Le Blog de AssocFUREUR
Signaler
News FUREUR
Je joue à des jeux de combat depuis très longtemps.

Et j'avoue, quand vient le moment de choisir un personnage, je choisis souvent un personnage féminin - la chose m'est restée depuis la première fois que j'ai vu Chun Li en action dans Street Fighter 2 ("Yatta !"). Elle était trop cool.

Mais ce n'est pas de Chun Li dont je voudrais vous parler aujourd'hui mais d'une autre demoiselle, peut-être pas aussi célèbre mais plus chère encore à mon coeur : Nakoruru, de la série des Samuraï Shodown. Et vous verrez, cette dernière est de loin bien supérieure la première, laissez-moi m'expliquer.



Malgré son apparence fragile et innocente, Nakoruru est certainement l'un des combattants les plus dangereux que j'ai jamais eu à affronter en duel.

Ma première rencontre avec elle se produisit de la même façon qu'avec Chun Li : dans une salle d'arcade. J'avais dix ans et j'étais en voyage à Las Vegas avec mes parents et pendant que ceux-ci découvraient le casino, je patientais tranquillement dans un salle de jeu proposée aux enfants. Et là, il y avait une borne de Samuraï Shodown.

J'y ai claqué tout mon argent de poche.

Et malgré cela, j'étais complètement bloqué face à Nakoruru. J'essayais plusieurs personnages différents mais sans succès. D'une façon qui m'échappait complètement, elle parvenait toujours à contrer toutes mes attaques avec ses coups de lame au sol, ses mouvements de sabre volant et son faucon diabolique.



Bien évidemment, la vraie raison derrière mes échecs répétés était que l'ordinateur était en réalité presque impossible à battre. C'était une borne d'arcade, avec des personnages capables de faire des projections de façon instantanée dès que vous vous approchiez. Comment rivaliser quand on a que dix ans ? Samuraï Shodown, tout comme Street Fighter et alii, cherchait à me faire dépenser toutes mes pièces, et il y parvint parfaitement.

Malgré cela, l'empreinte de Nakorur me marqua à jamais, faisant d'elle mon personnage féminin préféré de tous les jeux de combat que j'ai pu essayer. Au lieu d'une tenue moulante ras-la-touffe, Nakoruru portait une tenue de samouraï confortable, avec un pantalon bouffant confortable et un joli kimono.

La vérité, c'était qu'elle avait été designée pour surprendre ses adversaires par son apparence. Après tout, qu'y a-t-il de plus innocent qu'une jeune fille dotée d'un énrome ruban rouge dans les cheveux ? Le problème, c'est que dès que le combat était lancée, vous découvriiez en face de vous l'une des épéistes les plus terrifiantes qui existe.



Au niveau tactique, Nakoruru dispose de toute une panoplie de coups extrêmement complète.

Elle se bat donc avec un kodachi, un sabre à lame courte, et, selon les versions, elle est accompagnée d'un faucon nommé Mamahaha ou d'un loup appelé Shikuru. Pour compenser la courte portée de ses attaques, sa rapidité remarquable lui permettait d'esquiver et de frapper rapidement ses adversaires. Et comme l'animation de ses coups s'achevait légèrement plus rapidement que celles de ses concurrents, elle devenait le personnage idéal pour les tactiques de harcèlement, faisant tomber ses adversaires en les frappant un petit coup par ci, un petit coup par là. A des fins d'équilibrage toutefois, ses coups causaient moins de dégâts que ceux des autres personnages - et heureusement !

Sa panoplie de coup est restée assez stable au fil de la série, et incorpore des attaques à distance la projetant, elle ou ses compagnons animaux, au de-là de la faible portée de son sabre. Elle a même un mouvement, le Kamui Ryusei, capable de renvoyer les projectiles de ses adversaires.

Avec tout ça, elle dispose d'une réponse adaptée à toutes les situations, usant de son kodachi pour contrer virtuellement toute attaque. Ainsi, son Rei Mutsube lui permet de s'envoler et de frapper un adversaire tentant une attaque sautée. Son Annu Mutsube, une frappe basse, permet de faire tomber ceux qui tentent de la charger. Elle peut même s'aggriper à son faucon et faire une attaque plongeante flamboyante !

A moins de tomber sur un joueur expert connaissant précisément les moyens de contrer sa panoplie, Nakoruru reste à mon avis l'un des plus puissants personnages de Samuraï Shodown (à mon avis, supérieure à Haomaruh).

Le seul problème que j'ai avec elle, c'est l'étrange trame scénaristique qui lui a été réservée.

Pour résumer, Nakoruru est très largement inspirée des Ainus, un peuple tribal japonais qui inspira entre le personnage d'Ashitaka dans Princesse Mononoke des Studios Ghibli. Présentée d'abord comme une fervente protectrice de la nature, le second opus de Samuraï Shodown en fit une martyre.



Ceux qui auront vaincu le boss final avec elle se souviendront d'une fin dramatique où la pauvre se sacrifie pour protéger sa forêt de la destruction. En clamant une ultime prière, on la voit ainsi sacrifier son corps afin de sauver la nature dont elle était la gardienne.

Les fans de Galford se souviendront aussi de l'histoire d'amour tragique qui lie les deux personnages : juste avant qu'elle ne meure, Galford crie son nom et dans un éclair de lumière, l'esprit de Nakoruru lui avoua alors qu'elle savait à quel point il l'aimait mais que malgré tout, elle devait d'abord sauver sa forêt...

Snif, c'est si romantique...

La vidéo :



Jusque là vous allez me dire, tout va bien. Le problème commence après, lorsque la légende de Nakoruru vira au grand n'importe quoi. Pour le troisième opus, il fut décidé une toute nouvelle histoire basée sur le système de combat Bust (introduisant au passage le loup à la place du faucon). Cette fois, le personnage proposé était censé être basé sur le côté maléfique de Nakoruru, puisant dans sa colère et sa frustration (après tout, la vie de protectrice de la nature ne doit pas être facile tous les jours, c'est vrai), et ce double maléfique finit par avoir un nom Rera.

Quand arriva le sixième opus, il était devenu impossible de savoir si la Nakoruru présentée dans le roster était l'originale, une version réincarnée, une soeur, un esprit incarné ou encore son double maléfique. Du grand n'importe quoi, donc.

Malgré la confusion générale, Nakoruru devint malgré tout l'un des personnages les plus populaires des franchises de SNK. Son character design simple et rafraîchissant lui valurent un grand nombre de fans, et il faut l'avouer, seul un coeur de pierre est capable de la vaincre et de la regarder perdre sans ressentir la moindre once de culpabilité...



Voilà pourquoi je pense que Nakoruru est loin, très loin de n'être qu'un "joli" personnage donnée en pâture aux amateurs de fan service (d'autant que sa tenue est loin d'avoir été marketée en ce sens, contrairement à la récente Vyper, par exemple). La profondeur tactique du personnage en jeu équivaut largement celui de Chun Li et je pense même qu'elle la dépasse - mais bon, je ne veux pas mettre tous les fans de Chun Li sur le dos, hein.

Et vous, quel est votre personnage féminin préféré dans les jeux de combat ? Etes-vous aussi un fan de Chun Li ou bien préférez-vous un personnage peut-être plus obscur ?

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Le Blog de AssocFUREUR

Par AssocFUREUR Blog créé le 09/06/10 Mis à jour le 17/06/11 à 18h02

Découvrez toute l 'actualité de L 'Association FUREUR et de ses jeux en ligne: Aion, Warhammer Online, League Of Legends, Starcraft2 et Starwars The Old Republic!

Ajouter aux favoris

Archives