Douce lueur

Par ange Blog créé le 07/02/11 Mis à jour le 12/03/15 à 17h01

C'est ici que je vais mettre mes coups de coeur et ce que j'aime en général dans divers domaines de la culture et autres loisirs.
(Bande Dessinées, Movie animation, Mangas et japanime)

Ajouter aux favoris

Catégorie : Japanimation

Signaler
Japanimation

Fiche technique :

Titre  : Psycho-pass
Titre alternatif : Sôdo Ato Onrain
Auteur :  Gen Urobuchi
Année :  2012
Format : Série tv
Genre :  Action, Police, SF et thriller
Réalisation : Katsuyuki Motohiro
Scénariste : Gen Urobuchi
Character designer :  Kyoji Asano
Musique : Kanno Yugo
Studio : Production I.G

Editeur France : ADN et J-one (Simulcast et Streaming)

Episodes : 22 (terminée)

Synopsis :

 

Dans un avenir proche, afin de minimiser les crimes, le gouvernement a mis en place le système Sybille, qui permet de scanner régulièrement l'état nerveux, appelé «  Psycho-Pass », de n'importe quel être humain. Au sein du département de la sécurité publique, une section d'investigation criminelle particulière a ainsi vu le jour et est chargée d’appréhender toute personne jugée potentiellement dangereuse par Sybille. Sortie première de sa promotion, la jeune Akane Tsunemori rejoint les rangs du CID en tant qu'inspectrice et se voit dès le départ envoyée sur le terrain pour une mission d'arrestation. Épaulée au fil de ses enquêtes par des criminels latents qui ont préféré être muselés par le gouvernement plutôt que d'être en cellule d'isolement, Akane va découvrir des failles dans le système Sybille et mettre en doute la légitimité d'une utilisation aveuglée de cette dernière.


Mon avis :

J’étais curieuse de voir cette animée même si beaucoup le compare avec Ghost in the Shell de Mamoru Oshii. J’ai vu notre héroïne  était un peu trop cruche à mon goût. Je me suis dis que je regarderai que la moitie des épisodes car je ne vais pas supporte Akane. Finalement dans l’ensemble, les personnages sont attachants et je dois dire que tout était très bien travaillé. Akane va évolue au fur à mesure de l’histoire et montre qu’elle a des capacités d’adaptation au terrain et au stress assez remarquable.

Je dois dire que Makishima Shôgo  reste un personnage complexe et je dirais presque trop parfait pour être crédible. Shôgo pose une question assez vrai sur pourquoi laisse une intelligente artificiel juger sur cette société humaine ? Il se bat simplement pour ces idéaux et le monde ne peut être que blanc ou noir.

Ko est aussi assez intéressant et mystérieux au début dans son  comportement. Il va tout faire pour résoudre les affaires et il va vouloir se venger de Makishima.

Je trouve la fin décevant car je  ne m’attendais pas une fin si fade et pourtant il y avait de quoi faire ? Il y avait tout les ingrédients dans cette série tv pour une véritable fin. Il y a une saison 2 qu'il est sorti en  octobre 2014 et courant l’hiver 2014-2015 d’ un film pour conclure la série.

Ajouter à mes favoris Commenter (5)

Signaler
Japanimation

Fiche technique :

Titre  :  Koroko ‘s Basket

Titre alternatif : Kuroko no Basket
Auteur : Fujimaki Tadatoshi
Année : 2012/2013
Format : Série tv
Genre : Comédie, drame, sport et shônen
Réalisation : Tada shunsuke

Relisation 3D : Isobe Kenji
Scénariste : Hirabayashi Sawako, Nemoto Toshizo, Takagi Noboru et Tanimura Daishiro
Character design : Kikuchi Yoko

Compositeur : GRANRODEO, Hyadain et OLDCODEX
Studio : Production I.G

Editeur France : Kazé

Saison : 2

Episodes : 25 (terminée)

Synopsis :

 

Dans le collège Teikô, le club de Basketball était connu pour être l'un des meilleurs du pays. Au sein de l'établissement, cinq génies du sport étaient connus sous le nom de "Génération des Miracles" (Kiseki no Sedai). Toutefois, les cinq membres considéraient un sixième joueur comme un élément tout aussi prodigieux qu'ils ne l'étaient : le mystérieux joueur fantôme. À la fin de leur scolarité dans le collège de Teikô, les cinq prodiges se dispersèrent dans des lycées de renommés, désirant chacun mener leur équipe au sommet.

 

C'est ainsi que Tetsuya Kuroko (le joueur fantôme en question), un jeune garçon à l'apparence chétive, ayant la faculté de diriger ailleurs l'attention des autres pour se rendre invisible, intègre le modeste lycée de Seirin, fraîchement construit et avide de dénicher de nouveaux talents pour ses divers clubs de sport.

À son arrivée au lycée, la Coach de l'équipe de Basket, Riko Aida prend les inscriptions des premières années. C'est ainsi que Kuroko est devancé à son inscription par l'imposant Taïga Kagami venant tout droit des États-Unis, et désireux de pratiquer le Basketball au Japon, bien qu'ayant une très mauvaise impression de ce dernier.

Rapidement, les nouveaux arrivés dans le club de Basketball sont testés dans un match face à l'équipe du lycée. Kuroko fait alors démonstration de son immense talent de passeur alors que Kagami étale son talent inné et destructeur. Bien que tout les différencie, les deux joueurs finissent par sympathiser et deviennent une paire terriblement efficace.

Kagami se promet de devenir le meilleur joueur du pays en surpassant les cinq membres de la Génération des Miracles, alors que Kuroko décide de devenir l'ombre de Kagami en l'aidant à réaliser son rêve. Plus tard, les deux amis avouent qu'ils désirent, avant tout, faire de l'équipe de basket-ball de Seirin la meilleure du Japon.

Mon avis :

Je me suis dit encore un japanimée sur le sport  et cela va être nul. Je  dois dire que captain tsubasa (olive et tom en VF) m’a gonflé avec des matchs interminables. Je regarde donc les premiers épisodes sans trop attention et je suis surprise avec un histoire qui se tient la route. Je me suis dit aller les héros vont être stéréotypes et là encore je me suis trompé. Les personnages sont tous attachant et on a envie de mieux les connaitre. Le graphique est magnifique et je trouve la musique assez cool. La saison 1 m’a plue et j’ai vraiment envie de voir la seconde saison. Bref, c’est une jolie découverte dans l’ensemble et je suis la première étonnée.

La saison 2 m'a plus dans l'ensemble et j'ai vraiment envie de connaitre la suite des aventure de l'équipe Seirin . Je ne suis pas objectif sur cet animée car j'aiais lu les mangas Slam Dunk ou I'll CKBC qui m'avait plu. Kuroko no basket est une version plus moderne. J'ai vraiment envie de voir la saison 3 ( P.S : le mangas se termine en 30 tomes)

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Japanimation

Fiche technique :

Titre  : Romeo X Juliet

Titre alternatif : Romio to Jurietto
Auteur : William Shakespeare
Année : 2007
Format : Série tv
Genre : Drame, fantaisie et romance 
Réalisation : Fumitoshi Oizaki
Scénariste : Reiko Yoshida
Character design : Harada Hitoshi

Compositeur : Hitoshi Sakimoto
Studio : Gonzo

Editeur France : Black Box

Episodes : 24 (terminée)

Synopsis :

 

Dans la magnifique cité de Neo Verona, l’archiduc Capulet, ainsi que toute sa famille, fut assassiné par le chef des Montague. Seule la fille du duc, Juliet  parvient à échapper au massacre.

Aujourd’hui les Montague règne en maître dans la cité mais la rébellion s’est organisée grâce au Tourbillon Rouge (Akai kaze, littéralement le vent rouge.), le  surnom utilisé par Juliet !

Celle-ci doit alors se battre sans cesse contre le despote et protéger la population. Romeo, fils de l’archiduc Montague, vit des jours heureux et insouciants.

Il ne partage pas la vision du monde de son père mais il sait que s’y opposer causerait sa perte.

C’est par le hasard du destin que Juliet et Romeo vont alors se rencontrer, tombant instantanément amoureux l’un de l’autre, alors que la famille de Juliet va tenter de se venger de  les Montague. Les deux jeunes êtres vont devoir tenter de vivre leur amour au milieu de ce qui mènera inévitablement à l’extinction d’une des deux familles !

 

Mon avis :

 

Je suis assez dubitatif devant cette animée car je m’attends un truc assez mauvais dans le sens (je pense une version shojo ou notre héroïne serait complètement niaise et guimauve). La surprise fut assez surprenante à la lecture de cette œuvre.  Les graphiques sont magnifiques et le character designe me plait beaucoup. J’ai aussi remarque qu’un épisode était l’équivalant d’un acte comme dans la pièce de Shakespeare(les même noms des actes dans le livre). Je la trouve dans son ensemble assez réussite et la magie opère dans le sens que tu as envie de connaitre la fin. Ce remake  de cette tragedie  à la sauce japonaise est magnifique. Les personnages sont tous attachant  et la musique est présente toujours au bon moment pour introduire l’ambiance.

Bref, j’ai beaucoup aimé cette animée et je vous laisse faire votre propre opinion sur cette série animation.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Japanimation

 

 

Fiche technique :


Titre  : Sword art Online
Titre alternatif : Sôdo Ato Onrain
Auteur :  Kawahara Reki
Année :  2012
Format : Série tv
Genre :  Drame, action, fantasy et SF
Réalisation : Ito Tomohiko
Scénariste : Kizawa Yuki
Character design : Yanagi Ryuuta
Musique : Aoi Eir ( OP2), Haruna Luna ( ED 2), LiSA ( OP1) et Tomatsu Haruka (ED1)
Compositeur : Yuki Kajiura
Studio : A-1 Picture
Editeur France : Déclic Images/ Anime store
Episodes : 25 (terminée)

Synopsis :
 
Bienvenue dans le jeu en ligne Sword Art Online. Kirito adore les MMORPG et fait partie des 10 000 privilégiés ayant réussi à se procurer ce jeu qui fonctionne avec un système de réalité virtuelle directe (un casque appelé Nerve Gear). Ainsi, le joueur met un casque et entre dans le jeu, maniant son avatar avec sa pensée. Kirito avait déjà testé la version Bêta et se débrouille mieux que d'autres. Sword Art Online fait la part belle aux combats et ne possède pas de magie. Mais tous paniquent quand ils apprennent qu'ils ne peuvent plus se déconnecter du jeu, en même temps que leurs avatars sont réformés pour prendre leur apparence réelle (on peut d'ailleurs voir un joueur dont l'avatar avait une apparence idéalisée, et un autre joueur dont l'avatar était féminin, se retrouver tous les deux embarrassés par la découverte de leurs apparences réelles). La seule façon de se déconnecter est de le finir en finissant le palier n°100 de ce jeu. De plus, si le joueur perd tous ses points de vie, il meurt également dans la réalité à cause des ondes de son casque. Quel est le but du créateur du jeu ?

Mon avis :
 
Cet animé m'a été conseille par un ami qu'il a lu les livres et je me suis pourquoi pas. J'ai regardé les 14 premiers épisodes et j'ai bien aimé. Il y a rien d'originale et les graphiques sont assez beaux. Le scenario tient la route mais je dois dire que je souhaite savoir comment cela se termine cette histoire.  Une fois dans ce monde virtuelle est bien la narration se concentre sur les différents personnages et on a des surprises dans un sens car on les découvre  en même temps  que le héros.
Kirito n'a rien du héros type car il reste  lui-même dans ce jeu mortel. Je dirais donc que j'ai trouve cet animé sympa a regardé et je le recommanderais pour ceux qu'il aime les anime sur les jeux vidéos  en général.
Bref, c'est un très  bon animé pour sa premier partie (1-14 épisodes) pour la suite je vous le dirais quand j'aurais vu.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Signaler
Japanimation

 

Fiche technique :

Titre  : Sukitte Ii na yo
Titre alternatif : Say « I Love You
Auteur :  Hazuki Kanae
Année :  2012
Format : Série tv
Genre :  Drame, romance et school life
Réalisation : Kuroyanagi Toshimasa et Sato Takuya
Scénariste : Ayana Yuniko, Sato Takuya, Takahashi et Yokote Michiko
Character design : Okuda Yoshiko
Musique :  Nomi Yuuji
Studio : ZEXCS
Episodes : 13 (terminée)

Synopsis :
 
L'histoire suit la jeune Tachibana Mei, une lycéenne solitaire. Un jour, elle blesse le garçon le plus populaire de l'école, Yamato Kurosawa. Mais pour une raison inconnue celui-ci semble bien l'aimer et devient son ami.
En plus de protéger Mei d'un harceleur, Yamato lui donne son premier baiser.

Mon avis :
 
Je viens de terminer de regarder les 13 épisodes et je suis un peu mitigée. Je dirais que cela se laisse regarder si vous aimez les shojo. Mei n'a rien d'original à part peut être le fait qu'elle joue moins les victimes compare à d'autre héroïne du genre. Le couple Mei et Yamato fait un jolie couple et très charmant. Les personnages secondaires sont super et attachant. La fin n'est pas très originale et j'ai été surprise par la fin. Bref, je vous le conseille si vous aimez le genre et faites vous votre propre opinion.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Japanimation (Cinéma)

Fiche technique :

Titre  : Kotonoha no Niwa
Titre alternatif : the Garden of words
Auteur : Yonezawa  Honobu
Année : 2013
Format : Film
Genre : Drama ; silence de la vie et romance
Réalisation : Shinkai Mokoto
Scénariste : Shinkai Mokoto
Character design :Tsuchiya Kenichii
Musique : Kashiwa Daisuke
Studio : CoMix Wave Films
Licencié en France par : Kaze

Synopsis :
 
Malgré son jeune âge, Takao a pour but bien précis de devenir cordonnier. Pour cela, il prend pour habitude de ne pas se rendre à l'école afin de dessiner au calme dans un jardin. Il y croise alors Yukino, une femme de douze ans son aîné semblant solitaire. Elle suggère qu'ils se rencontrent de nouveau, mais uniquement les jours pluvieux. Au fil des rendez-vous, ils nouent une forte relation et Takao se met alors en tête de lui confectionné des chaussures lui donnant envie d'avancer. Cependant, la saison des pluies s'entamant en été est sur le point de se terminer.
  
Mon avis :
 
C'est un très joli film qui est super graphiquement. Je me suis dit que cela vaudra peut être pas ces ancien film (5 Centimetres per second, Voices of a distant star) et finalement je l'ai trouve magnifique avec un musique à tomber par terre. Bref c'est à voir comme film.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Japanimation (Cinéma)

Fiche technique :

Titre  : Kaze Tachinu
Titre alternatif : the Wind Rises
Année : 2014
Format : Film
Réalisation et scénariste : Miyazaki Hayao
Créateurs originaux : Miyazaki Hayao et Tatsuo Hori
Character design :Kasaka Kitaro
Musique : Hisaishi Joe
Producteur : Suzuki Toshio
Studio : Studio Ghibli
Studio VF : The Walt Disney Company France
Genre : Drama, romance, historique et biographique
Thèmes : Guerre et aviation

Synopsis :
 
Inspiré par le fameux concepteur d'avions Giovanni Caproni, Jiro rêve de voler et de dessiner de magnifiques avions. Mais sa mauvaise vue l'empêche de devenir pilote, et il se fait engager dans le département aéronautique d'une importante entreprise d'ingénierie en 1927. Son génie l'impose rapidement comme l'un des plus grands ingénieurs du monde.
Le Vent se lève raconte une grande partie de sa vie et dépeint les événements historiques clés qui ont profondément influencé le cours de son existence, dont le séisme de Kanto en 1923, la Grande Dépression, l'épidémie de tuberculose et l'entrée en guerre du Japon. Jiro connaîtra l'amour avec Nahoko et l'amitié avec son collègue Honjo. Inventeur extraordinaire, il fera entrer l'aviation dans une ère nouvelle.
 
Mon avis :
 
« Le vent se lève » est un vrai bijou en animation. Miyazaki Hayao emprunté un poème de  Paul Valéry. Cette citation prend tout son sen quand on regarde ce film. Je l'ai vu en Vo et c'était un véritable animation avec un délicatesse des dessins. La musique vous emporte dans l'histoire qui se déroule petit à petit dans cette nouvelle ère. Je dirais que le film n'est pas destiné aux enfants car il traite d'un problème assez noir. Bref j'ai adore avec ces personnages attachants et on a envie de mieux connaitre. Je conseille d'aller le voir et de faire votre propre opinion.

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Signaler
Japanimation

 

Fiche technique :

Titre : Zetsuen no Tempest

Titre alternatif : The Civilization Blaster
Année : 2012
Forma : série TV
Genre : Aventure, fantastique, action et mystère
Episode : 24 (terminée)

Auteur : Shirodaira Kyou, Sano  Arihide (scénaristes manga)  et  Ren Saizaki (dessinateur manga)

Réalisation : Ando Masahiro
Scénaristes :
Yamaguchi Hiroshi, Okada Mari, Onishi Shinsuke, Koyanagi Keigo

Character design : Saito Tsunenori

Mechanical designer : Suzuki Masahisa

Mecha designer : Suzuki Masahisa

Musique : Oshima Michiru

Studio : Bones

Licencié en France par : pas pour le moment

Synopsis :

Mahiro Fuwa et Yoshino Takigawa sont amis d'enfance. Lorsque la famille de Mahiro est assassinée, la vengeance devient sa seule raison de vivre.

Il va découvrir un vecteur puissant pour assouvir sa soif de justice : La Magie.

Des forces sont à l'oeuvre dans l'ombre, essayant de ramener à la vie un arbre sacré aux pouvoirs magiques destructeurs.

Investis par les pouvoirs de la puissante sorcière Hakaze, Mahiro et Yoshino tentent de sauver le monde. Mais leurs motivations diffèrent...

Mon avis :

J'ai bien aime cette adaptation du manga en animée. Je trouve le graphique assez beau et la music va superbement bien. Je suis plus mitigé sur l'histoire car je dois dire que je suis allée  juste à l'épisode 5. Je n'ai pas accroche à cette vengeance absolue de sa famille de Mahiro. Je pense qu'il faudrait peut être que j'aille au moins juste au bout de la premier partie. Je sais qu'il est partage en 2. Je n'ai pas lu le manga et j'espère que l'action n'est pas aussi long que l'animée. Je dirai qu'il est bien si vous n'aviez rien d'autre à voir.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Signaler
Japanimation

 

Fiche technique :

Titre :
Phantom : Requiem for the Phantom

Titre alternatif : Project Phantom
Année : 2009
Forma : série TV
Genre : Drama, Psychologie et action
Episode : 26 (terminée)
Réalisation : Mashimo Koichi
Scénaristes :
Kimura Noboru, Kuroda Yosuke, Kuroda Yosuke, Urobuchi Gen, Shirane Hideki, Nonaka Yukihito, Hyodo Kazuho, Takahashi Tatsuya et Yasukawa Shogo

Character design :
Shiba Minako, Kikuchi Yoko, Sasaki Mutsumi, Yamashita Yoshimitsu, Tsubata Yoshiaki et Kado Tomoaki

Mechanical designer :Teraoka Kenji

Réalisateur 3D : Inomoto Eiji

Musique : Nanase Hikaru

Studio : Bee Train

Licencié en France par : pas pour le moment

Synopsis :

Un jeune homme se réveille dans une pièce peu accueillante mais il ne sait plus du tout qui il est ou ce qu'il faisait avant d'arriver là. Il est inquiet mais tente de se sortir de là et découvre qu'il est perdu au beau milieu du désert. Une personne masquée l'attaque soudainement mais il parvient à survivre grâce à son énorme envie de vivre et ses capacités de tueur né. Il découvre alors que son agresseur n'est autre qu'une jeune fille qui travaille pour une organisation mafieuse: Inferno. Deux choix s'offrent à lui: il les suit ou il meurt ...

 

Mon avis :

Je dois dire que l'animée est assez prenant car j'ai eu envie de savoir comment cela va se terminer cette aventure. Il y a aussi quelques choses qui joue beaucoup dans cette animée est la BO. La musique est super. Les personnages sont très bien travaille psychologiquement à telle point que des fois se la peut être effrayant. Je pense qu'il a tous du grand et pourtant il lui manque peut être un peu d'originalité dans son histoire et la narration (pas forcement toujours crédible). Si cela m'a fait pense aussi à Noir  de Kouichi Mashimo (1999) mais  je trouve en plus sombre et sarcastique part certains aspects. On peut dire aussi que l'animée se partage en trois parti ( arc). J'ai beaucoup aime la première et la dernière. Je me suis ennuyée le deuxième partie peut être parce que c'était assez lent à ce remettre en place.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Signaler
Japanimation

Fiche technique :

Titre VF : Guilty Crown
Année : 2011
Forma : série TV
Genre : Action, SF et Mecha
Episode : 22
Réalisation :Tetsuro Araki
Character design : Hiromi Kato
Scénario : Okouchi Ichiro / Yoshino Hiroyuki
Musique : Sawano Hiroyuki / Supercell
Studio : Production I.G
Licencié en France par : Kaze

Synopsis :
Nous sommes en 2039, à Tokyo. Dix longues années se sont écoulées depuis la désastreuse épidémie d'un virus non identifié. Cet évènement est connu sous le nom de "Lost Christmas". A présent, le Japon est sous le contrôle d'une multinationale appelée GHQ.

Ouma Shu est un jeune lycéen de 17 ans. En apparence, il est comme tous les autres, sauf qu'il peut utiliser la "Capacité du Roi", pouvoir psychique et métaphysique qui lui permet d'extraire des outils ou des armes du corps de ses compagnons. Mais il refuse de s'en servir, craignant de causer des problèmes à ses amis.
Cependant sa vie va changer du tout au tout lorsqu'il rencontre la délicieuse et dévouée Yuzuriha Inori, membre d'un groupe d'une guérilla connue sous le nom de "Undertaker" dont les membres, pilotant des armures Mécha, résistent à l'autorité mis en place et ce battent contre le gouvernement.

Il est alors temps pour Shu de prendre ses responsabilités.


Mon avis :
J'ai vu à peut prés la moitie de la série et je pense pouvoir vous dire ce que j'en pense. J'aime beaucoup le graphique et l'animation. Je trouve que l'on s'attache à tout le monde (perso second et principal).Les personnages ont tous une personnalité propre et cela fait du bien. Je trouve l'histoire original par sa façon d'être raconte et j'aime beaucoup. Bref j'ai envie de connaitre la suite et je suis contente qu'il y a pas de VF car j'aime pas ça.           

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Archives

Favoris