b2zo-MTB Blog

Par b2zo-almendha Blog créé le 07/02/10 Mis à jour le 26/12/15 à 18h53

Ajouter aux favoris
Signaler
(Jeu vidéo)
 Avant de vous laissez lire ce test, sachez qu'il a été écrit par mes soins en 2009 lorsque je faisais des articles sur le site Livegen.fr : http://www.liveplay3.fr/test/128847-Batman_%3A_Arkham_Asylum
 
 
 
 
Bienvenue dans l'asile d'Arkham, lieu où toutes les folies sont permises, endroit où les réactions les plus inattendues surviennent fréquemment et île sur laquelle les plus dangereux criminels sont enfermés par la faute de notre justicier favori, j'ai nommé Batman. Autant vous le dire de suite, j'avais préféré me faire attraper facilement afin de rejoindre en toute tranquillité cet établissement de fou, le tout pour organiser une fête en l'honneur de l'homme chauve-souris. Mon plan avait fonctionné à merveille, puisqu'une fois dans le manoir, je m'étais aisément libéré de ma chaise roulante en frappant un garde d'un coup de tête bien placé. Vous avez vu mon sourire radieux reflétant mon immense joie intérieure et mon succès !

 

Bien entendu, le Chevalier Noir a tout fait pour venir gâcher cette fête, mais de toute façon j'ai toujours donné un nom à ma douleur, c'est Batman. Sa situation était vraiment compromise, j'avais avec moi une armée qui aurait fuir n'importe quel être sensé. Que ce soit Killer Croc, Bane et l'Épouvantail pour les muscles et la démesure ou Poison Ivy et Harley Quinn pour le côté sensuel et glamour, personne ne pouvait avoir le courage de nous faire face. Personne, sauf ce satané Batou, bienfaiteur de Gotham City. Cette fichue chauve-souris aurait dû voler près d'une autre fenêtre et tout aurait été si simple. Il est donc dommageable que je n'aie pas réussi à attirer dans mon filet des personnalités importantes comme Double Face, le Pingouin, Catwoman, Mr. Freeze ou encore le Sphinx, bien que ce dernier, nommé également l'Homme Mystère, ait cru bon de vouloir cacher de nombreux secrets dans tous les coins possibles et inimaginables de l'asile. Cela a néanmoins occupé Batman pendant quelques heures supplémentaires, le temps de peaufiner les derniers détails de ma grande soirée et je l'en remercie pour cela.

 

 

 
 
Il a fallu que je fasse preuve d'une extrême vigilance à l'égard de Batman. Il faut dire que cet animal possède de nombreux gadgets, tous plus dangereux les uns que les autres. Il me semble d'après les caméras de sécurité qu'il en détenait huit, mais ce qui est sûr, c'est que son grappin, son batarang et son gel explosif sont d'une redoutable efficacité et lui permettent de se sortir de nombreux traquenards. Mais où trouve-t-il ses fantastiques jouets ? Rajoutons à cela la grandeur de l'île d'Arkham. Si en apparence, sa taille ne parait pas immense sur le radar, détrompez-vous, elle regorge de lieux bien différents et toujours recherchés artistiquement, certains enfouis sous la terre, mais silence, je ne vous dévoilerai pas tout aujourd'hui. Pour les principaux, sachez qu'outre le manoir, il y a un centre médical, une prison et un jardin botanique, chacun disposant d'une ambiance propre et d'une réalisation très convaincante. En parlant d'ambiance mes chers amis, j'avais pris un soin tout particulier en créant une atmosphère oppressante, sombre et mature et je peux vous certifier que j'ai réussi ce tour de passe avec brio. Ai-je la tête de quelqu'un qui plaisante ? Je ne crois pas, j'avais même ajouté quelques musiques orchestrales majestueuses et prenantes de temps à autre . Tout comme ma voix, certainement la meilleure de toutes, bien plus éloquente que la nonchalante sonorité sortant de la bouche de Batman.

Pour couronner le tout, j'avais bien entendu pensé à prendre sous mon aile une multitude de tueurs fous. Ils devaient donner du fil à retordre à l'homme à la cape noire, puisqu'il y en avait absolument partout sur l'île, que ce soit à l'extérieur ou à l'intérieur. Généralement groupés, ces gardes n'attendaient qu'une chose : éliminer Batman à tout jamais. Je dois vous avouer que la grande majorité d'entre eux avait le Q.I. d'un chiroptère et une mémoire de poisson-clown, mais quand il s'agissait de tirer, ils n'hésitaient pas, quitte à provoquer des rafales de balles inutiles qui devaient bien faire rire le Chevalier Noir. En parlant de lui, il avait la fâcheuse tendance à diversifier ses attaques. Parfois il fonçait dans le tas et flanquait une raclée à mes hommes avec une facilité extrême tant il semblait enchainer avec classe les différents coups qu'il connaissait jusqu'à faire des combos de 10 ou 20 frappes, et utilisant même sa cape pour étourdir ses adversaires. Mais le plus souvent, il se perchait à des hauteurs vertigineuses, comme sur des gargouilles, se cachait sous le sol ou derrière un mur, le tout pour agir dans la discrétion la plus totale. Après mûres réflexions, j'ai donc équipé mes sbires d'un collier qui sonnait lorsque leur rythme cardiaque baissait, signifiant que Batman a agit dans la pénombre. De cette façon, je pouvais avertir les autres larbins de sa présence, astucieux non ? Ce n'est pas tout, j'ai également injecté de la drogue dans le corps de certains détenus et sont dès lors devenus surpuissants, mais peut-être pas assez malin, tant la chauve-souris grimpait avec facilité sur leur dos pour se servir de leur fantastique force.
 
 
 
 
Moi qui croyais l'homme chauve-souris très fort, je me suis trompé. Au départ, il ne possédait que quelques coups classiques, mais au fil du temps il semblait apprendre de nouveaux mouvements, devenir plus résistant et obtenir des gadgets inédits grâce à toutes les actions qu'il entreprenait. Il semble clair qu'il est, à mes yeux, l'autodidacte le plus talentueux de la cité. Le combat final était sincèrement passionnant, et même si ce n'était pas flagrant, j'étais un homme comblé, enfin presque puisqu'honnêtement, quelque chose me tracassait. Le Dark Knight semblait voir des choses invisibles à l'½il nu, je ne sais pas comment il fait cela, mais j'avais le sang glacé. Il a réussi à résoudre des énigmes, à repérer des parois fragiles et des objets importants ou encore à identifier des personnes, c'est effrayant, mais admirable à la fois. J'avais donc verrouillé plusieurs salles afin que Batman soit perturbé, mais là encore il a su trouver un gadget permettant de les déverrouiller avec facilité.

Il est vrai que je ne peux que m'en vouloir, puisqu'en plus de la préparation de ma fête, j'avais malencontreusement mis à la disposition de Batou plusieurs défis, dans un mode à part évidemment, se classant en deux catégories bien distinctes, les combats et l'infiltration. J'y ai en plus instauré un système de points permettant de se comparer entre nous et même une remise de médaille. J'attribuais donc trois chauves-souris aux meilleurs, deux aux personnes prometteuses, une aux débutants et zéro aux manchots. Par contre, veuillez m'excuser auprès des possesseurs d'une Xbox 360, vous ne pouvez m'incarner dans un mode de jeu spécial que sur PS3, via le PlayStation Store, histoire de vous dévoiler quelques-uns de mes talents. Ce n'est pas de ma faute, mais celle de Batman, trouvant son costume en adéquation avec le monolithe noir. Pour finir, j'ai été satisfait du fait que le Dark Knight ne me trouve qu'après une douzaine d'heures. Rajoutons à cela quelques heures pour réaliser tous mes défis et pour trouver tous les secrets de l'Homme Mystère et vous comprenez que l'on a passé un excellent moment en compagnie de ce monde de fou. Je suis certainement le premier artiste assassin de l'histoire, et ce Batman : Arkham Asylum vous proposera une expérience inoubliable. Voilà qui est dit.
 
Signé Le Joker.
 
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

b2zo-almendha
Signaler
b2zo-almendha
Merci, tu n'est pas d'accord avec quoi ?
Rust
Signaler
Rust
Sympa sympa ce test, même si je suis pas d'accord avec le fond.
b2zo-MTB Blog

Archives

Favoris