Le Blog de AHL

Par AHL Blog créé le 12/02/10 Mis à jour le 30/09/14 à 16h11

Ajouter aux favoris
Signaler

Y'en a marre de toutes ces conneries sur la violence dans le jeu vidéo. Il y a eu cette émission sur M6 qui reprend le vieux débat faisandé sur le sujet et voilà maintenant que les suisses, après avoir interdit les minarets qui s'attaquent aux jeux vidéo violents. Il y a le feu au lac ! Moi qui venais de finir de massacrer des russes dans Bad Company 2, voilà que je tombe sur ces news sur Gameblog. Argh ! Ils vont encore nous gonfler les famille de France-like. Une fois pour toutes, précisons quelques points :

1 Tous les jeux vidéo ne sont pas violents. Parmi les plus grosses ventes on peut citer Mario, Wii Fit, les jeux de foot, les courses de voitures et bien d'autres. C'est violent ça ?

2 La violence ne se trouve pas exclusivement dans les jeux vidéo. Elle est présente à la télé (notamment dans les JT), au cinéma, dans le sport (boxe), dans les bouquins, etc...

3 les jeux violents ne nous transforment pas nécessairement en psychopathes. Si c'était le cas les massacres dans les cours d'école seraient monnaie courante vu le nombre de joueurs.

Et puis, il y a ce fameux PEGI qui me fait bien rigoler. Comme je l'ai dit récemment dans un versus consacré au jeu online, mon fils de 12 ans joue beaucoup à Call of Duty et l'année dernière il jouait à GTA.  C'est vous dire à quel point je suis convaincu par l'intérêt du PEGI !

Mon fils est loin d'être un cas unique qui s'expliquerait par l'influence d'un père irresponsable, un sérial killer du pad. Pratiquement tous les copains de collège de mon fils jouent à Call of Duty et autres FPS. Pourtant, à les voir on n'a pas l'impression qu'ils sont des psychopathes en devenir et qu'ils tournent mal. Ils sont calmes, gentils et pas violents.

Je ne serais pas surpris si un de ces jours, les hommes politiques nous sortent un décret aussi débile et inutile que d'habitude sur ce sujet. On a toujours dans nos jeux cet avertissement sur l'épilepsie dont on sait qu'il est à côté de la plaque. On pourrait reprendre le principe de l'avertissement figurant sur les paquets de cigarettes, en noir et blanc genre faire-part de décès. Ils pourraient nous trouver de bons slogans pour figurer sur les boîtes de jeu genre : le jeu vidéo tue, jouer nuit gravement à votre santé mentale et à celle de votre entourage, jouer peut provoquer la mort des gens que vous n'aimez pas.

 Allez on, se calme, ils vont me faire péter un boulon avec leurs  conneries, à mon âge faut se ménager. Oublions ces suisses qui veulent devenir aussi cons que les allemands (qui interdisent les jeux de guerre depuis longtemps). Pour moi il est trop tard, je suis perdu pour la société, je suis trop accro aux jeux violents. Tant pis je vais aller jouer gentiment à Aliens vs Predator,  tellement que je saute à la gorge des marines dans l'obscurité en Alien déchaîné.  Tu le crois ça ?

Ajouter à mes favoris Commenter (25)

Commentaires

darklinux
Signaler
darklinux
AHL déja bonjour , je suis un très très vieux fan ( le Joystick /pad de la grande époque ...) vous le savez , ont tape sur le JV car le grand public à dès préjugé , forcément défavorable .. sa changerais si un arc de plus belle la vie mettais en scène un " héros " jouant a WOW ou autre chose ... c 'était la même chose pour les Jeu de role ( l ' affaire Carpentra en autre ) ...mais grâce a WOW il n ' a plus mauvaise presse sauf pour les maronnier de Noël .
Karle
Signaler
Karle
A mon avis il participe pas souvent sur son blog c'est bien dommage, il devrait :/ ...
Enfin bon ...
Mortipoil
Signaler
Mortipoil
AHL, ne laisse pas ton blog s'endormir!
On aime lire ton franc parler; alors hop, poste-nous un nouveau petit billet :)

Versus c'est bien, mais c'est court, et on aimerait vraiment t'entendre ou te lire plus ;)
Compiler
Signaler
Compiler
Bien dit !
forufly
Signaler
forufly
Toujours aussi bon AHL.....Dire que je buvais déjà tes paroles dans Tilt....Bordel.....
arork
Signaler
arork
Je suis bien d'accord avec AHL. Cependant la norme PEGI, est a voir comme un guide. Ton fils a bien de la chance car toi tu comprends les jeux video. Mais il y a plein de parents qui en ont peur, et cette norme permet de les guider. Le soucis apres c'est que ces parents la souvent s'arrete a ce guide, et ne repose dessus un peu trop, ils n'essaient pas de comprendre. Ont en revient au meme, l'education de l'enfant en general. Les parents ne s'occupe plus de leurs enfants.
Ils laissent l'etat s'occuper de leurs educations par l'intermediaire des profs. Alors que ils ont un peu autre chose a faire (enseigner les maths, le francais etc.).
Bref les parents s'interesserai un peu plus a leurs enfants. Il y aurait deja moins de problemes.
Anthony
Signaler
Anthony
Quelle classe !
Tumeur
Signaler
Tumeur
petit 4: le jeu vidéo peut se révéler cathartique et libérer le joueur de son stress.
Mortipoil
Signaler
Mortipoil
Dans mon premier paragraphe, j'ai omis de préciser que je classe le cinéma et le jeu vidéo au même rang en tant qu'oeuvre culturelle et artistique. Si le cinéma autorise des productions très différentes s'adressant à des populations et tranches d'âge très diversifiées, il devrait en être de même pour le jeu vidéo.

On peut très bien passer une bonne soirée en regardant Le Diner de Cons et la Liste de Schindler dans la même soirée, les 2 films sont très différents mais néanmoins excellents tous les 2.
Il en est de même pour le jeu vidéo. Une soirée à jouer à Dead Space et à Mario Galaxy peut être tout aussi réussie. En quoi jouer à ead Space serait le mal par exemple?
Dans ce cas ça signifierait que si je décide de regarder un film de zombies ou Dracula je tombe du côté obscur de la Force?
Mortipoil
Signaler
Mortipoil
D'accord avec toi AHL. Le cinéma comporte des oeuvres violentes, poétiques, érotiques, enfantines ... EN tant que forme d'expression il y en a pour tous les goûts, au public de choisir ce qu'il a envie de consommer.

Cependant j'admets être dérangé par les pratiques de l'armée US qui recrute grâce au "réalisme" visuel de Modern Warfare 2, en mettant une manette dans les mains des enfants et en lui demandant de signer pour aller faire la même chose en vrai.

Autant un jeu de guerre reste un jeu et permet de passer un bon moment car il s'agit de fiction, et le joueur décide plus ou moins de ses actions, autant utiliser l'aspect violent de certains jeux pour promouvoir "la vraie vie" ça me pose un sérieux problème d'éthique.

Modern Warfare c'est fun parce que c'est un jeu. Et tirer sur des polygones ne doit pas être assimilé à tirer sur des gens. C'est grave d'en faire un amalgame, et ça joue bien évidemment négativement dans l'image des jeux vidéo aujourd'hui (à l'heure de la censure suisse notamment).
apatros
Signaler
apatros
Assez d'accord avec M. AHL (bon sauf pour les minarets...). Le plus inquiétant pour l'émission de M6 c'est qu'elle aborde des sujets "sérieux".
Super Mariol
Signaler
Super Mariol
à oui Mortal Kombat, c'était surement le plus "18" que j'ai dû faire, un peu trop gore les fatalités à mon gout (âme sensible)...
Super Mariol
Signaler
Super Mariol
100% d'accord avec toi AHL, même si je suis supris que les jeunes de 12 ans jouent déjà aux FPS et à GTA, à cette époque j'étais plutôt Mario, le plus "PEGI 18" s'arrêtait à Desert Strike ^^
snkforever
Signaler
snkforever
tout a fait d'accord avec toi AHL, j' arraché et je démembré des persos digitalisés dans Mortal Kombat et j'y prenais plaisirs (vive les Fatalities !^^) et je suis pour autant devenue un psychopathe fou qui a reproduis ses gestes dans la réalité ^^'
vincenttttttt
Signaler
vincenttttttt
je suis mort de rire ! merci AHL
Ludojak
Signaler
Ludojak
Le pire dans tout ça, c'est que les arguments que tu déballes contre cette vision étriquée du jeu sont aussi rabâchés que cette dernière !

Le travail d'ouverture d'esprit que nous joueurs pouvons inculquer aux profanes ne peut se faire qu' à l'échelle de la famille et des amis. Ne serait-ce qu'au niveau national, la persistance des messages sous-jacents (ou pas) et tronqués sur notre passion influe bien plus les esprits. Il semble que seul le temps sera un remède véritablement efficace pour faire évoluer les mentalités, car aujourd'hui encore nombre de personnes semblent découvrir qu'un jeu peut être "bon" uniquement par le biais de Wii Fit, et certainement pas avec God of War III.

Ton argument sur la pertinence du système PEGI, bien que ce dernier me paraisse indispensable pour faire une peu avancer les choses, est intéressant car peu utilisé. Je le comprends parfaitement : j'ai joué à GTA III en à 12-13 ans, et j'ai passé des moments inoubliables, moi qui suis doux de nature.

PITIE, que chacun utilise son cerveau à bon escient et se rende compte de la stérilité du débat... Pardon, je me suis pris à rêver pendant quelques instants...
deftom
Signaler
deftom
Yes ! Je suis bien d'accord ! Et en même temps on commence à avoir l'habitude...
Je me plait à dire que le jeux-vidéo est de toute façon intouchable vu l'argent qu'il génère !
On est pas prêt de voir s'arrêter nos jeux de brute épaisse genre GoD III Et s'est tant mieux !
Kratos
Signaler
Kratos
J'aime les interventions de AHL. On sent la franchise pure et que ça vient du coeur.

@Kolia07: vivent les clichés! A ta place j'irais à la conférence juste pour intervenir (si on peut intervenir, sinon pas la peine d'y aller)! Histoire de leur montrer que le jeu vidéo, c'est pas Wow. Fin pas que.

Mais bon, rien que le titre de l'affiche...annonce la couleur moisie de la conf'.
EsKa
Signaler
EsKa
Aaah la violence dans le jeu vidéo, tout un programme !

Moi qui travaille actuellement en Allemagne et qui plus est, dans une société créant des "killer spiele" (littéralement des "jeux de tueurs"), je peux dire qu'on en voit des vertes et des pas mûres par ici !

Le plus con dans l'histoire, ce sont les "règles" qui entourent la censure, voire le retrait du marché d'un jeu vidéo dans ce pays.

Ainsi par exemple, ne peut sortir sur le marché allemand (ceci concerne certaines parties du jeu ou même le jeu complet) :
- un jeu où l'on démembre des êtres humains (ou tout autre acte de torture sur humains) ou humanoïdes d'ailleurs (exit donc les Gears of War par exemple).
- un jeu où les cadavres des ennemis sont physiqués après leur mort (= ragdoll) (en gros on a le droit a des statues de marbre dès que les ennemis touchent le sol)
- etc, etc...

Et ce genre de règles débiles emmerdent tout le monde : le joueur (il a l'impression de s'être fait "avoir" car il a une version cut), le studio de développement (car il faut une créer une version du jeu spéciale Allemagne), etc...

Il faut voir les contraintes débiles que l'on a dès qu'il faut présenter quelque chose à la presse allemande, c'est pas croyable.

Enfin bref, tout ça pour dire que je suis on ne peut plus d'accord avec toi AHL ! ;)
Wandha
Signaler
Wandha
Pour ma part, je deviens psychopate après avoir joué deux heures à Monkey Ball ou perdu un match sur Fifa. Le remede tranquillisant? Un bon ptit God of War, et je retrouve le sourire :)
Conker
Signaler
Conker
Totalement d'accord aussi avec AHL. J'ai commencé la saga Metal gear avec le 1 a 11 ans et j'ai joué a GTAIII a 14 ans et je ne pense pas que ça ait fait de moi quelqu'un de violent ni que ça m'a transformé en tueur psychopate.
Le plus important, c'est l'éducation. C'est tout :)
Kolia07
Signaler
Kolia07
Totalement d'accord avec toi AHL, Ce matin je vois des affiche dans ma fac pour une nouvelle conférence, intitulé avec objectivité: "Jeux video: Risques et dépendance. " et la gueule d'un elfe de world of warcraft facon staline dessus. Youpi...
tojraf
Signaler
tojraf
+ 10000000000 ^^
Widharr
Signaler
Widharr
+1 :D
SerialButcher
Signaler
SerialButcher
Je n'aurai qu'une réaction: AHL Président!!!! :)

Édito

Une petite présentation pour ceux qui ne me connaissent pas. Dans une première vie, j’ai sévi dans la musique, tour à tour guitariste dans un groupe de rock, manager, compositeur, parolier, directeur artistique, directeur de production, producteur de disques. Une carrière avec des hauts et des bas durant laquelle j’ai eu l’occasion de travailler avec des gens comme Demis Roussos, Les Forbans, Gainsbourg, Vivien Savage et … Mireille Mathieu. Tu le crois ça ? Mais venons en au sujet qui nous intéresse : le jeu vidéo. J’ai vu la lumière dès que le jeu vidéo est arrivé, au début des années 80, et je n’ai pas arrêté depuis. J’ai fait mes débuts dans le journalisme à Tilt (alors le seul mag de jeux vidéo) en 87 et j’y suis resté 3 ans en tant que pigiste. Ensuite j’ai fait le rédac chef à Joystick, MegaForce, Joypad, Consoles Plus et Nintendo Magazine. Je me suis arrêté en 2004, mais je ne me suis pas arrêté de jouer ou de m’intéresser à l’évolution du marché pour autant. Pour moi le jeu vidéo a toujours été une passion avant d’être un métier et si j’avais du choisir entre le jeu et le journalisme, je n’aurais pas hésité. J’ai cessé toute activité professionnelle dans le jeu vidéo durant cinq ans, mais puisque j’ai désormais la possibilité de faire uniquement ce qui me plait, j’ai décidé de m’offrir un discret come back avec des journalistes avec lesquels je suis en parfait accord : les équipes de Gameblog et de Pix’n Love.

Archives