Scratch Art Blog !

Catégorie : Films

Signaler
Films (Cinéma)

Interstellar, le dernier film de Christopher Nolan est un long-métrage qui traite de la folie d'un homme dans un contexte socio-politique complexe. Montrant du doigt les conditions de travail difficiles auxquelles sont soumises les fermiers et dénonçant ainsi la pression sous laquelle cette classe sociale est amenée à travailler. Tout cela sous couvert d'une ambiance SF.

L'histoire met en scène le fermier Cooper et ses enfants qui ont de plus en plus de mal à produire les quantités suffisantes de nourriture qui leurs sont demandés. L'Etat leur demandant toujours de produire plus, ce fermier se voit obligé de quitter son terrain pour espérer trouver une zone plus fertile permettant de rembourser les prêts énormes qu'il a du engendrer auprès de grande multinationale tel que Monsanto. Bien sûr l'idée de quitter ses terres est un calvaire pour lui et c'est là que l'on commence à entrer dans la folie du personnage.

Cette image du champs de Cooper nous montre bien que ses reserves de maïs sont suffisantes

Ainsi afin de trouver le courage de quitter son ancien champs, il s'imagine être l'ancien meilleur pilote de la NASA et qu'il est leur dernier recours pour la survie de l'humanité s'il ne trouve pas une nouvelle planète à coloniser. Il s'auto attribue alors le grand titre de Fermier de l'Espace. Ainsi dans son délire de psychopathe il s'imagine que le nouveau terrain dont il a besoin pour son maïs est en fait la nouvelle terre promise pour les habitants affamés de notre planète.

On vous aurait bien expliquer les formules sur ce tableau mais personne n'aurait rien pigé

La suite du film est alors une introspection du personnage mise en scène par un voyage cosmique qui arriverait presque à nous faire croire que cette hallucination est la réalité. Bien sûr les spectateurs aguerris remarqueront les incohérences de ce délire et leur permettront de comprendre que tout ceci n'est que métaphorique. Comment autrement expliquer que le sois-disant meilleur pilote de la NASA ne sache pas pourquoi les trous noirs sont noirs, ce que sont les trous de verre, et pourquoi lorsque tout devient un peu trop compliqué plus aucune explication n'est donnée. Tout simplement parce que notre Fermier de l'Espace n'est qu'un sale péquenaud de cul terreux de merde perdu dans la pampa de sa psychose hallucinatoire.

Ici la représentation de l'âme de Cooper

Là où cela devient très intéressant, c'est que la représentation du trou noir (qui a fait couler beaucoup d'encre) n'est en réalité que la mise en image de l'âme de notre Péquenaud de l'Espace. Il est clair que s'il arrive à plonger au coeur de son âme il sera mis face à son délire et s'autodétruira mais il sait aussi que s'il ne tente pas d'y engouffrer il ne se rendra jamais compte de son alliénation et ne pourra alors pas trouver le chemin de la rédemption. Il s'imagine alors qu'au coeur de se trou noir se trouve les données quantiques nécessaires pour sauver l'humanité et ainsi trouver, encore une fois, le courage d'avancer. Voilà pourquoi Cooper s'éjecte de son vaisseau avant de franchir la singularité car il sait que le trou noir le tuerait tout comme le ferait le coeur de son âme s'il y accédait. Probablement grâce à son subconscient matérialisé par des messages que lui enverrai sa fille qui le met en garde face au danger.

Chaque face d'un tesseract est un cube, allez savoir...

 Nolan a donc fait ici le choix très intéressant de choisir un tesseract pour représenter les frontières de l'âme du héros en se reposant sur les études de Charles Howard Hinton. Objet géométrique ambigu, le tesseract (aussi appelé hypercube) est un cube en 4 dimensions. Impossible donc pour un homme comme vous et moi de se représenter un tel objet. Et c'est ça qui est bon. La folie étant une chose incompréhensible et impossible à rationaliser quoi de mieux que de représenter l'âme de notre héro atteint de déséquilibre mental par ce tesseract. Perdant ainsi tout repère au coeur de son délire, le spectateur se retrouve lui aussi face à la folie de notre héros. Si vous n'avez pas compris cette scène c'était justement une volonté du réalisateur de montrer que la folie est quelque chose d'incompréhensible.

"Bonjour, ici ton papa du futur. Tout va bien et il fait très beau. Ci-joint quelques données quantique"

Nous avons donc ici une oeuvre métaphorique de grande envergure qui illustre la folie de l'homme par un voyage cosmique anxiogène au fin fond de l'être, saupoudré par des phénomènes scientifiques cohérents.

Enfin je crois.

Vous pouvez retrouver ma critique sur SensCritique, c'est pareil mais sans les images, ca donne envie, hein ?

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Films (Cinéma)

 Au détour d'un forum de Neogaf je suis tombé sur un forum sur lequel les internautes s'amusent à coller le titre d'un jeu sur une affiche de film aux thèmes similaire. Le résultat est plutôt convaincant, je vous laisse en juger par vous même.

 

Source

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Signaler
Films (Cinéma)

Aujourd'hui je vous écris une petite critique sans aucun spoiler mais si vous voulez garder un degré de surprise total passez votre chemin ;)

Mahou Shojo Madoka Magica Movie 1 : Hajimari no Monogatari (reprenez votre respiration) que l'on abrégera par Madoka Magica est un film d'animation japonais réalisé par le studio Shaft. Ce film nous raconte l'histoire d'un monde dans lequel des Puella Magi sont amenées à risquer leur vie et à combattre des sorcières après avoir passé un pacte avec Kyubey (un étrange animal aux allures de chat) en échange de la réalisation d'un de leur souhait. L'héroïne Madoka Kaname et son amie Sayaka voient leur vie changé après la rencontre de Kyubey.

Tout d'abord il faut savoir que ce premier film ainsi que sa suite retrace la trame globale de l'anime du même nom en y enlevant le superflu, en rehaussant l'aspect visuel et en retravaillant l'audio. De nouveaux thèmes viennent même s'ajouter à la bande son. Personnellement je n'ai pas vu l'anime et je crois donc sur parole les inconnus des forums. J'ajouterai tout de même que je n'ai eu aucune difficulté à comprendre l'histoire, on a donc ici au moins un très bon cut de l'anime (j'imagine). Donc pour tous ceux qui hésiteraient entre regarder les films ou l'anime je peux déjà leur dire que le premier film est bon.

 Deuxièmement il est important de noter que Madoka Magica est un magical girl (Mahou Shojo) ce qui pourra en gêner quelques un. En effet, ce genre d'anime dans lequel les héroïnes sont des jeunes filles d'environ 14 ans qui combattent avec des tenues pour le moins extravagante peut parfois s'avérer troublant. Et cela ne sera pas aider par le Character Design très enfantin, ainsi il ne faudra pas être surpris de voir des adultes avec des visages d'enfant...

Mais derrière ce Chara Design à la limite du dérangeant et ces adolescentes qui combattent tout de rose vêtu, ce cache en réalité une histoire bien plus profonde qu'on ne le croit et ce révelera même très sombre. Si les trente premières minutes seront difficile à passer à cause des défauts citées ci dessus, il ne faudra pas perdre espoir. Car les personnages sont plus intéressant qu'il n'y paraît et l'intrigue qui se met en place petit à petit au cours du film est très prometteuse. C'est d'ailleurs étrange d'avoir un tel décalage entre le fond et la forme mais bon, passons. Surtout que finalement le scénario reste le gros point fort de Mado Magica.

D'autre part si le Chara Design peut être gênant, le style graphique général de cet anime est réellement impressionnant par sa beauté et son originalité. Je pense notamment aux scènes de combats dans les espaces altérés qui sont de gros trip psychédélique qui en mettent plein la vue et qui vous exploseront à la gueule comme de feux d'artifice de couleur et d'étrangeté. Alors faites moi plaisir et ne regardez pas une version moisi qui pue sur un site de streaming qui n'autorise que le 240p ! Par ailleurs j'ai trouvé que les musiques étaient vraiment réussies et savent donner de la force à certaines scènes. On entend aussi du violon assez fréquemment ce qui pour moi est un réel plaisir car j'affectionne particulièrement cet instrument.

Finalement Madoka Magica est un excellent film d'animation, il pourra rebuter certaines personnes dans un premier temps pour son côté Magical Girl et son Character Design mais l'intrigue, bien plus profonde qu'il n'y paraît, balaiera sans soucis ces quelques défauts. De plus la qualité graphique ainsi que la bande son sont un vrai régal pour les yeux et les oreilles. Il faut tout de même noter que ce premier film n'a pas de réel fin et il faudra visionner le second épisode pour trouver les réponses à toutes les questions soulevées.

J'aimerai m'améliorer dans l'écriture de mes critiques, je suis donc ouvert à toute remarque constructive pour m'aider, et autrement vous pouvez retrouver ma critique sur SensCritique

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Films (Cinéma)

Alors voici le principe, je vous propose une scène de films en lego, à vous de deviner la véritable scène. Pour les réponses cliquez sur les images.

















Bon, c'était pas trop dur...

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Films (Cinéma)

Voici une sélection de posters alternatifs de films qui allient tous simplicité et originalité.








Si vous en voulez plus, voici la source.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Signaler
Films (Cinéma)

Aujourd'hui une série de photos ayant pour thème les "behind the scenes". Attention ces images ont tendances à faire perdre l'illusion que procure ces films. On commence tout de suite avec Star Wars.

 

 

Voici maintenant quelques photos de Retour vers le futur


 

Et on termine avec un film plus récent puisqu'il s'agit du dernier Harry Potter

Voilà, j'espère que cela vous a plu.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Scratch Art Blog !

Par Antoinesk8 Blog créé le 12/11/11 Mis à jour le 01/04/17 à 16h42

Des artistes en tout genre, des plus banals au plus originaux, en passant par les farfelus et les insolites. J'espère qu'ils ne vous laisseront pas indifférent.

Ajouter aux favoris

Édito

http://www.kazaam.net/wp-content/uploads/2010/06/senscritique.pnghttp://i17.servimg.com/u/f17/11/02/59/35/20010.jpg

Archives

Favoris