Le Blog de AHL

Par AHL Blog créé le 12/02/10 Mis à jour le 30/09/14 à 16h11

Ajouter aux favoris
Signaler


 

Après trois saisons de mes histoires du jeu vidéo, j'avais envie d'un peu de changement. A l'issue d'une longue et fructueuse discussion avec Julien j'ai vu la lumière et me voilà parti pour une nouvelle série qui se nomme La minute de AHL. Dans cette nouvelle émission je vous parlerai encore de rétrogaming, mais pas seulement. Des nouveautés seront également au rendez-vous. Pour moi le jeu vidéo est un tout. Je prends autant de plaisir avec des anciens jeux qu'avec des nouveautés et cela m'ennuyait un peu d'être uniquement catalogué comme rétrogamer. Par exemple, hier j'ai joué à Destiny et à un Fire Emblem sur super Nintendo, pour moi c'est totalement naturel de passer de l'un à l'autre.  Dans cette première saison de la minute de AHL, je  vous parlerai donc de plusieurs jeux de la fin d'année, à commencer par Super Smash Bros 3DS.

Mon  intention n'est absolument pas de rivaliser avec les tests de Gameblog. Je souhaite juste vous communiquer mes impressions, à chaud sur des nouveautés. Pas de tests objectifs donc, mais mon feeling garanti totalement subjectif sur des nouveautés qui m'intéressent.

Je suis ravi de vous retrouver d'autant plus que cette année  notre rendez-vous sera hebdomadaire. Si cela vous dit, nous nous retrouverons tous les jeudis, à partir du  2 Octobre pour une première émission consacré à un éditeur que j'adore : Intelligent system, les créateurs de Advance Wars et Fire Emblem.

Découvrez la première émission ici !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (13)

Signaler

Tu le crois ça ? Link de retour dans un machin signé Tecmo ! Il a pété un boulon Mr Iwata. Il faut prévenir la société de protection des héros, Link dans Suuper Smash Bros, OK.  Mais dans Dynasty Warriors, une série qui m'a toujours gonflé grave (sauf le premier épisode en arcade) c'est une hérésie et je doute sérieusement que cela booste les ventes de la Wii U. D'habitude, Nintendo soigne l'image de ses héros, bien qu'il y ait déjà eu bavure, avec Link justement. : les grotesques Zelda Wand of Gamelon et Link : The faces of Evil sur CDI. Mais c'était juste pour humilier Sony en préférant la machine gadget de Philips à la Playstation. Mais là, quelle est l'idée derrière ce projet plus que douteux ? Je ne veux pas me la jouer plus Nintendo que Nintendo, mais ils délirent. Link appartient au patrimoine mondial  du jeu vidéo, faut pas déconner !

Après avoir fait mon bonheur avec le retour de Wind Waker et de A Link to the Past, ainsi que A Link Between Worlds, ils osent me faire ça ! Je le prends personnellement, on voudrait me gâcher mon Noël on ne s'y prendrait pas autrement. Tecmo, t'es pas beau !

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (12)

Signaler


Julien et moi avons passé le weekend au Toulouse Game Show, l'équivalent toulousain de la Japan Expo. Quelle ambiance et quel bonheur de discuter avec tous ces passionnés de jeu vidéo et de Gameblog. Certains étaient venus de Bordeaux ou de Nice rien que pour nous rencontrer, beaucoup avaient amené de vieux numéros de Joypad, Consoles +,  Joystick et même de Tilt. C'était vraiment super de se replonger dans les souvenirs de cette époque formidable. 

L'équipe de Pix'n Love est super sympa et Julien et moi nous nous sentions en famille. Et puis, Eric Chahi était là. Je l'avais rencontré lors de la sortie d'Another World et je l'ai croisé à plusieurs reprises depuis mais je n'avais jamais eu l'occasion de le connaitre mieux. Je le savais talentueux et sympathique,  mais là je l'ai vraiment découvert et je n'ai pas été déçu du voyage. J'ai craqué pour toi Eric !


De retour à Paris, heureux mais enrhumé, je retrouve Super Mario 3D World. Il me branche bien ce nouveau Mario, même si je trouve que notre plombier a été un peu trop omniprésent ces derniers temps sur Wii U et 3DS, celui-ci est le meilleur. C'est un Mario grand public avec des tonnes de niveaux courts et plein de petites innovations.  C'est trop fun, j'adore ! Mario sera avec moi tout au long des fêtes de Noel.

Il est temps de se mettre sérieusement au travail sur la troisième saison de Mes histoires du jeu vidéo et puis il est question de faire quelque chose sur les consoles next gen, faudrait peut-être voir ça avec un autre vétéran, vous voyez à qui je pense ?



 

OFFREZ-VOUS LE COFFRET AHL 
(biographie + l'intégrale en 2 DVD des
Histoires du Jeu Vidéo)

 

Ajouter à mes favoris Commenter (25)

Signaler

Salut à tous, 

Je tiens à remercier tous ceux qui ont lu le livre "Tu le crois ça ?". J'ai été touché par tous ces tweets de lecteurs qui ont pris le temps de lire en vacances et qui ont aimé. Je n'en espérais pas tant, ce n'est pas la bio de  Steve Jobs ou de Keith Richards, mais vos réactions m'ont fait chaud au coeur.

 

 

Je suis allé découvrir la PS4 la semaine dernière et j'ai été conquis. Je l'attends avec impatience. En revanche, j'ai vraiment les boules que Watch Dogs soit retardé, je l'attendais comme le messie et je me faisais un plaisir d'inaugurer ma prochaine PS4 avec ce jeu. Cela dit, je n'irai jamais reprocher à un éditeur de retarder un jeu pour en tirer le maximum, j'ai foi en UBI.

 

Ma Wii U commençait vraiment à s'ennuyer, mais elle vient de reprendre une nouvelle jeunesse avec Zelda Wind Waker HD. C'est vraiment un bonheur de retrouver ce jeu avec des graphismes en haute définition très réussis. Je prends beaucoup de plaisir à revivre cette aventure et j'envie ceux qui la découvrent pour la première fois. 

 

 

Dans un tout autre registre, j'ai commencé à jouer Beyond Two Souls et je me suis surpris à y prendre plaisir. Je n'avais pas craqué pour Heavy Rain, mais ce nouveau jeu m'accroche bien . Enfin, ce n'est pas vraiment un jeu mais un film interactif ou une expérience,  mais il faut de tout pour faire un monde... ludique. 

Salut les gamers

AHL


Au fait, peut-on figurer dans le Guiness Book des records en tant que  glandu écrivant le moins souvent dans son blog ?

Ajouter à mes favoris Commenter (23)

Signaler


Il y a quelques mois, alors que je racontais quelques anecdotes à Julien à la fin d'un tournage de mes Histoires du jeu vidéo, il me demande si je serais d'accord pour raconter tous mes souvenirs pour un livre. J'étais surpris, mais pourquoi pas ? Je n'y ai plus pensé par la suite, jusqu'au tournage suivant. Et là, à ma grande surprise, Julien m'explique qu'il a monté le projet avec Pix'n Love : un livre accompagné des deux saisons de mes histoires du jeu vidéo.

Il m'épatera toujours Julien, c'est un fonceur, une idée lui plait, allez c'est parti, à fond la caisse (c'est vraiment un personnage, il faudrait que j'écrive un livre sur lui !). Pour pimenter la chose, le coffret doit sortir début juillet, avant Japan Expo, ce qui nous laisse que quelques semaines pour écrire le livre. Et je me retrouve embarqué dans un tourbillon d'enfer, mais ce n'était pas à l'insu de mon plein gré, l'idée me plaisait bien. Julien a tout de suite donné le ton, puisque que nous sommes d'accord et qu'il faut aller vite, si on commençait tout de suite ? Et une heure plus tard, attablés dans une brasserie, je commence à lui raconter mes souvenirs.

Tout cela est allé très vite, alors que moi je ne suis pas vraiment un rapide, j'aime prendre mon temps. Mais je pense quand même que c'est une bonne chose d'être allé vite. Je n'ai pas eu le temps de me poser interminablement des questions existentielles, qui sui-je, où vais-je ? Est-ce je parle de ça ou pas, est ce que je dis ce que je pense d'untel et bien d'autres questions encore. Du coup j'ai tout raconté, sauf ma vie privée bien sur, sans langue de bois ni sujet tabou. 

Comme je me sens très proche de Julien, je lui racontais mes souvenirs comme dans une conversation ordinaire avec un ami. Mais parfois j'avais un flash, je réalisais que ce n'était pas une discussion comme une autre car au bout du compte cela serait écrit, sur le papier ça devient autre chose. Mais avec Julien j'étais en confiance et je n'ai pas été déçu, il m'a épaté en parvenant à écrire presque aussi vite que je parle. Quand je lis ce qu'il a écrit j'ai l'impression de m'entendre parler, il s'est glissé dans ma peau en respectant parfaitement ce que je voulais dire. 

Et voila, il est là le coffret fatal et je commence déjà à énumérer les jeux dont j'aurais absolument dû parler, les gens que je n'ai pas cités, les rencontres... En tout cas, ça sera sympa de rencontrer ceux d'entre vous qui passeront à Japan Expo.

Quelle aventure ! Je le crois pas ça !

 


PS : La saison III n'est pas prévue.

PS2 : Si vous souhaitez commander le coffret, c'est ici...

COMMANDEZ LE COFFRET AHL

 

Ajouter à mes favoris Commenter (34)

Signaler

 

Il y a un an, Joypad disparaissait et voilà qu'aujourd'hui Joystick et Consoles + devraient suivre le même chemin suite à la mise en redressement judiciaire de la société qui gère ces  titres. Ce n'est pas une surprise, les mags de jeu vidéo étaient  en chute libre depuis près de dix ans. Game over! tous les mags auxquels j'ai participé ont disparu.

C'est la fin d'une époque, mais que de bons souvenirs, tant pour ceux qui ont eu la chance d'y participer que pour les lecteurs.  J'ai rejoint Joystick en 90. En dépit du fait que j'étais un transfuge de Tilt  j'avais bien été accueilli par JM Destroy, Seb (tu nous manques) et Moulinex. Quelques mois plus tard, je démarrais un nouveau mag, Joypad. Le camarade Destroy était toujours de la partie, mais il fallait des nouveaux journalistes,  TSR et Trazom sont arrivés. Trois ans plus tard je suis parti à Consoles +. Putain dix ans ! j'y suis resté 10 ans, tu le crois ça ? Il y avait des fortes personnalités à C+, Nico, Panda, marc Menier, Switch... Je ne peux pas les citer tous. Jeux et délires étaient au menu jour et nuit, il n'y avait pratiquement pas de temps morts sauf bien sûr durant les quelques jours après le bouclage. Quant on fait ce boulot en compagnie d'une bande de passionnés je peux vous dire qu'on se lève de bonne humeur pour partir au travail.

Quelle période formidable, les magazines de jeux vidéo marchaient si bien qu'il s'en créait sans cesse de nouveaux. Moi je n'étais déjà pas tout neuf, mais quand je pense à tous ces jeunes passionnés qui découvraient le journalisme et qui gagnaient très bien leur vie en s'éclatant. Il y avait une ambiance incroyable dans les rédactions à cette époque. Chez Emap, les autres rédactions nous prenaient pour des barges (ils n'avaient pas complètement tort) mais finalement ils nous aimaient bien et je crois même qu'ils nous enviaient. C'était l'âge d'or de la presse papier. Adieu Tilt, Gen 4, Joystick, Joypad, Player One, Consoles + et tous les autres. Aujourd'hui Gameblog et d'autres sites ont pris la relève, c'est super, mais j'ai quand même la nostalgie de l'époque héroïque des magazines papier, quand les gamers étaient rois, quand le jeu vidéo n'était pas encore grand public et que l'on ne me gonflait pas avec ces jeux à deux balles sur smatphone.  

Tiens, ça me donne envie de consacrer un  épisode de mes histoires du jeu vidéo à Consoles + ou Joypad.

 

Ajouter à mes favoris Commenter (88)

Signaler

Après mon post, certains d'entre vous faisaient remarquer qu'il aurait été plus évident de discuter avec la rédaction au lieu de m'y prendre publiquement, ils avaient raison ! Julien m'a appelé, on s'est expliqué et les problèmes se sont dissipés. 

Puisque j'ai rendu l'affaire publique, je vais vous expliquer ce qui s'est passé. J'ai flippé quand j'ai découvert l'émission de Twister. Quoi, une autre émission de rétrogaming et on ne m'a même pas prévenu alors que j'ai longuement parlé avec Julien avant son départ au TGS ! Ceux qui me connaissent savent que je m'emballe très vite (heureusement, j'aboie mais je ne mords pas). Quand on s'énerve, on fait généralement des conneries : j'ai fait un post au lieu de téléphoner à la rédac. 

Aujourd'hui, Julien m'a expliqué que l'émission de Twister n'était pas dédiée systématiquement au rétrogaming comme je le pensais, mais qu'elle aborderait des sujets très différents. Il me l'aurait dit avant, ce psychodrame ridicule n'aurait jamais eu lieu, mais d'un autre côté Julien savait que cette nouvelle émission était différente et il n'a pas pensé que je pourrais le prendre mal. Il s'agit donc d'un simple malentendu. 

Certains sur le net reprochent à Gameblog de maltraiter un vieux symbole du jeu vidéo (votre serviteur), c'est faux c'est moi qui ait merdé. Je ne pense pas que s'engueuler à l'occasion entre amis soit un problème, je l'ai fait sur le site car après tout, je considère peut être naïvement que la communauté de Gameblog est une grande famille et que l'on peut laver son linge  sale en famille. Seulement voilà, tout prend des proportions sur le net et une tempête dans un verre d'eau peut vite prendre des allures de tsunami. 

Une dernière précision : mon post n'était pas clair, je voulais arrêter l'émission, pas quitter Gameblog.

Je tiens particulièrement à m'excuser auprès de Twister, dont j'espère faire la connaissance prochainement, Bonjour le bizutage ! Heureusement il m'a écrit un mot sympa et il a bien compris que je ne l'attaquais pas.

Conclusion :

  1. C'était un malentendu.

  2. Je suis (un peu ?) caractériel et je ne me soigne même pas.

  3. J'aime la rédaction de Gameblog qui me le rend bien.

  4. Ca m'a fait chaud au coeur de voir que vous souhaitiez que je reste.

  5. Je reste à Gameblog et il est inenvisageable pour moi de travailler avec un autre site.

  6. Je vais me remettre au travail sur les prochains numéros de Mes histoires du jeu vidéo.
Ajouter à mes favoris Commenter (86)

Signaler

 

 

 N'ayant pas informé des nouvelles rubriques et des nouvelle têtes de Gamelog, j'ai découvert en même temps que vous Culture game. J'ai apprécié le premier numéro, Twister que je ne connaissais pas fait du bon boulôt. Cela dit, comme bon nombre d'entre vous je trouve que cela fait doublon avec Mes histoires du jeu vidéo : anciennes consoles, vieux jeux et pubs d'époque, y a pas photo. Je ne saisis pas la logique éditoriale de ce doublon, s'il y en a une, personne n'a pris la peine de me l'expliquer. Comme on dit dans les westerns, l'un de nous est de trop dans cette ville... Et je pense que c'est moi.

Place aux jeunes et longue vie à Gameblog !

Amis gamers, tchao

 

 

 

 
Ajouter à mes favoris Commenter (86)

Signaler


Me voici de retour après  de longues vacances. J'ai peu joué cet été, pas grand-chose à se mettre sous la dent sur 3DS et je n'ai toujours pas craqué pour la Vita (pour la même raison). Un petit coup de Mario et le tout premier Fire Emblem sur Gameboy advance pour la énième fois(Je veux le nouveau sur 3DS!). C'est vraiment mou sur les portables ces temps-ci, mais je n'ai toujours pas envie de jouer sur mobile, papy fait de la résistance !

Le temps est venu d'attaquer une nouvelle saison de mes histoires du jeu vidéo. J'ai beaucoup de plaisir à faire de nouveaux épisodes d'autant plus que Julien et Poufy font un super boulot au niveau de la réalisation. Cette année nous allons tâcher de tenir le rythme d'un épisode mensuel. Amis gamers à très bientôt pour quelques épisodes sur des consoles et des jeux culte. Des histoires de culte ?

RDV demain, lundi, pour la première de la Saison 2 dédiée à une console culte...

Ajouter à mes favoris Commenter (12)

Signaler

 

J'adorais Blizzard qui était pour moi symbole de qualité, maintenant j'ai la haine. Je ne joue pas en ligne, je veux juste pouvoir jouer seul, chez moi aux jeux que j'achète. Il me semble que ce n'est pas demander beaucoup, mais Blizzard n'est pas d'accord il faut qu'on se connecte sur leur serveur, même si ça ne marche pas. Tu veux faire une partie, pas possible le serveur est en maintenance. Quant à leur nouvelle mise à jour qui est sensée corriger les bugs, elle est également buggée. Chez moi, la mise a jour a eu pour effet de bloquer le launcher, génial ! Sur le forum d'assistance j'ai découvert que j'étais loin d'être le seul à avoir ce problème. Tiens, parlons en de l'assistance de Blizzard, c'est a mourir de rire. J'ai reçu une réponse a ma demande d'assistance si claire et précise que je ne comprenais plus la question que j'avais posé. Soit c'est juste pour mieux embrouiller ceux qui ont des problèmes, soit c'est de la pure incompétence. J'adore Diablo mais je hais Blizzard, me faire attendre 12 ans pour me permettre uniquement de contempler l'icône de lancement sur le bureau, pour moi Blizzard rime avec c..... J'espère vraiment qu'ils vont se faire allumer par les associations de consommateurs, ça serait tout à fait justifié. Quand je pense que les éditeurs cherchent à nous mener dans cette direction, si c'est fait avec autant de talent que Blizzard (qui ne manque  pourtant pas d'expérience dans ce domaine), on ne rigolera pas tous les jours. 

 

 
Ajouter à mes favoris Commenter (75)

Édito

Une petite présentation pour ceux qui ne me connaissent pas. Dans une première vie, j’ai sévi dans la musique, tour à tour guitariste dans un groupe de rock, manager, compositeur, parolier, directeur artistique, directeur de production, producteur de disques. Une carrière avec des hauts et des bas durant laquelle j’ai eu l’occasion de travailler avec des gens comme Demis Roussos, Les Forbans, Gainsbourg, Vivien Savage et … Mireille Mathieu. Tu le crois ça ? Mais venons en au sujet qui nous intéresse : le jeu vidéo. J’ai vu la lumière dès que le jeu vidéo est arrivé, au début des années 80, et je n’ai pas arrêté depuis. J’ai fait mes débuts dans le journalisme à Tilt (alors le seul mag de jeux vidéo) en 87 et j’y suis resté 3 ans en tant que pigiste. Ensuite j’ai fait le rédac chef à Joystick, MegaForce, Joypad, Consoles Plus et Nintendo Magazine. Je me suis arrêté en 2004, mais je ne me suis pas arrêté de jouer ou de m’intéresser à l’évolution du marché pour autant. Pour moi le jeu vidéo a toujours été une passion avant d’être un métier et si j’avais du choisir entre le jeu et le journalisme, je n’aurais pas hésité. J’ai cessé toute activité professionnelle dans le jeu vidéo durant cinq ans, mais puisque j’ai désormais la possibilité de faire uniquement ce qui me plait, j’ai décidé de m’offrir un discret come back avec des journalistes avec lesquels je suis en parfait accord : les équipes de Gameblog et de Pix’n Love.

Archives