LE PHYLACTERE
Signaler
CRITIQUES

 

C'est donc hier soir sur Canal + qu'a pris fin l'unique saison de FlashForward, la nouvelle série d'ABC qu'on s'est un peu trop empressé à qualifier de "New LOST". A la fin de ces 22 épisodes, une remarque se fait sentir : mais quel gâchis ! 

 

Un blackout total de 2 minutes et 17 secondes provoque le chaos à travers le monde. Pendant cette courte durée, chaque personne est confrontée à une vision du futur qui va changer sa vie à jamais...  

 

Tel est le pitch de cette série ambitieuse, adaptée pour la télévision par David S. Goyer, le co-scénariste des nouveaux Batman, et le superviseur narratif de CoD : Black Ops. Doté d'un pilot particulièrement puissant, FlashForward commence dès les premières secondes à nous triturer les méninges. "Qui est responsable de ce blackout?" "Qu'ont ils réellement vu?" "Suis-je maître de mon destin?" "Peut on changer le futur maintenant qu'on l'a vu?". Toute une série d'interrogations qui forgent l'intérêt et la curiosité du spectateur, à qui on propose une vision "lambda" d'un phénomène totalement extraordinaire. 

Divisée en deux intrigues, FlashForward a tenté de donner à manger à tout le monde. L'intrigue policière nous fait suivre l'enquête d'une équipe du FBI chargée de découvrir les responsables de ce blackout; l'intrigue drama nous raconte la vie ordinaire de gens ordinaires ayant vu leur futur et tentant d'en comprendre le sens. Aujourd'hui, évidemment, on peut légitimement pester face à la platitude de certains personnages, aux trop nombreuses minutes passées à écouter les problèmes de gens sans importance, face au vide intersidéral de l'intrigue policière, qui n'aura jamais le droit à une fin. 

C'est principalement le reproche que je ferai aux scénaristes : ne pas avoir prévu une porte de sortie; avoir cherché sans doute à reproduire le phénomène Jericho, où une saison 2 vit le jour face au plébiscite impressionnant des fans. Au final on se retrouve avec une enquête qui n'a presque pas avancé, à un nombre incalculable d'intrigues moisies servant à boucher des trous... Un désastre. Tout partait tellement bien, et c'est à partir de la moitié de la saison qu'on se rend compte de la pauvreté du script, de la présence de personnages sans autre intérêt que celui de nous faire perdre du temps, de retarder l'arrivée de réponses qui aujourd'hui ne viendront jamais. 

 

Le cul entre deux chaises, entre un 24 heures chrono fantastique et un Really Desperate Housewives, FlashForward s'est terminé sur un twist final de qualité, mais qui retombe bien plat face à l'annulation de la série. Moi je retourne mater MadMen et Castle... En attendant une nouvelle tentative d'approcher le génie d'un LOST.. 

 

Et n'oubliez pas mon sondage

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Pedrof
Signaler
Pedrof
Comme toi, c'est à la moitié de la saison que j'ai été déçu. Jusque là ça allait bien, je suivais à peu près, après je n'ai plus rien compris, l'impression que ça partait dans tous les sens sans aucune cohérence. A l'épisode 11 je crois bien.
GutsBlack
Signaler
GutsBlack
Le problème c'est aussi de vouloir faire systématiquement des séries très longue et de ne jamais prévoir le scénario dans sa globalité. Tu as cité Lost... le génie c'est surtout d'avoir réussi à plomber la série et de l'avoir fait courir sur 6 saisons et pour Castle pour le moment la série n'est pas terminé mais va finir surement comme les autres... quand il y aura une mini baisse d'audience elle sera coupé d'un coup.

Pour le moment il n'y a pas beaucoup de série terminé proprement... on a eu BSG, Farscape et SG1 qui s'est terminé limite. Pour les autres séries on pleure...
Anfalmyr
Signaler
Anfalmyr
En fait je me suis mal exprimé, je voulais dire qu'après le début, où ils ont posé les bases, ils ont fait de la merde, et le sursaut (de qualité je te rejoins) post-noël n'a pas pu stopper une mauvaise gestion narrative débutée depuis trop d'épisodes.
4815162342
Signaler
4815162342
Moi au contraire c'est après la pause que j'ai trouvé que la série avait reprit du poil de la bête, on voyait qu'ils essayaient de nous construire quelque chose. Âpres oui il y a eu des persos inutiles et des intrigues a rallonge qui débouchent finalement sur l'intrigue principale mais trop tardivement ( comme la compagnie militaire Jericho mais on s'en doute trop facilement ) Il y avait du potentiel et on ne saura jamais pour la fin de la carte du futur et le twist final bien frustrant snifffff

LE PHYLACTERE

Par Anfalmyr Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 02/04/16 à 12h56

Ajouter aux favoris

Édito

 

 

 

Archives

Favoris