aegirsson thorgal  "le fils des dieux et l'enfant des etoiles"

aegirsson thorgal "le fils des dieux et l'enfant des etoiles"

Par aegirsson Blog créé le 24/03/11 Mis à jour le 08/09/14 à 06h08

étant d'abord et avant tout fan de manga et d'anim nippon, avant d'être amateur de jeux vidéo

ce blog va surtout et avant surtout essayer de "parler" (moins bien qu'ailleurs) de cette passion et d'autre aussi peu-être ...

Ajouter aux favoris
Signaler
copier/coller
Société 2.0 -

L'ancien membre d'Oasis, Noel Gallagher, estime que les jeux vidéo violents et la télévision sont responsables des émeutes qui ont secoué l'Angleterre.

Noel Gallagher Il fallait bien que quelqu'un le dise, et cette fois-ci c'est Noel Gallagher, l'ancien auteur des chansons du groupe Oasis. Dans une interview à Bang Showbiz, l'artiste a estimé que la télévision et les jeux vidéo (déjà faussement jugés responsables des attentats d'Oslo) étaient responsables du niveau de violence des émeutiers à Londres, Birmingham, ou encore Manchester.

"Je ne saisis pas d'où vient cette énergie qu'ils mettent dans les émeutes. Nous vivons dans un age de violence, et je me fiche de ce que les gens disent, la TV brutale et les jeux vidéo brutaux sont une des raisons de cette violence sans intérêt", a-t-il estimé. "Les gens sont immunisés contre la violence, ils y sont habitués. Et s'ils se font prendre, ils ne sont pas punis tout de suite", ajoute celui qui s'est souvent retrouvé, avec son frère Liam, impliqué dans des bagarres.

"Les prisons sont déjà pleines ? Construisez-en de nouvelles alors !", demande Noel Gallagher, qui possède avec Liam l'une des boutiques pillées à Manchester. Un des émeutiers jugé responsable a été condamné à cette occasion à huit mois de prison.

Noel Gallagher critique les émeutiers "stupides" qui "ne sont pas pauvres" et pillent des vitrines uniquement pour le plaisir. "C'est juste de la violence sans but de p**** d'imbéciles", affirme-t-il.

Sans vouloir les excuser, il est toutefois possible de leur trouver circonstance atténuante. Lundi, le premier ministre Britannique David Cameron a expliqué les violences par un "effondrement moral" de la société. Mais quelle échelle des valeurs morales peut être enseignée par un Etat qui fait du partage de la musique de Noel Gallagher un délit pénal de même niveau que la destruction de son magasin sur King Street ? Quelles valeurs morales inculquer lorsque l'Etat démocratique a recours aux mêmes instruments que les dictatures pour brider la liberté d'expression et contrôler la population ? 

La remise en question du peuple passera obligatoirement par la remise en question du fonctionnement de son Etat, et de sa propre moralité. En Grande-Bretagne comme en France. 

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com
Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Commentaires

Kyalie
Signaler
Kyalie
Ouai alors "l'effondrement moral", concernant ces pillards, j'y crois pas du tout, c'est encore leur trouver un prétexte alors qu'en fait ils ne se rendent probablement compte de que dalle.

Édito

édito à éditer

édition à venir

Archives

Favoris