LE PHYLACTERE
Signaler
CRITIQUES

Mais bon sang on va finir par tous vous gaver à vous parler de toutes ces séries qui arrivent sur le paysage audiovisuel. Terra Nova, Person of Interest, Homeland, New Girl... Et en plus on a les nouvelles saisons de Breaking Bad, Big Bang Theory, Walking Dead... Non mais c'est impossible de toutes les suivres sans rogner sur une autre activité comme respirer, déféquer... Et en parlant de déféquer, j'aimerais m'attarder sur une nouvelle série d'ABC sensée remplacer Desperate Housewives, et lorgnant un peu beaucoup sur l'ambiance (à succès) de Mad Men, à savoir Pan Am.  

Normalement, je commence une critique en posant le synopsis de la série... Sauf que là, c'est le néant. Car Pan Am n'a d'autre ligne directrice que celle de nous narrer les histoires de coeurs des hommes et des femmes travaillant pour la prestigieuse compagnie aérienne Pan American World Airways dans les années 60. Toute cette série est finalement un énorme placement produit dans lequel dérivent quelques intrigues superficielles. Donc c'est très difficile pour moi que de vous dire "Alors Pan Am ça parle de ça... et ça.."; Puisque finalement ça ne parle de rien, ça veut juste être une plongée dans l'âge d'or des USA, avec l'émancipation de la femme, l'ultra-américanisme durant la Guerre Froide, et le rayonnement international du fameux rêve américain. 


Néanmoins, afin de nous garder un peu alerte, on nous fait suivre les premiers pas d'une nouvelle hotesse de l'air, Laura Cameron, qui a fuit une vie préparée de femme au foyer pour se laisser dévorer par une vie faite de voyages, de rencontres, d'inattendu.. Et c'est en ça que j'imagine bien la série prendre le relai de Desperate Housewives. Pan Am se passe 50 ans avant Desperate, et montre une génération de femmes qui prennent leurs propres décisions, qui s'assument, et qui n'ont pas peur de faire ce qui leur plait. Et 50 ans plus tard on nous montrait l'évolution de cette émancipation. C'est finalement le même message, sauf que là on part vraiment de la base, en nous montrant des femmes qui se lâchent et qui tiennent le manche de leur propre vie. 

Alors évidemment, tout ne se passe pas que dans un avion. On suit Laura et ses consoeurs voyager de pays en pays, se lever un matin à New York pour prendre le petit déjeuner le lendemain à Paris... Et du point de vue de Laura, tout prend un sens bien plus sympa, puisqu'on découvre en même temps qu'elle ce style de vie. Elle est curieuse, passionnée, excitée, excessivement belle, et on s'amuse bien à la voir apprendre son travail. Et puis à côté d'elle on retrouve des hotesses confirmées, de sa soeur Kate à leur supérieure Maggie (interprétée par mon amour d'enfance Christina Ricci) qui nous montre une version plus routinière de ces voyages, de femmes qui assument le fait d'être des attractions pour les passagers, mais qui gardent malgré tout des limites bien marquées. Pour une série sur l'aviation civile, ça vole pas haut, mais on voit que ce n'est clairement pas le but. Ce qui fait qu'on a du mal à s'intéresser à une pseudo-intrigue de service secrets qui se sert des trajets réguliers de Pan Am pour faire passer des colis, espionner des ennemis de l'état...etc... J'ai du mal à comprendre pourquoi ils ont voulu mettre cette intrigue d'espionnage dans une série futilement sympa comme Pan Am. 

Donc pourquoi regarder Pan Am? Pour l'ambiance 60's très colorée, le pognon d'ABC qui transpire dans les plans larges, pour une série qui utilise des acteurs francophones sans accent pour jouer des français, pour ces femmes sublimes qui s'affirment, parce qu'on peut retirer son cerveau avant... Honnetement, dans ce raz de marée des nouvelles séries, allié aux retours des séries déjà existantes... J'aurais bien du mal à vous dire de regarder Pan Am plutôt qu'un autre programme. C'est sympa, c'est pas du Mad Men, c'est un peu plus du Desperate... C'est Christina Ricci avec un look 60's. Je vois pas d'explication plus précise.

 

Pan Am est donc une série pleine de ressources pour nous faire vivre une époque fantastique de l'Amérique. Nous faisant suivre ces femmes indépendantes prêtes à croquer le Monde, on pourra s'amuser de leurs petites histoires de coeur, leur petits soucis, leur place dans la société... C'est Mignon, sans être jamais très passionnant. De là à vous la conseiller, peut être comme ça, de temps en temps, pour passer le temps. Ne vous attendez pas à grand chose, car pour le coup il n'y a pas de quoi s'exciter, sauf peut-être pour Christina Ricci..


Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

LE PHYLACTERE

Par Anfalmyr Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 02/04/16 à 12h56

Ajouter aux favoris

Édito

 

 

 

Archives

Favoris