Premium
The Bast-Cave

The Bast-Cave

Par Bast6 Blog créé le 21/08/10 Mis à jour le 19/03/16 à 11h12

Le blog d'un monteur vidéo ayant biberonné à grands coups de sprites et polygones.

Ajouter aux favoris
Signaler
Musique

Mais est-ce que c'est un bon album ?

Aaaah le collège... Les cheveux en piques improbables teints en bleus, les pantalons baggys trop grands, la voix de Patrick Bruel... Toute une époque, qui dans mon cas va aussi avec la découverte du groupe Linkin Park. A l'époque, une claque, et même du haut de mes 23 ans j'écoute encore avec plaisir tous leurs albums. Le premier : mythique. Des compositions "simples", réhaussées par de nombreux sons électroniques. Des guitares accordées bas, et un mix chant/rap plutôt réussi (personnellement, je n'aime pas le rap, mais dans ce cas très précis cela ne m'a jamais géné). Le second album, Meteora, confirmait la baffe et gagnait un peu en maturité même si l'album ne prenait pas vraiment de risque. Comme sur le premier, quelques morceaux étaient très calibré radio mais pourtant très agréables. Un CD/DVD live, un mash-up avec Jay-Z et quelques vacances plus tard et on nous lachait le troisième album dans les bacs pour accompagner (plus ou moins) la sortie du film Transformers dans lequel figurait un des titres de l'album. D'ailleurs, Michael Bay (le réalisateur du film) et Linkin Park, ça a visiblement été un coup de foudre puisque pour le second film le groupe accouche d'un morceau exclusif (et pas terrible...) pour accompagner la BO. Mais pour revenir à l'album, Minutes To Midnight, on découvrait une nouvelle mutation du groupe. Les compositions arrivent enfin à maturité, on sent "l'envie d'avoir envie" (©JulienC) de faire quelque chose de fort et on y arrive plus ou moins. Mais l'album est très sympa. Enfin, le 14 Semptembre 2010, le quatrième album studio du groupe arrivait dans les bacs...

A Thousand Suns donc, titre de l'album. Le packaging de l'édition collector est plutôt classieux. On a en effet droit à un digipack avec des effets de reflets métalliques assez sympa et des artworks complètement dans le nouveau délire du groupe. Car, d'après eux, finit la classique méthode de travail "écriture enregistrement tournée écriture enregistrement tournée écr...". Maintenant, ils écrivent tout le temps, ils testent sur le publics et quand ils pensent avoir assez pour faire un album, ils enregistrent. Mouais... Mais que donne donc cet album ?

Ma foi... Ils sont partis dans un trip complètement différent de Minutes to Midnight. En effet, les compositions retrouvent une moultitude de sons électroniques et des structures... Déstructurées. Pour autant, l'album était annoncé comme un retour aux sources... Mais il n'en est rien. Mais si on a perdu le côté "Nü Metal", on a gagné de smorceaux vraiment intéressants à écouter, et donc au final, plutôt plaisants. Je pense que tout le monde a déjà vu la bande-annonce du prochain Medal Of Honor dans laquelle on retrouve le morceau "The Catalyst", morceau qui par rapport au reste de l'album finalement pourrait faire office d'OVNI tant il est propre et "classique".

Finalement c'est un album très inspiré je pense par le phénomène chiptunes et... Déstructuration, à l'image du DVD qui accompagne le making-of de l'album plein d'effets de VHS qui saute et autres défauts volontaires de la vidéo.

Une bonne pioche donc, même si j'ai préféré "Asylum", le dernier album du groupe de metal Disturbed... Mais un très bon album quand même. Je suis curieux de voir comment ce sera joué en live (et très très déçu que le concert d'octobre soit déjà sold out !).

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

A vous qui me lisez, je n'ai qu'une chose à dire : souvenez-vous que le mieux est l'ennemi du bien. Ainsi, je ne chercherai pas à faire de ce blog le meilleur, mais juste à faire quelque chose de bien.

Et sinon, comme dirait l'autre : in front of a chicken, a corn is always wrong !

Indie Games Supporter

Archives

Favoris