Be Awesome. Be a Geek.

Catégorie : Images qui bougent


Signaler
Images qui bougent

Google, le géant américain de "l'information et de la diffusion de contenu" nous propose aujourd'hui une initiative fort intéressante : le Rewind. Cette initiative consiste en une fresque chronologique des toutes les vidéos qui ont fait le buzz sur le site de partage YouTube et ce mois par mois.

Une très bonne idée qui vous rappellera de très bon souvenirs ou qui vous permettra de rattraper votre retard sur certains contenus qui auraient pu vous échapper.

A découvrir ici.

Vidéoludiquement,

Arthur

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Images qui bougent

Ce trailer, qui ne montre pas une seule seconde gameplay en 5 minutes, est tout bonnement somptueux.

Vidéoludiquement,

Arthur

PS: Merci à Adrameleck pour l'info !

Voir aussi

Jeux : 
Deus Ex : Human Revolution
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Images qui bougent

Voici une petite vidéo de BMX filmée en 2000 fps. Cette technique permet d'avoir des rendus extrêmement intéressants notamment grâce à la différence de vitesse des différents objets dans le champ. C'est le cas ici car, même si les images de BMX ne sont pas des plus impressionnantes, le rendu de la pluie en super slow-motion est spectaculaire.

Vidéoludiquement,

Arthur

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Images qui bougent

Les courts-métrages sont une forme cinématographique des plus intéressantes pour plusieurs raisons. D'abord parce qu'ils nous permettent de ressentir une grande dose d'émotion dans une période de temps très courte. Que cela soit une émotion ressentie très intensément ou plusieurs sentiments différents qui s'enchaînent, on ressort rarement du visionnage d'un film court efficace dans le même état d'esprit que lorsque l'on y est entré.

Deuxième point, du fait de leur durée limitée et donc du nombre d'images réduits qu'ils représentent, les films de ce format permettent souvent à leur réalisateur d'aller au bout de leur idée quant à la direction artistique. Les films courts d'animations sont souvent de petits bijoux de dessin ou de peinture et les live actions possèdent souvent une photographie très spécifique et travaillée.

Enfin, et c'est sans doute leur caractéristique la plus évidente, les courts-métrages durent rarement plus de dix minutes, et peuvent donc facilement être visionnés entre deux autres activités, petite pause plaisante et artistique toujours appréciable.

C'est donc pour toutes ces raisons qu'il m'a paru intéressant de vous partager chaque semaine un de ces films courts, qu'il soit live ou d'animation, afin que vous puissiez tous profiter d'un petit moment de plaisir bien mérité. Alors, pourquoi déjà le numéro deux ? Tout simplement parce que je vous avais déjà proposé un de ces films dans un précédent article mais sans penser à en faire une rubrique.

Je vous partage aujourd'hui un film d'animation, Meet Buck,  crée par des étudiants et réalisé par l'excellent Denis Bouyer. Il reprend le thème universel de la fameuse première rencontre avec les beaux-parents par une allégorie fort intéressante: le gendre est un cerf et le beau-père un chasseur. Enjoy !

Vidéoludiquement,

Arthur

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Images qui bougent

Ceux qui comme moi sont nés à la fin des années 80 et qui avaient la chance d'avoir le satellite, se souviendront sans doute  des débuts de Game One, chaîne quasi entièrement dédiée au jeu vidéo et qui incarnait donc pour les jeunes joueurs comme moi, le rêve absolu. Cette télévision a accompagné le début de mon adolescence avec, à cette période, une équipe composée d'animateurs mythiques (en tout cas ils le sont restés dans mon esprit) tels que Marcus, Tommy, Gollum (qui se serait depuis changé en un certain Julien C) ou bien encore Johann.

L'équipe est jeune et dynamique, les émissions sont variés et intéressantes. Notamment l'une d'entre elles, Level One, présentée par le truculent Marcus. Le principe en est simple au départ: Marcus présente au téléspectateur un jeu vidéo, par le biais de son premier niveau (d'où le nom de l'émission pour ceux dont l'anglais équivaut à celui d'une huître trisomique). Mais, les téléspectateurs, dont moi-même, vont vite se rendre compte de l'intérêt réel de l'émission : les ratages, pitreries et autres déguisements de notre ami Marcus. En effet, celui-ci semble s'échiner à rater tout ce qu'il tente dans les jeux qu'il teste et saupoudre toute l'émission de blagues plus ou moins douteuses.

En 2002, c'est le choc, Marcus quitte Game One. Mais son bébé, Level One, émission dont il a crée le concept, ne mourra pas et c'est Johann qui en assurera l'animation. Il sera rejoins en 2004 par Gérard (chanteur des Svinkels) et ils poursuivront avec brio l'entreprise humoristique et vidéoludique de Marcus. Les blagues se multiplient, l'humour atteint un niveau "célésto-cosmique" et le jeu vidéo ne semble devenir qu'un support aux frasques des deux compères, et ce pour notre plus grand bonheur.

En 2006, à notre plus grand désespoir, Game One décide d'arrêter définitivement l'émission. Avec elle meure le dernier reliquat de l'époque dorée où la chaîne passait encore des émissions dédiées au jeu vidéo et ne se contentait pas de rediffusions d'épisodes de South Park (que j'apprécie énormément par ailleurs). C'est donc également à cette époque je décide à regrets, d'arrêter de regarder cette chaîne qui n'est plus depuis longtemps celle de mon enfance.

Heureusement, le jeu vidéo à la télévision n'est pas mort. D'autres chaînes comme NoLife ou Gong ont pris le relais et osent programmer aujourd'hui des émissions traitant de notre média préféré, et cela même si ce n'est pas leur sujet principal et même s'il faut parfois chercher ces émissions au milieu de deux clips de rap japonais ésotériques.

Ainsi, c'est sur Gong que Gérard et Johann ont fait leur grand retour avec une émission baptisée Gameology. Le concept est très proche de celui de Level One: les deux amis se proposent de nous présenter un jeu en moins de 10 minutes en respectant toujours un ratio d'au moins 60% de blagues vaseuses. Je ne peux donc que fortement vous conseiller le visionnage de cette émission hilarante, qui rappelle d'excellents souvenirs et qui est disponible en intégralité sur Dailymotion

Vidéoludiquement,

Arthur

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Images qui bougent

Il est vrai que nous nous sommes tous posés la question au moins une fois. D'où vient ce mouvement chaloupé qui caractérise les déplacements de notre personnage dans tous les FPS auxquels nous avons joué ? Cet espèce de va-et-vient incessant de gauche à droite qui est censé imiter le mouvement d'un corps humain muni d'une arme.

Et bien, pour certaines personnes cette interrogation fondamentale s'est transformée en obsession, puis en maladie. Une maladie très handicapante qui pousse ces personnes à se déplacer comme le ferait leur personnage dans un FPS. Et si cela prouve quelque chose, c'est que ce tangage continuel, inhérent aux shooters, n'a rien de naturel.

Vous l'aurez compris cette vidéo est petite galéjade, orchestrée par les journalistes d'IGN. Mais elle met très bien en exergue le problème du réalisme des mouvements dans les FPS, trop réguliers et trop guindés. A l'heure où la réalisation de jeux tels que Call of Duty Modern Warfare 2 permet une immersion totale, avec des graphismes photo-réalistes, est-il normal que ce défaut historique des FPS n'ait toujours pas été réglé ?

Vidéoludiquement,

Arthur

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Signaler
Images qui bougent

Un certain Atom Winston, fan de jeu vidéo, nous propose de revivre l'histoire des consoles en rap. Une vidéo qui aurait pu être réalisée avec plus de soins mais les paroles sont très bien pensées, et ça rappelle quand même tout plein de souvenirs.

Vidéoludiquement,

Arthur

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Images qui bougent

Ca fait plaisir d'entendre un message d'amour et de tolérance en cette période de fête.

Vidéoludiquement,

Arthur

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Images qui bougent

Je vous propose aujourd'hui de découvrir le trailer d'un film d'animation à venir en cette fin d'année: Path of Hate. Réalisé par Damian Nenow, ce conte moderne portera, à ce qu'il semble, un regard amer sur la nature humaine et sur la pire de ses créations, la guerre.

Ce trailer d'un peu plus d'une minute est rythmé, prenant et superbement réalisé. On rentre immédiatement dans l'action et quand la lecture se termine, l'attente est là. On en veut plus, tout de suite et n'est ce pas là ce qui fait un bon trailer ?

Trêve de mots, action !

J'ai vraiment hâte de voir le film en entier en tout cas.

Vidéoludiquement,

Arthur

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Be Awesome. Be a Geek.

Par Rockolarea Blog créé le 27/10/10 Mis à jour le 24/10/12 à 11h24

Ajouter aux favoris

Édito

 

Chères lectrices, chers lecteurs,

 

Après une première année chaotique, il était temps pour moi et pour le blog de passer à une deuxième étape qui, je l’espère, sera plus stable que ces premiers mois de vie du blog. Alternant entre périodes d’activité intense et mort cérébrale, cette première saison de Be Awesome Be a Geek est avant tout pour moi une leçon qui devrait me permettre de vous proposer pour cette deuxième saison un contenu plus régulier, plus travaillé et plus ressemblant à ce que je veux faire de cette modeste aventure.

 

A priori donc, plus de petits articles par-dessus la jambe, plus de périodes d’inactivité prolongées, mais des articles construits, fréquents et, si Dieu le veut, drôles et intéressants. Du sport, du jeu vidéo, de la gastronomie, de la mauvaise foi et des blagues grasses : la vie donc.

 

Archives

Favoris