Le Bblog.

Le Bblog.

Par Bbali Blog créé le 24/04/10 Mis à jour le 14/07/17 à 17h29

Ajouter aux favoris

Édito

 

    
@Bbalou

Archives

Favoris

Catégorie : News-Previews

Signaler
News-Previews (Voyage)

Il y a plus d'un an et demi, les roxxors de gta4.net ont pris l'excellente initiative de faire une carte de Liberty City sous Google Maps. Perso j'étais pas au courant, je viens de découvrir ça et j'admire le boulot !
On y trouve la possibilité d'afficher divers éléments du jeu (armes, pigeons, rencontres aléatoires, etc...), on peut zoomer ou au contraire augmenter le FOV, ou tout simplement se prommener à la manière de Street View.
 

 Ça sert à rien mais c'est assez classe !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
News-Previews (Jeu vidéo)

Un réveil difficile, seul dans une maison inconnue plongée dans l'obscurité.
Où suis-je ? Que s'est-il passé ?
La découverte soudaine d'un corps sans vie.
Qui est-ce ? Qui a pu faire ça ? Comment me suis-je retrouvé ici ?

Muni d'une simple lampe torche, le garçon que nous dirigeons dans Home n'a rien d'un héros : il pourrait très bien être vous ou moi.
 

Ce jeu indépendant, qui coûte moins de 3 euros, est extrêmement rudimentaire. Les flèches du clavier et la barre espace vous suffiront à le parcourir du début à la fin, ce qui ne devrait pas vous prendre plus d'une heure. Je vous conseille par ailleurs d'y jouer dans le noir avec des écouteurs pour en renforcer l'immersion.
Court mais prenant, ce visual novel vous proposera des choix qui auront une influence directe sur la narration. Deux personnes différentes ne doivent théoriquement pas avoir tout à fait la même histoire.

Amis fanboys de Call of Duty ou autres Blazeblue survitaminés, ne vous attendez pas à y trouver autant d'action. Ici le rythme est lent et, à vrai dire, c'est plus une histoire interactive qu'un jeu classique. Mais en tant que tel il est très sympa, et j'irai même plus loin en disant que des titres comme celui-là, j'aimerais en avoir plus.

N'hésitez pas à me faire part de vos analyses en commentaire quant à vos différentes expériences de jeu !

 

[MAJ] Samizo a aussi fait un billet sur ce jeu, je vous invite à aller y jeter un oeil.

-------------------------------------------------------------

A partir d'ici, ça spoile. Donc si vous n'avez pas encore touché au jeu et que vous comptez le faire, attendez de l'avoir finit avant de lire la suite.

(Sélectionnez le texte pour le lire)

Le courrier lu dans la boîte aux lettres devant la maison du héros nous confirme de façon évidente qu'il y a visiblement une relation peu conventionnelle entre son ami et sa femme.
En arrivant dans la cave, après avoir cassé le mur, j'ai choisi "Oui" à la question "Y avait-il Rachel dans le sac ? ".
Aux autres questions concernant l'idée que le héros ait pu réellement vivre ou non les évènements, j'ai aussi répondu "Oui". 
Bref in fine, la femme est morte et le copain aussi.

J'en ai déduit très simplement qu'en rentrant chez lui un soir, le héros découvre le courrier dans la boîte aux lettres et commet un crime passionnel en apprenant leur liaison. Il tue sa femme, va chercher le traître et le tue aussi, et à partir de là il commence à paniquer. Il se met à courir, tue le gardien qui l'a surpris en train de passer au-delà d'une clôture, et s'enfuit dans les souterrains.
Il ouvre au passage les vannes dans les égouts pour innonder la zone et ainsi éviter d'être suivi.
Il se retrouve dans une maison inconnue, tue le mec qui était dedans et termine sa course par une crise d'angoisse au fond d'une chambre, suite à laquelle il s'évanouït.

Et c'est là que le jeu commence.
Il se réveille dans un état amnésique, ne sait plus où il est ni ce qu'il s'est passé.
Il revient sur ses pas et y retrouve au fur et à mesure les indices qui lui permettent de se remémorer les différentes étapes de sa course, en croyant naivement que le tueur est un individu extérieur. On peut d'ailleurs y faire ici une analogie avec un éventuel dédoublement de personnalité dû au pétage de câble du passage à l'acte lors du crime passionnel.
Il y a aussi le concept freudien qui consiste à revivre en boucle un évènement dans l'idée d'en améliorer le déroulement.

Le coup de la VHS, je me suis dit qu'en faisant le trajet dans l'autre sens il répare sans s'en rendre compte les erreurs qu'il a pu faire lors de sa fuite en effaçant ses traces.

Il est commun de dire qu'un tueur revient toujours sur les lieux du crime. Cette phrase résume pour moi très bien cette histoire.

 

L'autre hypothèse après avoir vu le jeu une deuxième fois serait l'idée que le personnage principal est un malade mental qui s'est mis en tête de tuer toutes les femmes avec qui il n'a jamais pu sortir. Ça expliquerait la liste de noms. Et en fait Norman, dans cette hypothèse, serait  le vrai mari de Rachel.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
News-Previews (High Tech)

 

Vous avez 5€ en trop et ne savez pas quoi en faire ? Faites vous plaisir, achetez BRICO UTILE !

Plomberie, isolation des parties, pose de moquette, tout cela ne vous posera plus jamais problème. Franck Lecor est là pour vous aider et, tel Kratos dans Cooking Mama, il vous apprendra tout ce dont vous avez besoin pour parfaire votre habitat.

 

Non vous ne rêvez pas, un mètre est fourni avec la boîte ! Wouhouuu !

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
News-Previews

Vous aussi, vous regrettez le temps des vieux FPS qui ne se prenaient pas au sérieux, dans lesquels la vie ne se régénérait pas toute seule et qui ne demandaient pas d'épauler pour viser ou d'appuyer sur un bouton pour courir ?

RetroBlazer peut vous intéresser.

Encore en phase alpha, ce Doom-like reprend tous les éléments qui faisaient la formidable recette des jeux de tir à la première personne dans les années 90'. De Wolfenstein 3D à Quake 1 en passant par Redneck Rampage ou Duke Nukem 3D, RetroBlazer reprend les stéréotypes qui ont façonné cet âge d'or du FPS.

 

Une petite vidéo de gameplay :

 

Reste à espérer que le jeu complet sera à la hauteur de ce qu'on peut voir ici !

Le Facebook de RetroBlazer

Le site officiel

 

Show time !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
News-Previews

 

Alors pour ceux qui l'ont raté, vous n'avez maintenant plus d'excuse \o/

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
News-Previews

 

 

 

Petit frère de Game Dev Story, Hot pring Story en reprend la base pour l'adapter à un univers différent : on doit gérer ici une station thermale.

 

 

Mêmes us, mêmes coutumes 

Les mécaniques de jeu sont les mêmes que son prédécesseur, les habitués ne devraient pas se sentir dépaysés. Les menus fonctionnent de la même manière ; on peut gérer son capital, ses dépenses et ses investissements de façon très simple à travers une interface toujours aussi intuitive. La possibilité de jouer avec ou sans boutons est toujours présente, et pour s'adapter au genre les développeurs ont eu l'idée judicieuse de permettre au joueur de choisir le sens de l'image : il est désormais possible de jouer à l'horizontale si l'on souhaite mieux voir le décor. A part ce détail, c'est exactement la même chose. Même la musique a été reprise.

Les vendeurs qui viennent nous proposer des produits visant à améliorer des statistiques, la gestion du temps et de l'argent, le système de sauvegarde et le principe de recommencer le jeu en boucle, rien de tout ça n'a changé.

Mais alors, c'est le même jeu avec un décor différent ? 

 

 

 

Changement de décor

Non, pas du tout. En réalité on se rend vite compte que si le gameplay est identique, l'univers n'a aucun rapport avec le développement de jeux vidéo. Ici on est dans une station thermale, au Japon. La première chose qui frappe (au sens figuré hein, LOL), c'est le fait qu'on doit ici gérer un lieu : on a une carte sur laquelle on peut se déplacer, zommer/dézoomer. On gère maintenant des emplacements, une topographie, comme dans Theme Park. Il faut s'assurer que les visiteurs sont à l'aise, qu'ils ne sont par exemple pas dérangés dans leur chambre par des joueurs de Pachinko trop bruyants dont la pièce aurait été construite trop près.

Qui dit "carte" dit "bâtiments" et "aire de jeu". Si peu de pièces sont disponibles dès le début, c'est pour mieux nous permettre de les débloquer au fur et à mesure de la partie. Sauna, restaurant, salon de massage, boutique de souvenirs, à chaque endroit son utilité. Et gare à ne pas tout construire n'importe où : les différentes pièces s'influencent les unes les autres, positivement ou négativement. De même, on peut poser des éléments de décor (arbres, buissons, rochers...) afin de détendre un peu plus l'atmosphère. Youpi !

En ce qui concerne l'interface, les menus sont graphiquement identiques mais leur contenu a naturellement changé. On peut acheter des champignons pour améliorer la qualité d'un restaurant, égayer un distributeur de boissons en y ajoutant de l'ice tea, ou encore acheter des équipements pour la station. Un système d'investissement est aussi présent, il se gère à la façon de la publicité dans Game Dev Story.

 

Hmpf

Bon bon. Hot Spring Story ne révolutionne pas le genre, mais pour peu qu'on ait accroché à son aîné et si on aime l'univers des bains publics japonais, il n'y a pas de raisons de passer à côté. Et pour peu que l'addiction soit présente, la durée de vie s'annonce intéressante.

Il est dispo à 2,99€ sur l'Appstore, et entièrement en anglais. Pour l'Androïd Market, il va falloir rester patients.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)


Signaler
News-Previews

Bon j'ai aucune vocation à présenter des jeux en vidéo, mais srsly il fallait montrer ça :

 

Ajouter à mes favoris Commenter (1)


Signaler
News-Previews

Ils ont osé !

(Cliquez sur l'image pour voir le jeu en vidéo)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)