LE PHYLACTERE
Signaler
CRITIQUES

Terra Nova, j'en parle depuis novembre 2010, cette énième série produite par Steven Spielberg à la croisée d'Avatar, Jurassic Park et La Machine à Voyager dans le Temps. Vous aviez pu lire ici, ici ou ici, les quelques informations d'intérêt sur cette série à la gestation plus que compliquée. Aujourd'hui on va parler du double épisode pilot de ce nouveau bébé de la Fox, et en tenant compte de ses difficultés de production, je vais essayer de dresser un premier tableau de cette nouvelle série. 

 En 2149, la Terre est un endroit où il ne fait vraiment pas bon vivre. L'air est de moins en moins respirable, au point qu'il n'est pas sage de sortir sans un masque à oxygène. La Faune et la Flore ont presque disparu de la surface de la Terre, la vue du Soleil et de la Lune ne sont plus que de lointains souvenirs racontés autour d'un recycleur d'air... C'est la merde quoi. Mais une lueur d'espoir a filtré par delà ces ténèbres, un espoir inattendu, venu de nul part, ou plutôt, de notre passé... En effet les plus éminents scientifiques du monde ont réussi à créer un passage spatio-temporel vers une époque lointaine où l'homme n'existait pas encore, 85 millions d'années en arrière pour être plus précis. De manière parcimonieuse, des groupes de colons sont envoyés à intervalles réguliers. Qu'ils soient recrutés pour servir la colonie Terra Nova, ou qu'ils aient gagné à la loterie, les Hommes et les Femmes de 2149 se voient offrir une chance de démarrer une nouvelle vie, loin d'un monde qu'ils ont eux-mêmes détruits.

La série s'intéresse au parcours de la famille Shannon, à première vue l'image de la famille modèle : Un père policier, une mère médecin, une fille et une garçon, un petit bout de paradis en enfer. Sauf que les Shannon ont violé la loi, ils ont eu un troisième enfant, et c'est interdit par le contrôle des naissances. En voulant protéger sa petite fille de 3 ans d'une patrouille de contrôle, Jim est jeté en prison pour deux longues années dans un pénitencier de haute sécurité. Loin des siens, en proie à un air vicier, Jim va prendre une décision radicale lorsque sa femme lui annonce qu'elle a été recrutée pour rejoindre la colonie de Terra Nova, et qu'elle peut amener avec elle Josh et Maddy, mais pas leur petite dernière, Zoé... Elizabeth va donc aider Jim à s'évader de cette prison et tout mettre en oeuvre pour qu'il passe le portail avec Zoé...

Voilà donc l'intro de ce Terra Nova, où on nous présente un monde totalement inhospitalier, afin de mieux comprendre ce qui pousse nos protagonistes à le fuir vers un avenir plus prometteur. Malheureusement on ne reste que trop peu de temps dans ce monde, les showrunners étant visiblement trop préssés de nous montrer cette fameuse colonie installée à l'époque des dinosaures. Pourtant un joli travail a été opéré sur cette époque de 2149, des plans d'ensemble en 3D vraiment bien foutus, un sentiment de confinement et d'oppression assez intéressant... Mais tout ça se passe en coup de vent, c'est assez dommage. Nous allons visiblement en apprendre plus sur ce monde laissé derrière par les souvenirs et autre flashbacks qu'on va bien vouloir nous offrir. Et puis finalement ce qui gène un peu dans cette intro trop courte, c'est qu'elle présente de gros enjeux, une situation très dangereuse pour nos personnages, et que c'est assez destabilisant de voir ça expédié aussi vite. Je veux dire, on a une famille normale qui a enfreint la loi, ce qui amène le père a passer deux années en prison, pour qu'après un temps monstrueux passé derrière les barreaux, il s'évade et parvienne à passer le portail le plus sécurisé du monde avec sa fille de cinq ans enfermée dans un sac à dos... En seulement 15 minutes..

Ce pilot fait son boulot, à savoir présenter un peu le monde, l'univers, les personnages, les règles du jeu... Par exemple nombre sont les gens à se poser des questions sur la logique de repeupler la terre dans son passé, et des repercutions sur le continuum espace-temps. Des interrogations légitimes à mon sens; et qui trouvent une réponse assez vite dans le pilot, afin de rassurer les sceptiques et les inviter à croire aux règles que les scénaristes ont établies. L'ambiance qui transparait de ce premier contact avec la série est assez étonnante. Alors que je m'attendais à retrouver du pur Avatar mixé avec certaines images de Jurassic Park... j'ai été effaré de me retrouver face à une sorte de club med Hippy dont les GO seraient des militaires en combinaison de paintball. Limite les gens se lancent des fruits en riant, puis vont jouer de la guitare sur la plage en fumant quelques pétards.. Un petit côté "La Plage" assez déroutant je dois bien l'avouer.

Malgré tout on suit avec plaisir la venue des Shannon dans cette nouvelle vie, leur intégration parmi les colons déjà présents depuis de nombreuses années, le contraste avec 2149, toutes ces petites choses pour lesquelles on s'est intéressé à la série finalement. Et évidemment pour clore cette découverte, impossible de ne pas parler de la première rencontre avec un dinosaure... La série a beau être produite par Spielberg, j'ai trouvé dans le design des dino, plus de similitudes avec le King Kong de Jackson qu'avec Jurassic Park. Il y a une sorte d'exagération dans le design qui fait qu'on n'y croit pas forcément, et la qualité moyenne des images de synthèse n'aide pas non plus. J'ai plus l'impression que Terra Nova se passe sur une autre planète, que de me dire que ces gens se promène en plein Santonien (explication).

Mais Terra Nova a bien caché son jeu, puisque le pilot nous propose quelques énigmes, quelques mystères, auxquels je ne m'attendais pas du tout. Je ne vais évidemment pas vous en révéler l'origine, ça serait dommage; mais je ne vais pas me faire prier pour vous en faire partager mes impressions. La force de Terra Nova à mon sens, c'est qu'on suit une famille qui ne sait finalement rien du lieu où ils ont "débarqué", et que cette colonie existe depuis de nombreuses années maintenant. Des choses se sont passées, des découvertes ont été faites, et cette image de camp de vacances abused que j'ai dépeinte tout à l'heure, s'éccaille doucement mais sûrement pour laisser germer plusieurs intrigues qui peuvent s'avérer très intéressantes. Après il faut savoir raison garder, car avec ce genre d'invitation on peut attendre trop d'une série qui ne comptait pas nous en donner tant, et on se retrouve alors très déçu. Un petit côté LOST assez surprenant donc, qui mériterait d'être plus exploité et surtout, BIEN exploité. J'aimerais y croire, et la FOX doit avoir les couilles pour ne pas lâcher ces intrigues là. 

Niveau casting, alors que la présence de Stephen Lang ne surprend personne tant on se croirait dans un prequel d'Avatar, j'ai été assez convaincu par la prestation de Jason O'mara, qui malgré un personnage pour l'instant transparent, arrive à tenir un peu sa petite famille d'acteurs avec talent. Après il faut se dire que Jim Shannon retrouve sa famille après deux ans, et qu'il doit refaire connaissance avec sa petite Zoé, faire avec le comportement crétin d'un fils qui cherche à retrouver cette figure tutélaire, et retrouver de l'intimité avec sa magnifique femme... un véritable terrain de jeu pour un acteur. Si je pouvais juste faire un petit reproche, je trouve assez dommage que pour la première nuit ensemble après deux ans passés en prison, le couple Shannon ne se laisse pas aller à un gros calin bien mérité... 

Pour conclure sur ce double épisode, j'ai envie d'appuyer le fait que la série adopte un rythme de qualité, puisqu'elle peut s'offrir une variété de séquences assez hallucinantes. Vous avez la maison des Shannons pour des scènes de famille, les relations hormonales des deux ados, le père qui protège la colonie, la mère qui soigne la colonie... Rajoutez à ça la dangerosité de l'extérieur, les secrets qui trainent au coeur de Terra Nova.. Il y a de quoi faire, et de belles choses à faire ! Après, il faut attendre de la série qu'elle prouve qu'elle a les armes pour proposer du très bon divertissement, car au prix qu'elle coûte, elle ne peut se permettre d'être juste "sympa". 

 

A l'heure d'aujourd'hui la série Terra Nova ne m'a pas encore séduit, et je ne peux m'empêcher de reprenser à son développement chaotique. Malgré tout elle a les ingrédients pour faire quelque chose d'excellent, maintenant il faut le prouver. Il me serait bien difficile de juger actuellement de la qualité du bouzin, tant j'ai l'impression de voir une grosse cylindrée entamer un démarrage un peu poussif. Tout ceci méritera un premier bilan à la fin de la saison pour voir où on en est, car malgré cette introduction un peu légère, j'ai envie de donner sa chance à Terra Nova. Elle a les capacités pour relever largement le niveau. Du risque messieurs dames ! Un brin d'Audace ! Il faut oublier la pression et les difficultés et s'exprimer pleinement ! Allez.... Vous pouvez le faire ! 


 

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Commentaires

Decs
Signaler
Decs
Assez d'accord avec toi. Un pilot qui ne prend pas son temps et qui du coup ce montre un peut trop expéditif. La série a tout ce qu'il faut pour être bien, aux scénaristes d'être un peut plus créatifs!
moom
Signaler
moom
Pour ma part, après le visionnage du pilote, j'ai trouver ça assez navrant en faite.

L'encéphalogramme plat des acteurs est tous bonnement hallucinante, l'histoire est expédié à toute vitesse, les énigmes... Ha bon y a des énigmes ??? on sait qui sont les autres, on sait qui a laisser les marques.... il ne manque plus qu'une trappe et d'une parti de golf et oups je m’égare.
Les dino ne m'ont pas plus impressionner que ceux dans la série Primeval et je parle même pas du décor studio carton / pâte.
Si elle n’était pas estampillé "Steven Spielberg Inside", cette série et au vu des scores fait à la premier audience, aurai du fermé boutique.
Kelun
Signaler
Kelun
Je suis du même avis que toi, je pense qu'il faut attendre d'autres épisodes pour voir si vraiment la série tiendra ses promesses ou si elle partira dans du grand n’importe quoi.

LE PHYLACTERE

Par Anfalmyr Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 02/04/16 à 12h56

Ajouter aux favoris

Édito

 

 

 

Archives

Favoris