aegirsson thorgal  "le fils des dieux et l'enfant des etoiles"

aegirsson thorgal "le fils des dieux et l'enfant des etoiles"

Par aegirsson Blog créé le 24/03/11 Mis à jour le 08/09/14 à 06h08

étant d'abord et avant tout fan de manga et d'anim nippon, avant d'être amateur de jeux vidéo

ce blog va surtout et avant surtout essayer de "parler" (moins bien qu'ailleurs) de cette passion et d'autre aussi peu-être ...

Ajouter aux favoris
Signaler
copier/coller
Jeux Vidéo -

Dans son manifeste, long de 770 000 mots, le terroriste norvégien Anders Behring Breivik évoque à très petites touches son intérêt pour les jeux vidéo, qu'il admet avoir piratés. Rien que de très ordinaire et rien, surtout, qui puisse expliquer son geste. Le tueur explique, en revanche, comment il a utilisé la mauvaise réputation des jeux vidéo dans son intérêt...

Il n'aura pas fallu attendre longtemps avant que les médias commencent à parler d'une prétendue "addiction aux jeux vidéo" d'Anders Behring Breivik, l'auteur présumé du massacre qui a fait au moins 76 morts à Oslo vendredi dernier. Comme s'il y avait là un lien de cause à effet. Dès le lendemain, les premières références aux jeux vidéo commençaient à se faire entendre, et ont depuis gagné de l'écho. C'est presque toujours le cas dès qu'un forcené commet une tuerie, comme le rappelle Le Monde.

Cependant, ABC a réalisé une excellente analyse des 1528 pages de l'incroyable manifeste publié par le terroriste, qui montrent que le jeu vidéo n'y est que très anecdotique, qu'il s'agissait essentiellement d'un passe-temps qui lui permettait de fuir la réalité violente de ses projets, et d'une addiction de façade pour justifier auprès de ses amis le temps passé enfermé chez lui devant l'ordinateur, pendant qu'il planifiait ses atrocités.

  • 6 jeux vidéo sont cités dans le manifeste : deux volets de Dragon Age (un jeu de rôle), World of Warcraft (un jeu massivement multijoueurs), Bioshock (un jeu de tir), Fallout 3 (un jeu de rôle), Call of Duty : Modern Warfare 2 (un jeu de tir) ;
  • World of Warcraft est le jeu le plus cité (9 fois), devant Modern Warfare (5 fois).
  • La première référence aux jeux vidéo figure en page 842, dans le troisième et dernier "livre" d'un manifeste de fondamentaliste chrétien qui est d'abord et avant tout une justification politique et religieuse de ses motivations, accompagnée par des précisions extrêmement détaillées de ses préparatifs militaires, à la fois tactiques et matériels ;
  • Le seul jeu qu'il cite comme l'ayant aidé dans ses préparatifs est Modern Warfare 2, auquel il jouait parfois en multijoueurs pour s'entraîner. Mais il explique que ça n'était qu'un complément "divertissant" à de vrais entraînements militaires effectués avec de vraies armes, notamment un semi-automatique Roger Mini 14 dont il se servait sur un champ de tirs.
  • Il dit ne pas trop aimer les FPS, parce que "généralement je suis plus du genre RPG fantasy - Dragon Age Origins, etc., et pas tellement les jeux de tirs à la première personne". Modern Warfare 2 a été une exception, parce que, écrivait-il en 2010, c'est "le meilleur simulateur militaire qui soit sorti et c'est l'un des meilleurs jeux cette année". "Je vois MW2 comme un élément de mon entraînement plus qu'autre chose", ajoute-t-il. "J'ai quand même appris à l'aimer et en particulier la partie multijoueurs est fantastique. Vous pouvez plus ou moins simuler complètement des opérations réelles..."
  • Il reconnaît s'être immergé pendant toute une année dans World of Warcraft il y a sept ans, lorsqu'il avait 25 ans. Le tueur explique avoir à l'époque dirigé une guilde "hardcore" et qu'il en a tiré une véritable expérience de gestionnaire, puisque c'était "aussi difficile que de gérer votre propre entreprise avec 7 employés ou plus". "C'était une bonne expérience et quelque chose que je voulais faire au moins pendant un temps limité lors d'une période de ma vie", écrit-il.
  • Il cite aussi de très nombreux autres hobbys, dont la musculation, le snowboard, l'opéra, le théatre, la peinture, les antiquités, la science-fiction, l'Histoire, la généalogie, le voyage...

En page 900 de son manuel, il conseille à ceux qui voudraient l'imiter de "partir en vacances dans un pays où l'on peut s'entraîner au tir", car "la simulation en jouant à Call of Duty : Modern Warfare est aussi une bonne alternative mais vous devriez essayer d'avoir un peu de pratique avec un vrai fusil d'assaut (avec viseur à point rouge) si possible". MWF2 était avant tout un jeu auquel il aimait jouer, et Anders Behring Breivik avait parfaitement conscience que ça n'était pas un simulateur suffisant pour s'entraîner à réaliser une telle tuerie.

Dans son journal, dans un passage daté du début de l'année 2011, Breivik raconte qu'il commence à perdre de sa motivation et de son moral, et qu'il entreprend alors trois actions pour se remotiver : reprendre des stéroïdes pour la musculation, télécharger de la "musique inspirante", et se remettre à jouer à WoW. "La combinaison de ces trois contre-mesures, en plus de mes trois promenades hebdomadaires d'endoctrinement/méditation, ont fait que mon moral et ma motivation ont de nouveau culminé", écrit-il. Mais c'est comme si ces activités "divertissantes" lui permettaient surtout d'échapper à la violence de ses préparatifs, pour puiser les ressources physiques et morales nécessaires au passage à l'acte. "C'est important de se divertir quelques heures chaque jour", dit-il après avoir fini Dragon Age Origins, "un jeu brillant".

Le passage le plus intéressant, qui montre une intelligence diabolique, est celui qui concerne son exploitation de World of Warcraft pour dissimuler ses projets :

3.26 Eviter les soupçons des parents, voisins et amis

Présentez un « projet crédible / alibi» à vos amis, collègues et famille. Annoncez à vos amis, collègues et famille les plus proches que vous réalisez un « projet » qui peut au moins en partie justifier votre "nouveau schéma d'activités» (isolement / voyage) alors que vous êtes dans la phase de planification.

Par exemple, dites-leur que vous avez commencé à jouer à World of Warcraft ou tout autre MMO en ligne et que vous voulez vous concentrer sur ça dans les mois ou l'année qui viennent. Ce "nouveau projet" peut justifier l'isolement et les gens vont en quelque sorte comprendre pourquoi vous ne répondez pas à votre téléphone pendant de longues périodes. Dites-leur que vous êtes complètement accro au jeu (à attaquer des donjons, etc.). Insistez auprès d'eux pour leur dire que c'est un rêve que vous avez depuis l'enfance. S'ils vous pressent, insistez et demandez-leur de respecter votre décision. Vous serez surpris de voir tout ce que vous pouvez faire en passant inaperçu en mettant la faute sur ce jeu. Si votre planification vous oblige à voyager, dites que vous allez rendre visite à l'un de de vos amis de WoW, ou mieux encore, à une fille de votre "guilde" (qui vit dans un autre pays). Aucune autre question ne sera posée si vous présentez ces arguments.

Blâmer WoW est également tout à fait stratégique à cause d'un autre facteur. Il est généralement considéré comme «tabou», voire honteux dans notre société d'aujourd'hui, d'être accroc à un MMO. En révélant «ce secret » à vos proches vous leur confiez donc (à leurs yeux en tout cas) votre secret le plus intime. Habituellement, ils vont « vous aider » à garder ce secret pour vous, ce qui peut être très bénéfique. (Si des gens de votre cercle social "secondaire" leur demande, ils vont même souvent « mentir » en votre nom (vous offrant un alibi), afin de garder secret votre projet de MMO

Breivik explique aussi dans son manifeste qu'il a couplé cette illusion d'addiction à World of Warcraft à une homosexualité mal vécue. "Certains croient que j'ai choisi le semi-isolement à cause d'une prétendue relation homosexuelle qu'ils pensent que je cherche à cacher, MDR. C'est assez hilarant puisque je suis 100 % hétéro, mais ils peuvent continuer à croire ce qu'ils veulent puisque ça les empêche de poser plus de questions", s'amuse-t-il.

Enfin, le tueur d'Oslo livre aussi une confession inattendue. "J'ai le regret d'admettre que je suis devenu un téléchargeur notoire de films, séries, jeux piratés, etc., mais j'ai remarqué qu'un nombre croissant de sites ont été fermé dernièrement", regrettait-il en janvier 2010. "Voler c'est mal, je l'admets, mais encore une fois, quand vous avez consacré votre vie entière à une bonne cause vous pouvez vous permettre un peu de mauvaise conduite, surtout si elle peut contribuer à conserver vos fonds - tousse ;) Oui, oui, personne n'est parfait :P"

A croire que Breivik considérait le piratage pire crime que la mort des 76 innocents de Norvège, mais qu'il s'agissait d'un mal nécessaire pour consacrer son argent à la préparation des attentats...

Article diffusé sous licence Creative Common by-nc-nd 2.0, écrit par Guillaume Champeau pour Numerama.com
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Kyalie
Signaler
Kyalie
Le dernier paragraphe est assez hallucinant... mais d'un autre côté ça me confirme dans l'idée qu'il n'est pas fou, et qu'il a dû lui-même s'imposer une auto désensibilisation vis-à-vis de la vie humaine. D'ailleurs, il parle lui-même "d'endoctrinement", qui n'est pas un terme élogieux.
shenmaster
Signaler
shenmaster
Un homme démoniaque !! Article très intéressant !!

Édito

édito à éditer

édition à venir

Archives

Favoris