Le Bblog.

Le Bblog.

Par Bbali Blog créé le 24/04/10 Mis à jour le 23/05/17 à 18h41

Ajouter aux favoris

Édito

   

@Bbalou

Archives

Favoris

Signaler
News-Previews

 

 

 

Petit frère de Game Dev Story, Hot pring Story en reprend la base pour l'adapter à un univers différent : on doit gérer ici une station thermale.

 

 

Mêmes us, mêmes coutumes 

Les mécaniques de jeu sont les mêmes que son prédécesseur, les habitués ne devraient pas se sentir dépaysés. Les menus fonctionnent de la même manière ; on peut gérer son capital, ses dépenses et ses investissements de façon très simple à travers une interface toujours aussi intuitive. La possibilité de jouer avec ou sans boutons est toujours présente, et pour s'adapter au genre les développeurs ont eu l'idée judicieuse de permettre au joueur de choisir le sens de l'image : il est désormais possible de jouer à l'horizontale si l'on souhaite mieux voir le décor. A part ce détail, c'est exactement la même chose. Même la musique a été reprise.

Les vendeurs qui viennent nous proposer des produits visant à améliorer des statistiques, la gestion du temps et de l'argent, le système de sauvegarde et le principe de recommencer le jeu en boucle, rien de tout ça n'a changé.

Mais alors, c'est le même jeu avec un décor différent ? 

 

 

 

Changement de décor

Non, pas du tout. En réalité on se rend vite compte que si le gameplay est identique, l'univers n'a aucun rapport avec le développement de jeux vidéo. Ici on est dans une station thermale, au Japon. La première chose qui frappe (au sens figuré hein, LOL), c'est le fait qu'on doit ici gérer un lieu : on a une carte sur laquelle on peut se déplacer, zommer/dézoomer. On gère maintenant des emplacements, une topographie, comme dans Theme Park. Il faut s'assurer que les visiteurs sont à l'aise, qu'ils ne sont par exemple pas dérangés dans leur chambre par des joueurs de Pachinko trop bruyants dont la pièce aurait été construite trop près.

Qui dit "carte" dit "bâtiments" et "aire de jeu". Si peu de pièces sont disponibles dès le début, c'est pour mieux nous permettre de les débloquer au fur et à mesure de la partie. Sauna, restaurant, salon de massage, boutique de souvenirs, à chaque endroit son utilité. Et gare à ne pas tout construire n'importe où : les différentes pièces s'influencent les unes les autres, positivement ou négativement. De même, on peut poser des éléments de décor (arbres, buissons, rochers...) afin de détendre un peu plus l'atmosphère. Youpi !

En ce qui concerne l'interface, les menus sont graphiquement identiques mais leur contenu a naturellement changé. On peut acheter des champignons pour améliorer la qualité d'un restaurant, égayer un distributeur de boissons en y ajoutant de l'ice tea, ou encore acheter des équipements pour la station. Un système d'investissement est aussi présent, il se gère à la façon de la publicité dans Game Dev Story.

 

Hmpf

Bon bon. Hot Spring Story ne révolutionne pas le genre, mais pour peu qu'on ait accroché à son aîné et si on aime l'univers des bains publics japonais, il n'y a pas de raisons de passer à côté. Et pour peu que l'addiction soit présente, la durée de vie s'annonce intéressante.

Il est dispo à 2,99€ sur l'Appstore, et entièrement en anglais. Pour l'Androïd Market, il va falloir rester patients.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires