de big N et, surtout, d'éventuelles NOUVELLES licences du géant japonais. Pour autant qu'elles soient véritablement intéressantes.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler

Au delà du réel

Alors oui, la série Assassin's Creed fait la part belle aux mondes qui s'entremêlent mais on a atteint un nouveau stade avec le dernier opus. On a découvert un monde que l'on croyait connaître mais qui, finalement, n'avait fait que dévoiler une infime partie de son potentiel : le monde des bugs.

Je suis à 10 heures de jeu et je n'en peux plus ! Depuis la première séquence, c'est la foire aux bugs. Bien sur, il y en a toujours eu dans cette franchise mais jamais au point de, pour moi, fan de la série, venir gâcher le plaisir de jeu. J'ai eu une subite envie d'écrire ceci il y a cinq minutes alors que je venais d'assassiner un garde qui s'est immédiatement relevé pour s'immobiliser. Plus aucune interaction n'était possible avec notre bonhomme.

Et là, j'en ai assez ! Entre les PNJ qui disparaissent (nouveau dans la série) à 3 m de vous, des bugs de collision qui empêchent notre Assassin de franchir un caillou de 10 cm de haut, des armes qui flottent en l'air, le popping encore pire qu'avant (De multiples apparitions à même pas deux mètres de mon perso je n'avais jamais eu ça), les gardes qui se prennent des murs, font demi-tour, se le reprenne et cela indéfiniment, des collisions hallucinantes, les PNJ qui sont enfoncé de moitié dans le sol ou encore notre habillement qui change lors des cinématique, j'en ai soupé!

 

Même Connor semble désemparé devant autant de bugs...

 

Non mais franchement, est-ce digne d'un jeu triple A qui a mis plus de trois ans à être développé? Il y a des choses que l'on doit imputer à nos consoles actuelles qui sont largement dépassées mais il y a énormément d'éléments qui donnent l'impression que le jeu n'est pas fini. C'est une honte. Une honte car cela me détache complètement de l'immersion que le jeu est capable de nous amener à certains moment. Et gâcher l'immersion d'un Assassin's Creed, il n'y a rien de plus sacrilège à mes yeux!

Que dire de cette ia complètement incroyable des animaux qui fuient en tournant en rond... faite lui peur et vous verrez qu'une fois sur deux il reviendra vers vous...

Ce qui me choque avant tout c'est que lors du podcast de gameblog on n'en fait pas mention ou très peu, en ne parlant que des bugs traditionnels de la série. Non messieurs, je suis désolé mais on a jamais connu autant de bug depuis le premier assassin's creed, sorti il y a cinq ans... J'ai apprécié également la manière dont on ne répond pas à la question de JulienC quand celui-ci demande si le popping est toujours aussi présent. Julien, non, il n'y en a pas autant, il y en a encore plus!

Je dois avoir abordé ici à peine la moitié des bugs auxquels j'ai été confronté durant mon périple dans ce troisième opus. Je n'ai jamais connu ça dans un jeu de cette ampleur sur cette génération de console. JAMAIS. Je me goure p-e complètement, j'ai peut-être été aveuglé dans les précédent épisodes mais je ne le pense pas. Suis-je le seul à trouver cela scandaleux? Ce jeu n'est pas fini, je suis désolé de devoir le dire, mon coeur de petit fan saigne amèrement...

 

PS : Et bien tant que j'y suis, j'en peux plus de cette pub d'ACIII qui pop toutes les trente secondes...

Ajouter à mes favoris Commenter (121)

Signaler

Connaissez-vous Arthur Meurant ? Ce bonhomme fait des critiques vidéo depuis un moment maintenant sur la toile et se démarque des autres vidéotesteurs par la manière dont il aborde ces sujets. Personnellement, j'aime bien ces vidéos. Et bien le bonhomme a soulevé un problème qui sévit depuis bien longtemps dans notre monde vidéoludique chéri à nous: les relations entre la presse jeux vidéo et les grands éditeurs.

Suite au "licenciement" d'un membre d'Eurogamer.net, notre bonhomme s'est insurgé contre les pratiques qui, selon lui, sévissent dans le milieu. Egratignant au passage notre JulienC (je ne vais pas dire national étant donné que je suis Belge...).

D'accord ou pas d'accord avec notre bonhomme, il soulève des questions primordiales pour nous, lecteurs et parfois même rédacteurs du jeux vidéo. Notamment les changements énormes en une décennie de notre presse et l'exode des journalistes papiers vers le net et les conséquences sur leur indépendance... Un sujet qui me fait poser énormément de questions et sur lequel j'aimerais qu'on débatte ensemble.

Alors, Don Quichotte des temps modernes notre Arthur ?

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Signaler

Il semblerait qu'une source proche de nintendo ait laché quelques infos sur le prix de la Wii U.

Selon le site belge Moijeux (qui tient lui-même son info de My Nintendo News), le prox de fabrication de la Wii U s'élèverait à 180$ et qu'elle devrait être proposée en  magasin à 300$.

TRrès franchement si ça se révèle exacte, Nintendo pourrait faire un totu gros carton noel prochain vous ne pensez pas ? Même si, personnellement, j'attendra la première baisse de prix avant de jeter mon dévolu sur cette console. Ok, elle a des spécificités techniques franchement décevante mais Nintendo possède tellement de franchises phares qu'il y aura de toute façon de quoi faire avec cette console. Mais pitité, pourvu qu'elle ait un multi digne de ce nom !

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler

Julius Von Brunk est un artiste mais aussi un fameux Geek si on regarde l'une de ces oeuvres :

 

 

Il me le faut! Peut-être serat-il présent dans le prochain film de Michael Bay !

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler

Oui, un bilan sur les achats du mois un 19 mars ! ça m'empêchera d'ouvrir encore le cordon de la bourse même si, vous le verrez, je n'achète que des jeux à petits prix, en occase ou en neuf.

Voici donc les jeux pour lesquels je me suis porté acquéreur :

 

Comme d'habitude (une habitude vieille d'un post) je vais expliquer mes choix :

 

Ancienne génération (PS2, GC, Xbox) :

 

Psychonauts (occasion : 3.99€) : Cela fait un moment que j'entends du bien de ce jeu signé Tim Schafer et j'ai voulu voir par moi-même. L'ambiance du jeu m'attire également. J'attends donc de voir et puis, à ce prix la même si je suis déçu cela ne sera pas bien grave.

 

Pikmin (occasion : 5€) : L'un des incontournables de la Gamecube apparemment. Je n'ai jamais joué à un Pikmin de ma vie et j'avoue m'être procuré ce titre pour étoffer ma ludothèque GameCube. Du coup, je ne sais pas du tout quand je vais commencer à y jouer.

 

Super Smash Bros Melee (occasion : 6€): Je me le suis procuré dans le même soucis de compléter ma ludothèque mais pas seulement. J'étais à la recherche d'un jeu de combat facile d'utilisation capable de convenir à tous mes potes, gamers et non gamers. Mon premier essai n'a pas forcément été concluant car apparemment le jeu se révèle tout de même technique. On verra...

 

Beyond Good and Evil (occasion : 4€): C'est une aventure que j'avais débutée sur PC à l'époque et je ne me rappel plus du tout ce qui m'avait empêché de la continuer. Du coup, lorsque j'ai vu le titre dans son étalage je me suis dit "pourquoi pas?". Malheureusement, le jeu n'est pas reconnu par ma 360 (je n'ai pas encore de Xbox) alors qu'elle avait accepter les Splinter Cell. Grosse déception du coup, j'attendrai de me procurer une bobox ou le jeu sur ps2...

 

Génération actuelle (Wii, PS3, Xbox 360):

 

Je vais faire un petit préambule à ma présentation de mes acquisitions suivantes. En effet, vous y retrouverez des achats de jeux Wii alors que je ne possède pas cette console... ça peut paraître loufoque mais je vais m'expliquer. En fait, je compte m'en procurer une dans les mois qui arrivent. Je connais plus ou moins les titres originaux de la console et je compte, dès maintenant, profiter des bonnes occasions. Ceci étant dit, continuons.

 

Muramasa: The Demon Blade (occasion : 9,99€): J'ai vu pas mal de vidéo de ce jeu et l'atmosphère qui s'en dégage m'a quelque peu scotché. J'imagine que manette en main ça doit être encore plus fort. J'ai vu le jeu à 9,99€ en occase et dans un parfait état et je me suis dit que je ne pouvais pas le laisser passer. Erreur ou pas, à vous de me le dire!

 

Red Steel 2 (neuf; 6€): Un jeu que j'ai connu chez un copain et qui m'avait beaucoup plus. La reconnaissance du Wii Motion Plus m'avait surpris et j'aime cette ambiance Far West.

 

Okami (neuf : 11€) : Un jeu que je cherche désespérément depuis des mois sur PS2. Mais il attend des prix trop élevé pour le moment. Pas besoin d'expliquer que l'ambiance de ce titre m'attire au plus haut point. Je vais donc attendre bien docilement ma Wii avant d'enfin pouvoir poser mes paluches sur cette petite perle ! D'autant plus que j'ai l'impression que sa cote va encore augmenter et j'ai pas envie d'attendre que les prix atteignent des sommets.

 

BlazBlue : Calamity Trigger (Neuf : 9,99€) : ça fait un moment que je ne me suis plus payé un jeu de combat. Le design général du jeu me plait. J'y ai joué quelques heures et ça m'accroche pas mal même si je regrette le nombre limité de personnages.

 

Metro 2033 (Neuf : 7€): Un FPS qui me fait de l'oeil depuis un moment. Je n'en attends pas énormément si ce n'est qu'il me défoule. On verra !

 

Alors, que pensez-vous de ces achats ? Arnaques? Bons choix? Gouts douteux? N'hésitez pas à me donner vos avis et à partager votre expérience sur ces différents titres !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Archives

Favoris