Akiru le Fou

Akiru le Fou

Par Akiru Blog créé le 05/02/10 Mis à jour le 12/06/16 à 04h55

Le Blog des fous du pad.

Ajouter aux favoris
Signaler

 

The Dark Knight Rises. Ce film que j'attends depuis que j'ai arrêté de voir au cinéma le deuxième volet de cette trilogie. Heureusement que Nolan nous a fait patienter avec un Inception qui a marqué les esprits dont le mien. Oui, je fais partie de ces adorateurs de Nolan. Pourtant je ne connais pas énormément sa filmographie, j'aime tout simplement son style. Cette façon qu'il a de prendre son temps pour poser une histoire, des personnages, le tout, servit par des dialogues qui trouvent toujours une utilité dans le film, dans le caractère d'un personnage, son passé... Sa mise en scène est propre, ne part pas dans tous les sens, on a le temps d'apprécier l'image. Son seul défaut étant la réalisation des scènes d'actions qui par moments, laisse à désirer.

Hier j'ai enfin vu le dernier épisode de la trilogie. Bien sur tout le monde y va de sa petite critique alors je vais faire une petite entorse à mon blog et me lancer dans un petit écrit perso. J'ai envie de parler du film à travers les trois personnages que j'attendais le plus à savoir Catwoman, Bane et bien entendu Bruce Wayne/Batman. Je n'ai vu le film qu'une seule fois, il s'agit donc d'impressions à chaud il est possible que je revois mon interprétation lors d'une seconde vision car il est clair que ce film fait partie de cette catégorie ou plusieurs visions lui est nécessaire.

 

Catwoman

Les gentils messieurs et/ou mesdames qui suivent mon blog (si il y en a) ont du reconnaître chez moi une certaine passion pour ce personnage. Alors je ne sais pas si c'est mon affection particulière pour les chats qui a créé cela ou si je ne suis qu'un pervers psychotique de plus, mais Selina Kyle est pour moi la représentation du fantasme féminin idéal à mes yeux. Toutes les femmes devrai être comme Catwoman. Sisi je vous assure. Au lieu de nous faire des cosplays de blondes ou de rousses allez nous faire des cosplays Catwoman les filles de Gameblog.

Avant que je commence à divaguer un peu trop loin, il va sans dire que j'allais être très critique envers elle. La plupart des fans étaient déjà plutôt méfiants sur le choix de l'actrice, Anne Hattaway. Pas assez sexy, pas assez femme fatale, les critiques allaient bon train. Mais quelques irréductibles dont je faisais partie voyaient en elle une double façon de pouvoir jouer le personnage et y croyaient fortement. Ses grands et magnifiques yeux lui donnait un air choupi mais en même temps diablement sexy. Alors associé à sa tenue moulante... Cet atout lui laissait l'occasion de pouvoir jouer avec les apparences, ce qu'elle fait remarquablement bien dans le film avec une scène vraiment hilarante que je vous laisse deviner.

Absolument tout y est, sa relation ambiguë avec Batman, où, contrairement à un Arkham City par exemple ou elle lance des «Tu t'attendais à un baisé?» ici, c'est elle qui les donne en tombant très vite sous le charme de Batman/Bruce Wayne.

Son addiction et son talent inégalable pour le vol est représenté avec brio, elle a du mind game la petite de 26 ans (oui j'ai vu son âge dans l'un des ordinateurs de Bruce Wayne) et sa première scène de vol nous étonnera. Elle est capable de pousser le vice très loin. Et on comprends dès lors, qu'elle joue dans la cours des grands dans l'univers de Gotham. Mais comme elle le dit de sa propre bouche, il ne faut pas voler une personne qui court plus vite que soit. Mais quand cela arrive il faut savoir se défendre et la prestation d'Anne Hattaway est formidable. Son style de combat ne met pas une seul fois en avant son côté félin, mais un détail m'a fait craquer, c'est ses talons. Une arme féminine que même Raiden n'a pas su renier. La voir coincer le bras armé d'un adversaire contre un mur grâce à cet atout est pour moi des plus séduisant. Mais à ma grande surprise, c'est surtout son côté femme fatale qui nous marque,elle arrive à sortir dans les moments opportuns un déhanché ravageur et le duo Wayne/Selina Kyle marche parfaitement pour un final brillant à vous laisser des frissons de bonheur.

Le film est plutôt lent, on se demande même quand celui-ci va enfin nous faire frissonner comme jamais, mais c'était pour mieux préparer une fin qui pour moi restera dans les scènes d'actions les plus mémorable du cinéma.

Un personnage à plusieurs facette et clairement l'un des plus réussi du film font de Selina Kyle (on ne fait jamais mention de Catwoman pendant les 2H45) l'un des atouts qui a convaincu la plupart des spectateurs.

 

Bane

Le premier élément qui marque chez Bane, c'est sa voix. Une voix qui m'a fait frissonner dès que ses cordes vocales ont effectué leur premières vibrations. Couvert d'un sac sur la tête au début du film, le suspens était incroyable et seul cette voix si étrange, transformé numériquement, nous excitait à l'idée de savoir que c'est lui qui était en train de donner son premier dialogue du film. Bane c'est donc avant tout un timbre, interprété de façon magistrale par Tom Hardy. Mais Nolan a poussé le vice encore plus loin. Son langage est plutôt soutenu ce qui met directement en avant son côté réfléchi, planificateur. Ce que j'aime c'est qu'il n'y a pas forcement besoin de dialogues pour mettre en avant la psychologie d'un personnage avec Nolan. Des caractéristiques physiologique nous permettes de le remarquer dès les premières secondes.

Le deuxième élément, c'est son physique, qui crée un contraste immense avec sa voix et son élocution. Bane impose le respect, possédant un certains charisme, et je dirais même, un charisme certains avec un look digne des plus gros poids lourd du MMA, je pense qu'il est très difficile de faire meilleur représentation réaliste du personnage. Il en fait la remarque lui-même, mais pour finir, son masque lui donne un côté effrayant parachevant ce qui fait de lui un véritable chef de guerre respecté et remarqué.

Tous ces éléments font du personnage, un ennemis quasi insurmontable, presque parfait, l'ennemi idéal pour terminer la trilogie.

Le Bane de Nolan ne se sert de son masque que pour amoindrir la terrible douleur qu'il ressent à la colonne vertébrale. Sa force brut, il ne le doit qu'a l'entraînement, notamment chez ra's al ghul, ce qui en font un personnage d'autant plus méritant. Il est totalement in-testable en corps à corps et les prestations à mains nues qu'il effectue sont EXTREMEMENT impressionnante. La sensation de puissance dans ses coups est incroyable et on souffre pour chaque personne qui subit l'assaut de son coup de poing. En tant que fan de tout ce qui est film d'arts martiaux, j'ai trouvé les chorégraphies parfaite, chaque style de combat (Bane vs Batman) s'exprimant à la perfection sans qu'il y est de gros problème qui nous rappelle que ce ne sont que des choré. Les combats sont brutal, réaliste, pas très propre, on y croit.

La où le personnage va diviser à tord selon moi, c'est son idéologie. Certains n'y verront que du feu, et Bane leur paraîtra une brute sans véritable épaisseur qui se glisse dans les clichés du super-terroriste d'autres verront à travers lui une véritable critique du capitalisme, la peur du terrorisme, ses causes mais surtout ses conséquences (non je ne ferais pas de thèse hein) d'autant que Bane s'exprimant de la meilleur des façons nous force à remarquer que ces convictions sont vraiment compréhensible au vu de ce qu'il a vécu depuis des années et de l'enseignement de ra's al ghul. Les actes vont de paires avec le personnage.

Bane à un culot encore plus grand que le Joker, il ne se cache pas derrière des excuses pour effectuer ses actes, (« tu sais d'où viennent mes cicatrices ? ») il assume à 100% et se jette dans le vide à chaque nouvelle exécution de son plan, persuadé de la réussite de son coup. Face aux imprévus, il fait preuve d'un sang froid extraordinaire qui nous fait comprendre le respect qu'il a réussi à acquérir chez tous ses hommes.

Bane est donc un personnages multi-facette que l'on admire pour chacune d'entre-elles. Mais les choix pris par Nolan ont été assez osé, et certains seront réfractaire envers sa voix, d'autre peut-être pour son élocution, ou encore d'autre pour ses convictions très extrême qui ne passeront pas à leurs yeux. Ce qui est dommage mais compréhensible.

 

Batman/Bruce Wayne

J'ai eu peur au vu des premiers échos de certaines personnes n'ayant pas aimé le film disant qu'on ne voyait que très peu Batman ! Après avoir vu le film mais « What the fuck ? » Il s'agit sans aucun doute de l'opus qui s'attarde le plus sur Batman et plus particulièrement sur Bruce Wayne. Mais dans celui-ci, impossible de dissocier les deux, il n'y a plus aucune différence. Tout d'abord, huit ans après les ébats du Joker, pas mal de personnes ont compris qui était Batman, Bane compris, le révélant à travers un combat qui restera ancrée dans ma mémoire. « Le théatral ? Ça ne fonctionne que sur les non-initié... nous sommes initiés Wayne ! » Un Wayne qui va devoir se retrouver, mais plus que cela, se surpasser, devenir encore plus fort qu'avant. Alfred l'avait prévenu, ce n'est pas simplement en remettant un costume qu'il redeviendra celui qu'il était. Dans cet opus, l'habit de chauve-souris n'a plus aucune importance, et c'est un véritable Shonen auquel on assiste. L'ascension d'un héros qui grâce aux travail et à la persévérance deviendra le seul capable de battre Bane mais plus que cela, il retrouvera une raison de vivre. Le moment ou Bruce Wayne grimpe le mur de la prison et se retrouve enfin tout en haut, c'est là que j'ai personnellement compris et apprécié toute la lenteur de la première partie, le plan large qui nous montre que c'est cet homme, totalement perdu, qui est le seul à enfin être capable de remettre Gotham sur pied est peut-être le moment le plus excitant du film. Son retour auprès de Selina Kyle était des plus classe. Tout comme le duo durant tout le film qui fonctionne à merveille, que ce soit au début en étant tout grabataire, ou l'on peut profiter d'un Bruce qui se retrouve un petit peu (la scène de danse) jusqu'à la fin pour un final absolument épique tout en coordination l'un avec l'autre. Le déroulement peut paraître quelque peu classique, mais absolument tout est bien amené, et c'est ça qui pour moi fait la différence avec Nolan. Amener les choses calmement, sans précipitation pour faire exploser les frissons encore plus qu'il n'en faut par la suite.

Batman est plus que jamais présent dans le film, en proie avec la mort, cette fois, c'est pour toute la dimension Shonen qu'on l'appréciera. L'ascension d'un homme qui en partant des abyss, reviendra encore plus grand qu'il ne l'était.

 

 

La surprises

 

Blake

Clairement la surprise pour moi. Parmi les critiques négative, ont entendait que le personnage de Blake prenait trop de place comparé à Batman. La encore un bon « What the fuck » s'impose. Déjà ce n'est pas le cas, mais en plus de cela le personnage de Blake est peut-être le plus passionnant du film. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre de sa part et son évolution tout au long des 2H45 est à tomber par terre. Certains ont vite compris la pirouette scénaristique qui lui était réservé. Mais ce qu'on apprécie d'abord chez-lui c'est son obstination, mais sans trop en faire, tout est mesuré avec ce personnage, ce n'est pas qu'un jeune foufou, il reste très réfléchi dans chacun de ses actes, et bizarrement on commence à le trouver rudement fort et on lui fait confiance dans les mesures qu'il prends pour essayer de sauver Gotham. Le moment ou certaines personnes ont tout compris à son sujet, fut lorsqu'il alla chez Bruce Wayne pour lui faire comprendre que Gotham avait besoin de lui. Son look ne fera que renforcer l'hypothèse qu'ils se faisaient. Mais encore, sa vivacité au corps à corps nous surprendra. Car oui de Blake le flic, il passera à commissaire, mais les événements n'aidant pas, il décidera d'arrêter sa carrière de flic tellement faire régner la justice dans les règles est difficile et c'est là que les gens n'attendais plus qu'un seul moment, la révélation de la fin, ou l'on apprends que son deuxième prénom était Robin. Je ne l'ai pas vu venir et rien que pour cela j'ai trouvé le personnage de Joseph Gordon Lewitt tout simplement mémorable. Et face à un Bruce Wayne qui tourne enfin la page, c'est maintenant à lui de faire régner la Justice et se dernier plan ou on le retrouve dans la Batcave, prêt à reprendre les reines... c'est simple je suis totalement abasourdi à l'idée que Nolan ne fera plus jamais un Batman. Cette fin ouvre tellement de perspectives exceptionnelles, que je ne veux que Nolan pour faire la suite et personne d'autre. Mais bon, je me met à rêver. Un personnage quasi parfait qui n'en fait jamais trop ni pas assez, tout est parfaitement mesuré.

Si il y a bien un élément qu'on ne peut reprocher à Nolan, c'est bien d'utiliser de la meilleur façon tous ses personnages. Et vu leur nombre, la tâche n'était pas gagné d'avance. Ce Blake en est la preuve.

 

 

La déception

 

Marion Cotillard

 

La catastrophe du film. Je ne sais pas si je devrais parler de déception parce que dès le départ je ne comprenais pas sa présence dans le casting, surtout quand on sait le personnage qu'elle devait jouer. Talia, la fille de ras al ghul, une femme séductrice (ici ok) mais également l'une des plus puissante en ce qui concerne le combat (ici il y a un problème). Il n'y a pas de souci lors les scènes de dialogues, mais plus la fin approche et moins on y croit. Déjà le problème c'est son personnage. On est censé nous cacher qu'elle est avec ra's al ghul mais tout le monde le sait déjà, vu que son rôle a été annoncer tel-quel. Du coup, le seule twist du film qui la concerne se noie dans la soupe. Ça ne marche pas. Mais pire encore, c'est sa dernière scène. Je crois que j'ai rarement vu une séquence de mort aussi mal faite. Vraiment c'était tellement mauvais que je me demande encore comment Nolan a pu dire « Ok c'est bon c'est dans la boite » Non la vraiment je ne comprends pas. A tel point que d'autres potes m'ont dit qu'ils ont également eu droit aux rires dans leur salle. Vraiment dommage.

Marion Cotillard déçois et je ne pense pas qu'elle est faites pour ce genre de rôle voir ce genre de film. Depuis qu'elle est avec Nolan je trouve que c'est une catastrophe. J'espère vraiment que leur collaboration va cesser parce que c'est réellement une actrice talentueuse mais vraiment mal exploité par lui.

              

                                                  

Je ne parlerai pas vraiment du reste du casting qui sont vraiment fidèle à eux même. Les monologues d'Alfred sont tous rempli de sens et vraiment poignant, Gordon est encore une fois génial. Ce personnage qui surpasse les limites de son age. Son duo avec Blake marche vraiment bien avec le mentor et l'élève modèle, même si le jeune finira par trouver sa propre voix, ses convictions étant bien plus proche d'un Batman que d'un flic. Et Lucius Fox (Morgan Freeman) fera office de comique du film, ils nous fera très souvent lâcher un sourire voir des rires. En même temps quel charisme quoi ! Le point noir des personnages secondaires est pour moi l'inspecteur Foley que j'ai juste trouvé insupportable et pas très utile malheureusement. Je ne pense pas que les flics de Gotham avait besoin d'une image pareil, son profond dégout envers Batman m'a paru un peu exageré.

 

Je ne saurai où placer ce troisième opus. Si il est moins bon ou non que The dark Knight, je pense en fait que c'est le genre de débat qui ne m'intéresse pas. Tout ce que je peux dire c'est que j'ai adoré cette trilogie, que Nolan depuis Batman Begin a su réveiller en moi comme à beaucoup d'autres, le fan de Batman qui sommeillait en moi depuis la fin de la diffusion du dessin animé à la TV et rien que pour cela je l'en remercie. Le film en tout cas est excellent et les plus déçus s'accorde à dire que même si il est moins bon que ses prédécesseurs, ce que je ne trouve pas, il reste au-dessus du lot des films de super héros, et un très bon film.                                                                                            Il est vrai qu'on peut lui reprocher un rythme un peu lent, que ça met du temps à décoller, mais le final en vaut la peine et on se dit que c'est grâce à cette construction très longue qu'on à reçu autant de frissons dans la face. Même si au contraire de la longueur de la première partie, on peut trouver que certains passages vont du coup un peu trop vite dans la seconde.                                                                                                                                                           Quoiqu'il en soit j'ai pris mon pied et c'est le principal.



Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Dina
Signaler
Dina
Mon avis sur ce film rejoins ta critique. Cependant tu a oublié l'élément le plus important le distinguant des deux précédents volets: la musique.
Bien que ce soit le même compositeur pour les trois volets, je la trouve bien plus réussie, et logiquement plus épique dans le dernier. C'est selon moi un argument important pour celles ou ceux qui le considère bien en deçà du Dark Knight.
Akiru
Signaler
Akiru
Et oui j'écris "petit" .... mais quand j'ai écris le titre j'étais vraiment fatigué en plus j'avais oublié le S à Rises je m'en suis aperçu en me levant.
Akiru
Signaler
Akiru
Ah finalement tu es déçu de la cat ? Et pas par Talia ? Tiens ça va nous faire des sujets de discussions ça hahaha.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
Un "petit" écrit effectivement :lol: Sinon je suis globalement d'accord avec toi, sauf sur le cast féminin où je suis mitigé sur Catwoman et nettement moins dégouté par Talia.
eclypse
Signaler
eclypse
J'aime pour ton image finale, et pour toute la critique évidement ^^
Akiru
Signaler
Akiru
je suis d'accord Celim, d’ailleurs c'est le seul moment ou on ris de l'actrice le reste il n'y a pas trop de problème, mais voila c'était une scène qu'il ne fallait pas rater.
P.Y.T.
Signaler
P.Y.T.
Tsss tsss tsss ! C'est une actrice ! Elle donc savoir tout faire ! TOUT !
Celimbrimbor
Signaler
Celimbrimbor
Jolie critique.
À la décharge de Marion Cotillard, il faut souligner qu'on meurt rarement de façon élégante avec un capot de camion à la place du ventre.

Celim.
P.Y.T.
Signaler
P.Y.T.
Je ne l'ai pas trouvé lent le film...
Ça c'est lent :

Et pourtant c'est bien fait !

Archives

Favoris