Le Blog d'Antoine Bardet !

Le Blog d'Antoine Bardet !

Par Antoine Bardet Blog créé le 27/10/19 Mis à jour le 20/03/20 à 01h21

Secrets de développement et analyses de jeux vidéo sont au menu de ce blog !

Ajouter aux favoris
  
Signaler
(Jeu vidéo)

Bonjour à toutes et à tous !

Si vous avez roulé votre bosse de gamer sur la première PlayStation, il est peut-être un jeu à coté duquel vous n'êtes pas passés : Driver ! Ce titre avait été un petit phénomène à sa sortie de par son concept comme sa réalisation. En effet, Driver vous proposait de piloter un bolide non pas sur un circuit fermé, mais dans plusieurs villes gigantesques et toutes entièrement ouvertes ! Ajoutez à cela une physique incroyable pour de la PlayStation et vous obtenez un combo ravageur, de quoi vous faire jouer des jours entiers rien que pour le plaisir de se balader.

 

Après un deuxième épisode réussi, quoiqu'un peu bancale techniquement, la série s'est peu à peu perdue en essayant de rattraper le rouleau compresseur GTA. Aucun des autres jeux de la saga n'a jamais su retrouver l'esprit ou les sensations du premier volet. Mais les choses vont peut-être changer...

 

En 2015, un jeune développeur surnommé Soapy, fan de la saga, s'est en effet lancé dans le projet de créer un fan game Driver ! Se voulant être le successeur spirituel des deux premiers épisodes, The Driver Syndicate est disponible depuis quelques temps déjà en téléchargement gratuit sur PC !

 

Mais que vaut donc ce petit jeu aux ambitions alléchantes ? En vieux fan du premier épisode, j'ai remis mes gants de conduite et vous livre ici-même mes impressions.

 

Driver en 2020, c'est beau ?

 

D'un point de vue purement technique, on est assez proche de ce que proposait la réédition de Driver pour téléphone portable sortie en 2009. Les textures sont plus fines certes, mais dans l'ensemble ce n'est pas extraordinaire. Pas de quoi se taper le cul par terre. Les vitres des voitures sont toujours teintées, le niveau de détail des bâtiments comme du mobilier urbain est extrêmement faible, et les environnements sont assez vides. Les effets de lumières sont quasi inexistants et l’animation des piétons reste plutôt rigide. Piétons qu'il est toujours impossible d'écraser (oui j'ai essayé).

 Niveau effets de lumière, on est sur du très, très basique.

 

On retrouve néanmoins un peu de l'ambiance du premier Driver, en grande partie via la bande son. Les bruitages sont exactement les mêmes qu'en 1999 (et aussi peu variés cela va sans dire) mais surtout la musique est constituée de remix des morceaux originaux !

 

Pour la petite histoire, ceux-ci ont été retravaillés par Allister Brimble lui-même, le compositeur attitré des deux premiers épisodes de Driver. À l'occasion des 20 ans de la série, il s'est en effet amusé à refaire la production et l'instrumentation de ses compositions pour les jeux. Il a ensuite autorisé Soapy à les utiliser dans The Driver Syndicate. Si c'est pas sympa hein ? Vous pouvez, si vous le souhaitez, aller écouter une partie de son travail et acheter l'album complet à cette adresse !

 

Volant en pad !

 

Passé ces considérations esthétiques, que vaut The Driver Syndicate pad en main ? Eh bien ça tient très bien la route, si vous permettez l'expression ! On retrouve assez rapidement le feeling du jeu original. Les suspensions sont hyper souples, il est toujours possible de partir en trombe en faisant crisser les pneus, et les virages demandent autant de précision qu'à l'époque pour être pris avec classe.

 

J'aurais tendance à trouver que les voitures patinent un peu plus que dans mes souvenirs, mais c'est peut-être parce que je suis mauvais. Reste que les sensations de conduite sont très proches de ce que proposait Driver sur PlayStation, ce qui permet de constater qu'elles n'ont pas pris une ride. d'autant que ce fan game est d'ores et déjà entièrement compatible avec les manettes (Xbox comme PS4) et que le mapping des boutons est exactement le même qu'à l'époque. De quoi se remettre tout de suite dans le bain.

 

Le jeu tourne sur son propre moteur, le DarkTech, développé par Soapy lui-même ! Le travail de reconstitution est assez bluffant.

 

Pour ce qui est du contenu, à l'heure actuelle, il est encore relativement famélique. Le mode Syndicate (ou histoire) ne comprend qu'une seule mission, assez difficile d’ailleurs, qui consiste à se rendre d'un point A à un point B, puis du point B à un point C. Puis du  point C à un point D. Bref vous l'aurez compris, rien de révolutionnaire pour les connaisseurs de Driver, puisque le premier jeu était déjà majoritairement constitué de missions similaires.

 

En dehors de ce mode histoire, on retrouve une tripotée de mini-jeux, classiques de la série : survie, délit de fuite et autres poursuites sont de la partie. C'est également dans cette section que vous pourrez vous (ré)essayer à la fameuse première mission de Driver ! Vous savez, celle où vous devez passer une sorte d'examen de conduite, pour que la pègre locale puisse attester de vos compétences. Elle en aura fait rager beaucoup à l'époque et je vous rassure, c'est la même chose ici. Pour ma part, je n'y suis pas arrivé...

 

J'avais 8 ans à l'époque et le traumatisme est toujours bien gravé dans ma mémoire...

 

Toujours présent également, le mode faire un tour, dans lequel vous pourrez vous mettre au volant de l'une des 10 voitures disponibles et rouler librement dans la ville. Bon la carte n'est pas extrêmement grande, et surtout : si en 1999, on pouvait passer des heures à rouler sans raison dans une ville entièrement dénuée de points d’intérêt et aux décors répétitifs, aujourd'hui ça n'a plus grand chose d'amusant.

 

Et n'espérez pas sortir de votre voiture pour aller vous changer les idées avec un bon footing ! Dans ce mode comme dans les autres, c'est chose totalement impossible ! Du deuxième épisode, The Driver Syndicate n'a en fait (pour l'instant) rien gardé. À l’exception d'un van disponible dans le mode promenade.

 

Driver 2 avait aussi apporté des virages en courbe, ce que The Driver Syndicate n'a étrangement pas repris. C'est assez curieux, mais toutes les rues sont parfaitement droites. Je sais bien que l'objectif est de rendre hommage aux prémices de la saga Driver, mais est-il bien nécessaire de reproduire la rigidité du level design du premier épisode ? Je suis perplexe.

 

Les camionnettes restent sans doute l'ajout le plus intéressant de Driver 2. Ou pas... 

 

Cela dit, si je ne suis pas content, je peux toujours modder le jeu pour y importer des maps ou des voitures ! Le titre de Soapy se veut en effet totalement ouvert au modding en tout genre, ce qui est une bonne nouvelle en soi, même si je n'ai personnellement pas réussi à en installer un seul. La démarche reste pour l'instant assez complexe.

 

The Driver Syndicate contient également le fameux mode réalisateur, qui vous permettait de réaliser votre propre replay, avec une liberté assez folle pour l'époque. Bon par contre, c'est beaucoup moins intuitif que sur PlayStation... Quelqu'un y comprend quelque chose ?

 

Le mode réalisateur demande encore à être amélioré.

 

Enfin pour finir, car c'est assez rare pour être souligné, The Driver Syndicate est traduit en français ! Oui, oui, oui ! Les menus, les indications, tout est traduit, à l’exception des quelques voix audibles ça et là et de 2 ou 3 lignes de texte. C'est quand même vachement cool je trouve. Une très bonne initiative !

 

Tu l'aimes ma version alpha ?

 

The Driver Syndicate est une expérience assez sympathique, qui demande toutefois encore un peu de peaufinage pour représenter un réel intérêt. Dans son concept de base, Driver (l'original) peut sembler aujourd'hui, pour les fans de la première heure comme pour les novices, assez répétitif. Précurseur depuis longtemps dépassé, il faudra à The Driver Syndicate beaucoup plus d'audace pour se montrer à l'avenir vraiment pertinent.

 

Plane sur lui également, comme sur tout fan game, la menace d'une annulation pure et simple à la demande des ayants droit. UbiSoft (propriétaire de la licence depuis 2006) pourrait bien ne pas apprécier que quelqu'un s'approprie ainsi sa marque, et exiger la fin des réjouissances.

 

Alors profitez-en ! À vous maintenant de vous faire votre propre avis sur The Driver Syndicate, que vous pouvez télécharger ici :

 

Télécharger The Driver Syndicate  ←

 

Si vous avez comme moi passé de nombreuses heures sur les deux premiers épisodes de la saga avant que celle-ci ne tombe dans les limbes de la médiocrité, cet hommage sous forme de fan game devrait faire remonter quelques souvenirs. Vous pourriez vite vous surprendre à retrouver vos vieux réflexes de pilote ! N'hésitez pas à me faire part de vos retours ! ;)

 

Et si les jeux de caisse en monde ouvert, c'est votre truc, votre dada, vous pouvez retrouver mon article sur The Getaway, le GTA Like de Sony, juste ici !

 

The Getaway - L'histoire d'une ambition

 

Sur ce, je vous souhaite un bon week-end, agréablement confinés chez-vous ! Souvenez-vous, plus on reste chez soi, plus vite on pourra retourner boire des verres dans les bars ! Il y a des alcooliques qui tremblent là, pensez à eux.

 

Des bisous !

 

* Un grand merci à Tihmoty pour son petit coup de pouce sur l'image d'en-tête de cet article !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Bonjour à toutes et à tous !

Le jeu vidéo est une drôle de bête à analyser. Une sorte de super hybride à la fois jeu, logiciel et œuvre artistique. Tant est si bien qu'il est toujours compliqué de savoir par quel bout le prendre. Qu'à cela ne tienne, je vais m'y risquer quand même ! Analyses et rétrospectives seront au programme de ce blog. L'actualité est certes reine, mais mes envies gouvernent aussi en secret. Ainsi, vous trouverez des articles ou vidéos sur des sujets tantôt actuels, tantôt surannés.

Bonne visite et à bientôt, ici ou ailleurs…

 

Archives

Favoris