Be Awesome. Be a Geek.
Signaler
Business

L'App Store est bien souvent vu comme une mine d'or à la fois par les joueurs et par les éditeurs de jeux vidéo avides de nouveaux marchés. La plateforme de téléchargement d'applications d'Apple regorge en effet de petites pépites vidéoludiques développées dans un garage par des passionnés, "à l'ancienne". La variété des jeux proposés fait le bonheur de tous les publics et les ventes ne cessent de se multiplier. Bref, il est indéniable que l'App Store est une véritable corne d'abondance créative qui comble les joueurs.

Mais côté développeur / éditeur, l'idée d'un App Store permettant de faire de l'argent rapidement avec des jeux à petits budgets est peut-être plus une mirage qu'une vérité universelle. Même si les exemples de succès phénoménaux (Angry Birds, Cut the Rope, Doodle Jump...) ne manquent pas, la réalité économique de la plateforme est beaucoup plus nuancée.

C'est ce que nous explique avec précision et passion Emeric Thoa, fondateur du studio indépendant The Game Bakers. Dans un long post de blog consacré aux mécanismes commerciaux de l'App Store, le français nous livre sa vision et son expérience de l'App Store (lancement du jeu Squids). J'ai toujours eu envie d'écrire un article sur ce sujet, profitant des mes deux années d'expérience dans le milieu, mais je n'aurais jamais pu faire mieux qu'Emeric Thoa.

Je vous conseille donc cet article passionant, extrêmement instructif et dont je partage quasimment intégralement les opinions et les conclusions. Il vous aidera sans doute à y voir plus clair sur ce monstre qu'est l'App Store, sur ses légendes et sur ses vérités.

Bonne lecture,

Arthur

Voir aussi

Jeux : 
Angry Birds, Cut the Rope, Doodle Jump
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Be Awesome. Be a Geek.

Par Rockolarea Blog créé le 27/10/10 Mis à jour le 24/10/12 à 11h24

Ajouter aux favoris

Édito

 

Chères lectrices, chers lecteurs,

 

Après une première année chaotique, il était temps pour moi et pour le blog de passer à une deuxième étape qui, je l’espère, sera plus stable que ces premiers mois de vie du blog. Alternant entre périodes d’activité intense et mort cérébrale, cette première saison de Be Awesome Be a Geek est avant tout pour moi une leçon qui devrait me permettre de vous proposer pour cette deuxième saison un contenu plus régulier, plus travaillé et plus ressemblant à ce que je veux faire de cette modeste aventure.

 

A priori donc, plus de petits articles par-dessus la jambe, plus de périodes d’inactivité prolongées, mais des articles construits, fréquents et, si Dieu le veut, drôles et intéressants. Du sport, du jeu vidéo, de la gastronomie, de la mauvaise foi et des blagues grasses : la vie donc.

 

Archives

Favoris