aegirsson thorgal  "le fils des dieux et l'enfant des etoiles"

aegirsson thorgal "le fils des dieux et l'enfant des etoiles"

Par aegirsson Blog créé le 24/03/11 Mis à jour le 08/09/14 à 06h08

étant d'abord et avant tout fan de manga et d'anim nippon, avant d'être amateur de jeux vidéo

ce blog va surtout et avant surtout essayer de "parler" (moins bien qu'ailleurs) de cette passion et d'autre aussi peu-être ...

Ajouter aux favoris
Signaler
copier/coller
Société 2.0 -

Lors d'un récent entretien, la directrice marketing de Facebook a plaidé pour la disparition de l'anonymat en ligne afin de rehausser le niveau des discussions. Une proposition qui trouve un certain écho, notamment chez Google et quelques politiques, mais qui se heurte à d'autres considérations, comme le droit à l'oubli ou à la liberté d'expression.

Les pseudonymes finiront-ils par disparaître, remplacés par l'identité réelle des internautes ? Avec l'émergence des réseaux sociaux, en particulier Facebook, le patronyme est de plus en plus visible sur la toile. Forcément très utilisé sur la plate-forme conçue par Mark Zuckerberg, le couple nom/prénom se fait aussi de plus en plus présent ailleurs. Et pour cause, un nombre croissant de sites et de services intègre des modules de discussion issus de Facebook.

Facebook, fort de ses 750 millions de membres, cherche-t-il à tuer le pseudonyme ? Officiellement, non. Mais au sein du réseau social, certains sont favorables à une disparition de l'anonymat sur Internet. C'est en particulier le cas de Randi Zuckerberg, directrice du marketing au sein du site communautaire mais également soeur de Mark, le fondateur de Facebook.

L'anonymat doit disparaître

Pour la jeune femme de 29 ans, le constat est aussi simple qu'évident. Avec leur véritable identité visible par tous, les gens ont tendance à se comporter avec beaucoup plus de mesure. Et pour cause : ils n'oseront plus faire des choses ou tenir des propos qu'ils ne peuvent assumer à visage découvert. Autrement dit, fini les trolls dans les débats, place à la raison... et à l'argumentation.

"Je pense que l'anonymat sur Internet doit disparaître. Les gens se comportent beaucoup mieux lorsque leur véritable nom est visible. Je pense que les gens se cachent derrière l'anonymat et ont le sentiment de pouvoir dire ce qu'ils veulent derrière des portes closes" a-t-elle estimé au cours d'un entretien avec le magazine Marie Claire, propos ensuite repris par le Huffington Post.

Des commentaires avec la véritable identité

Les propos de Randi Zuckerberg ne sont en réalité pas surprenants. Ils mettent ainsi en avant la nouvelle plate-forme de commentaires du réseau social, dévoilée en mars dernier. Destinée aux sites d'actualité et aux blogs, elle est censée, selon Facebook, "civiliser les commentaires" sur Internet et rehausser la qualité des débats, puisque les internautes éviteront à l'avenir de se montrer agressifs, grossiers ou vulgaires.

Comme nous l'expliquons alors, Facebook a en plus ajouté des fonctions rassurantes et simples d'utilisation pour ceux qui souhaitent modérer les commentaires, puisqu'il est désormais possible de choisir la visibilité des messages, de censurer des mots clés, ou de bannir certains membres. Un outil qui doit ravir sans nul doute les tenants de l'Internet civilisé défendu de longue date par Nicolas Sarkozy.

Eric Schmidt de Google le même avis

Randi Zuckerberg n'est pas la seule à penser que l'anonymat en ligne est un problème. L'ancien directeur général de Google, Eric Schmidt, a le même avis, estimant même que c'est dangereux. Dans un entretien accordé l'an dernier, il a d'ailleurs bien fait la distinction entre l'anonymat et le respect de la vie privée. Pour lui, ces deux aspects ne sont absolument pas liés.

Les gens seront-ils prêts à un tel changement dans leurs habitudes ? Pour Eric Schmidt, "les gens ne sont tout simplement pas prêts pour la révolution technologique qui va leur arriver". Et pour cause. L'avenir que l'ancien patron de Google a esquissé est pour le moins déstabilisant. La nouvelle génération devra-t-elle se préparer à changer d'identité à la majorité, pour effacer ses frasques passées ?

Le cas Google +

Si Eric Schmidt a depuis atténué quelque peu ses propos, il n'en demeure pas moins que Google semble suivre la même trajectoire que Facebook. La nouvelle plate-forme sociale de la firme de Mountain View encourage vivement les utilisateurs à afficher leur véritable identité plutôt qu'un pseudonyme. Quitte à forcer la main des internautes en brandissant la menace d'une suspension de compte.

Face au mécontentement grandissant des membres, Google a toutefois mis de l'eau dans son vin en se montrant un peu moins strict. Si Google souhaite toujours que la véritable identité soit mise en avant sur Google+, l'entreprise a apporté quelques aménagements à sa politique. En particulier, les comptes des internautes ne seront plus automatiquement suspendus.

Même Blizzard y a réfléchi

Dans ce domaine, les deux géants que sont Google et Facebook sont particulièrement surveillés. Mais cette réflexion est loin d'être leur apanage. D'autres sociétés ont voulu également améliorer substantiellement la qualité des discussions sur Internet en mettant un terme à l'anonymat. C'est le cas de Blizzard, qui voulait supprimer les pseudonymes de ses forums officiels. Avant de se rétracter sous la pression de la communauté.

L'annonce des modifications à venir pour la fonctionnalité "Nom Réel" avait déchaîné la colère des joueurs. À l'époque, les forums francophones - comme tous les autres - croulaient sous les réactions négatives des joueurs. Le sujet principal avait franchi les 275 pages et 5 200 contributions. Sur les forums américains, les débats ont généré 2 500 pages et 44 100 commentaires.

Et pendant ce temps-là, en France

Il serait faux de croire que seules les sociétés veulent lever l'anonymat des internautes. Certains politiques sont de plus en plus tentés par cette idée. Le cas le plus fameux est le député Jean-Louis Masson, qui avait demandé en 2010 l'interdiction de l'anonymat sur les blogs. Il demandait même l'adresse électronique, l'adresse postale et le numéro de téléphone. Une proposition qui a été rejetée par le gouvernement.

"Il convient de mieux protéger les éventuelles victimes de propos inexacts, mensongers ou diffamations qui sont, hélas, de plus en plus souvent colportés sur la toile. [...] Compte tenu de la multiplication des sites et des propos litigieux qu'ils peuvent contenir, il apparait de plus en plus nécessaire de faciliter l'exercice concret du droit de réponse des personnes nommément mises en cause par des auteurs anonymes" écrivait le député

Des problèmes en perspective

La levée de l'anonymat n'est pas sans poser quelques problèmes. Une telle mesure, si elle peut être justifiée, peut se heurter à certaines réalités. Loin d'être une tare, l'anonymat peut libérer la parole sur des sujets assez délicats à aborder publiquement avec son vrai nom. C'est également un vecteur puissant pour la liberté d'expression, en particulier dans les pays soumis à une pression de la part du gouvernement.

Comme nous l'écrivions alors, il serait assez mal venu de lever l'anonymat sur des sites qui abordent des thématiques sensibles. Le nombre témoignages sur la vie en entreprise, sur la consommation de drogues, sur la maladie s'effondrerait aussitôt. Le débat, non content d'être aseptisé, serait en plus asséché bien rapidement. Les discussions risquent d'être bien mornes.

Et le droit à l'oubli, alors ?

Reste également à traiter la question du droit à l'oubli à l'aune de la fin des pseudonymes. L'an dernier, une charte avait été mise en place par l'ex-secrétaire nationale à l'économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet. L'idée maîtresse de ce document est de permettre à l'internaute de garder la maîtrise des données personnelles qu'il a publiées sur Internet.

Or, on imagine que la maîtrise ne sera pas gardée bien longtemps avec la disparition des pseudonymes. Les moteurs de recherche indexeront à tour de bras des identités, parfois en les associant à des mots-clés pas toujours très appréciables. Dès lors, c'est à se demander comment le droit à l'oubli peu fonctionner efficacement avec la proposition de Randi Zuckerberg.

C'est peut-être pour ça que Facebook et Google n'ont pas signé la charte sur le droit à l'oubli.

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com

[M.A.J]

je rajoute quelques liens vers d'autres articles/sites traitant plus ou moins le même sujet :

-   agglotv

-   atlantico

-   leplus.nouvelobs.com

-   nouvelobs.com

-   Technaute

Ajouter à mes favoris Commenter (59)

Commentaires

Warzlouf
Signaler
Warzlouf
Je trouverais très grave que l'anonymat disparaisse. Allez expliquer ça aux gamins qui n'ont aucune idée du fait que ces données restent à vie, et que certaines choses écrites et photos peuvent se retourner contre eux. Ma fille en a fait l'expérience : une "copine" s'est amusé à montrer des bouts d'une conversation qui était un délire au second degré à plein de personnes, et ma fille se traine une sale réputation. Et elle l'a menacé. J'ai expliqué à la gamine qu'on a gardé les SMS de menace et d'insultes ainsi que les discussion sur Facebook. Depuis, silence radio et c'est tant mieux.

La plupart des parents se désintéressent de ce que font leurs enfants devant leur ordinateur, les paramètres de confidentialité de Facebook ne sont pas évidents à régler. Ils ont déjà embêté ma fille car elle utilisait un pseudo. Mes enfants en utilisent un et si le vrai nom est obligatoire, bye bye Facebook.

Pour les naïfs : Facebook crée des bases de donnée de profils de consommateurs qu'ils revendent (goûts, mots-clef détectés...). Ils ont envie de vendre des fichiers de vraies personnes, c'est tout.

Pour les naïfs (bis) qui trouvent que ce n'est pas grave : je connais des personnes ont été licenciées ou non embauchées pour des photos et infos qui trainaient sur la toile.
Mana
Signaler
Mana
Et encore une fois on prend le problème à l'envers ! Pour "civiliser le web" d'autres solutions existent : c'est aux utilisateurs de se civiliser, aux modérateurs d'avoir plus d'outils pour sanctionner ceux qui sont vraiment nuisibles...
Là pour eux Internet n'est qu'une immense poubelle où il n'y a QUE des débats puants. Certes quand je lis les commentaires des news du Monde ou du Figaro il m'arrive souvent d'être choqué par tant de racisme ou de xénophobie, mais les avis qui sont diffusés (sous couvert de l'anonymat ou non) sont réels et honnêtes (comprendre : ce que ces internautes pensent vraiment). Rendre les noms publics ne ferait donc que déplacer un problème de fond plutôt que le guérir, tout en enlevant aux "bons utilisateurs" la possibilité de communiquer sur leur plate forme préférée en toute liberté.


Et puis c'est plutôt cool d'avoir un pseudo !
utadahikarufr
Signaler
utadahikarufr
C'est facile de parler des trolls et co mais l'anonymat permet aussi à des gens qui ne l'oseraient pas de s'exprimer, ou sur des forums de santé et autre, y a des ados plein de questions ou à la recherche d'aide parce qu'ils ne savent pas ou n'osent pas en parler autour d'eux, sur internet ils sont anonyme ce qui leur permet de poser leurs questions en toute tranquillité.

Mon pseudo c'est mon 2ème prénom.
ManoloWest
Signaler
ManoloWest
Déjà qu'il y a un nombre non négligeable de comptes à pseudo sur FB, en fait je ne vois même pas comment ça peut être techniquement possible à moins de demander un numéro de Carte d'Identité, de passeport, de permis de conduire ou encore numéro de sécurité sociale tant qu'on y est (les idées débiles amènent des formalités débiles) à chaque inscription sur un site, autant dire que quasiment plus personne ne s'inscrirait nulle part et ce serait la fin de l'échange sur internet.
D'ailleurs je ne vois même pas en quoi ça rendrait les échanges plus "sains", c'est pas difficile de trouver des trolls qui ne se cachent même pas derrière un pseudo, regardez Eric Zemmour.
Tout ça sans parler du droit à l'anonymat, à l'oubli etc... D'autres ont déjà commentés là dessus.
Sharn
Signaler
Sharn
Matériellement c'est impossible voilà tout. Et puis je veux pas dire mais des personnes publiques connus sont pas exemptés de dire des conneries énormes, de faire du troll IRL alors franchement l'anonymat c'est pas vraiment. Le soucis. Vous voulez qu'internet soit plus "civilisé"? Embaucher des modérateurs compétents point.
Providence
Signaler
Providence
Supprimer l'anonymat sur internet sous prétexte d'éliminer les trolls c'est juste ridicule. En premier lieu parce que rien n'obligera les gens à s'inscrire sous leurs vrais noms. Comme dis dans l'article, Bli² à tenté de faire passer cette mesure sur leurs forums, ils ont fais machine arrière en moins de 24h devant la levée de bouclier des joueurs.

Je parle même pas des pays où l'anonymat sur internet est un rempart garantissant un tout petit espace de liberté d'expression.
Si on veux lutter contre les trolls, on ban et on dépose plainte en cas de véritable vendetta numérique (diffamation...).
M'enfin, rien d'étonnant que ces idées absurdes viennent de FB et Google (+), c'est dans leurs intérêts, mais ils seraient bon qu'ils évitent de nous prendre pour des abrutis en mettant en avant la qualité des débats sur internet. Surtout que les trolls ne représentent pas la majorité des posteurs (on en est même loin et heureusement), et puis qui ne s'est pas marré au moins une fois en lisant un bon post a troll (faut faire la distinction entre troll drôle et intelligent du troll débile et agressif).
Bref "Don't feed the troll" et tout iras pour le mieux dans le meilleur des mondes où nous sommes anonymes.
Fauvent
Signaler
Fauvent
Pour moi la grosse différence entre ce qu'on dit dans la vie de tous les jours et ce qu'on écrit sur le net, c'est que les paroles s'envolent mais que les écrits restent, si on cherche on peut trouver des choses que vous avez dit plusieurs années auparavant, surtout si l'anonymat disparaissait.
cyrax1986
Signaler
cyrax1986
Comme quelqu'un a dit, vive les règlements de compte si ça devait arriver, qu'ils soit politique, sportif, idéologique et religieux voir même encore plus con, des gouts.
Viré l'anonymat sur internet, est l'idée la plus pourrie de toute l'histoire des idées pourrie.
Proposer un truc c'est bien, après faudrait peut être penser aux conséquences que ça provoquerais, tout le monde aurait peur de s exprimer, déjà que la liberté de pensé et de s exprimer est de plus en plus condamné.
LiquidHardesign
Signaler
LiquidHardesign
Suis d'accord avec Ink. Tout ça cache forcément autre chose que le nettoyage des gredins qui polluent le ouaibe. Surtout le patron de Google pour qui la solution des ados voulant faire valoir leur droit à l'ouble, c'est de changer de nom. totalement ridicule. On se fout de qui là?
PaintItGeek
Signaler
PaintItGeek
Ce serait assez emmerdant que mes ex à qui j'ai joué de mauvais tours puissent retrouver ma trace, moi qui ai tant pris de soin à me dissimuler. Si cela venait à se faire, je prendrai mon nom d'emprunt: Marcel Patulaci.
Karasu Shiro
Signaler
Karasu Shiro
^ Under-The-Oak +1

Qu'ils essayent de virer l'anonymat sur le net tiens, j'aimerais bien voir ca XD la c'est pas un psngate qu'il va se passer, mais un "global gate" ! et pour une fois...jserais d'accord tiens.

Bon après j'avoue qu'il a du pour et du contre, mais bon , majoritairement du contre quoi...
Pieceofcake
Signaler
Pieceofcake
cela s'appelle 1984
Under-The-Oak
Signaler
Under-The-Oak
En l'an 2054 :

Création de votre identifiant de navigation internet.

Nom :
Prénom :
Age :
Sexe :
Adresse :
ville :
Code postal :
Numéro de Tel fixe :
Numéro de Tel portable :
No Carte bancaire :
etc...

Votre identité restera visible des autres utilisateurs au cours de votre visite des différents sites. Toutes les informations vous concernant sont la propritété de Google&Facebook corp pendant les 50 années à venir.

Toute forme de violence verbale ou écrire sera sanctionné d'une amende prélevée directement sur le compte lié à vos identifiant de carte bleue.

Ce compte internet ne peut être supprimé qu'en cas de décès. Vous ne pouvez disposer que d'un seul et unique compte. Toute tentative de contourner cette indication sera sanctionné d'une amende prélevée directement sur lié à vos identifiants de carte bleue.

etc, etc.


Ça ferait un bon scénario de SF Internet wars, la revanche des geeks, ou un truc comme ça ^^
crocochip
Signaler
crocochip
génial, c'est mignon le débat et l'argumentaire mais si ton patron n'a pas les même vu et idéaux que toi, qu'il découvre sur internet que finalement sarkozy tu ne le trouve pas si mal quand lui voue un culte à olivier besancenot tu vas au final polisser ton image à l’extrême pour la rendre politiquement correct et neutre.
j'arrive pas à croire qu'il existe encore des gens qui pense qu'argumenter puisse infléchir la décision d'une personne..quoi qu'il arrive il existera toujours un contre argumentaire pour justifier son point de vue.

ex: "on constate chaque jour un peut plus les effets du réchauffement climatique"...."les test géologique confirme que la terre à à connu plusieurs phases de réchauffement, d'ailleurs on en parlais déjà au XVIIIeme siècle et plusieurs scientifique soutienne qu'on se dirige plus vers une nouvelle ère glaciaire"

bref, j'aime mon pseudo, je n'ai pas de compte facebook est mon profil linkedin est neutre bien comme il faut.
Tahp
Signaler
Tahp
De toute façon qu'une personne soit anonyme ou pas sa l'empeche pas de balancer des conneries a la pelle y'a qu'a voir n'importe quelle "Télé réalité".
Pieceofcake
Signaler
Pieceofcake
l'anonymat permet d'exprimer des éléments de langage que la "démocratie" dite moderne empêche de tenir. Il permet de faire "sortir le diable de sa boite" sans craindre les représailles physiques et verbales d'autres usagers. Le problème du tout identifié est que le discours de chacun, en étant auto modéré par crainte de représailles sera vidé de sens et hypocrite. On se félicitera de voir des propos modérés et des débats qui s'élèveront, mais reflétant une réalité faussée car toujours censurée.

Hors le propre de la liberté d'expression (qui n'est pas celui régit par le code civil mais celui de Voltaire) est de pouvoir exprimer ses opinions quelles qu'elles soient sans craindre la sanction (sous toute ses formes). Qu'elles soient extrêmes ou modérées, chacun doit être libre d'exprimer ses opinions. Hors, aujourd'hui en France, à chaque fois que l'on parle de quelque chose, il faut y mettre les formes afin de ne pas injurier telle confession religieuse, telle personne ayant une préférence sexuelle, telle catégorie socio professionnelle, intellectuelle, morale et que sais je encore. Cet article de canard PC illustre parfaitement le propos :
http://www.canardpc....expression.html

En voulant créer une zone de "Droit", internet devient une zone de non droit avec toutes ses interdictions contraignant la liberté de parole et de ton. Finit donc les vidéos du front national et de la gauche communiste, finit les Stéphane Guillon, Coluche et Pierre Desproges (jugés subversifs) et plus grave encore, fin de la possibilité de voir éclater la vérité au grand jour, puisque le seul discours qui aura droit de citer sera celui de l'Etat et du droit. Bonjour la langue de bois, la démagogie, la vérité par omission et tous les travers que le totalitarisme sait produire.

Donc non, je suis absolument contre l'idée du tout identifié sur internet.
MrT
Signaler
MrT
je ne me permettrais pas de faire un gros texte sur le mal que je pense de la fin de l'anonymat d'autre l'ont fait avant moi avec les memes pensées et de maniere bien ecrite . Je dirais juste fait que la fin de l'anonymat sur Internet = fin de la liberté a long termes qu'on le veuille ou non

j'en profiterais pour rebondir sur ca

on aura bientôt aussi le droit de se faire harceler dans sa boîte postale et par téléphone


rajoute tel portable et c'est malheureusement deja le cas .
Knuckles21
Signaler
Knuckles21
"Parce que tu t'y connais Gorgoth? Sache que sur Facebook tu peux justement interdire à quiconque de voir les photos où tu es taggé. Je suis bête mais je sais me servir d'un ordinateur. Et puis si on fait une photo de toi, on peut très bien la montrer à n'importe qui SANS Internet..."

Tu fais exprès de lire entre les lignes ou c'est de la mauvaise foi? Ne le prend pas mal mais pour pouvoir interdire à quelqu'un de voir tes photos il faut entrer dans les paramètres et donc être inscrit sur Facebook... Le comble de l'argument bancal étant le fait qu'on peut montrer une photo de toi à quelqu'un, certes, sauf que ton nom n'est pas directement écrit dessus et que le monde entier n'y a pas accès...
Tu parles de se prendre pour quelqu'un grâce à internet sauf que toute la problématique de l'anonymat est de ne pas être quelqu'un justement, si tu désires te prendre pour une média whore ou autre tu peux toujours via youtube devenir le nouveau Michael Vendetta, sauf que si tu ne vois pas la distinction entre garder son anonymat parce qu'on a pas forcément envi d'être dans la base de donnée de multiples entreprises et/ou Etats et l'utiliser pour troller (ce qui pourrait ici s'apparenter à un abus de droit), forcément ça ne fera pas avancer le débat...
max97110
Signaler
max97110
Nadine Morano troll tous les jours et pourtant, tout le monde connait son identité.

De plus, je suis désolé, mais le net, ce n'est pas la vraie vie. A la rigueur, qu'on force les gens à dire leurs noms sur des forums publiques et autres, ok . Mais pour autant que je sache, on ne dit pas notre nom à toutes les personnes qu'on rencontre. Je n'ai aucune envie de me pointer et de me faire assaillir pour des raisons ou d'autres . De plus, si vraiment on veut retrouver des gens, on peut. Donc ca ne marche pas
Kaophonic
Signaler
Kaophonic
Google et Facebook, les deux plus gros géants de l'Internet à vivre de la publicité, sont favorable à la disparition de l'anonymat... Comme c'est étrange... Après se faire allègrement spamer sa boîte mail, on aura bientôt aussi le droit de se faire harceler dans sa boîte postale et par téléphone. Youpi!

Pour ma part, avec un nom de famille assez étrange et très peu répandu, je n'ai aucun homonyme en France. En 30s, n'importe qui est donc capable de choper mon numéro de téléphone et mon adresse, avec toutes les conséquences que ça occasionne.

Finalement, c'est Georges Orwell qui avait raison. Monde de merde!!
Vloz
Signaler
Vloz
+1 Karas, par respect pour les modérateur de gameblog je me retiendrais d'etre insultant envers cette conne de Morano (oups!), mais c'est l'exemple typique de politicien menteur qui gagnerait à controler totalement internet...
KaspOu
Signaler
KaspOu
Le gros problème si l'on doit donner toutes nos informations, alors il suffit qu'un pirate pirate un site lambda (forum à la con ou autre) sur lequel on a un compte et hop il a accès à toutes nos infos personnelles, bravo.
Puis bon ça va favoriser la revente de nos infos à des fins publicitaires à tout va, et ça je ne suis pas pour...

Et je suis d'accord avec ce que dit Slaneesh, pourquoi donner son nom à chaque fois alors que dans la rue on ne le fait pas ?
Peut être faudrait-il obligatoirement notre photo sur internet et c'est tout :D
Rival
Signaler
Rival
"Il demandait même l'adresse électronique, l'adresse postale et le numéro de téléphone."

Pathétique ! Comment augmenter considérablement le nombre de viol ainsi que les harcèlements.
Karas
Signaler
Karas
Quant on sait ce qu'un simple "Ouh la menteuse" a pu provoquer, il y a vraiment de quoi avoir peur pour la liberté d'expression... http://www.rue89.com...usquau-tribunal

Il faut arrêter d'avoir cette paranoïa comme quoi tous les forums sont remplis de trolls prêts à détruire toute rhétorique par leur mauvaise foi. Certains se permettent d'insulter de manière 2.0 comme ils le font IRL et bien il s'agit de les ignorer tout bonnement et simplement. Acceptons que certains portent un masque pas très joli-joli à voir quand il déambule sur la toile et que l'arsenal législatif est assez suffisant comme ça pour les mettre hors de nuire si besoin...
Youns
Signaler
Youns
+1 Vloz Et je rajouterais que tout cela aurait été difficile à dire sans anonymat :D

Édito

édito à éditer

édition à venir

Archives

Favoris